dimanche, 29 mai 2022 •

321 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Tensions au Mali

Les chances de l’ECO s’amenuisent considérablement




Les chefs d’Etats et de gouvernements des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) lors d’une réunion, le dimanche 9 janvier 2022 à Accra au Ghana, ont pris de sévères sanctions contre la junte au pouvoir au Mali. Une décision qui aura de lourdes conséquences sur l’aboutissement du processus vers la monnaie unique Eco.

Nafiou OGOUCHOLA/ Journal L’Investisseur

Le lancement de la monnaie Eco, après un énième report pour 2027, est hypothéqué par la situation que traverse la région ouest africaine. Et les conséquences peuvent se révéler suicidaires pour la monnaie tant rêvée des Etats membres de la CEDEAO. En effet, les sanctions de la CEDEAO à l’encontre de l’Etat malien obligeront la junte au pouvoir à soit faire des concessions soit se trouver une issue en dehors de la CEDEAO. Avec le soutien de la Russie et autres personnalités et associations, la junte au pouvoir au Mali, alors qu’elle est en train de marcher sur les terroristes, a le vent en poupe pour accentuer la marche du pays vers son autonomisation autant sur le plan politique, économique que monétaire. Egalement soutenu par la République populaire de Chine et la Guinée, entre autres, le Mali a d’importants atouts miniers et naturels qui pourraient lui permettre de financer son économie grâce à l’exploitation de ses gisements. De même, le nationalisme malien, qui s’en va grandissant, fouette les ardeurs des militaires au pouvoir, les orientant toujours dans la direction de l’indépendance monétaire. Ce qui rend désormais le Mali plus proche d’une monnaie nationale que du franc CFA.

L’indépendance monétaire de l’Afrique reléguée au second plan
La création d’une monnaie malienne peut avoir l’effet d’un coup de massue sur la future monnaie Eco. Elle pourrait constituer la goutte d’eau qui fera déborder le vase. Car, le processus en cours de création de l’Eco est loin de faire l’unanimité au sein des Etats membres de la CEDEAO. Alignés derrière le Nigéria, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, notamment anglophones, ont dénoncé le jeudi 16 janvier 2020 à Abuja, la décision de remplacer le franc CFA par l’Eco, affirmant qu’elle n’était « pas conforme » au programme adopté récemment par l’ensemble de la région pour mettre en place une monnaie unique. Ainsi, le Nigeria, le Ghana, le Liberia, la Sierra Léone, la Gambie et la Guinée (Conakry), qui ne fait pas partie de la zone CFA, gardent encre des appréhensions par rapport au processus de l’Eco.
Le fragile équilibre de la CEDEAO dans le chemin vers la monnaie Eco ne pourrait survivre à la création d’une monnaie malienne. Car, tout de suite, avec l’aide de la Chine et de la Russie, pour ne citer que celles-là, le Mali aura suffisamment de ressources financières pour faire tourner son économie. Cela pourrait se révéler aussi facile que remplacer les français par la Russie ou la Chine. Et le succès du mali fera des émules. Et bien plus encore si l’on n’y prend garde.

La fièvre de la création de monnaies nationales
La création de la monnaie nationale du Mali sera source d’une très grande divergence au sein de la CEDEAO. Elle pourrait y jouer son existence. D’une part, le Mali peut s’allier avec la Guinée pour que les deux Etats aient une monnaie commune. Ce qui ferait l’affaire de la Guinée sur le plan des devises et celui du Mali dans le cadre de sa propagande pour des Etats africains indépendants sur tous les plans. Cette sollicitude pourrait rallumer la flamme du panafricanisme dans le cœur des africains. Ce qui ne manquera pas de plaire à la junte militaire au pouvoir. Mais ce n’est pas le seul mal qui guette la CEDEAO si le Mali crée sa propre monnaie.
D’autre part, la junte malienne peut créer une monnaie avec taux de change fixe ou flexible avec d’autres monnaies que l’Euro. Ce qui donnerait des idées aux Etats membres de la CEDEAO qui, dans leur volonté de voir l’Eco bénéficier des meilleurs atouts du marché financier international, trouveraient surement à redire dans l’annonce faite en juillet 2019 par le président ivoirien Alassane Ouattara renseignant qu’il n’y aura pas de changement de parité entre le franc CFA et l’Eco. Ce qui poussera surement plusieurs Etats soit à créer leurs propres monnaies soit à s’associer, au gré de leurs convenances, pour utiliser une monnaie commune. Cataclysme.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

21 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN




LA BRVM LANCE SA CHAINE DE TELEVISION NUMERIQUE EN LIGNE : BRVM (...)


28 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le lancement officiel de la chaine de télévision numérique en ligne de la (...)
Lire la suite

Stanford Seed transformation présenté aux entrepreneurs


27 mai 2022 par Marc Mensah
Les chefs et cheffes entreprises béninois ont été informés, vendredi 27 (...)
Lire la suite

Youssou Ndour, en panéliste vedette des « UBA Africa Conversations 2022 (...)


27 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
La United Bank for Africa (UBA) Plc a célébré cette année la Journée de (...)
Lire la suite

Les bénéficiaires de crédits de PAPME invités à rembourser en (...)


24 mai 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Système Financier Décentralisé en liquidation, PAPME (Agence pour la (...)
Lire la suite

GIZ renforce des formateurs béninois sur le financement des énergies (...)


17 mai 2022 par Marc Mensah
Une douzaine d’acteurs du système financier béninois suivent, à partir de (...)
Lire la suite

La noix brute de cajou interdite d’exportation dès 2024


17 mai 2022 par Marc Mensah
L’exportation de la noix brute de cajou béninois est interdite à compter (...)
Lire la suite

Les marchés de droits d’émission dans la tarification du crédit (...)


11 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Tout en traitant le changement climatique individuellement, les effets (...)
Lire la suite

’’Bénin Marché’’ en cessation d’activités


10 mai 2022 par Marc Mensah
La Société Bénin Marché-Société Africaine de Transactions (BMSAT) Sarl, (...)
Lire la suite

Une délégation d’Afrik Créances échange avec le 1er ministre du (...)


10 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Le premier ministre du Togo Mme Victoire Tomégah Dogbé a échangé avec une (...)
Lire la suite

AMI Digitalisation des Opérations d’Appel Public à l’Epargne


4 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le Dépositaire Central / Banque de Règlement (DC/BR) a reçu un (...)
Lire la suite

GDIZ célèbre la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au (...)


3 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Chaque 28 avril 2022, le monde célèbre la Journée mondiale de la sécurité (...)
Lire la suite

3,0 % de taux d’inflation en mars 2022 au Bénin


29 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Au Bénin, le niveau général des prix a augmenté de 0,4 % en mars 2022 par (...)
Lire la suite

UBA BÉNIN paye des dividendes à ses actionnaires au titre des bénéfices (...)


27 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
UBA Bénin a tenu ce mercredi 20 Avril l’assemblée générale ordinaires de (...)
Lire la suite

La note "B+ avec Perspective Stable’’ du Bénin maintenue


26 avril 2022 par Marc Mensah
L’agence internationale de notation financière Standard & Poor’s a (...)
Lire la suite

Le Niger s’inspire de la finance inclusive du Bénin


24 avril 2022 par Marc Mensah
La République du Niger s’est imprégnée de l’expérience du Bénin en matière (...)
Lire la suite

Nouvel accord entre le Bénin et le FMI sur la facilité élargie au crédit (...)


22 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Constant (...)
Lire la suite

Comment muscler la cybersécurité de la finance africaine ?


21 avril 2022 par La Rédaction
L’Afrique rattrape son retard numérique rapidement. Par corollaire, la (...)
Lire la suite

ECOBANK Bénin et AGF en partenariat pour financer les PME/PMI


21 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
La filiale béninoise du Groupe Ecobank a signé, ce mercredi 20 avril (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires