24 Heures au Bénin https://www.24haubenin.bj Webzine, Quotidien Béninois indépendant, d'analyses et d'information en ligne Fri, 25 Jun 2021 06:30:00 +0200 fr-FR hourly 1 Spip 24 Heures au Bénin https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L144xH117/siteon0-fad27.png?1624254154 https://www.24haubenin.bj 117 144 03 individus interpellés pour vol de moto https://www.24haubenin.info/?03-individus-interpelles-pour-vol-de-moto https://www.24haubenin.info/?03-individus-interpelles-pour-vol-de-moto Tue, 22 Jun 2021 10:53:54 +0200 fr Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les éléments de la police républicaine de Pobè ont interpelé ce lundi 21 juin 2021 trois individus pour vol de moto. <br class='autobr' /> Les faits remontent au mercredi 12 mai 2021. La moto appartenant à un plombier a été volée à son domicile au quartier Adjissou, dans la commune de Pobè. Les enquêtes de la police ont permis de mettre la main sur un présumé voleur. Ce dernier a conduit les policiers chez les receleurs. La moto a été vendue à un couple demeurant à Ouinhi pour une somme de 200.000 FCFA. Grâce à la (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH86/arton32038-e8cda.jpg?1624352038' width='150' height='86' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les éléments de la police républicaine de Pobè ont interpelé ce lundi 21 juin 2021 trois individus pour vol de moto.</strong></p> <p>Les faits remontent au mercredi 12 mai 2021. La moto appartenant à un plombier a été volée à son domicile au quartier Adjissou, dans la commune de Pobè. Les enquêtes de la police ont permis de mettre la main sur un présumé voleur. Ce dernier a conduit les policiers chez les receleurs. La moto a été vendue à un couple demeurant à Ouinhi pour une somme de 200.000 FCFA. Grâce à la collaboration des éléments du commissariat de Ouinhi, le couple a été interpelé le lundi 21 juin. Les trois individus sont en garde à vue.</p> <p>A.A.A</p></div> Un candidat et son moniteur condamnés au tribunal https://www.24haubenin.info/?Un-candidat-et-son-moniteur-condamnes-au-tribunal https://www.24haubenin.info/?Un-candidat-et-son-moniteur-condamnes-au-tribunal Tue, 22 Jun 2021 10:50:16 +0200 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Un candidat et son moniteur ont été condamnés, le 30 avril dernier, chacun à vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis, un million (1.000.000) FCFA d'amende à verser au Trésor public. Les inculpés avaient été arrêtés pour tricherie en mars dernier lors de l'examen dématérialisé du permis de conduire. <br class='autobr' /> Selon les faits qui se sont déroulés le jeudi 1er avril 2021, le candidat Medéssè Aimé Bankolé a été repéré par les surveillants de salle. « Les réponses aux (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton32035-541ec.jpg?1624351827' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Un candidat et son moniteur ont été condamnés, le 30 avril dernier, chacun à vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis, un million (1.000.000) FCFA d'amende à verser au Trésor public. Les inculpés avaient été arrêtés pour tricherie en mars dernier lors de l'examen dématérialisé du permis de conduire.</strong></p> <p>Selon les faits qui se sont déroulés le jeudi 1er avril 2021, le candidat Medéssè Aimé Bankolé a été repéré par les surveillants de salle. « Les réponses aux questions de l'épreuve s'affichaient sur l'écran de sa montre et il les reportait allègrement sur son Smartphone de composition » lors de l'examen à l'obtention du permis de conduire. Les surveillants ont surpris après quelques recherches le moniteur, Boris Kouke qui « accroupi dans la brousse sise derrière la salle de composition » envoyait « les réponses au candidat via son téléphone portable ». Le candidat et son moniteur ont été interpellés.<br class='autobr' /> Le mardi 6 avril, ils ont été présentés au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Cotonou qui a décidé de les placer sous mandat de dépôt pour des faits de tricherie.<br class='autobr' /> À la barre le 30 avril, les prévenus passent aux aveux. Ils reconnaissent les faits. <br class='autobr' /> Le candidat Medéssè Aimé Bankolé écope de vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis et d'un million (1.000.000) FCFA d'amende à verser au Trésor public. Il est interdit de dépôt de dossiers et de passage de l'examen du permis de conduire pendant une durée de trois (03) ans. Le moniteur Boris Kouke est condamné à vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois de prison ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis ;<br class='autobr' /> un million (1.000.000) de francs CFA d'amende à verser au Trésor public. Il est frappé d'une interdiction de former les candidats pour l'examen en vue de l'obtention du permis de conduire pendant une durée trois (03) ans et à la suspension et au retrait de son permis de conduire pendant une durée de trois (03) ans.<br class='autobr' /> Depuis la mise en place des réformes dont l'organisation de l'examen dématérialisé du permis de conduire, des réseaux de faussaires de permis de conduire et d'autorisation des cartes de transport falsifiés ont été démantelés. Plusieurs personnes ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt.</p> <p> M. M.</p></div> Sélectionnez le 1xBet Bénin et pariez sur la meilleure plateforme d'aujourd'hui ! https://www.24haubenin.info/?Selectionnez-le-1xBet-Benin-et-pariez-sur-la-meilleure-plateforme-d-aujourd-hui https://www.24haubenin.info/?Selectionnez-le-1xBet-Benin-et-pariez-sur-la-meilleure-plateforme-d-aujourd-hui Tue, 22 Jun 2021 10:32:17 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Dans le domaine des marchés sur le sport tout comme dans n'importe quel autre domaine de la vie contemporaine le plus important est de savoir trouver le service fiable, intéressant et digne de confiance. Un de tels exemples est le bookmaker 1xBet Bénin qui propose des conditions les plus faciles, les paris les plus efficaces et les paiements les plus stables de nos jours sur le marché. La réputation de la plateforme de la plus haute qualité n'est pas apparue d'un coup. En fait, l'administration du (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH64/arton32037-cf586.jpg?1624350744' width='150' height='64' /> <div class='rss_texte'><p>Dans le domaine des marchés sur le sport tout comme dans n'importe quel autre domaine de la vie contemporaine le plus important est de savoir trouver le service fiable, intéressant et digne de confiance. Un de tels exemples est le bookmaker <a href="https://bookmakers-benin.in.net/1xbet-inscription-comment-sinscrire-sur-la-plateforme-au-benin/" class='spip_out' rel='external'>1xBet Bénin</a> qui propose des conditions les plus faciles, les paris les plus efficaces et les paiements les plus stables de nos jours sur le marché.<br class='autobr' /> La réputation de la plateforme de la plus haute qualité n'est pas apparue d'un coup. En fait, l'administration du bookie a passé plusieurs années dans le but de l'obtenir. Comme résultat les clients y peuvent profiter :<br class='autobr' /> • des analyses actuelles de toutes les rencontres sportives qui se passent sur la planète ;<br class='autobr' /> • des paiements immédiats qui se produisent grâce aux méthodes fiables et connus dans le monde entier ;<br class='autobr' /> • des paris de types les plus divers pour correspondre aux rêves des joueurs les plus exigeants ;<br class='autobr' /> • des domaines les plus nombreux de sport et d'esport sur lesquels les paris peuvent être lancés en ligne.<br class='autobr' /> En même temps, on ne peut pas oublier le caractère complètement légal du fonctionnement du bookmaker sur le marché. Au Bénin 1xBet dispose de toutes les certifications nécessaires, ce qui confirme sa fiabilité et la plus haute qualité de tous les services offerts.<br class='autobr' /> <span class='spip_document_8806 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH214/9e43e718-42de-4b6b-944a-4518c6d7aa6b-432ef.jpg?1624350744' width='500' height='214' alt="" /></span><br class='autobr' /> <strong>Quels avantages le programme 1xBet mobile peut-il vous offrir ?</strong><br class='autobr' /> La plupart des gens ne passent pas trop de temps chez eux, en restant toujours en mouvement. Et après avoir étudié ces statistiques, l'administration du bookmaker a pris la décision de leur offrir le programme <a href="https://bookmakers-benin.in.net/1xbet-mobile-comment-telecharger-et-jouer-avec-lapplication/" class='spip_out' rel='external'>1xBet mobile</a>. Le mode de fonctionnement, la conception de toutes les catégories de jeux et de paris, les bonus et les autres parties du site officiel se maintiennent les mêmes dans l'application mobile. Cela permet de garantir aux joueurs le confort maximal lorsqu'on change le site en application mobile du bookmaker.<br class='autobr' /> Malgré que toutes les fonctions du bookie restent identiques, le programme mobile 1xBet possède ses atouts particuliers. Ce sont :<br class='autobr' /> • l'ouverture immédiate et simple même si la connexion internet n'est pas très rapide ;<br class='autobr' /> • la réalisation des opérations financières via les méthodes les plus simples disponibles sur les smartphones ;<br class='autobr' /> • tous les services de bookmaker disponibles en un clic à tout moment de la journée.<br class='autobr' /> Donc, en ayant l'application installée sur l'appareil mobile, on évite des clics supplémentaires nécessaires dans le cas de l'ouverture du site web de 1xBet.</p></div> Deux candidats surpris en pleine tricherie à Ouinhi https://www.24haubenin.info/?Deux-candidats-surpris-en-pleine-tricherie-a-Ouinhi https://www.24haubenin.info/?Deux-candidats-surpris-en-pleine-tricherie-a-Ouinhi Tue, 22 Jun 2021 10:26:50 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Tricherie ce lundi 21 juin 2021 au CEG 1 de Ouinhi lors de la composition de l'épreuve de mathématiques du Bac. <br class='autobr' /> Deux candidats au Baccalauréat, série A2 ont été surpris en pleine tricherie ce lundi vers 16h au CEG 1 de Ouinhi. Le premier a remis une partie de son brouillon de mathématiques à un autre candidat. En recopiant les réponses de son collègue, il a été surpris par l'un des surveillants. Les deux tricheurs ont été exclus de la salle de composition. (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH79/arton32034-07395.jpg?1624350472' width='150' height='79' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Tricherie ce lundi 21 juin 2021 au CEG 1 de Ouinhi lors de la composition de l'épreuve de mathématiques du Bac.</strong></p> <p>Deux candidats au Baccalauréat, série A2 ont été surpris en pleine tricherie ce lundi vers 16h au CEG 1 de Ouinhi. Le premier a remis une partie de son brouillon de mathématiques à un autre candidat. En recopiant les réponses de son collègue, il a été surpris par l'un des surveillants. Les deux tricheurs ont été exclus de la salle de composition.</p> <p>AAA.</p></div> Nicolas Ganlodji quitte FCBE https://www.24haubenin.info/?Nicolas-Ganlodji-quitte-FCBE https://www.24haubenin.info/?Nicolas-Ganlodji-quitte-FCBE Tue, 22 Jun 2021 10:20:17 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Un conseiller de la commune de Dangbo démissionne du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). Il a nom Nicolas Ganlodji. <br class='autobr' /> Élu Conseiller communal sur la liste FCBE à Zounguè commune de Dangbo, Nicolas Ganlodji quitte son parti. L'élu qui souhaite rejoindre l'Union Progressiste (UP) abandonne le parti de Paul Hounkpè pour des raisons de "convenances personnelles". <br class='autobr' /> A.A.A</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH111/arton32033-84525.jpg?1624350031' width='150' height='111' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Un conseiller de la commune de Dangbo démissionne du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). Il a nom Nicolas Ganlodji.</strong></p> <p>Élu Conseiller communal sur la liste FCBE à Zounguè commune de Dangbo, Nicolas Ganlodji quitte son parti. L'élu qui souhaite rejoindre l'Union Progressiste (UP) abandonne le parti de Paul Hounkpè pour des raisons de "convenances personnelles".</p> <p>A.A.A</p></div> Instruments de musique traditionnelle et rites sacrés en péril au Bénin https://www.24haubenin.info/?Instruments-de-musique-traditionnelle-et-rites-sacres-en-peril-14249 https://www.24haubenin.info/?Instruments-de-musique-traditionnelle-et-rites-sacres-en-peril-14249 Tue, 22 Jun 2021 07:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Dans le Borgou, la musique traditionnelle tient également son importance de sa diversité liée aux croyances religieuses, rituelles ou pratiques sacrificielles. Malheureusement, les instruments et rites sacrés qui font son essence sont de plus en plus menacés de disparition. C'est le signe de l'insouciance d'une société qui peine à promouvoir son propre patrimoine culturel pourtant vecteur de développement et porteur de son identité. Seules, quelques personnes qui leur sont restées nostalgiques, (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton14249-48b78.jpg?1624338055' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Dans le Borgou, la musique traditionnelle tient également son importance de sa diversité liée aux croyances religieuses, rituelles ou pratiques sacrificielles. Malheureusement, les instruments et rites sacrés qui font son essence sont de plus en plus menacés de disparition. C'est le signe de l'insouciance d'une société qui peine à promouvoir son propre patrimoine culturel pourtant vecteur de développement et porteur de son identité. Seules, quelques personnes qui leur sont restées nostalgiques, essaient de tenir la baraque encore debout.</strong></p> <p><strong>Par Maurille GNASSOUNOU<br class='autobr' /> </strong></p> <p>Situé au Nord-Est du Bénin, le Borgou voit des pans entiers de son patrimoine musical traditionnel disparaître ou abandonner à leur triste sort. Nombreux de ses rythmes qui jadis faisaient sa fierté, ne s'exécutent plus, faute de pratiquants. Autant les instruments de musique traditionnelle sont aujourd'hui délaissés, autant leurs joueurs et ceux qui savent encore exécuter les pas de danses propres à certains rites sacrés, se font rare.<br class='autobr' /> <span class='spip_document_3002 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/instrument_rare-cdc55.jpg?1624338055' width='500' height='281' alt="" /></span><i>Un des rares instruments à cordes le « Kororu » qui a été récupéré</i><br class='autobr' /> En milieu Bariba, s'inquiète le promoteur du Musée de musique de Parakou, Julien Atchadé, ce sont les générations à venir qui n'auront pas la chance, par exemple, de découvrir l'instrument à cordes traditionnel qu'est le « Morokou ». C'en serait terminé pour les sonorités unique et rare qu'il produit, si ses derniers joueurs partent sans avoir passé la main. Du coup, c'est une partie de l'histoire de ce peuple du Borgou qui s'en ira également. Le même risque est à envisagé avec le « Bourkou-Bararou » et le « Korobi », des tambours sacrés faits de peau d'antilope. Le premier est fabriqué avec du bois spécifique et le second, sous la forme d'un canari en argile. Originaires de Tchatchou et Tchaourou, ils se jouent en association, à l'occasion des cérémonies organisées par les adeptes des divinités Nin-Nin, Naa et Bio N'Kouro.<br class='autobr' /> <span class='spip_document_3003 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/baratourou-d3aee.jpg?1624338055' width='500' height='281' alt="" /></span><i>Le roi Bariba qui a vu jouer le Baratourou, ne le reverra plus avant de mourir au trône</i><br class='autobr' /> Peu enviable parait également le sort qui guette le « Kororu », un autre instrument à cordes qui se joue pour honorer la divinité « Andemi ». Des personnes d'un certain âge s'en servent aussi pour implorer les mânes des ancêtres ou à l'occasion du décès d'un adepte de Bio N'Kouro. Accompagnant un roi ou utilisés lors de ses obsèques, le Wanrou et les trompettes Kankangi qui sont des instruments à vent fabriqués en cuivre et pouvant atteindre jusqu'à deux mètres de long, ne sont aussi pas logés à la meilleur enseigne. <br class='autobr' /> Quant aux tambours sacrés qui occupent une place importante dans l'organisation de la Gaani, l'intronisation ou les obsèques du roi de Nikki, ils ont encore de beaux jours devant eux. Symboles de la puissance du trône de ce royaume, rapporte Dr Paul Akogni, ils sont jalousement conservés au palais royal dans une hutte dont l'accès est interdit à toute personne étrangère. Le bois qui a servi à leur fabrication n'a pas été changé, il y a plusieurs siècles. Seule la peau d'animal qui les recouvre est renouvelée à chaque intronisation d'un nouveau roi, l'ancienne étant déchirée au décès du précédent. Interdits de voir le fond du tambour, rapporte le Dr ,les dignitaires avertis procèdent avec la plus grande délicatesse à sa pose.<br class='autobr' /> <strong>Faute de relève </strong><br class='autobr' /> Tous considérés comme sacrés, ces instruments contribuent donc à renforcer l'identité du Borgou sur le plan culturel. Quiconque les profane, est frappé de graves maladies. Mais avec le temps, ils sont pour la plupart menacés de disparition. <br class='autobr' /> En effet, exposés aux termites, à l'humidité et aux intempéries, nombreux sont ces instruments qui ont commencé par se détériorer. Ne disposant pas de moyens, leurs propriétaires ou détenteurs n'arrivent pas à procéder à leur fumigation, à l'aide des produits.<br class='autobr' /> Pour leur grande majorité, ces instruments sont rangés dans un coin, au niveau des domiciles. Depuis que leurs derniers utilisateurs sont décédés, personne n'a songé à prendre leur succession. Aujourd'hui, en effet, les jeunes s'intéressent de moins en moins aux sacrés. Ce que confirme le dignitaire religieux Dambaba Baguidi. Rencontré à Sirarou, dans la commune de N'Dali, il avoue ne pas être surpris par la menace qui pèse sur la musique traditionnelle et ses instruments dans le Borgou. « Au niveau des adeptes des divinités, la relève n'est plus assurée. Aujourd'hui, la plupart d'entre eux sont d'un certain âge. Malheureusement, les jeunes ne se pressent même plus pour les remplacer. Ce qui fait qu'ils partent avec leurs secrets et leurs expériences », déplore-t-il. <br class='autobr' /> <span class='spip_document_3004 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/julien_atchade-a1352.jpg?1624338055' width='500' height='281' alt="" /></span><span class='spip_document_3005 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/rare_jeune-409e6.jpg?1624338055' width='500' height='281' alt="" /></span><i>Julien Atchadé, promoteur du Musée de musique de Parakou, est l'un des gardiens de la citadelle</i></p> <p>Et pourtant, la sauvegarde de tous ces patrimoines représente un enjeu énorme pour le département. Julien Atchadé, tel le gardien de la citadelle, l'a compris qu'il s'est engagé à sauver ce qui peut encore l'être. <br class='autobr' /> Depuis plus de 20 ans, il parcourt les localités à les collecter. Il s'emploie à recenser l'histoire qui leur est rattachée, leurs origines, les circonstances dans lesquelles on les joue, ainsi que les interdits et les rites qui leur sont liés. C'est dans ces conditions qu'il a ouvert le Musée de musique de Parakou le 1er août 2010 qui depuis lors, fait son petit bonhomme de chemin.<br class='autobr' /> <span class='spip_document_3005 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/rare_jeune-409e6.jpg?1624338055' width='500' height='281' alt="" /></span><i>Rares sont les jeunes qui comme eux continuent de s'intéresser aux instruments de musique traditionnelle à la cour royale de Parakou </i><br class='autobr' /> Comme anecdote, il raconte que pour avoir le Baratourou, un tambour que l'on fait résonner au cours des cérémonies d'intronisation des rois Bariba dans le Borgou, qu'ils l'ont fait balader pendant près de 10 ans. Au Bénin, informe-t-il, il n'y a qu'une seule famille qui joue de cet instrument. Elle réside à Tchaourou, plus précisément dans le village de Guininrou. « C'est dans cette seule famille qu'on retrouve encore les joueurs de cet instrument », assure Julien Atchadé. <br class='autobr' /> Pour entrer en sa possession, ils l'ont obligé à rencontrer un certain nombre de personnes à Parakou, Malanville et dans certaines localités du Nigeria. Selon lui, les détenteurs du Baratourou ont voulu se convaincre de sa bonne foi, tester sa capacité à résister et son honnêteté à ne pas en faire un mauvais usage. En le soumettant à cet exercice, ils ont voulu s'assurer que c'est en de bonnes mains qu'ils remettaient l'instrument. <br class='autobr' /> « Celui qui s'est chargé de me le remettre, doit avoir aujourd'hui 80 ans. Il pleurait pratiquement, lorsqu'il le tenait dans ses mains. Il avait de la peine à s'en séparer. J'ai eu l'impression qu'il me confiait une lourde responsabilité », poursuit Julien Atchadé. « Plus qu'un instrument de musique, c'est une partie de sa vie ou de lui-même qu'il m'a confiée. C'était très émouvant », a-t-il laissé entendre. Ses efforts lui ont donc permis de récupérer des spécimens d'instruments de musique en voie de disparition. <br class='autobr' /> L'Etat, a indiqué le promoteur culturel, ne les aide pas. Il veut plutôt leur faire payer des redevances. « A défaut d'aider le lézard à augmenter sa graisse, il vaut mieux lui laisser le peu qu'il a », plaide Julien Atchadé.<br class='autobr' /> <strong>De la restauration de nos danses</strong><br class='autobr' /> Exécutées aux sons des sonorités produites par ces instruments, les danses et autres rites ne sont pas épargnés. Soucieuses de leur sauvegarde, les initiatives comme le festival « Ségan » s'inscrivent dans la même démarche que le Musée de musique de Parakou. Selon son directeur Prosper Bohoun, ce festival vise à les valoriser et à restaurer celles qui sont menacées d'extinction. L'année dernière, c'est au « Fo kpaï », une danse de l'espace Baatonu, qu'elle a offert l'opportunité de faire forte impression.<br class='autobr' /> Toutefois, ce n'est pas pour autant, qu'il faudra présenter ces danses sous forme de spectacles dans des endroits profanes. Les sortir de leur cadre d'expression consiste certainement à les vider de leur sens. Il s'ensuit, qu'elles sont galvaudées, les profanes et non-initiés y greffant toutes sortes d'artifices.<br class='autobr' /> Dénonçant une façon de prostituer les rites sacrés, Julien Atchadé fait constater qu'il y a une autre menace qui ne dit pas son nom. « C'est ahurissant que pour des activités que des hommes politiques organisent, des adeptes des divinités sacrées acceptent de venir se produire », s'insurge-t-il. Selon lui, il y a des rythmes que l'on ne joue pas n'importe comment, n'importe où et n'importe quand.<br class='autobr' /> C'est le cas du Wuru, une danse religieuse et sacrée à l'origine. A la faveur des festivités populaires, elle a fini par se retrouver dans la rue. Naguère, explique la septuagénaire Wassirath Yaha Douarou, elle était exécutée à l'occasion des funérailles avec des rituels appropriés tels que celui de l'enterrement d'une marmite. Portant des accoutrements indiqués, ses danseurs sont investis de la mission d'aider la personne défunte à expier les péchés qu'il a commis dans sa vie, puis de recommander son âme.</p> <p><span class='spip_document_3006 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH375/wuru-2e9df.jpg?1624338055' width='500' height='375' alt="" /></span><i>Ces instruments produisent des sonorités unique et rare </i><br class='autobr' /> Il y a donc à s'inquiéter pour les instruments de musique traditionnelle et les rites sacrés, leurs derniers initiés accusant aujourd'hui le poids de l'âge. Sous l'effet de la scolarisation poussée et de l'invasion du département du Borgou par les religions révélées, les jeunes hésitent à prendre la relève. Les premiers à faire frais de cette situation, ce sont les divinités. Elles finiront par se retrouver seules et abandonnées.</p></div> « Ariyô », le vin fabriqué à base d'ananas au Bénin https://www.24haubenin.info/?Ariyo-le-vin-fabrique-a-base-d-ananas https://www.24haubenin.info/?Ariyo-le-vin-fabrique-a-base-d-ananas Tue, 22 Jun 2021 05:30:00 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>« Ariyô », c'est le nouveau vin d'ananas made in Bénin produit par le Centre d'action et de recherche pour un développement agricole (Carda) dans la commune d'Adjara, département de l'Ouémé. Le vin ne se fait pas qu'avec le raisin. La preuve, le promoteur du Centre d'action et de recherche pour un développement agricole (Carda), Chitou Massourou, a su produire avec de l'ananas le vin « Ariyô ». <br class='autobr' /> « Ariyô traduit du yoruba, signifie : ‘'tout ce qu'on a le plaisir de voir'', comme un nouveau-né par exemple », a (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH101/arton28164-2d27e.jpg?1624332618' width='150' height='101' /> <div class='rss_texte'><p><strong>« Ariyô », c'est le nouveau vin d'ananas made in Bénin produit par le Centre d'action et de recherche pour un développement agricole (Carda) dans la commune d'Adjara, département de l'Ouémé.</strong><br class='autobr' /> <strong>Le vin ne se fait pas qu'avec le raisin. La preuve, le promoteur du Centre d'action et de recherche pour un développement agricole (Carda), Chitou Massourou, a su produire avec de l'ananas le vin « Ariyô ». </strong></p> <p>« Ariyô traduit du yoruba, signifie : ‘'tout ce qu'on a le plaisir de voir'', comme un nouveau-né par exemple », a déclaré le promoteur du centre Chitou Massourou dans un entretien accordé au média spécialisé sur l'agriculture au Bénin, Zoom Agro.<br class='autobr' /> La différence entre « Ariyô » vin d'ananas et le jus d'ananas réside dans le processus de fabrication, a expliqué le promoteur du Carda. « Le vin nécessite la fermentation du fruit. « Ariyô », c'est donc le jus d'ananas en premier lieu. Mais arrivé à cette étape, le jus subit d'autres transformations jusqu'à sa mise en bouteille. Et pour cela, il faut un équipement adapté et différent de celui propre à la fabrication du jus d'ananas », a-t-il expliqué. Carda collabore avec les producteurs locaux qui fournissent des fruits bio. <br class='autobr' /> Pour la fabrication du produit, le Centre d'action et de recherche pour un développement agricole rencontre des difficultés financières. A cela s'ajoute le manque d'équipements spécifiques à la production du vin d'ananas. « Pour fermer les bouteilles par exemple, les bouchons en liège et les gaines thermo rétractables sont indispensables. Ne disposant pas de ces outils au Bénin, il faut se tourner vers le Nigeria, le Ghana ou encore l'Europe », a indiqué M. Chitou Massourou.<br class='autobr' /> La plupart des Béninois ignorent l'existence du vin « Ariyô ». Le produit est beaucoup plus consommé par les Nigérians. Le promoteur exhorte les Béninois à consommer local.</p> <p><strong>A.A.A.</strong></p></div> Vaut-il mieux parier via 1xBet application ? https://www.24haubenin.info/?Vaut-il-mieux-parier-via-1xBet-application https://www.24haubenin.info/?Vaut-il-mieux-parier-via-1xBet-application Tue, 22 Jun 2021 02:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Le monde contemporain ne s'arrête jamais dans son développement. Et le marché des paris sportifs et des jeux de casino ne fait pas exception. L'élaboration de 1xBet application permet de pénétrer dans un monde complètement nouveau qui se caractérise par la richesse de divertissements virtuels, les gains qu'on peut gagner les plus considérables et les conditions de l'utilisation les plus simples. En fait, aujourd'hui il est possible de sélectionner le site officiel du bookmaker en ligne ou l'application (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH78/arton32036-7acd5.jpg?1624350472' width='150' height='78' /> <div class='rss_texte'><p>Le monde contemporain ne s'arrête jamais dans son développement. Et le marché des paris sportifs et des jeux de casino ne fait pas exception. L'élaboration de <a href="https://1xbet-benin.com/gagner-de-largent-a-coup-sur-grace-a-1xbet-mobile/" class='spip_out' rel='external'>1xBet application</a> permet de pénétrer dans un monde complètement nouveau qui se caractérise par la richesse de divertissements virtuels, les gains qu'on peut gagner les plus considérables et les conditions de l'utilisation les plus simples.<br class='autobr' /> En fait, aujourd'hui il est possible de sélectionner le site officiel du bookmaker en ligne ou l'application 1xBet sur le smartphone vu que la qualité des services offerts reste la meilleure dans tous les cas. Indépendamment du format préféré, on obtient la garantie de :<br class='autobr' /> • la quantité la plus grande possible de jeux et de marchés sur le net ;<br class='autobr' /> • les bonus pour les clients les plus intéressants et agréables ;<br class='autobr' /> • les paiements sécurisés, immédiats et simples à la fois ;<br class='autobr' /> • les conseils pour tirer le profit maximal préparés par les experts professionnels.<br class='autobr' /> L'avantage essentiel du bookmaker mobile se base sur la capacité de tous les utilisateurs d'internet de choisir eux-mêmes le meilleur moment pour parier sur le net. Cela peut être lorsqu'on est avec les amis dans un restaurant ou un bar, en restant relaxé sur un sofa ou bien en attendant dans la queue - désormais on peut toujours parier et partout ! <br class='autobr' /> <span class='spip_document_8805 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH257/2fc02c81-6d1d-4320-b30c-0491c0f8aab1-c6197.jpg?1624350472' width='500' height='257' alt="" /></span><br class='autobr' /> <strong>Pourquoi 1xBet est le meilleur fournisseur de divertissements en ligne ? </strong> <br class='autobr' /> La réputation de <a href="https://1xbet-benin.com" class='spip_out' rel='external'>1xBet</a> n'est pas apparue par hasard. En fait, l'administration du bookmaker travaille ferme pour pouvoir proposer aux clients les services de la plus haute qualité, les paris et jeux de casino les plus variés et les paiements les plus rapides et sécures. C'est grâce aux conditions améliorées sur le site que tous les clients peuvent se sentir confortablement même si l'expérience précédente se révèle absente.<br class='autobr' /> En parlant de la popularité de ce site, on ne peut pas oublier que c'est sur 1xBet qu'il est possible d'obtenir l'aide professionnelle des experts et des meilleurs traders du marché. C'est pour cela que tout client a la possibilité d'obtenir les réponses les plus rapides, les plus qualifiées et les plus efficaces indépendamment du temps lorsqu'on en a besoin. Le nombre d'offres disponibles au choix des utilisateurs d'internet devient de plus en plus considérable et tout grâce à la coopération de l'administration avec les élaborateurs des jeux de casino de la plus haute qualité.</p></div> 500g de Spaghettis Matanti= 4 assiettes garanties https://www.24haubenin.info/?500g-de-Spaghettis-Matanti-4-assiettes-garanties https://www.24haubenin.info/?500g-de-Spaghettis-Matanti-4-assiettes-garanties Tue, 22 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN PUBLICITE2 - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Media-" rel="directory">Média</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PUBLICITE2-+" rel="tag">PUBLICITE2</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH14/arton29674-1a36e.png?1624312804' width='150' height='14' /> <div class="hyperlien">Voir en ligne : <a href="http://www.matanti.com" class="spip_out">www.matanti.com</a></div> 500g de Spaghettis Matanti = 5 assiettes garanties https://www.24haubenin.info/?500g-de-Spaghettis-Matanti-5-assiettes-garanties https://www.24haubenin.info/?500g-de-Spaghettis-Matanti-5-assiettes-garanties Tue, 22 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN PUBLICITE5 - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Media-" rel="directory">Média</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PUBLICITE5-+" rel="tag">PUBLICITE5</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L50xH150/arton29675-66beb.png?1624312804' width='50' height='150' /> <div class="hyperlien">Voir en ligne : <a href="http://www.matanti.com" class="spip_out">www.matanti.com</a></div> Le directeur et un instituteur déposés en prison https://www.24haubenin.info/?Le-directeur-et-un-instituteur-deposes-en-prison https://www.24haubenin.info/?Le-directeur-et-un-instituteur-deposes-en-prison Mon, 21 Jun 2021 23:39:52 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Présentés au procureur ce lundi 21 juin 2021, le directeur et un maître en charge de la cantine de l'école à Ouèdèmè, commune de Lokossa, ont été placés sous mandat de dépôt. <br class='autobr' /> Les deux enseignants qui ont été surpris par des populations pendant qu'ils tentaient de sortir plusieurs kg de vivres dissimulés dans des bidons ont été déposés en prison à l'issue de leur audition ce lundi 21 juin 2021. Le directeur et le maître responsable de la cantine de l'école de Ouédèmè (Lokossa) ont été interpellés et placés en (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH84/arton32032-81a9b.jpg?1624311594' width='150' height='84' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Présentés au procureur ce lundi 21 juin 2021, le directeur et un maître en charge de la cantine de l'école à Ouèdèmè, commune de Lokossa, ont été placés sous mandat de dépôt.</strong></p> <p>Les deux enseignants qui ont été surpris par des populations pendant qu'ils tentaient de sortir plusieurs kg de vivres dissimulés dans des bidons ont été déposés en prison à l'issue de leur audition ce lundi 21 juin 2021. Le directeur et le maître responsable de la cantine de l'école de Ouédèmè (Lokossa) ont été interpellés et placés en garde à vue avant d'être présentés au procureur.<br class='autobr' /> M. M. </p></div> Les acteurs appellent le chef de l'Etat à sauver la filière https://www.24haubenin.info/?Les-acteurs-appellent-le-chef-de-l-Etat-a-sauver-la-filiere https://www.24haubenin.info/?Les-acteurs-appellent-le-chef-de-l-Etat-a-sauver-la-filiere Mon, 21 Jun 2021 22:49:22 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Agonisante auparavant, la filière des véhicules d'occasion a été dynamisée et contribue à l'économie nationale depuis 2016. Depuis 2017, un arrêté a défini les droits et taxes qui doivent être payés mais les faux frais continuent d'être perçus sans autorisation sur les parcs. Une pratique qui plombe les efforts accomplis et contre laquelle les autorités doivent agir, selon Justin Fagbehouro, acteur portuaire, qui était reçu, lundi 21 juin 2021, sur Eden Tv. <br class='autobr' /> Le secteur des véhicules d'occasion était sous le (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH102/arton32028-9393a.jpg?1624313576' width='150' height='102' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Agonisante auparavant, la filière des véhicules d'occasion a été dynamisée et contribue à l'économie nationale depuis 2016. Depuis 2017, un arrêté a défini les droits et taxes qui doivent être payés mais les faux frais continuent d'être perçus sans autorisation sur les parcs. Une pratique qui plombe les efforts accomplis et contre laquelle les autorités doivent agir, selon Justin Fagbehouro, acteur portuaire, qui était reçu, lundi 21 juin 2021, sur Eden Tv. </strong></p> <p>Le secteur des véhicules d'occasion était sous le point de disparaître avant l'accession au pouvoir du président Patrice Talon en 2016 où des réformes ont été opérées. C'est ce qu'a expliqué Justin Fagbehouro, acteur portuaire, sur l'émission Convaincs-moi de Eden du lundi 21 juin 2021.<br class='autobr' /> « (…) à travers un arrêté (portant fixation du barème de tarifs, taxes et redevances des prestations d'enlèvement de véhicules d'occasion fin transit au port de Cotonou et aux frontières terrestres du Bénin, ndlr), tout ce que nous devons payer aux cordons portuaires, tout est précisé, et en dehors de tout ce qui est ici (dans l'arrêté, ndlr), personne ne devrait plus payer 1 franc jusqu'à l'enlèvement final », a indiqué l'invité de Eden. Cependant, une pratique en cours sur les parcs de vente de véhicules d'occasion perdure. Il s'agit des faux frais qui continuent d'être perçus. Selon les explications de l'acteur portuaire, il est exigé aux acheteurs sur tous les parcs de vente de véhicules des frais avant tout enlèvement après achat de véhicules. Ainsi, l'acheteur paye, par exemple, 30.000 FCFA pour ‘'sécurité-batterie''. 1500 FCFA sont perçus pour le titre de chauffeur sur les parcs lors de l'enlèvement même si l'acheteur détient un permis de conduire. « Vous voulez valider un dossier au niveau d'un chef parc, vous devez payer 1000 à 2000 FCFA, (…) un véhicule de dépôt vous devez payer 10.000 FCFA, vous avez un véhicule en transit vous devez donner 500 FCFA avant que le véhicule ne sorte », a déploré l'invité. <br class='autobr' /> « Le chef de l'Etat doit se saisir de ce dossier », a plaidé Justin Fagbehouro qui demande également à être reçu en audience par le président Patrice Talon par rapport à la situation.<br class='autobr' /> Le secteur est également confronté au problème des véhicules en transfert pour lesquels il n'y a aucune souscription d'assurance. Et, les acteurs ont demandé l'accompagnement des sociétés d'assurance dans ce sens. Ils ont proposé aussi que les formalités soient dématérialisées pour mettre fin à tous les mauvaises pratiques dénoncées. Mais, c'est la mise en application qui pose problème, selon Justin Fagbehouro.<br class='autobr' /> Le thème de l'émission était : ‘'Réformes dans le secteur des véhicules d'occasion : Bilan et perspectives''.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Le dépistage de la drépanocytose lancé https://www.24haubenin.info/?Le-depistage-de-la-drepanocytose-lance https://www.24haubenin.info/?Le-depistage-de-la-drepanocytose-lance Mon, 21 Jun 2021 22:02:12 +0200 fr Ignace B. Fanou, Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, le ministère de la santé a lancé en partenariat avec l'Organisation Mondiale de la Santé (Oms) une campagne de sensibilisation et de dépistage qui se déroulera du 18 au 26 juin 2021. <br class='autobr' /> Permettre à tous les jeunes de se faire dépister et d'être informés sur la drépanocytose. Tels sont les objectifs de la campagne qui est prévue du 18 au 26 juin 2021. Pour ce faire, les populations sont invitées à se rendre entre 9 heures et 15 heures dans (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH72/arton32030-e6357.png?1624305777' width='150' height='72' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, le ministère de la santé a lancé en partenariat avec l'Organisation Mondiale de la Santé (Oms) une campagne de sensibilisation et de dépistage qui se déroulera du 18 au 26 juin 2021.</strong></p> <p>Permettre à tous les jeunes de se faire dépister et d'être informés sur la drépanocytose. Tels sont les objectifs de la campagne qui est prévue du 18 au 26 juin 2021. Pour ce faire, les populations sont invitées à se rendre entre 9 heures et 15 heures dans plusieurs centres. A Cotonou, il s'agit du Centre de Prise en charge Médicale Intégrée du Nourrisson et de la Femme Enceinte atteints de drépanocytose (Cpmi-Nfed). A Abomey-Calavi, la campagne se déroulera du 22 au 26 juin au Cpmi-Nfed. La campagne de sensibilisation et de dépistage contre la drépanocytose se déroulera du 21 au 26 juin à Parakou au Centre de Prise en charge Médicale Intégrée du Nourrisson et de la Femme Enceinte atteints de drépanocytose (Cpmi-Nfed).<br class='autobr' /> La drépanocytose est une maladie héréditaire caractérisée par une mutation du gène de l'hémoglobine, protéine qui assure le transport de l'oxygène vers les divers organes. Elle constitue un problème de santé publique. Environ trois cent mille (300.000) bébés naissent dans le monde avec la drépanocytose et plus de 83% de ces naissances surviennent en Afrique. Selon le ministère de la santé, au Bénin, on estime à plus 4% la proportion les personnes atteintes de la drépanocytose.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> La BRVM, membre de la Fédération mondiale des bourses https://www.24haubenin.info/?La-BRVM-membre-de-la-Federation-mondiale-des-bourses https://www.24haubenin.info/?La-BRVM-membre-de-la-Federation-mondiale-des-bourses Mon, 21 Jun 2021 21:26:23 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est désormais membre à part entière de la Fédération mondiale des bourses (WFE). La demande d'admission de la BRVM a été approuvée par le Comité Exécutif de la Fédération mondiale des Bourses (WFE) en session le 27 mai 2021. <br class='autobr' /> Membre de la Fédération mondiale des bourses, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières rejoint ainsi huit autres places boursières africaines. Cette admission vient « couronner les efforts de la place boursière de l'UEMOA pour passer (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH98/arton32031-28754.jpg?1624303590' width='150' height='98' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est désormais membre à part entière de la Fédération mondiale des bourses (WFE). La demande d'admission de la BRVM a été approuvée par le Comité Exécutif de la Fédération mondiale des Bourses (WFE) en session le 27 mai 2021.</strong></p> <p>Membre de la Fédération mondiale des bourses, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières rejoint ainsi huit autres places boursières africaines. Cette admission vient « couronner les efforts de la place boursière de l'UEMOA pour passer les différentes étapes afin d'obtenir la qualité de membre de l'organisation la plus représentative des places boursières travers le monde ».</p> <p>Dans sa lettre de notification au directeur général de la BRVM, Dr. Edoh Kossi Amenounve, le directeur général de la WFE, Nandini Sukumar a au nom de tous les membres et du Comité Exécutif de la WFE souhaité une chaleureuse bienvenue à la BRVM en tant que nouveau membre d'une organisation véritablement mondiale.</p> <p>« J'espère que vous et vos collègues bénéficierez de l'interaction avec les autres membres ainsi qu'avec le Comité Exécutif, et que les actions de la WFE vous aideront à développer davantage votre institution et prospérer », a-t-il indiqué.</p> <p>La BRVM participera aux activités de la Fédération notamment les conférences, réunions annuelles, assemblées générales et commissions de travail pour examiner les sujets majeurs liés au développement des marchés de capitaux à travers le monde.</p> <p><strong>A propos de WFE </strong></p> <p>La WFE est la fédération mondiale des bourses et des chambres de compensation (CCP) du monde entier. Elle compte plus de 250 infrastructures de marché allant de celles qui gèrent les plus grands centres financiers à celles qui gèrent les marchés frontières. Fondée en 1961, la Fédération a été créée pour contribuer au « développement, au soutien et à la promotion de marchés de valeurs mobilières organisés et réglementés afin de répondre aux besoins des marchés financiers mondiaux dans le meilleur intérêt de leurs utilisateurs ».</p> <p>Parmi les membres, 37 % viennent de la région Asie-Pacifique, 43 % de l'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique, et 20 % sont des Amériques. Ils comprennent plus de 50 services de compensation CCP distincts, parmi lesquels des CCP autonomes, qui garantissent collectivement que les commerçants mettent en place 1 000 milliards de dollars de ressources pour soutenir leurs positions à risque.</p> <p>Les bourses WFE abritent 47 919 sociétés cotées et la capitalisation boursière de ces entités dépasse 109 000 milliards de dollars ; environ 137 000 milliards de dollars (EOB) de transactions par an transitent par les membres de la WFE (fin 2020). La WFE cherche à garantir des résultats réglementaires qui favorisent le bon fonctionnement des marchés des capitaux et renforcent la stabilité systémique en plus des marchés en développement. En collaboration avec ses membres, la WFE créée et convient des meilleures pratiques et normes pour l'industrie.</p></div> POUR UN AUTRE REGARD SUR L'AFRIQUE ! RESPECT, PRAGMATISME, CONFIANCE MUTUELLE ET PARTENARIAT https://www.24haubenin.info/?POUR-UN-AUTRE-REGARD-SUR-L-AFRIQUE-RESPECT-PRAGMATISME-CONFIANCE-MUTUELLE-ET https://www.24haubenin.info/?POUR-UN-AUTRE-REGARD-SUR-L-AFRIQUE-RESPECT-PRAGMATISME-CONFIANCE-MUTUELLE-ET Mon, 21 Jun 2021 19:13:57 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Nos partenaires, nos amis, nos sœurs et frères d'Afrique en ont assez… Assez d'être traités avec condescendance ! Assez des relents de paternalisme, voire, osons le mot, de néocolonialisme ! Assez de devoir sans cesse rendre des comptes et courber l'échine ! Assez des deux poids, deux mesures ! Assez des éternels donneurs de leçons ! Assez de se voir appliquer la sempiternelle méthode de la carotte et du bâton ! <br class='autobr' /> L'Afrique appartient à ceux qui y vivent <br class='autobr' /> Ils en ont assez de cette vielle Europe nostalgique (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Divers-" rel="directory">Opinion </a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH99/arton32029-fbd23.jpg?1624295658' width='150' height='99' /> <div class='rss_texte'><p>Nos partenaires, nos amis, nos sœurs et frères d'Afrique en ont assez… Assez d'être traités avec condescendance ! Assez des relents de paternalisme, voire, osons le mot, de néocolonialisme ! Assez de devoir sans cesse rendre des comptes et courber l'échine ! Assez des deux poids, deux mesures ! Assez des éternels donneurs de leçons ! Assez de se voir appliquer la sempiternelle méthode de la carotte et du bâton !</p> <p><strong>L'Afrique appartient à ceux qui y vivent</strong></p> <p>Ils en ont assez de cette vielle Europe nostalgique de son passé colonial : ce temps béni chanté par d'aucuns où une poignée de chefs d'État pouvaient, depuis Berlin, Londres ou Paris, se partager l'Afrique et en tracer les frontières au cordeau. Cet esprit, nourri par un racisme qui ne dit pas son nom, continue d'habiter nombre d'élites européennes désireuses de garder la main sur l'Afrique et ses peuples ; sur ses ressources aussi bien sûr.<br class='autobr' /> Or, qu'ils viennent du Nord ou des Grands Lacs, du Sahel, du Sud ou de l'Ouest, de partout ailleurs, les Africains ne sont pas des enfants qu'il faudrait éduquer et guider sur le chemin de la civilisation. Nous n'avons pas à leur imposer notre conception du monde et de la vie bonne ; nos façons d'être, de faire et de penser. En somme, l'avenir de l'Afrique n'appartient qu'à celles et ceux qui y vivent, y travaillent, y élèvent leurs enfants, y créent et y rêvent. Et à personne d'autre !</p> <p><strong>Les modèles ne sont pas transposables !</strong></p> <p>L'Europe des Commissaires – celle qui se façonne à Bruxelles dans les bureaux climatisés et les salons feutrés du Berlaymont comme du Juste Lipse… ou un peu plus loin à « La Lanterne » – croit devoir exporter son « mode de vie ». Mais qui sommes-nous pour dire au monde et aux autres, surtout en Afrique, comment il faut ou comment l'on doit vivre ? Mon propos n'est bien sûr pas de nier que certaines valeurs ou certaines aspirations sont universelles, ni que chaque être humain doit pouvoir s'émanciper par l'éducation et se voir respecté dans son corps et dans ses droits. Mais de la promotion d'un « mode de vie » à la transposition d'un modèle, il n'y a qu'un pas. Un pas qui empêche d'avancer suivant son propre rythme, son propre calendrier et conformément au contexte qui est le sien !<br class='autobr' /> En effet, force est d'admettre que celles et ceux sur qui le modèle s'abat se voient privés de leur identité comme de leur Histoire – comme si cette Histoire valait moins que celle des détenteurs du modèle imposé. Pour le dire concrètement, aujourd'hui comme hier, nous, Européens, attendons de retrouver en Afrique ce que nous connaissons chez nous. Par ethnocentrisme, nous voulons des organisations politiques et sociales, des modes de scrutin, des règles et des codes… semblables aux nôtres ; capables de satisfaire nos étiquettes et les cases de nos formulaires.</p> <p><strong>Temporalités et réalités africaines</strong></p> <p>Nous avons tendance à regarder l'Afrique depuis notre vécu et nos dispositifs culturels sans faire l'effort de comprendre, dans sa variété, le quotidien des femmes et des hommes de ce continent. Partant, nous faisons fi des réalités locales et des aspérités du terrain.<br class='autobr' /> Nous négligeons le droit coutumier, car nous voulons une justice en bonne et due forme. Nous méprisons les traditions orales, car nous attendons des mots écrits noir sur blanc. Nous distribuons du matériel informatique ou médical de haute technologie, tout en ignorant la fragilité du réseau électrique, et sans prévoir de panneaux solaires. Nous demandons aux citoyens, aux entreprises et aux administrations de remplir puis de renvoyer des documents en ligne sans mesurer l'instabilité et la lenteur de certains accès internet. Nous refusons de voir qu'un pays sept fois plus grand que l'Allemagne et quatre-vingts fois plus grand que la Belgique, à savoir la République démocratique du Congo, doit pouvoir inventer des temporalités et des formes politiques adaptées à ses réalités sociales, économiques, culturelles, religieuses, géographiques.</p> <p><strong>Une Europe tétanisée et aveugle</strong></p> <p>Et si d'aventure nous jugeons que nos attentes, standards et planifications ne sont pas rencontrés, alors nous sermonnons, pointons du doigt, stigmatisons, sanctionnons, demandons des comptes… Cette attitude de l'Europe et de ses dirigeants est inacceptable. Elle est surtout stérile. Au reste, obnubilée, et même tétanisée par la question migratoire, l'Europe est devenue incapable de répondre aux enjeux du continent africain et, qui plus est, risque d'assombrir l'avenir de ce dernier autant que le sien propre.<br class='autobr' /> Pour faire bref : l'actuelle Commission von der Leyen a défini une nouvelle stratégie migratoire qui consiste à sélectionner, parmi les migrants disponibles, ceux qui répondent le mieux aux besoins des États membres. Cette stratégie – où l'on se comporte tels des clients sur un marché – est dangereuse en ce qu'elle vient priver les pays d'origine, en Afrique et ailleurs, de leurs forces vives et de leurs travailleurs les plus compétents… ceci avec d'inévitables conséquences en termes de prospérité pour les uns, et d'ordre international pour tous. Le bon sens aurait voulu que l'Europe œuvre dans une dynamique de partenariat afin de renforcer la formation professionnelle d'une jeunesse numériquement considérable qu'il s'avère funeste de laisser désœuvrée.</p> <p><strong>La nature a horreur du vide</strong></p> <p>Dominée par ses vieux démons et démesurément frileuse dans l'action, l'Europe a largement perdu sa crédibilité sur la scène internationale. Nos partenaires africains n'hésitent d'ailleurs pas à l'affirmer sans complexe : les lourdeurs administratives, le principe de conditionnalité et les éternelles arrière-pensées moralisatrices ont très sérieusement abimé l'axe naturel de solidarité Europe-Afrique dans lequel ils fondaient pourtant tant d'espoirs. La nature ayant horreur du vide, si l'Europe n'est pas là, d'autres prennent sa place. Et, soyons honnêtes, impossible de blâmer les États qui, de plus en plus nombreux, choisissent de se tourner vers la Chine ou vers l'Inde pour construire une route ou une centrale électrique en un temps record... plutôt que d'attendre cinq ans et plus avant d'avoir pu cocher toutes les cases imposées par Bruxelles.<br class='autobr' /> La critique est aussi sévère qu'elle est réaliste, pragmatique. La stratégie européenne en Afrique est devenue une coquille vide que certains États membres, ex-puissances coloniales, se plaisent d'ailleurs à contourner voire à ridiculiser pour mieux servir leurs intérêts propres et leurs petits calculs. Mais, sur place, les populations et les gouvernements n'en sont pas dupes et – ce qui est nouveau – rejettent avec une virulence et une colère croissantes les manœuvres d'ingérence ou d'occupation.</p> <p><strong>Accompagner des processus</strong></p> <p>Voici pourquoi, pour éviter de détruire complètement la confiance que nos voisins d'Afrique portent encore à l'Europe, je suis convaincu qu'il faut promouvoir une approche de partenariat fondée sur le respect des Histoires, singularités et réalités africaines, sans chercher à imposer nos modèles, agendas et modes d'existence. Sachant que les « grosses machines » administratives sont souvent impraticables, il convient de partir de la base et d'encourager des actions à la fois locales, ciblées et concrètes. La base, ce sont les communes, les écoles, les groupes citoyens (de femmes, par exemple), les associations de la société civile, les mutuelles, ou encore les assemblées parlementaires – lesquelles, par leurs groupes d'amitié, constituent des ressources précieuses qui mériteraient d'être mieux utilisées.<br class='autobr' /> Le but est avant tout de tisser des liens entre les personnes, de favoriser les contacts humains et de faciliter l'invention de techniques et d'outils vraiment adaptés au quotidien des gens. À cet égard, le remarquable travail d'accompagnement des processus que mène depuis deux ans l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) sous l'impulsion de sa Secrétaire générale, Mme Louise Mushikiwabo, doit être salué. Somme toute, et sans se limiter à la Francophonie, c'est dans cette direction, en tant que facilitateurs, qu'il nous faut œuvrer dans des domaines porteurs d'avenir, de paix, de sécurité commune et de prospérité partagée.</p> <table class="spip" summary=""> <caption>Nous devons proposer, et non pas imposer ! Nous devons accompagner, et non pas remplacer ! Nous devons respecter, et non pas rejeter ! Nous devons surtout être à l'écoute ! IL EN VA DU FUTUR DE L'AFRIQUE, COMME DU NÔTRE…</caption> <tbody> </tbody> </table></div> Des ministres devant les députés ce jeudi https://www.24haubenin.info/?Des-ministres-devant-les-deputes-ce-jeudi https://www.24haubenin.info/?Des-ministres-devant-les-deputes-ce-jeudi Mon, 21 Jun 2021 18:36:20 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Les députés de la 8è législature seront en séance plénière le jeudi 24 juin 2021 après le report de la séance de jeudi dernier. Au nombre des sujets inscrits à l'ordre de la séance, figurent sept (07) questions orales avec débat auxquelles des membres du gouvernement doivent répondre conformément au contrôle de l'action gouvernementale. <br class='autobr' /> Selon l'invitation du président de l'Assemblée nationale Louis G. Vlavonou aux députés en date du 18 juin, la séance plénière de l'Assemblée nationale se tiendra le jeudi 24 (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH100/arton32027-63d1f.jpg?1624293914' width='150' height='100' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les députés de la 8è législature seront en séance plénière le jeudi 24 juin 2021 après le report de la séance de jeudi dernier. Au nombre des sujets inscrits à l'ordre de la séance, figurent sept (07) questions orales avec débat auxquelles des membres du gouvernement doivent répondre conformément au contrôle de l'action gouvernementale.</strong></p> <p>Selon l'invitation du président de l'Assemblée nationale Louis G. Vlavonou aux députés en date du 18 juin, la séance plénière de l'Assemblée nationale se tiendra le jeudi 24 juin 2021.<br class='autobr' /> Neuf (09) dossiers seront examinés au cours de la plénière dont les trois (03) de la séance reportée de jeudi dernier et six (06) nouveaux autres pour le compte de jeudi 24 juin.<br class='autobr' /> Au nombre des six (06) nouveaux dossiers, figurent cinq questions orales avec débat. Il s'agit de la question orale relative au retard observé dans la construction de la route Djougou-Dassa, de la question orale relative au non achèvement de la route Pahou-Tori, de la question orale relative au retard observé dans la réalisation d'infrastructures marchandes, de la question orale relative aux prestations du Centre National d'Essai et de Recherches des Travaux Publics (Cnertp) et de la question orale relative aux défalcations opérées en juin 2020 par le réseau Mtn sur les comptes Mobiles Money de certains de ses abonnés.<br class='autobr' /> A cela s'ajoutent la question orale relative à la pollution des terres et de l'air due aux cimenteries installées à Xwlacodji dans le 5ème arrondissement de Cotonou et à Sèkandji dans la commune de Sèmè-Podji et celle relative à l'insuffisance de salles de classe et déficit d'enseignants dans les écoles primaires qui devraient être examinées à la séance de jeudi dernier.<br class='autobr' /> La proposition de loi portant obligation de souscription d'assurance pour tout utilisateur de véhicule terrestre à moteur en République du Bénin et le projet de loi portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvage menacées d'extinction en République du Bénin sont également inscrits à l'ordre du jour de la séance plénière.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Des homosexuels parlent de leur vie au Bénin https://www.24haubenin.info/?Des-homosexuels-parlent-de-leur-vie-5173 https://www.24haubenin.info/?Des-homosexuels-parlent-de-leur-vie-5173 Mon, 21 Jun 2021 17:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Le doute ne doit plus être permis aujourd'hui et les parents doivent encore multiplier leur contrôle sur leur progéniture. L'homosexualité se développe actuellement chez nous au Bénin avec une vitesse qui donne l'effroi. <br class='autobr' /> Les Béninois ont toujours pensé que cette déviance morale est une maladie des seuls Blancs et que cela ne pourra jamais franchir nos frontières. La réalité, malheureusement, est tout autre car se développent depuis longtemps au Bénin, de petits groupes d'extravertis qui ont déjà pris (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH91/arton5173-e46b4.jpg?1624254157' width='150' height='91' /> <div class='rss_texte'><div style="text-align: justify;"><b>Le doute ne doit plus être permis aujourd'hui et les parents doivent encore multiplier leur contrôle sur leur progéniture. L'homosexualité se développe actuellement chez nous au Bénin avec une vitesse qui donne l'effroi.</b></div><div style="text-align: justify;">Les Béninois ont toujours pensé que cette déviance morale est une maladie des seuls Blancs et que cela ne pourra jamais franchir nos frontières. La réalité, malheureusement, est tout autre car se développent depuis longtemps au Bénin, de petits groupes d'extravertis qui ont déjà pris goût à cette pratique célébrée chez les Occidentaux. Il est vrai que certains pays africains comme la Côte d'Ivoire et le Sénégal ont connu la naissance de leurs associations d'homosexuels il y a de nombreuses années. Il est également connu que cette pratique sexuelle se commet chez nous depuis fort longtemps. On dénombre près de 3000 homosexuels sur tout le territoire. Au début de 2013, il existait au moins neuf associations pour les homosexuels à Cotonou, Porto Novo, et Parakou. Il s'agit de Bénin Synergie Plus (BESYP), l'Union pour la Solidarité, l'Entraide et le Développement (USED), les Amis de Sans Voix, Hirondelle Club Bénin, et Tous Nés Libres et Egaux. Le quatrième recensement général de la population et de l'habitat RGPH4 a permis de dénombrer 9.982.884 de Béninois. Le traitement des données issues des enquêtes sur les conditions de vie des ménages, révèle que 76% des informaticiens béninois sont Homosexuels. Selon les données consolidées de l'Institut National de la Statistique et de l'Analyse Économique (INSAE) plus de 80% des informaticiens se déclarent favorables au mariage pour tous et 76% affirment avoir des mœurs "différentes". Le phénomène est aussi répandu dans les villes qu'en milieu rural. Ces résultats sont très étonnants au regard des valeurs traditionnelles africaines.</div><div style="text-align: justify;"><b>Une pratique sans tabou</b></div><div style="text-align: justify;">Les ‘'homosexuels'' s'affichent désormais de plus en plus au Bénin. Sans tambours ni trompettes, on les rencontre dans les coins les plus chauds du pays flairant désirs et convictions sentimentaux. Leur vœu, vivre en harmonie avec une société béninoise visiblement allergique à la chose. Un tour dans leur jardin intime pour percer le mystère d'un phénomène en vogue dans les grandes villes du Bénin.</div><div style="text-align: justify;"><b>Sous l'œil des normes sociales</b></div><div style="text-align: justify;">L'homosexualité érigée en principe de vie est une anomalie, un rejet de sa qualité d'homme raisonnable. Les grandes religions monothéistes, le christianisme et l'islam, considèrent cette pratique comme un péché. "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination " disent les Saintes Ecritures (Lévitique : 18-22). Malheureusement, il y a de ces mécréants qui s'amusent à défier les normes et à verser dans l'insensé. Des femmes lesbiennes, qui se frottent sans vergogne et des hommes en pleins ébats dits amoureux avec les yeux mouillés de désir pour l'acte scabreux. Les pseudos roucoulements de cette espèce investie dans des démonstrations salaces et la pollution sonore qui en découle, dégradent bien nos mœurs.</div><div style="text-align: justify;"><b>Dans la peau des homosexuels</b></div><div style="text-align: justify;">Nous avons réussi à avoir un témoignage d'un homosexuel. Freud, jeune étudiant béninois en 3ème année d'Anglais à l'UAC, est un homosexuel depuis 8ans. Il a manifesté le désir de se confier à nous à une seule condition : taire son nom dans nos commentaires et analyses. Partant de cette clause, il nous a expliqué que cette passion s'est développée depuis son internat dans un Lycée. Ces parents ont piqué une crise de nerfs en apprenant la nouvelle. Depuis lors, la relation est restée tendue avec ses parents qui l'ont presque renié. Bras-dessus bras-dessous, Freud apparaît sur ces photos en compagnie d'Eli, son ‘'amant''. Aussitôt un lien fort s'est établi entre eux. « Pas un jour où nous ne nous croisons. Nous sommes devenus tellement proches l'un de l'autre, tellement liés que très tôt nous avons décidé d'écouter nos cœurs et de donner une chance à cette relation naissante », nous a-t-il confié. Et depuis, le couple ne cesse d'essuyer des injures de la part de leurs amis homophobes qui trouvent cette pratique barbare et ruineuse ; il en est de même pour le jeune Pierre qui fréquente depuis peu Laurent, tous Béninois homosexuels. Discrètement, ils font le jeu. Sans très grande prétention sentimentale, ils se rencontrent une fois par semaine pour « échanger, se distraire et s'amuser ». « Actuellement, je ne me suis pas encore engagé avec lui. Mais cela ne saura tarder », a lâché Laurent, plein de confiance. Dans le jardin intime de ces jeunes homosexuels rencontrés à l'Université d'Abomey Calavi et à Cotonou et environs, il y a le spectre du déshonneur qui plane sur leurs têtes. Déshonneur à eux infligé par la société dans laquelle ils vivent.</div><div style="text-align: justify;"><b>Une activité lucrative de la jeunesse</b></div><div style="text-align: justify;">Il se trouve effectivement qu'aujourd'hui, la pratique de l'homosexualité donne à manger à des dizaines de nos compatriotes des deux sexes qui satisfont une clientèle particulière. De nombreuses confidences ne laissent plus la place au doute puisque les écoles secondaires sont déjà devenues des lieux où certains dépravés viennent chercher des proies faciles.</div><div style="text-align: justify;">Ils sont donc innombrables ces enfants qui ont découvert et s'adonnent librement à cette pratique dans l'ignorance absolue de leurs géniteurs qui continuent de croire avoir donné la bonne éducation à leur progéniture. Erreur ou naïveté ? La responsabilité semble partagée dans la mesure où on dénombre des parents qui sacrifient le suivi de l'éducation de leurs propres enfants au profit de la recherche sans cesse effrénée de l'argent ou de la promotion sociale. Alors, ils doivent comprendre que des réseaux organisés sillonnent les établissements scolaires, singulièrement ceux du secondaire, à la recherche de chaire fraîche afin d'assouvir leur passion et leur vice. Mais il paraît que le Bénin serait un véritable paradis sexuel pour ces messieurs car aucune loi n'existerait, pour l'heure, mettant hors la loi les auteurs voire complices de cette nouvelle forme d'esclavage. D'où la floraison des proxénètes qui en font leur commerce. Voilà qui au lieu de réarmer moralement la jeunesse, lui offre par contre des possibilités de tomber dans la pratique de l'homosexualité. </div><div style="text-align: justify;"><b>Les stigmatisés de la société béninoise</b></div><div style="text-align: justify;">On les pointe du doigt à partir de leur démarche féline, faits et gestes discrets et efféminés. On rumine, on crache à chaque passage de leur silhouette. Devenus la cible à abattre par les homophobes, les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres du Bénin arpentent, bon gré mal gré, les couloirs des universités et établissements scolaires de notre pays. Ils sont « les nouveaux envahisseurs ». Plus « indésirables » encore au Bénin, les homosexuels portent des stigmates. Malgré cela, leur nombre grimpe et laisse perplexe cette même société qui les repousse. Méfiance, amertume au cœur, désolation, pudibondes et timides caractérisent les homosexuels béninois. Ils confirment la grande stigmatisation dont ils sont victimes ainsi que les nombreuses « déviances médiatiques » qui les clouent au pilori. Sous le choc de l'insémination homosexuelle, la société béninoise -la leur- ne les ménage point. « On nous brandit la malédiction, la mort, l'extermination et le feu de l'enfer depuis que cette loi a été votée en France », nous a confié le jeune Steve qui affirme vivre son homosexualité depuis une décennie.</div><div style="text-align: justify;"><b>Une confrérie entre homosexuels</b></div><div style="text-align: justify;">Les homosexuels s'épanouissent un peu partout au Bénin. Il existe des boîtes de nuit, des Karaoké, des buvettes, des bars spécialement réservés aux homosexuels. Les manifestations gay, sorte d'hérésie, organisées entre eux s'accompagnent de véritable retrouvaille. La morale prend ici l'ascenseur de la crise et on est sous la menace du pire. A cette allure, les ratures immorales du gay vont tout pervertir. Le gouvernement de la Refondation a du pain sur la planche dans un pays trop ouvert à toute chose. Il faut éloigner ces pédés et lesbiennes des enfants. Une sensibilisation contre le phénomène homosexuel devient une nécessité. Le ciel est en train de tomber sur nos têtes.</div><div style="text-align: justify;"><b>Des sanctions divines sur le Bénin ?</b></div><div style="text-align: justify;">Un dignitaire religieux du dieu Sakpata rencontré dans un couvent à HOUTO dans la commune de Djidja s'est indigné de l'ampleur du fléau au Bénin. Souvent pris comme l'apanage des sociétés occidentales, l'homosexualité s'est installée peu à peu dans les pratiques sexuelles des Béninois, depuis quelques années. Chose contre laquelle s'offusque le chef dignitaire de culte Sakpata, qui rappelle les interdits de ce dieu et les conséquences qu'il afflige aux praticiens. L'homosexualité est strictement interdite par le dieu Sakpata. L'impuissance sexuelle, les maladies du corps, la mort, la sècheresse prolongée, les drames populaires, les accidents de circulation sont les retombées de l'homosexualité au Bénin. Les valeurs sociales endogènes doivent être priorisées et le respect des interdits des dieux est un idéal à atteindre. Les relations humaines doivent rester saines au Bénin. Le sexe est le lien qui unit les hommes aux dieux. Il faut donc faire preuve de vigilance. Le Bénin ne mérite pas ce genre d'intrusion érosive et ces vagues lascives d'individus de même sexe.</div><div style="text-align: justify;"> </div><div style="text-align: justify;"> </div><div style="text-align: justify;"><b>Madou Gabin HOUNSA/Le Grand Matin</b></div><div style="text-align: justify;"> </div><div><br></div></div> Dr Parfait Kouassi reconduit dans ses fonctions de PCA https://www.24haubenin.info/?Dr-Parfait-Kouassi-reconduit-dans-ses-fonctions-de-PCA https://www.24haubenin.info/?Dr-Parfait-Kouassi-reconduit-dans-ses-fonctions-de-PCA Mon, 21 Jun 2021 16:24:34 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Docteur Parfait Kouassi a été reconduit à la Présidence des Conseils d'Administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) au terme de la réunion des Conseils d'Administration tenue ce vendredi 18 juin 2021 à Abidjan. <br class='autobr' /> Les Administrateurs des deux structures centrales du Marché Financier Régional de l'UEMOA ont renouvelé leur confiance à Docteur Parfait Kouassi pour assurer la Présidence de leurs Conseils d'Administration pour un mandat (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH150/arton32026-f9336.jpg?1624285487' width='150' height='150' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Docteur Parfait Kouassi a été reconduit à la Présidence des Conseils d'Administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) au terme de la réunion des Conseils d'Administration tenue ce vendredi 18 juin 2021 à Abidjan.</strong></p> <p>Les Administrateurs des deux structures centrales du Marché Financier Régional de l'UEMOA ont renouvelé leur confiance à Docteur Parfait Kouassi pour assurer la Présidence de leurs Conseils d'Administration pour un mandat de trois ans. Parfait Kouassi a remercié l'ensemble des membres des Conseils d'Administration de la BRVM et du DC/BR pour la confiance renouvelée.</p> <p>Assurant la présidence des Conseils d'Administration de la BRVM et du DC/BR depuis le 18 décembre 2018, il a assuré de sa disponibilité à œuvrer pour la mise en œuvre de la vision et des ambitions des deux Structures Centrales et la poursuite de leur politique de développement.</p> <p><strong>Qui est Parfait Kouadio Kouassi ?</strong></p> <p>Docteur Parfait Kouadio Kouassi est premier Vice-Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire. Il a représenté, à ce titre, cette Institution aux Conseils d'Administration de la BRVM et du DC/BR depuis 2017 et conduit les travaux des Comités d'Audit et des Risques, en tant que Président, depuis juin 2018.</p> <p>Docteur en Pharmacie, diplômé de l'Institut de Biochimie de Paris-Orsay (Université Paris XI), Dr Kouassi a été de 2009 à 2017, PDG de la Société GOMPCI (Groupement pharmaceutique de Côte d`Ivoire) et Administrateur Général Adjoint de DPCI (Distribution Pharmaceutique de Côte D`Ivoire). Élu en 2005, il fut président de l'Ordre des Pharmaciens de Côte d'Ivoire durant deux mandats jusqu`à fin 2012. Docteur Parfait Kouassi a notamment conduit le processus d'harmonisation des législations pharmaceutiques dans l'espace UEMOA et participé aussi, en tant que membre du Comité des Experts de l'OMC, aux négociations du GATT, en 2008. De 2008 à 2011, il a été Président de l'inter-ordre des pharmaciens d`Afrique (IOPA) et le Premier Président de la conférence des Présidents d`Ordre de pharmaciens de l`UEMOA.</p> <p><strong>A propos de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM)</strong></p> <p>Portée sur les fonts baptismaux le 18 décembre 1996 à Cotonou (BENIN), la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est une bourse électronique parfaitement intégrée commune à 8 pays de l'Afrique de l'Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Outre les titres de participation (actions), la BRVM propose l'admission et la négociation des titres de créance (obligations). <br class='autobr' /> La BRVM offre aux investisseurs un environnement boursier de classe mondiale avec des systèmes de Cotation et de règlement/livraison des transactions à la fine pointe de la technologie. La BRVM est membre du Comité Exécutif de l'African Securities Exchanges Association (ASEA) et assure la Présidence du Conseil pour l'Intégration des Marchés de Capitaux en Afrique de l'Ouest (WACMIC). Elle est depuis novembre 2016 classée dans la catégorie des marchés frontières par le MSCI.</p> <p><strong>A propos du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR)</strong></p> <p>Le Dépositaire Central/Banque de Règlement est le Dépositaire Central des titres de l'UEMOA. Il assure la centralisation de la conservation des valeurs mobilières pour ses adhérents, la bonne fin des opérations de règlement/livraison à la suite des opérations en bourse ainsi que le paiement des évènements sur valeur. En tant que membre à part entière de l'Association of National Numbering Agency (ANNA), il est chargé de la codification des valeurs mobilières dans l'UEMOA. Le DC/BR a été créé en 1996 et a effectivement démarré ses activités le 16 septembre 1998 en même temps que la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM).</p></div> 95 kg de faux médicaments saisis à Djougou https://www.24haubenin.info/?95-kg-de-faux-medicaments-saisis-a-Djougou https://www.24haubenin.info/?95-kg-de-faux-medicaments-saisis-a-Djougou Mon, 21 Jun 2021 15:42:50 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Un motocycliste approché, mercredi 16 juin 2021, par une équipe de patrouille du commissariat du 2ème arrondissement de Djougou, a pris la fuite laissant derrière lui sa moto de marque Haoujue et des colis contenant des faux médicaments. <br class='autobr' /> Les policiers ont procédé à la fouille des colis suspects abandonnés par un motocycliste lors d'une opération effectuée sur l'axe Camp Guézo-Mosquée Centrale. Quatre-vingt-quinze (95) kilogrammes de faux médicaments y ont été découverts. <br class='autobr' /> Le motocycliste s'est enfui en (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH73/arton32025-230f8.png?1624282983' width='150' height='73' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Un motocycliste approché, mercredi 16 juin 2021, par une équipe de patrouille du commissariat du 2ème arrondissement de Djougou, a pris la fuite laissant derrière lui sa moto de marque Haoujue et des colis contenant des faux médicaments.</strong></p> <p>Les policiers ont procédé à la fouille des colis suspects abandonnés par un motocycliste lors d'une opération effectuée sur l'axe Camp Guézo-Mosquée Centrale. Quatre-vingt-quinze (95) kilogrammes de faux médicaments y ont été découverts.<br class='autobr' /> Le motocycliste s'est enfui en abandonnant sa moto.<br class='autobr' /> La police a ouvert une enquête.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> L'enseignement supérieur public béninois à l'épreuve de la croissance démographique https://www.24haubenin.info/?L-enseignement-superieur-public-beninois-a-l-epreuve-de-la-croissance https://www.24haubenin.info/?L-enseignement-superieur-public-beninois-a-l-epreuve-de-la-croissance Mon, 21 Jun 2021 15:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>L'effectif des nouveaux étudiants désireux de s'inscrire dans les universités publiques, ne cessent de croître ces quinze (15) dernières années. Mais le personnel Enseignant d'encadrement, les salles de cours, de travaux pratiques, de travaux dirigés, de laboratoires, de centres de documentation, de langues et d'équipements didactiques etc. font toujours défaut et sont toujours faibles au regard des normes du système Licence, Master et Doctorat (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH74/arton13477-3094b.jpg?1624280444' width='150' height='74' /> <div class='rss_texte'><p>L'effectif des nouveaux étudiants désireux de s'inscrire dans les universités publiques, ne cessent de croître ces quinze (15) dernières années. Mais le personnel Enseignant d'encadrement, les salles de cours, de travaux pratiques, de travaux dirigés, de laboratoires, de centres de documentation, de langues et d'équipements didactiques etc. font toujours défaut et sont toujours faibles au regard des normes du système Licence, Master et Doctorat (LMD).</p></div> Julien Gbaguidi démissionne de Moele-Bénin https://www.24haubenin.info/?Julien-Gbaguidi-demissionne-de-Moele-Benin https://www.24haubenin.info/?Julien-Gbaguidi-demissionne-de-Moele-Benin Mon, 21 Jun 2021 14:06:03 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le parti Mouvement des Élites Engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) vient d'enregistrer encore un autre départ. <br class='autobr' /> Julien Gbaguidi, membre fondateur du parti Mouvement des Élites Engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) a rendu sa démission. Le démissionnaire dénonce une gestion à la fois des ressources humaines et financières peu orthodoxe de son désormais ancien parti politique. Selon la lettre de démission transmis le 17 juin 2021 aux instances de Moele-Bénin, Julien Gbaguidi lie (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH150/arton32024-c1ca1.jpg?1624277176' width='150' height='150' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le parti Mouvement des Élites Engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) vient d'enregistrer encore un autre départ.</strong></p> <p>Julien Gbaguidi, membre fondateur du parti Mouvement des Élites Engagées pour l'Emancipation du Bénin (Moele-Bénin) a rendu sa démission. Le démissionnaire dénonce une gestion à la fois des ressources humaines et financières peu orthodoxe de son désormais ancien parti politique. Selon la lettre de démission transmis le 17 juin 2021 aux instances de Moele-Bénin, Julien Gbaguidi lie également son départ à la suspension de ex-secrétaire général du parti Céphise Béo Aguiar et de celle du 7è vice-président Edmond Ayindé.<br class='autobr' /> Julien Gbaguidi a été Directeur Adjoint de l'école politique de Moele-Bénin et Coordinateur de la commission éducation et porte-parole dudit parti.<br class='autobr' /> Moele-Bénin est un parti présidé par l'ex syndicaliste Jacques Ayadji et qui soutient les actions du président Patrice Talon.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Deux morts à Djrègbé et Porto-Novo https://www.24haubenin.info/?Deux-morts-a-Djregbe-et-Porto-Novo https://www.24haubenin.info/?Deux-morts-a-Djregbe-et-Porto-Novo Mon, 21 Jun 2021 11:17:56 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Une fillette de 8 ans a perdu la vie dans un accident de circulation ce dimanche 20 juin 2021 à Djrègbé. A Porto-Novo, un piéton est également passé de vie à trépas. <br class='autobr' /> La fillette de 8 ans est décédée dimanche 20 juin aux environs de 15 heures à Djrègbé. Le drame s'est produit lorsqu'elle voulait traverser la voie. Selon Frissons Radio, l'enfant aurait mal traversé la route. La victime a été percutée par un véhicule qui serait en excès de vitesse. Elle est morte sur-le-champ. <br class='autobr' /> Plus tôt, vers 2 heures du matin, (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton32020-4304f.jpg?1624267099' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Une fillette de 8 ans a perdu la vie dans un accident de circulation ce dimanche 20 juin 2021 à Djrègbé. A Porto-Novo, un piéton est également passé de vie à trépas.</strong></p> <p>La fillette de 8 ans est décédée dimanche 20 juin aux environs de 15 heures à Djrègbé. Le drame s'est produit lorsqu'elle voulait traverser la voie. Selon Frissons Radio, l'enfant aurait mal traversé la route. La victime a été percutée par un véhicule qui serait en excès de vitesse. Elle est morte sur-le-champ.</p> <p>Plus tôt, vers 2 heures du matin, un piéton est mort après un choc avec un motocycliste devant le Lycée Toffa 1er à Porto-Novo.</p> <p>A.A.A</p></div> Éléonore Yayi et Yves Kouaro lancent les épreuves à Djougou https://www.24haubenin.info/?Eleonore-Yayi-et-Yves-Kouaro-lancent-les-epreuves-a-Djougou https://www.24haubenin.info/?Eleonore-Yayi-et-Yves-Kouaro-lancent-les-epreuves-a-Djougou Mon, 21 Jun 2021 11:12:24 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Éléonore Yayi Ladékan et son collègue des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle Yves Kouaro ont procédé ce lundi 21 juin 2021 au lancement des épreuves écrites du Baccalauréat au CEG 1 de Djougou, dans le département de la Donga. <br class='autobr' /> 82.938 candidats répartis dans 132 centres planchent cette année pour l'obtention du premier diplôme universitaire. 31.931 filles soit 38,50 ℅ composent pour cet examen. En (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH113/arton32021-7e218.jpg?1624266755' width='150' height='113' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique Éléonore Yayi Ladékan et son collègue des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle Yves Kouaro ont procédé ce lundi 21 juin 2021 au lancement des épreuves écrites du Baccalauréat au CEG 1 de Djougou, dans le département de la Donga.</strong></p> <p>82.938 candidats répartis dans 132 centres planchent cette année pour l'obtention du premier diplôme universitaire. 31.931 filles soit 38,50 ℅ composent pour cet examen. En 2020 et 2019, le pourcentage de filles était respectivement de 36,74% et 33,95 ℅. Selon la ministre Éléonore Yayi Ladékan ce progrès est la preuve que les filles sont davantage scolarisées et abandonnent de moins en moins les classes.</p> <p>« Les épreuves sont abordables, ce n'est pas un concours mais un examen. Ne soyez donc pas stressés », a déclaré le ministre Yves Kouaro à l'endroit des candidats.<br class='autobr' /> Les ministres ont invité les candidats à la sérénité et à la concentration. 5340 candidats composent pour le compte du Baccalauréat, session de juin 2021 dans la Donga.</p> <p>A.A.A</p></div> Joël Aïvo testé positif au Covid-19 dans sa cellule https://www.24haubenin.info/?Joel-Aivo-teste-positif-au-Covid-19-dans-sa-cellule https://www.24haubenin.info/?Joel-Aivo-teste-positif-au-Covid-19-dans-sa-cellule Mon, 21 Jun 2021 11:10:09 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le constitutionnaliste et ex doyen de la faculté de droit de l'Université d'Abomey-Calavi a le coronavirus. <br class='autobr' /> En détention provisoire depuis le 16 avril dernier à la prison civile de Cotonou, le professeur Joël Aïvo a contracté le coronavirus, selon les tests effectués le 17 juin 2021. <br class='autobr' /> D'après les informations, les premiers symptômes sont apparus il y a quelques semaines. <br class='autobr' /> Le professeur Joël Aïvo suit depuis lors un traitement depuis sa cellule. <br class='autobr' /> Candidat disqualifié à la dernière élection présidentielle, (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH103/arton32022-706fb.jpg?1624267385' width='150' height='103' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le constitutionnaliste et ex doyen de la faculté de droit de l'Université d'Abomey-Calavi a le coronavirus.</strong></p> <p>En détention provisoire depuis le 16 avril dernier à la prison civile de Cotonou, le professeur Joël Aïvo a contracté le coronavirus, selon les tests effectués le 17 juin 2021.<br class='autobr' /> D'après les informations, les premiers symptômes sont apparus il y a quelques semaines.<br class='autobr' /> Le professeur Joël Aïvo suit depuis lors un traitement depuis sa cellule.<br class='autobr' /> Candidat disqualifié à la dernière élection présidentielle, Joël Aïvo a été interpellé dans la soirée du jeudi 15 avril puis auditionné et placé en détention. L'universitaire et homme politique est poursuivi pour « atteinte à la sûreté et blanchiment de capitaux ».<br class='autobr' /> M. M. </p></div> 82.938 candidats à l'assaut du Bac https://www.24haubenin.info/?82-938-candidats-a-l-assaut-du-Bac https://www.24haubenin.info/?82-938-candidats-a-l-assaut-du-Bac Mon, 21 Jun 2021 11:08:20 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>L'examen du Baccalauréat démarre ce lundi 21 juin 2021 sur toute l'étendue du territoire national. Plus de 82.000 candidats prennent part à cet examen. <br class='autobr' /> Le nombre de candidats au Baccalauréat cette année est de 82.938 candidats. Ils sont répartis dans 132 centres composition. Le total des filles inscrites est de 31.931 soit 38,50 % contre 51.007 candidats de sexe masculin. <br class='autobr' /> L'effectif des inscrits est en baisse de 13% comparativement à 2020 d'où la fermeture de six (06) centres de composition cette (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH65/arton32019-e98de.jpg?1624266515' width='150' height='65' /> <div class='rss_texte'><p><strong>L'examen du Baccalauréat démarre ce lundi 21 juin 2021 sur toute l'étendue du territoire national. Plus de 82.000 candidats prennent part à cet examen. </strong></p> <p>Le nombre de candidats au Baccalauréat cette année est de 82.938 candidats. Ils sont répartis dans 132 centres composition. Le total des filles inscrites est de 31.931 soit 38,50 % contre 51.007 candidats de sexe masculin.</p> <p>L'effectif des inscrits est en baisse de 13% comparativement à 2020 d'où la fermeture de six (06) centres de composition cette année. L'examen du Baccalauréat se déroule du 21 au 24 juin 2021.</p> <p>A.A.A</p></div> Les enfants Holli abandonnent les classes pour le Nigéria https://www.24haubenin.info/?Les-enfants-Holli-abandonnent-les-classes-pour-le-Nigeria https://www.24haubenin.info/?Les-enfants-Holli-abandonnent-les-classes-pour-le-Nigeria Mon, 21 Jun 2021 06:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>La commune d'Adja-Ouèrè est confrontée depuis quelques années à un phénomène en matière d'éducation. Il s'agit de la déscolarisation et l'abandon des écoles créées dans les zones rurales. Le phénomène est surtout remarquable en milieu Holli, malgré la présence d'infrastructures scolaires et la disponibilité du personnel enseignant. Le constat fait dans certains établissements de la commune montre l'ampleur des réalités. Certains apprenants abandonnent les classes, attirés par les mirages du Nigéria (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH113/arton13513-4918b.png?1624254157' width='150' height='113' /> <div class='rss_texte'><p>La commune d'Adja-Ouèrè est confrontée depuis quelques années à un phénomène en matière d'éducation. Il s'agit de la déscolarisation et l'abandon des écoles créées dans les zones rurales. Le phénomène est surtout remarquable en milieu Holli, malgré la présence d'infrastructures scolaires et la disponibilité du personnel enseignant. Le constat fait dans certains établissements de la commune montre l'ampleur des réalités. Certains apprenants abandonnent les classes, attirés par les mirages du Nigéria voisin.</p></div> Une fête de la musique tout en saveur avec les Spaghettis Matanti https://www.24haubenin.info/?Une-fete-de-la-musique-tout-en-saveur-avec-les-Spaghettis-Matanti https://www.24haubenin.info/?Une-fete-de-la-musique-tout-en-saveur-avec-les-Spaghettis-Matanti Mon, 21 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN PUBLICITE2 - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Media-" rel="directory">Média</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PUBLICITE2-+" rel="tag">PUBLICITE2</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH14/arton31998-d9629.png?1624254157' width='150' height='14' /> <div class="hyperlien">Voir en ligne : <a href="http://www.matanti.com" class="spip_out">www.matanti.com</a></div> Une fête de la musique tout en saveur avec les Spaghettis Matanti https://www.24haubenin.info/?Une-fete-de-la-musique-tout-en-saveur-avec-les-Spaghettis-Matanti-31999 https://www.24haubenin.info/?Une-fete-de-la-musique-tout-en-saveur-avec-les-Spaghettis-Matanti-31999 Mon, 21 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN PUBLICITE5 - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Media-" rel="directory">Média</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PUBLICITE5-+" rel="tag">PUBLICITE5</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L51xH150/arton31999-012cb.png?1624254157' width='51' height='150' /> <div class="hyperlien">Voir en ligne : <a href="http://www.matanti.com" class="spip_out">www.matanti.com</a></div> « Nous saluons l'action du gouvernement à répandre ce projet dans tout le Bénin » https://www.24haubenin.info/?Nous-saluons-l-action-du-gouvernement-a-repandre-ce-projet-dans-tout-le-Benin https://www.24haubenin.info/?Nous-saluons-l-action-du-gouvernement-a-repandre-ce-projet-dans-tout-le-Benin Sun, 20 Jun 2021 23:32:00 +0200 fr Ignace B. Fanou <p>Le Directeur du Centre d'excellence régional contre la faim et la malnutrition (CERFAM) basé en Côte d'Ivoire, Patrick Teixeira, était au Bénin sur invitation du Représentant résident du Programme d'alimentaire mondial (PAM), Guy Adoua, du 9 au 14 juin dernier. C'était dans le cadre de la visite d'étude du programme de cantines scolaires du Bénin avec une délégation du gouvernement burundais conduite par la Première dame Angeline Ndayishimiye. Au terme de la mission, Patrick Teixeira, qui y a joué le rôle (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Interview-" rel="directory">Interview</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH101/arton32018-12181.jpg?1624254157' width='150' height='101' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Directeur du Centre d'excellence régional contre la faim et la malnutrition (CERFAM) basé en Côte d'Ivoire, Patrick Teixeira, était au Bénin sur invitation du Représentant résident du Programme d'alimentaire mondial (PAM), Guy Adoua, du 9 au 14 juin dernier. C'était dans le cadre de la visite d'étude du programme de cantines scolaires du Bénin avec une délégation du gouvernement burundais conduite par la Première dame Angeline Ndayishimiye. Au terme de la mission, Patrick Teixeira, qui y a joué le rôle de facilitateur entre les deux pays, fait le point de ce partenariat Sud-Sud pour la promotion des cantines scolaires comme programme intégré de lutte contre la faim et la malnutrition, et moyen de développement. Interview.</strong></p> <p><strong>Qu'est-ce qui justifie la présence du CERFAM à l'occasion de cette mission du Burundi au Bénin ?</strong></p> <p>Le CERFAM est une initiative stratégique entre le gouvernement de la Côte d'Ivoire et le Programme alimentaire mondial (PAM). Nous travaillons en étroite collaboration afin d'accompagner les efforts des gouvernements dans les domaines clés de l'alimentation scolaire, de la résilience communautaire, de la lutte contre la malnutrition, de la transformation rurale, la recherche afin d'avoir des données probantes, une évidence pour pouvoir obtenir les ressources et l'engagement mais aussi l'assurance et l'assistance technique et enfin le plaidoyer et la communication afin que la lutte contre la faim et la malnutrition restent une des priorités de nos gouvernements comme un moyen essentiel pour arriver vers le développement et l'émergence.<br class='autobr' /> A ce titre, la coopération Sud-Sud revêt une importance stratégique dans l'action du CERFAM. Donc c'est à l'invitation du Représentant résident du PAM au Bénin que nous nous sommes associés à ces échanges qui sont établis entre les gouvernements du Burundi et du Bénin afin qu'ensemble ils puissent trouver des bonnes pratiques, des innovations, des solutions durables pour accélérer les efforts dans la lutte contre la faim et la malnutrition. Donc le CERFAM est ici pour faciliter ces échanges et aider aussi à faire en sorte que la promotion de ces bonnes pratiques et actions soit suivie d'effets au niveau politique, stratégique et opérationnel.</p> <p><strong>Vous avez été là du début jusqu'à la fin de la mission. Quelles sont maintenant vos attentes de ce dialogue entre le Bénin et le Burundi ?</strong></p> <p>La présence d'une délégation de très haut niveau conduite par Son Excellence Madame la Première dame et trois ministres du Burundi, celui de l'éducation, de l'agriculture et de la santé, témoigne de l'importance qu'à revêtu cette action de coopération Sud-Sud et du renforcement des capacités. Nous avons trouvé ces échanges extrêmement enrichissants et très prometteurs. Au cours de ces cinq jours de visite, nous avons pu voir à quel point la détermination, la conviction et l'engagement politiques à un très haut niveau étaient importants. A ce titre, nous saluons l'action du gouvernement du Bénin au plus haut niveau, non seulement à y mettre les moyens nécessaires mais aussi à répandre ce projet dans toutes les zones du Bénin. Nous avons vu au cours des visites sur le terrain, des pratiques extrêmement prometteuses, extrêmement innovantes, qui témoignent de l'engagement et de l'engouement des communautés mais aussi des partenaires au développement à faire de l'école non seulement un lieu où les enfants viennent manger des repas sains et équilibrés mais également une plateforme de développement d'interventions diversifiées et complémentaires qui vraiment renforcent l'action de ces gouvernements en matière de développement du capital humain et de promotion de l'économie locale à travers des actions dont bénéficient des communautés, la production locale, etc. Et donc bien sûr, les enfants sortent gagnants avec une meilleure éducation, une meilleure nutrition et une meilleure santé pour tous.</p> <p><strong>Est-ce à dire que les initiatives que vous avez observées sur le terrain par rapport à l'expérience du Bénin sont susceptibles d'être documentées par le CERFAM et partagées au niveau de la sous-région ? Peut-être que cela produira, comme vous le souhaitez, des effets au niveau politique, stratégique et opérationnel.</strong></p> <p>Je peux vous dire d'ores et déjà que oui, le CERFAM serait extrêmement honoré d'accompagner ces efforts, de faire en sorte que les bonnes pratiques que nous avons vues ici au Bénin et celles qui ressortent du Burundi puissent être documentées et disséminées. L'action du CERFAM, c'est de promouvoir des solutions innovantes, des bonnes pratiques, que d'autres gouvernements pourraient aussi vouloir répliquer et mettre à l'échelle. C'est dans ce sens que nous avons justement l'honneur d'être associés à cette initiative et de faire en sorte que nous puissions, en tant que facilitateur, en tant que plateforme de diffusion d'échanges de connaissances et d'expériences, apporter notre expertise et la mettre au service du Bénin et du Burundi afin que la coopération Sud-Sud porte ses fruits dans cette éradication de la faim et de la malnutrition, la promotion de systèmes alimentaires durables et qu'on puisse atteindre non seulement les Objectifs de développement durable (ODD) mais aussi l'Agenda 2063 de l'Union Africaine (UA).</p> <p>Propos recueillis par Juliette MITONHOUN</p></div> 3 individus dont 2 femmes interpellés pour trafic de drogue https://www.24haubenin.info/?3-individus-dont-2-femmes-interpelles-pour-trafic-de-drogue https://www.24haubenin.info/?3-individus-dont-2-femmes-interpelles-pour-trafic-de-drogue Sun, 20 Jun 2021 21:15:19 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Trois (03) individus dont deux (02) femmes ont été arrêtés, mercredi 16 juin 2021, à la suite d'une opération de la police à Togba dans la commune d'Abomey-Calavi. <br class='autobr' /> Une importante quantité de chanvre indien a été saisie dans des domiciles situés à Tankpè-Tanmè et Houèdo dans la commune d'Abomey-Calavi. Les deux domiciles étaient transformés en ghetto. <br class='autobr' /> La police a procédé à l'arrestation des occupants, trois (03) individus dont deux (02) femmes. <br class='autobr' /> Poursuivis pour « détention, usage et commercialisation de chanvre (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH79/arton32017-403a2.png?1624254157' width='150' height='79' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Trois (03) individus dont deux (02) femmes ont été arrêtés, mercredi 16 juin 2021, à la suite d'une opération de la police à Togba dans la commune d'Abomey-Calavi.</strong></p> <p>Une importante quantité de chanvre indien a été saisie dans des domiciles situés à Tankpè-Tanmè et Houèdo dans la commune d'Abomey-Calavi. Les deux domiciles étaient transformés en ghetto.<br class='autobr' /> La police a procédé à l'arrestation des occupants, trois (03) individus dont deux (02) femmes.<br class='autobr' /> Poursuivis pour « détention, usage et commercialisation de chanvre indien », les trois individus seront présentés au procureur dans les prochains jours.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> 2 enseignants présentés au procureur ce lundi pour vol de vivres https://www.24haubenin.info/?2-enseignants-presentes-au-procureur-ce-lundi-pour-vol-de-vivres https://www.24haubenin.info/?2-enseignants-presentes-au-procureur-ce-lundi-pour-vol-de-vivres Sun, 20 Jun 2021 20:01:06 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>À Ouèdèmè dans la commune de Lokossa, un directeur d'école et le maître en charge de la gestion de la cantine ne sont plus libres de leur mouvement depuis samedi 19 juin 2021. <br class='autobr' /> La police républicaine a procédé, samedi 19 juin 2021, à l'arrestation d'un directeur et d'un maître en charge de la gestion de la cantine de l'école à Ouèdèmè dans la commune de Lokossa. Il leur est reproché d'avoir pris une partie des vivres qui ont été mis à la disposition des écoliers de leurs écoles pour consommation. <br class='autobr' /> Les deux (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH101/arton32016-cc7bc.jpg?1624254157' width='150' height='101' /> <div class='rss_texte'><p><strong>À Ouèdèmè dans la commune de Lokossa, un directeur d'école et le maître en charge de la gestion de la cantine ne sont plus libres de leur mouvement depuis samedi 19 juin 2021.</strong></p> <p>La police républicaine a procédé, samedi 19 juin 2021, à l'arrestation d'un directeur et d'un maître en charge de la gestion de la cantine de l'école à Ouèdèmè dans la commune de Lokossa. Il leur est reproché d'avoir pris une partie des vivres qui ont été mis à la disposition des écoliers de leurs écoles pour consommation.<br class='autobr' /> Les deux prévenus seront présentés au procureur ce lundi 21 juin 2021.<br class='autobr' /> En 2018, le gouvernement a sanctionné, en conseil des ministres, 61 personnes impliquées dans le détournement de vivres (huiles, haricots, riz,) destinés au fonctionnement des cantines<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Ouf de soulagement des sinistrés après l'ouverture de l'embouchure https://www.24haubenin.info/?La-liaison-retablie-entre-l-ocean-et-la-lagune-pour-sauver-les-sinistres https://www.24haubenin.info/?La-liaison-retablie-entre-l-ocean-et-la-lagune-pour-sauver-les-sinistres Sun, 20 Jun 2021 14:49:03 +0200 fr F. Aubin Ahéhéhinnou <p>Les eaux à l'origine des inondations dans le bassin côtier se drainent déjà vers l'océan Atlantique. Ce qui va certainement soulager les populations des communes de Grand-Popo, Comé et Ouidah en proie ces derniers jours, à des inondations. <br class='autobr' /> Depuis quelques jours, les populations vivant aux abords des cours d'eaux dans les communes de Ouidah, Grand-Popo et Comé sont inondées. Une conséquence de la fermeture de l'embouchure de la Bouche du Roy en février dernier à Grand-Popo. Pour remédier à la situation, (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH64/arton32015-e43d4.jpg?1624254158' width='150' height='64' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les eaux à l'origine des inondations dans le bassin côtier se drainent déjà vers l'océan Atlantique. Ce qui va certainement soulager les populations des communes de Grand-Popo, Comé et Ouidah en proie ces derniers jours, à des inondations. </strong></p> <p>Depuis quelques jours, les populations vivant aux<br class='autobr' /> abords des cours d'eaux dans les communes de Ouidah, Grand-Popo et Comé sont inondées. Une conséquence de la fermeture de l'embouchure de la Bouche du Roy en février dernier à Grand-Popo.<br class='autobr' /> Pour remédier à la situation, les autorités ont procédé à l'ouverture de l'embouchure vendredi dernier. Ce qui facilite depuis quelques heures, la liaison entre « l'écosystème marin et celui lagunaire côtier ». <br class='autobr' /> La Bouche du Roy est un site touristique à travers lequel le fleuve Mono se jette dans l'océan Atlantique. Depuis sa fermeture, il n'y a « plus une communication directe entre l'écosystème marin et celui lagunaire côtier ». Le déséquilibre entre les deux écosystèmes a entrainé l'inondation de plusieurs localités. Ce à quoi les autorités ont remédié vendredi dernier à travers l'ouverture de l'embouchure à Djondji dans la commune de Grand-Popo.</p> <p><span class='spip_document_8794 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/screenshot_20210620-124953-58270.png?1624254158' width='500' height='282' alt="" /></span></p> <p><span class='spip_document_8799 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/screenshot_20210620-124938-97f02.png?1624254159' width='500' height='282' alt="" /></span></p> <p><span class='spip_document_8801 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/screenshot_20210620-124924-a80a6.png?1624254159' width='500' height='282' alt="" /></span></p> <p><span class='spip_document_8802 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/screenshot_20210620-124918-7fe52.png?1624254159' width='500' height='282' alt="" /></span></p> <p>F. A. A.</p></div> Compte rendu des travaux de la 59e session de la CEDEAO https://www.24haubenin.info/?Compte-rendu-des-travaux-de-la-59e-session-de-la-CEDEAO https://www.24haubenin.info/?Compte-rendu-des-travaux-de-la-59e-session-de-la-CEDEAO Sun, 20 Jun 2021 14:23:04 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La 59e Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO a eu lieu le samedi 19 juin 2021 à Accra (Ghana). Patrice Talon et ses pairs ont examiné plusieurs rapports et abordé plusieurs sujets. Suspendu de la Communauté, le Mali n'a pas pris part aux travaux. <br class='autobr' /> Les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont examiné plusieurs rapports. Il s'agit notamment du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46ème (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH57/arton32014-3bb42.jpg?1624254160' width='150' height='57' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La 59e Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO a eu lieu le samedi 19 juin 2021 à Accra (Ghana). Patrice Talon et ses pairs ont examiné plusieurs rapports et abordé plusieurs sujets. Suspendu de la Communauté, le Mali n'a pas pris part aux travaux. </strong></p> <p>Les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont examiné plusieurs rapports. Il s'agit notamment du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité et de la 86ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la CEDEAO.<br class='autobr' /> Des rapports spéciaux dont ceux sur la situation politique au Mali, les réformes institutionnelles de l'organisation, le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO et le mémorandum sur le mécanisme proposé pour une rotation des candidatures des États membres de la CEDEAO à la présidence de l'Union Africaine et la mise en œuvre du plan sanitaire contre la Covid-19 ont été également examinés.</p> <p>Face à la menace terroriste et l'extrémisme violent dans la sous- région, le Chef de l'Etat ghanéen, Président en exercice de la CEDEAO a appelé au renforcement de l'engagement de chaque pays. SEM. Nana Akufo-Addo a invité ses pairs à plus d'actions dans la lutte contre la piraterie maritime dans le golfe de Guinée.</p> <p>S'agissant de la situation au Mali, le Président en exercice de la CEDEAO a demandé une évaluation de la situation. M. Nana Akufo-Addo a salué les mesures prises au niveau de l'espace communautaire pour réduire l'impact de la pandémie de Coronavirus. Le chef de l'Etat ghanéen a souligné la nécessité de la mise au point des vaccins propres aux pays africains.</p> <p>Au sujet des réformes institutionnelles, le Président en exercice a fait part des modalités d'attribution des postes ainsi que la rationalisation des coûts de fonctionnement de la CEDEAO. Il propose l'examen d'un mécanisme de rotation de chaque groupe linguistique de l'espace communautaire dans les instances continentales et internationales. La question de la monnaie unique a été aussi abordée à cette session. Une nouvelle feuille de route est mise en place afin d'accélérer le processus.</p> <p>La 59è session a été marquée par la signature d'un protocole d'accord entre le Sénégal et la Guinée pour la réouverture de leurs frontières.<br class='autobr' /> Présents à ce sommet de la CEDEAO, la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Louise Mushikiwabo, et le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique et le Sahel, Mahamat Saleh Annadif, ont salué les efforts des pays de l'espace communautaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la pandémie de la Covid-19 et la situation au Mali.</p> <p><strong>Quelques photos de la session </strong></p> <p> <span class='spip_document_8792 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0036-7d60a.jpg?1624254160' width='500' height='333' alt="" /></span><span class='spip_document_8793 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0037-d8f28.jpg?1624254160' width='500' height='333' alt="" /></span><span class='spip_document_8795 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0038-95a71.jpg?1624254160' width='500' height='333' alt="" /></span><span class='spip_document_8796 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0040-d8b06.jpg?1624254160' width='500' height='333' alt="" /></span><span class='spip_document_8797 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH334/img-20210620-wa0041-7b007.jpg?1624254161' width='500' height='334' alt="" /></span><span class='spip_document_8798 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0042-bf015.jpg?1624254161' width='500' height='333' alt="" /></span><span class='spip_document_8800 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/img-20210620-wa0043-2c249.jpg?1624254161' width='500' height='333' alt="" /></span></p></div> Patrice Talon de retour à Cotonou https://www.24haubenin.info/?Patrice-Talon-de-retour-a-Cotonou-32013 https://www.24haubenin.info/?Patrice-Talon-de-retour-a-Cotonou-32013 Sun, 20 Jun 2021 14:16:24 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le Chef de l'Etat Patrice Talon a foulé le sol béninois en fin d'après-midi de ce samedi 19 juin 2021. Il a pris part à la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui s'est tenue dans la journée à Accra au Ghana. <br class='autobr' /> Lors de cette session, Patrice Talon et ses pairs ont examiné plusieurs rapports. Il s'agit entre autres du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46è (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH81/arton32013-e4ddb.png?1624254161' width='150' height='81' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le Chef de l'Etat Patrice Talon a foulé le sol béninois en fin d'après-midi de ce samedi 19 juin 2021. Il a pris part à la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui s'est tenue dans la journée à Accra au Ghana.</strong></p> <p>Lors de cette session, Patrice Talon et ses pairs ont examiné plusieurs rapports. Il s'agit entre autres du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46è session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité et de la 86è session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO. Des rapports spéciaux ont été aussi examinés. La question de la monnaie unique a été également abordée à la 59è session de la CEDEAO.</p> <p>A.A.A</p></div> Agoué, une destination touristique menacée de disparition https://www.24haubenin.info/?Agoue-une-destination-touristique-menacee-de-disparition https://www.24haubenin.info/?Agoue-une-destination-touristique-menacee-de-disparition Sun, 20 Jun 2021 13:02:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>La ville historique d'Agoué, le plus grand et plus peuplé arrondissement de la commune de Grand-Popo, située à 110 km de Cotonou et servant de frontière terrestre avec le Togo voisin par Hilla-Condji, regorge de vestiges anciens qui font d'elle une ville à forte potentialité touristique. <br class='autobr' /> Royaume d'Agoué aujourd'hui arrondissement d'Agoué, a une histoire atypique. « Aux XVII et XVIIIème siècles, des travailleurs Ané, originaires d'Elmina, région aurifère de l'actuel Ghana, sont chassés de leur pays par les (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH126/arton14627-10488.jpg?1624254161' width='150' height='126' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La ville historique d'Agoué, le plus grand et plus peuplé arrondissement de la commune de Grand-Popo, située à 110 km de Cotonou et servant de frontière terrestre avec le Togo voisin par Hilla-Condji, regorge de vestiges anciens qui font d'elle une ville à forte potentialité touristique.</strong></p> <p>Royaume d'Agoué aujourd'hui arrondissement d'Agoué, a une histoire atypique. « Aux XVII et XVIIIème siècles, des travailleurs Ané, originaires d'Elmina, région aurifère de l'actuel Ghana, sont chassés de leur pays par les invasions Achanti. Ils s'installèrent alors sur la partie de la côte appartenant au roi de Tado et fondèrent Aného, signifiant littéralement « la maison des Ané », aujourd'hui Anécho », raconte Edouard Akpaka, natif du milieu qui aurait appris l'histoire de sa grand-mère.Retour ligne automatique</p></div> Les lesbiennes sortent de l'ombre à cœur ouvert https://www.24haubenin.info/?Les-lesbiennes-sortent-de-l-ombre-a-coeur-ouvert-14391 https://www.24haubenin.info/?Les-lesbiennes-sortent-de-l-ombre-a-coeur-ouvert-14391 Sun, 20 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Rosine et Francine vivent en couple depuis bientôt deux ans. Très amoureuses et vivant en concubinage, les deux tourtereaux ne se soucient plus des qu'en-dira-t-on et de la parentalité et envisagent adopter des « enfants » au moment opportun. Un couple homosexuel à Cotonou alors même qu'aucune disposition légale ne l'autorise. <br class='autobr' /> Tout part des regards profonds, des mains autour des cous, têtes légèrement penchées de côtés, des lèvres qui se collent, des langues qui se mélangent, l'autre main baladeuse le (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH117/arton14391-d4a9d.png?1624254161' width='150' height='117' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Rosine et Francine vivent en couple depuis bientôt deux ans. Très amoureuses et vivant en concubinage, les deux tourtereaux ne se soucient plus des qu'en-dira-t-on et de la parentalité et envisagent adopter des « enfants » au moment opportun. Un couple homosexuel à Cotonou alors même qu'aucune disposition légale ne l'autorise. <br class='autobr' /> </strong></p> <p>Tout part des regards profonds, des mains autour des cous, têtes légèrement penchées de côtés, des lèvres qui se collent, des langues qui se mélangent, l'autre main baladeuse le long du corps descendant jusqu'aux fesses, des déclamations de textes sentimentaux et amoureux, le déshabillement en douceur, toutes nues avec des caresses interminables suivies des cris d'amour, l'accélération des mouvements, des ébats amoureux et au finish, l'atteinte de l'orgasme. Tel est le bref aperçu du scénario qu'offrent les filles ayant opté pour une vie amoureuse avec leurs sœurs décrite par Romaine, une jeune fille d'une trentaine d'années rencontrée dans une des résidences de l'Université d'Abomey-Calavi.<br class='autobr' /> Tout comme Romaine, elles sont nombreuses à opter pour cette vie sentimentale, l'homosexualité. Elles, on les appelle des lesbiennes. Plus de doute aujourd'hui, le phénomène a court désormais au Bénin et surtout à Cotonou et elles ne s'en cachent plus. <br class='autobr' /> Annette est une étudiante béninoise en troisième année de comptabilité et de gestion dans une université privée de Cotonou. Dans son uniforme d'école, elle revenait des cantines ce vendredi soir avec son sac en bandoulière, un calepin en main dans une démarche nonchalante. Des pas qui prouvent tout le stress dû aux différents enseignements universitaires reçus tout le long de la semaine. <br class='autobr' /> Consciente de son statut d'homosexuelle, Annette ne cache pas qu'elle sort avec Edwige, aussi étudiante dans la même université mais en deuxième année de communication. « Nous nous entendons bien et nous vivons notre passions sans gêne. Nous sommes bien épanouies dans notre relation sentimentale », affirme fièrement Annette. L'expression de son visage, le sourire observé au bout de ses lèvres, le regard déterminé de la jeune fille ne laissent aucun doute sur son choix et son statut. « Je m'en moque, je le suis et je l'assume », rétorque Annette à la question de savoir l'opinion qu'ont les autres sur son choix. <br class='autobr' /> Quelques minutes plus tard, on aperçoit, à une vingtaine de mètres, une jeune fille, teint clair, cheveux tressés, chemise dossiers dans la main gauche, son portable dans l'autre main, aussi en uniforme s'avançant vers Annette. <br class='autobr' /> Des centaines d'étudiants qui se trouvent dans la cour de l'établissement, les regards d'Annette ne sont fixés que sur cette fille qui s'empresse à la rejoindre. A son arrivée et lançant un léger bonsoir, les deux filles se rapprochent et s'embrassent à la bouche. La courte scène confirme qu'il s'agit bien de la jeune Edwige, la petite amie d'Annette. « Presque toute l'école le sait déjà. Plus besoin de se cacher », déclarent-elles. <br class='autobr' /> <span class='spip_document_3102 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH332/lesbiennes_4-62eea.jpg?1624254161' width='500' height='332' alt="" /></span><i>Des étudiantes lesbiennes dans une cabine des résidences à l'UAC</i><br class='autobr' /> En dehors de cette université, il n'est pas rare de découvrir d'autres lieux de rencontre des amoureuses de même sexe. Il sonnait 22h10 ce samedi, à quelques encablures du stade de l'amitié Mathieu Kérékou à Kouhounou (Cotonou). Les voies sont presque désertes et les quelques rares passants ne sont concentrés que sur leur chemin. Dans cette ambiance de calme et de fraîcheur, un véhicule de marque Toyota s'immobilisa à la devanture du complexe hôtelier à peine éclairé par des lampes bleues. Deux femmes, habillées de manière sexy, entrent dans l'hôtel, les bras dessous bras dessous. Une fois à l'intérieur, elles prennent place au fond du restaurant et quelques minutes après, ellesfont leur commande pour la soirée. La façon de se comporter, les gestes d'attouchement et les caresses qui s'observent de loin ne laissent aucun doute sur la nature des relations entre ces deux tourtereaux. Il s'agit en fait de Rosine (48 ans) et de Francine (45 ans). Rosine est caissière dans une structure bancaire à Cotonou et Francine, Camerounaise de nationalité, est une ancienne religieuse expulsée du couvent pour manque de contrôle d'envies libidinales. Les deux sont ensemble, selon leurs témoignages, depuis un (01) an. Ce21 mars 2017, c'est leur premier anniversaire de fiançailles qu'elles ont préféré célébrer, comme tout bon couple, dans ce lieu afin de « se témoigner, pour une nouvelle fois, leurs amours et confirmer leurs sentiments dans la prise d'un nouvel engagement ». <br class='autobr' /> <span class='spip_document_3100 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH593/lesbiennes_2-2-b7e28.jpg?1624254161' width='500' height='593' alt="" /></span><i>Nadia, une lesbienne épanouie sexuellement </i> <br class='autobr' /> Des scènes et des témoignages du genre, on en rencontre souvent dans les villes de Cotonou et d'Abomey-Calavi. Ce qui était jadis, un sacrilège, se fait aujourd'hui à visage découvert et avec une certaine fierté.</p> <p><strong>L'environnement détermine le choix du partenaire<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> « Les raisons qui pourraient conduire à l'homosexualité de façon générale, sont les crises mal résolues au niveau des stades de développement de l'enfant », diagnostique le psychologue Nicanor,qui trouve que les périodes scolaires et d'adolescence sont souvent marquées par des crises œdipiennes.<br class='autobr' /> « J'ai été vraiment curieuse et j'ai découvert, une fois approchée, que c'était ce qu'il me fallait pendant tout ce temps », confie Romaine, étudiante à l'Université d'Abomey-Calavi. Pour cette adolescente de 23 ans, l'envie d'une compagnie féminine est survenue après quelques jeux beaucoup plus intimes avec les camarades depuis le cours secondaire. « On était toujours ensemble, on faisait tout ensemble. On se racontait tout et on se touchait même », raconte-t-elle en désignant une de ses camarades d'antan avec qui elle s'entendait bien. Selon ses dires, des caresses ont été même plus intimes et elles en jouissaient toutes. De ce témoignage, il est évident d'établir, selon Nicanor Isaïe, psychologue clinicien que la période scolaire est souvent marquée par le phénomène de l'homosexualité infantile. Ce qui, à l'entame, n'a rien de sexuel, mais qui est caractérisée par le plaisir que les enfants de même sexe ont à traîner ensemble. Bande de garçon contre celle des filles. En somme, précise le psychologue, c'est la période de la poterie, de la camaraderie faite avec les autres enfants de sexe analogue.<br class='autobr' /> Etant donné que cette période couvre l'âge scolaire, la tendance de l'homosexualité pourrait généralement commencer à s'installer chez l'individu au cours de cette période très sensible. <br class='autobr' /> Comme Romaine, Nadia a débuté sa relation sexuelle avec une camarade de sa classe. Nadia, 19 ans, est élève dans un complexe scolaire privé d'Akpakpa, dans la ville de Cotonou. En classe de1ère, elle est fiancée depuis un an environ à sa camarade dont elle a souhaité garder en anonymat. « Au début, nous avions peur de passer véritablement à l'acte. On ne savait pas réellement ce qu'on devrait faire de nos sentiments, de ce que nous éprouvons l'une pour l'autre. Ce n'est qu'après des mois, lors d'une sortie à deux, qu'on a osé se caresser si amoureusement », raconte Nadia tout en révélant que sa partenaire est aussi hétérosexuelle puisqu'ayant son copain.<br class='autobr' /> <span class='spip_document_3101 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH389/lesbiennes_3-d3d7f.png?1624254161' width='500' height='389' alt="" /></span><i>Romaine, une ex religieuse désormais lesbienne </i> <br class='autobr' /> « Oui, nous recevons souvent lors des consultations des filles homosexuelles mais ayant régulièrement des rapports sexuels avec les hommes », confirme Atanrès Adjibi, coach en psychologie sexuelle. <br class='autobr' /> Ce double choix pour certaines lesbiennes résulte, selon le psychothérapeute Romaric Agbofoun, « de la société dans laquelle elles évoluent, étant donné que ce phénomène n'est pas encore totalement accepté dans les pays occidentaux encore moins au Bénin qui est un pays attaché à ses valeurs culturelles et traditionnelles ». <br class='autobr' /> A l'unanimité des spécialistes de la question et aussi des actrices elles-mêmes, les probables causes de ce choix sont nombreuses et multiformes. Dans la plupart des cas, les femmes optent pour cette orientation sexuelle, compte tenu de leurs propres orientations dans la découverte de leur propre sexualité et des facteurs gratifiant ou inhibant qui ont malheureusement marqués leur processus de maturation physique et psychologique depuis l'âge scolaire à l'âge adulte en passant par la période de leur adolescence. « Tout est lié à l'expériences de ces femmes », conclut Nicanor Aimé Isaïe. <br class='autobr' /> « Le plus souvent, les personnes que nous recevons ont été marquées par une expérience douloureuse ou décevante et de rare fois traumatisante de leur hétérosexualité », confie Antarès Adjibi, psychologue sexuelle. <br class='autobr' /> Cette expérience douloureuse, décevante ou traumatisante fait remonter à l'esprit de ces femmes des souvenirs de bien-être et d'attirance sexuelle ou affective pour d'autres personnes de même sexe.<br class='autobr' /> Samuel, psycho sexologue, explique que l'environnement détermine le choix sexuel. On remarque aisément que la plupart de ces femmes lesbiennes ont grandi dans des endroits qui ont favorisé, encouragé ou entretenu leur penchant pour le "lesbianisme".<br class='autobr' /> C'est le cas de Francine, partenaire sexuelle de Rosine.Cette femme camerounaise raconte qu'elle avait eu les premiers signes lors de son séjour au couvent des sœurs religieuses dans son pays natal. « J'avais toujours eu de folles envies sexuelles », avoue-t-elle. Et puisque le couvent n'est composé que de femmes, elle se donne satisfaction en faisant des auto-attouchements et en se caressant avec la présence imaginaire d'une autre sœur qu'elle affectionne si tant dans la cour. Selon ses dires, elle n'arrivait même pas, à des moments donnés, de contrôler ses désirs et se laisse à des cris d'amour. Pour éviter de s'exposer et de se faire ridiculiser par les autres religieuses, elle confie qu'elle s'isolait en restant le plus loin possible. « Je n'avais jamais su qu'une sœur me guettait et me suivait de près. Un jour, j'étais en plein « ébat sexuel » moi seule quand elle apparaît devant moi. Etant donné que j'étais déjà dans « ma folie », je n'avais même pas vite remarqué sa présence. Mais elle se déshabilla et entama l'œuvre avec moi », se souvient Francine qui confie que ce fut le début d'une aventure amoureuse entre deux sœurs dans un couvent religieux. <br class='autobr' /> Mais malheureusement pour ces deux femmes, leur relation n'a été que de courte durée puisque toutes deux ont été expulsées du couvent pour manque de contrôle d'envies libidinales. Frustrée et très choquée par cette nouvelle, elle quitte le Cameroun et trouve refuge au Bénin où elle a rencontré Rosine avec qui elle vit son homosexualité aujourd'hui.</p> <p><strong>Les facteurs déterminants dans ce choix sexuel<br class='autobr' /> </strong><br class='autobr' /> Selon une théorie développée par le psychanalyste Freud, l'enfant, avant l'âge adulte, évolue selon les stades qui partent du stade oral en stade œdipien en passant par ceuxanal et phallique. A ce dernier stade, l'enfant fait la reconnaissance des sexes et l'orientation part déjà de là. « Si l'enfant, après avoir découvert les deux sexes de ses parents, se dirige plus vers le sexe analogue ou a un penchant pour ce dernier, c'est déjà le flair de l'homosexualité qui s'installe à petit coup », ajoute le psychothérapeute Romaric Agbofoun. <br class='autobr' /> De son côté, le sexologue Samuel y voit un choix caractérisé par les premiers rapports sexuels de l'individu, surtout la femme. Pour lui, les crises qui surviennent à cette période et surtout les douleurs qui en résultent sont des facteurs très déterminants pour la femme dans le choix de sa préférence sexuelle.<br class='autobr' /> Aussi, évoquent-ils les crises conjugales mal résolues entre les parents. Et c'est cet aspect qui a le plus marqué Nadia qui, se basant sur les disputes incessantes de ses parents et au cours desquelles elle trouve son père extrêmement méchant et violent, a opté pour n'avoir à faire sexuellement qu'avec les femmes « pour plus de douceur, de tendresse et de plaisirs ». <br class='autobr' /> Il convient également d'évoquer l'évolution des nouvelles technologies de l'information et de la communication qui sont en majorité les facteurs déterminants dans ce choix sexuel. « Il y des sites de rencontres entre les lesbiennes, des groupes whatsapp et facebook, des fora de discussions et d'échange d'expérience », témoignent de nombreuses lesbiennes.<br class='autobr' /> Etant donné que le phénomène est inné en certaine, le lesbianisme ne leur apparaît plus comme une question de choix mais une imposition sexuelle ou un passage obligatoire dans la découverte de leur propre sexualité. Par contre, selon le psychologue clinicien Nicanor Isaïe, certaines femmes développement la bisexualité pour exprimer qu'elles sont à la fois hétérosexuelles et lesbiennes. Mais en réalité, ces adolescentes traversent une phase de transition. Cependant, vu que la sexualité est avant tout un comportement, selon la personnalité en devenir chez l'adolescente, cette ambivalence sexuelle peut devenir permanente ou non à l'âge adulte.« Tout part de la psychologie et il y a une prédisposition à cet état de chose », signale Romaric, le psychothérapeute.<br class='autobr' /> En somme, ce choix sexuel de ces femmes influence sur leur comportement dans la société. « Il nous arrive de piquer souvent de colère parce qu'à chaque regroupement des autres, notre sujet est le principal angle de discussion et ils se moquent de nous et de notre orientation sexuelle », déplore Romaine, lesbienne et étudiante à l'Université d'Abomey-Calavi. <br class='autobr' /> Le regard parfois étrange que portent les autres sur ces lesbiennes témoigne du fait que la société béninoise, toujours ancrée dans la culture et la civilisation de ses aïeux, n'est pas encore prête à les accepter. <br class='autobr' /> Annette et Edwige assument certes leur homosexualité, mais l'acceptation n'est pas encore un acquis, non seulement dans leur environnement d'études, mais encore moins dans leur famille respective. Les différentes pressions que subissent ces femmes dans leurs familles contraignent certaines à se demander s'il ne vaudrait pas mieux de repenser autrement leur vie sexuelle. Mais hélas, c'est un phénomène parfois inné ou ce sont des sentiments qui sont déjà si forts qu'il leur est presque impossible d'abandonner.<br class='autobr' /> « C'est aujourd'hui possible qu'en fonction des motivations qui poussent au changement et de la médiation faite avec les raisons qui avaient orientées vers le lesbianisme, des femmes pourraient éventuellement changer d'orientation sexuelle avec le temps », fait remarquer Nicanor Isaïe. « Avec souvent notre aide, le pronostic pour le changement est davantage favorable », renchérit le sexologue Samuel. Pour nombre de lesbiennes interrogées sur la question d'un possible revirement sexuel, « ce n'est pas évident à leur étape actuelle » mais elles reconnaissent qu'un changement pourrait subvenir avec le temps.</p> <p><strong>Plaidoyer pour la reconnaissance des homosexuels <br class='autobr' /> </strong></p> <p>« Une bonne éducation part toujours de celle donnée par les parents à leur progéniture dès leur bas âge à la maison », expliqueAbdon Ahissou, sociologue et instituteur au cours primaire. Pour cet acteur du système éducatif, l'éducation d'un enfant doit être suivie de près par les parents qui sont les premiers exemples que copient les enfants dans leur évolution dans la société.<br class='autobr' /> Le psychologue Nicanor trouve dans ce choix sexuel que la responsabilité, pour la plupart des cas, incombe aux parents qui, à un moment donné, n'arrivent plus à « être attentifs à la croissance et au développement psychologique et affectif de leurs enfants ».<br class='autobr' /> Antarès Adjibi, coach en psychologie sexuelle, recommande que « les parents soient des confidents, des guides et des modèles à leurs enfants en évitant les situations qui entretiennent l'homosexualité primaire après l'âge scolaire ». <br class='autobr' /> Les parents doivent être constamment présents et attentifs à la maturité psychoaffective et psychosexuelle des enfants. Si malgré ce rôle bien joué dans le sens "hétérosexuel" de l'éducation, les enfants choisissent la voie de l'homosexualité, les accepter tels qu'ils sont avec leur choix de vie serait la meilleure option pour leur épanouissement.<br class='autobr' /> « Si seulement les mentalités des Béninois pouvaient changer à notre égard, on sera encore plus épanouies », souhaite vivement Rosine. Puisqu'elles ont du mal à s'afficher dans la société et compte tenu du fait qu'elles soient stigmatisées en constance, ces femmes souhaitent, de tous leurs vœux, une reconnaissance légale. « Des pays ont déjà voté des lois pour la reconnaissance des homosexuels. Les habitants de ces pays sont quand même aussi des créatures de Dieu et biologiquement, nous possédons les mêmes organes et donc, les mêmes envies sexuelles. Pourquoi le Bénin ne peut-il pas leur emboîter les pas ? », s'interrogent-elles tout en promettant faire le plaidoyer auprès des parlementaires pour l'introduction d'une loi à l'Assemblée nationale.</p> <p><strong>Josaphat DAH-BOLINON<br class='autobr' /> </strong></p></div> La monnaie Eco repoussée à 2027 https://www.24haubenin.info/?La-monnaie-Eco-repoussee-a-2027 https://www.24haubenin.info/?La-monnaie-Eco-repoussee-a-2027 Sun, 20 Jun 2021 00:00:00 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Une nouvelle feuille de route portant lancement de la monnaie unique en 2027 a été adoptée, samedi 19 juin 2021, lors de la 59 ème session des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) <br class='autobr' /> « En raison de l'impact de la pandémie, les chefs d'État avaient décidé de suspendre la mise en œuvre du pacte de convergence 2020-2021 (...). Nous avons une nouvelle feuille de route et un nouveau pacte de convergence qui couvrira la période 2022-2026, et 2027 étant (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton32012-59024.jpg?1624254161' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Une nouvelle feuille de route portant lancement de la monnaie unique en 2027 a été adoptée, samedi 19 juin 2021, lors de la 59 ème session des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao)</strong></p> <p>« En raison de l'impact de la pandémie, les chefs d'État avaient décidé de suspendre la mise en œuvre du pacte de convergence 2020-2021 (...). Nous avons une nouvelle feuille de route et un nouveau pacte de convergence qui couvrira la période 2022-2026, et 2027 étant le lancement de l'Eco », a indiqué Jean-Claude Kassi Brou, président de la commission de la Cedeao, lors d'une conférence de presse tenue le 19 juin 2021 à Accra (Ghana) dans le cadre de la la 59 ème session des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao).<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Le Bénin abrite la finale de la Coupe Caf le 10 juillet https://www.24haubenin.info/?Le-Benin-abrite-la-finale-de-la-Coupe-Caf-le-10-juillet https://www.24haubenin.info/?Le-Benin-abrite-la-finale-de-la-Coupe-Caf-le-10-juillet Sat, 19 Jun 2021 23:27:00 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Coupe de la Confédération (C2) est prévue le 10 juillet 2021 au Bénin. <br class='autobr' /> Les demi-finales de la Coupe de la Confédération (C2) se joueront le 20 juin. Les équipes arrivées à cette sont Pyramids FC (Égypte) – Raja Casablanca (Maroc) et JS Kabylie (Algérie) – Coton Sport Garoua (Cameroun). <br class='autobr' /> La finale est prévue pour le 10 juillet au stade général Mathieu Kérékou de Cotonou (Bénin). <br class='autobr' /> M. M.</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH104/arton32010-135ab.jpg?1624254161' width='150' height='104' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Coupe de la Confédération (C2) est prévue le 10 juillet 2021 au Bénin.</strong></p> <p>Les demi-finales de la Coupe de la Confédération (C2) se joueront le 20 juin. Les équipes arrivées à cette sont Pyramids FC (Égypte) – Raja Casablanca (Maroc) et JS Kabylie (Algérie) – Coton Sport Garoua (Cameroun).<br class='autobr' /> La finale est prévue pour le 10 juillet au stade général Mathieu Kérékou de Cotonou (Bénin).<br class='autobr' /> M. M.</p></div> 18 cas de grossesses enregistrées au 2e trimestre dans le Couffo https://www.24haubenin.info/?18-cas-de-grossesses-enregistrees-au-2e-trimestre-dans-le-Couffo https://www.24haubenin.info/?18-cas-de-grossesses-enregistrees-au-2e-trimestre-dans-le-Couffo Sat, 19 Jun 2021 23:02:30 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le nombre de grossesses au deuxième trimestre de l'année 2021 dans le département du Couffo est de 18. Les chiffres ont été rendus public ce jeudi 17 juin 2021, lors de la cérémonie d'harmonisation et de validation de données statistiques sur les grossesses en milieu scolaire et dans les centres de formation professionnelle au centre de promotion sociale d'Aplahoué. <br class='autobr' /> « De 117 cas de grossesses enregistrées en trois ans, le département du Couffo est actuellement à 18 cas, au deuxième trimestre de cette (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH129/arton32011-de5c6.jpg?1624254161' width='150' height='129' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le nombre de grossesses au deuxième trimestre de l'année 2021 dans le département du Couffo est de 18. Les chiffres ont été rendus public ce jeudi 17 juin 2021, lors de la cérémonie d'harmonisation et de validation de données statistiques sur les grossesses en milieu scolaire et dans les centres de formation professionnelle au centre de promotion sociale d'Aplahoué.</strong></p> <p>« De 117 cas de grossesses enregistrées en trois ans, le département du Couffo est actuellement à 18 cas, au deuxième trimestre de cette année », a déclaré le chef service social scolaire de la direction départementale des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle du Couffo, Bienvenue Gbèmandon rapporté par l'Abp. Selon lui, ce sont les nombreux efforts fournis par la préfecture d'Aplahoué dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire et d'apprentissage à travers l'initiative ZeGroMiS qui ont permis d'avoir ce résultat.</p> <p>A en croire Bienvenue Gbèmandon, le phénomène persiste en raison de l'ignorance et de la non-application des textes de loi qui répriment les auteurs de ces grossesses.« Nous sommes en guerre contre les grossesses en milieu scolaire et d'apprentissage parce que nous sommes pour le développement et nous ne pouvons pas accepter que nos filles tombent enceintes », a déclaré Christophe Mègbédji, déterminé à poursuivre le combat pour zéros cas de grossesses dans les milieux scolaires et d'apprentissage.</p> <p>A.A.A</p></div> Il tue sa copine et écope de la prison à vie https://www.24haubenin.info/?Il-tue-sa-copine-et-ecope-de-la-prison-a-vie-4128 https://www.24haubenin.info/?Il-tue-sa-copine-et-ecope-de-la-prison-a-vie-4128 Sat, 19 Jun 2021 19:46:23 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Les nommés Honorine Gbodougbé et Chiwendu Ucha sont des amis depuis environ deux ans. Chemin faisant, Chiwendu Ucha demande à sa copine de devenir son épouse. Mais celle-ci s'y oppose. Chiwendu se fait accompagner de l'un de ses frères pour aller rendre visite au père de Honorine Gbodougbé pour lui demander les formalités à accomplir quant à la dot. Interrogée par sa mère seule présente ce jour-là, Honorine fait savoir à celle-ci qu'elle n'est pas encore prête pour faire d'enfant parce que n'ayant pas un emploi. C'est alors que le 16 août 2008, Chiwendu Ucha conduit Honorine Gbodougbé dans une buvette de Lakadjoussa. Après s'être régalé et sous prétexte d'une balade en amoureux, Chiwendu Ucha conduit Honorine Gbodougbé dans la forêt de Lakadjoussa à Ahozon où il la blesse grièvement à l'aide d'un long couteau. Attirés par les appels au secours de la victime, les nommés Koffi Sokou et Valérie Akponikpè aperçoivent Chiwendu Ucha en train de s'acharner sur la victime et quelques temps après, ils le voient s'enfuir après avoir enfourché sa motocyclette, une mate 50 de couleur bleue. Transportée d'urgence pour l'hôpital de zone de Ouidah, Honorine Gbodougbé rend l'âme en cours de chemin.</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH74/arton4128-35c5a.jpg?1624254161' width='150' height='74' /> <div class='rss_texte'><div style="text-align: justify;"><i><b>Qui a dit que le vieillard assis ne voit pas plus loin qu'un jeune debout ? Honorine Gbodougbé l'a appris à ses dépens dans l'au-delà. Elle a bravé l'autorité de sa mère en allant en compagnie de son financé, un résortissant nigérian revendeur au marché Dantokpa, qui l'a tuée.</b></i></div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;"><br></div><div style="text-align: justify;"><b>Les faits </b></div><div style="text-align: justify;">Les nommés Honorine Gbodougbé et Chiwendu Ucha sont des amis depuis environ deux ans. Chemin faisant, Chiwendu Ucha demande à sa copine de devenir son épouse. Mais celle-ci s'y oppose. Chiwendu se fait accompagner de l'un de ses frères pour aller rendre visite au père de Honorine Gbodougbé pour lui demander les formalités à accomplir quant à la dot. Interrogée par sa mère seule présente ce jour-là, Honorine fait savoir à celle-ci qu'elle n'est pas encore prête pour faire d'enfant parce que n'ayant pas un emploi. C'est alors que le 16 août 2008, Chiwendu Ucha conduit Honorine Gbodougbé dans une buvette de Lakadjoussa. Après s'être régalé et sous prétexte d'une balade en amoureux, Chiwendu Ucha conduit Honorine Gbodougbé dans la forêt de Lakadjoussa à Ahozon où il la blesse grièvement à l'aide d'un long couteau. Attirés par les appels au secours de la victime, les nommés Koffi Sokou et Valérie Akponikpè aperçoivent Chiwendu Ucha en train de s'acharner sur la victime et quelques temps après, ils le voient s'enfuir après avoir enfourché sa motocyclette, une mate 50 de couleur bleue. Transportée d'urgence pour l'hôpital de zone de Ouidah, Honorine Gbodougbé rend l'âme en cours de chemin. <br></div><div style="text-align: justify;">A la barre, l'accusé reconnaît les faits d'ailleurs comme à l'enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur. Il dit avoir agi sous l'effet d'un esprit satanique qui le pourchasse depuis qu'il a refusé de poursuivre les sacrifices du fétiche de son feu père. Il abandonnera après cette affaire d'esprit pour dire que c'est par amour fou qu'il a tué la victime. S'il aimait si follement cette dernière, pourquoi ne s'est-il pas aussi donné la mort pour la rejoindre dans l'au-delà ? Où a-t-il a trouvé le couteau dont il s'est servi pour tuer son amie ? A ces questions, l'accusé répondait chaque fois « I don't know » qui veut dire littéralement en français « Je ne sais pas ». Ce qui amène le ministère public à conclure à un début de défectuosité de la mémoire de l'inculpé qui s'est montré ébranlé lorsque le président de la cour lui présenta la photo de la victime à qui il a donné 19 coups de couteau selon les résultats de l'autopsie du cadavre de Honorine, âgée de 24 ans au moment des faits. Il fond en larmes et s'agenouilla à la barre pour demander le pardon de la cour. Le président de la cour lui intima l'ordre d'arrêter ce cinéma à la barre. </div><div style="text-align: justify;"><b>Elle sortait de manière incontrôlée</b></div><div style="text-align: justify;">La déposition du père de la victime, Jean Gbodougbé permettra de savoir que la victime ne menait pas une vie amoureuse très correcte. Elle sortait de manière incontrôlée et à des heures indues. Il dit qu'il n'a de cesse de la rappeler à l'ordre. Mais Jean Gbodougbé dit n'avoir jamais été informé de ce que le sieur Chiwendu Ucha de nationalité nigériane était avec sa fille. Il se disait même prêt à rembourser à cet Ibo tout ce qu'il aurait dépensé sur sa fille. Malheureusement, c'est après le décès de cette dernière qu'il apprendra que c'était un Nigérian qui sortait sa fille. Si le papa n'est pas dans l'économie du futur projet de mariage de Honorine avec Ucha, tel n'était pas le cas pour Léontine Zannou, mère de la victime. Celle-ci se rappelle avoir vu une seule fois l'accusé qui était venu avec un de ses amis de nationalité nigériane lui demander un vendredi nuit les formalités à remplir pour la dot de Honorine. Elle lui a répondu que cela dépassait ses compétences. Il lui a demandé de revenir dimanche à partir de 16 h pour en discuter avec le père de la fille. Mais il n'est plus jamais revenu à la maison avant qu'elle n'apprenne le crime qu'il a commis sur sa fille. A la question de la cour de savoir si elle se constitue partie civile, dame Léontine Zannou réclame à la cour de tuer aussi l'accusé ignorant que la peine de mort est déjà abolie au Bénin. <br></div><div style="text-align: justify;">Celle-ci a regretté le comportement de sa fille qui a bravé son autorité en allant à la rencontre de cet ami ce samedi, jour du crime alors qu'elle le lui a refusé. Valérie Akponikpè qui a vu en premier la victime gisant dans un bain de sang dans la forêt d'Ahozon a aussi déposé à la barre. </div><div style="text-align: justify;">Faits insoutenables </div><div style="text-align: justify;">Dans ses réquisitions, l'avocat général, Appolinaire Dassi revient succinctement sur les faits avant de déplorer qu'ils constituent le revers de la médaille qu'est l'amour. Il rappelle les éléments constitutifs du crime d'assassinat à savoir : l'élément légal, l'élément matériel, l'élément moral et la préméditation et/ou le guet-apens. Après sa démonstration, l'avocat général martèle que c'est constant dans le dossier que Honorine Gbodougbé a été assassinée par Chiwendu Ucha qui lui a porté 19 coups de couteau. Des coups après lesquels il a pris sa moto pour fuir laissant cette dernière dans une marre de sang et au milieu de la forêt. « Les faits sont insoutenables », fait-il remarquer avant de retenir qu'il ne fait l'ombre d'aucun doute que le crime d'assassinat est constitué à l'égard de Chiwendu Ucha qui serait bien lucide au moment des faits comme l'atteste le rapport de l'expertise psychiatrique et médico-social. Appolinaire Dassi demande à la cour de balayer du revers de la main l'argument de pratique ethnique évoquée par l'accusé et qui serait à la base de son crime. </div><div style="text-align: justify;"><b>La défense plaide coupable</b></div><div style="text-align: justify;">Au bénéfice de ses observations, il requiert la peine des travaux forcés à perpétuité contre l'accusé. Les faits crevant l'œil, Me Faustin Atchadé demande la clémence de la cour. Tout en plaidant coupable, il trouve exagéré les réquisitions du ministère public. Pour lui, il y a mort d'homme certes mais sans préméditation. Donc on ne saurait parler alors d'assassinat. La défense demande à la cour de disqualifier le crime d'assassinat et requalifier les faits en meurtre. Me Faustin Atchadé démontrera que c'est par jalousie que Chiwendu a tué Honorine. Il s'agit d'un crime passionnel qui nécessite l'administration d'une peine plus douce. Il donne l'exemple de la France où le crime passionnel offre une large circonstance atténuante à l'accusé. Me Faustin Atchadé demande à la cour de retenir contre son client l'infraction de crime passionnel et de le condamner à cinq ans de prison. Délibérant, la cour est allée dans le sens du ministère public. Elle déclare Chiwendu Ucha coupable du crime d'assassinat commis sur Honorine Gbodougbé. Elle le condamne à la peine des travaux forcés à perpétuité.</div></div> Sylvie de Chacus, présidente de l'UDBN https://www.24haubenin.info/?Sylvie-de-Chacus-presidente-de-l-UDBN https://www.24haubenin.info/?Sylvie-de-Chacus-presidente-de-l-UDBN Sat, 19 Jun 2021 19:04:24 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) fondé et présidé par l'He Claudine Afiavia Prudencio a changé de Président. <br class='autobr' /> Claudine Afiavia Prudencio cède son fauteuil à Sylvie de Chacus. De sources proches du parti, la décision a été prise lors d'une cérémonie de restitution des travaux du congrès et de présentation des nouveaux membres du bureau du parti tenue le samedi 19 juin 2021 à l'hôtel Novotel de Cotonou. <br class='autobr' /> L'ex présidente et députée prendra désormais la place de présidente d'honneur de (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L95xH150/arton32009-7461f.jpg?1624254161' width='95' height='150' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) fondé et présidé par l'He Claudine Afiavia Prudencio a changé de Président.</strong></p> <p>Claudine Afiavia Prudencio cède son fauteuil à Sylvie de Chacus. De sources proches du parti, la décision a été prise lors d'une cérémonie de restitution des travaux du congrès et de présentation des nouveaux membres du bureau du parti tenue le samedi 19 juin 2021 à l'hôtel Novotel de Cotonou.<br class='autobr' /> L'ex présidente et députée prendra désormais la place de présidente d'honneur de l'UDBN.<br class='autobr' /> Sylvie de Chacus, la nouvelle présidente de l'UDBN est enseignante, maître de conférences à l'Université d'Abomey-Calavi et vice-doyenne de la Faculté des sciences humaines et sociales (Fashs).<br class='autobr' /> Elle a été l'adjointe au directeur de l'Ecole du parti, Beaugard Koukpaki, avant son accession au poste de présidente du parti.<br class='autobr' /> De nouvelles personnes ont également fait leur entrée au Bureau politique de l'UDBN.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Midas, le leader européen de l'entretien automobile ouvre ses portes à Cotonou https://www.24haubenin.info/?Midas-le-leader-europeen-de-l-entretien-automobile-ouvre-ses-portes-a-Cotonou-25260 https://www.24haubenin.info/?Midas-le-leader-europeen-de-l-entretien-automobile-ouvre-ses-portes-a-Cotonou-25260 Sat, 19 Jun 2021 18:07:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Midas, le leader européen de l'entretien automobile toutes marques, ouvre ses portes à Cotonou, Bénin <br class='autobr' /> Grande nouvelle pour les automobilistes à la recherche d'une réparation rapide et efficace de leur véhicule : Midas s'implante au Bénin et propose une large gamme de services SANS RENDEZ-VOUS ! <br class='autobr' /> Offrant déjà ses services en Côte d'Ivoire, Tunisie, Algérie, Maroc, Midas ouvre un centre d'entretien au carrefour Camp Guézo, l'un des axes les plus animés du centre-ville de Cotonou. <br class='autobr' /> Midas Cotonou est (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L146xH150/arton25260-f6287.jpg?1624254162' width='146' height='150' /> <div class='rss_texte'><table class="spip"> <tbody> <tr class='row_odd odd'> <td>Midas, le leader européen de l'entretien automobile toutes marques, ouvre ses portes à Cotonou, Bénin</td></tr> </tbody> </table> <p>Grande nouvelle pour les automobilistes à la recherche d'une réparation rapide et efficace de leur véhicule : Midas s'implante au Bénin et propose une large gamme de services SANS RENDEZ-VOUS !</p> <p>Offrant déjà ses services en Côte d'Ivoire, Tunisie, Algérie, Maroc, Midas ouvre un centre d'entretien au carrefour Camp Guézo, l'un des axes les plus animés du centre-ville de Cotonou.</p> <p>Midas Cotonou est ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18h00 sans interruption et peut servir 5 véhicules en même temps et dispose de 20 places de stationnement (parking réservé à la clientèle).<br class='autobr' /> Il est également possible de prendre rendez-vous en appelant le 69 89 00 00 / 65 65 28 28<br class='autobr' /> L'équipe du centre Midas Cotonou est composée d'une dizaine de personnes qualifiées, formées dans des écoles de mécanique et d'électromécanique. La satisfaction du client est leur préoccupation constante et majeure.</p> <p><strong>Le centre Midas Cotonou :</strong> accorde une grande importance à la qualité des services rendus offre à ses clients le meilleur rapport service/qualité/prix<br class='autobr' /> propose une large de prestations et services variés pour l'entretien de leur véhicule : climatisation, freinage, amortisseurs, réparation de pneus, diagnostics électroniques et physiques, montage de pièces d'origine neuves, règle toutes les pannes de véhicule ne nécessitant pas la dépose du moteur, utilise les pièces des plus grands équipementiers internationaux , offre à ses clients la possibilité de commander des pièces de rechange pour toutes les marques de voitures particulières</p> <p>En plus d'une équipe compétente et pour satisfaire les demandes de sa clientèle exigeante, le nouveau centre d'entretien s'est doté d'équipements très performants.<br class='autobr' /> Toute l'équipe de Midas Cotonou sera ravie de vous accueillir pour vous présenter l'ensemble de ces services !</p> <p><strong>Midas Cotonou</strong><br class='autobr' /> <strong>Horaires et jours d'ouverture :</strong><br class='autobr' /> Lun - Sam : 08:30 - 18:00 sans interruption<br class='autobr' /> <strong>Adresse</strong> : <br class='autobr' /> Carrefour Camp Guezo<br class='autobr' /> Avenue Caporal Anani<br class='autobr' /> Gbegamey Lot 136 - COTONOU<br class='autobr' /> <strong>Tel</strong> : 69 89 00 00 / 65 65 28 28<br class='autobr' /> <strong>Email</strong> : cotonou-campguezo@midas.bj<br class='autobr' /> <strong>Site web</strong> : <a href="http://www.midas.bj" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>www.midas.bj</a></p> <p><span class='spip_document_6238 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH333/f7dadc8d-d83c-4928-8dd9-27ebed20a1a2-bf3fe.jpg?1624254162' width='500' height='333' alt="" /></span> <span class='spip_document_6240 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/bf864874-fb2b-43e7-b41c-feb6ca240700-47463.jpg?1624254162' width='500' height='282' alt="" /></span></p> <p><strong>A propos de ‘'Midas'' </strong></p> <p>M.I.D.A.S. (Muffler Installation Dealers Associated Service) a ouvert son premier garage en 1956, dans la ville de Macon en Géorgie aux Etats-Unis. Grâce à l'idée révolutionnaire de Nate Sherman, (fondateur du Groupe Midas) qui consiste à remplacer l'échappement en 30 minutes, Midas compte un an plus tard une centaine de "Midas-shops" sur l'ensemble du continent américain.</p> <p>Avec le concept de "la réparation rapide sans rendez-vous" ayant franchi les frontières américaines, le réseau Midas s'étend au Mexique, au Canada et en Australie pendant les années 60. Dans les années 1970, Midas ouvre ses premiers garages en Europe : la Belgique en 1975, puis en France un an plus tard.</p> <p>En septembre 2004, Midas rejoint le groupe Norauto l'un des leaders européens du marché des services qui devient Mobivia Groupe en 2010. Plus de 670 garages sont implantés sur l'ensemble du continent européen avec des branches en Amérique du Nord, en Amérique Latine-Afrique, en Océanie, en Asie et en Afrique.</p> <p>Midas renforce « continuellement sa position dans le monde entier grâce à son "entretien garanti" : un compromis clair, un marketing poussé, une offre de services étendue et variée, des connaissances techniques irréprochables tant des voitures neuves que des voitures d'occasion et la volonté de satisfaire ses clients chaque jour ».</p> <p><span class='spip_document_6241 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L450xH300/f4774531-9e5d-4c28-a4c5-40533f82b5cb-f2aea.jpg?1624254162' width='450' height='300' alt="" /></span></p></div> Ces poisons qui asphyxient la production cotonnière https://www.24haubenin.info/?Ces-poisons-qui-asphyxient-la https://www.24haubenin.info/?Ces-poisons-qui-asphyxient-la Sat, 19 Jun 2021 15:00:00 +0200 fr Dp24h <p>La culture du coton dévore beaucoup de produits phytosanitaires. C'est une culture qui est très consommatrice de pesticides. Ces produits protègent non seulement les plantes contre les ravageurs, mais contribuent à alléger le travail. Les désherbants permettent de faire peu de travail. Aujourd'hui, les producteurs agricoles ne se passent plus des herbicides. On constate même une utilisation excessive de ces désherbants. Mais très peu d'agriculteurs savent les dangers que représentent ces produits pour (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH74/arton93-debd3.jpg?1624254162' width='150' height='74' /> <div class='rss_texte'><p><i><br class='autobr' /> La culture du coton dévore beaucoup de produits phytosanitaires. C'est une culture qui est très consommatrice de pesticides. Ces produits protègent non seulement les plantes contre les ravageurs, mais contribuent à alléger le travail. Les désherbants permettent de faire peu de travail. Aujourd'hui, les producteurs agricoles ne se passent plus des herbicides. On constate même une utilisation excessive de ces désherbants. Mais très peu d'agriculteurs savent les dangers que représentent ces produits pour leur santé et l'ensemble de la communauté.</i></p> <p>(Par Edson ADE)</p> <p>La pulvérisation des plantes exige le port d'une combinaison de protection. Et pourtant les producteurs n'utilisent pas de masque, ni de gants. " Certains n'utilisent même pas de pulvérisateur ou ne se vêtissent pas au moment des traitements. ", affirme Boukary Moumouni, producteur de coton dans la commune de Banikoara. En l'absence de combinaison, le corps reçoit évidemment des doses de ces pesticides.</p> <p>Certains producteurs pensent que les produits ne sont pas aussi dangereux. Cette perception des pesticides est visible dans leur comportement quotidien. Ces produits sont gardés à l'intérieure des maisons d'habitation. Les emballages de pesticides sont même utilisés dans le ménage.</p> <p> Le dosage des pesticides dans le traitement du cotonnier ne respecte pas les normes recommandées. Certains agriculteurs font des mélanges pour plus d'efficacité. " On achète différents produits et on fait le mélange, on obtient ainsi un désherbant très efficace ", déclare Etienne Adoukonoua dans la commune de Djidja.</p> <p>Selon les producteurs, la plupart de leurs emballages de pesticides sont abandonnés dans les champs, où broutent les animaux après les récoltes. Dans leur pratique, les producteurs nettoient souvent le matériel dans la mare. "Allez-y au barrage, vous trouverez des bidons de pesticides ", déclare Emmanuel Boni de Nikki. Les bidons ainsi que les sachets de pesticides finissent après utilisation dans un point d'eau. Le matériel de pulvérisation est également nettoyé dans les cours d'eaux ou les ruisseaux. " Vous voyez là-bas, les producteurs de légumes ont jeté les emballages dans le ruisseau, or en aval, les gens y puisse l'eau de boisson. ", nous indique un ingénieur agronome. Une pratique que les spécialistes de l'environnement trouvent inquiétante. En 1995, dans la partie septentrionale du Bénin, des pesticides auraient causé la mort de nombreux poissons dans des cours d'eau. Le danger et certainement le plus grave pour le consommateur, c'est l'utilisation des pesticides du coton par des maraîchers.</p> <p>Le comportement des maraîchers est dénoncé par les spécialistes. Les pesticides recommandés pour le coton sont utilisés pour les choux, la tomate, la salade etc. " On utilise tout, pourvu qu'il tue les ravageurs, y'a pas de dose ", affirme Ambroise Badou, un maraîcher de Cotonou. Il reconnaît que ce comportement est dangereux à la suite des effets déjà constatés. " Un jardinier a été hospitalisé après avoir consommé de la tomate ", fait-il savoir.</p> <p>Les exploitants agricoles se défendent souvent derrière l'irresponsabilité des techniciens agricoles pour justifier ces comportements et les risques pour eux et les consommateurs. Les encadreurs des sociétés cotonnières n'insisteraient pas sur la protection des producteurs par l'information et la sensibilisation sur les pesticides. "On ne sait pas à quoi ils servent tous ces agents du ministère de l'Agriculture. Ils ne viennent jamais dans les champs", regrette un cotonculteur de Nikki.</p> <p>Les arguments de leur défense sont nombreux. Certains soutiennent par ailleurs que les gants ne sont pas efficaces dans la manipulation des produits et autres objets. Par contre, la plupart en revanche aimeraient bien prévenir des risques en utilisant les combinaisons de protection, mais la question de la disponibilité et de l'accessibilité reste un grand obstacle. Les coûts très élevés des équipements de protection les rendent inaccessibles par les paysans. Ce que les producteurs ne savent pas, c'est que certains consommateurs se sont plaints des maux de ventre suite à une consommation des productions maraîchères. Les résidus de pesticides se retrouvent facilement dans les aliments.</p> <p><strong>Toxiques et dangereux</strong></p> <p>Des études ont montré que le mélange est plus toxique et dangereux. C'est aussi dangereux d'utiliser des pesticides destinés au coton pour traiter des légumes. C'est très toxique et mortel. Les emballages aux mains des producteurs inquiètent les agents de santé. La réutilisation des emballages des pesticides à des fins domestiques constitue une source d'intoxication alimentaire pour les populations. Les emballages abandonnés à l'air libre constituent un danger pour les personnes mais aussi pour les animaux qui souvent broutent les herbes dans les champs après les récoltes. L'autre risque pour l'homme, c'est la contamination des autres cultures.</p> <p> En général, le champ de coton est associé à d'autres cultures. Le même terrain est aussi utilisé pour d'autres cultures les années suivantes. Les résidus des pesticides peuvent donc se retrouver dans la chaîne alimentaire. Ils sont alors exposés à ces produits qui peuvent conduire à certaines maladies. Les cas de contamination indirecte sont également à craindre puisque les pesticides sont à porté des enfants.</p> <p>Le Dr Issa Soulé, enseignant à l'université de Parakou, précise que ce ne sont pas seulement les fortes doses qui sont toxiques et dangereuses pour la santé humaine et animale. C'est la quantité des expositions élevées qui augmente les risques de contamination. Au Bénin, les études et les témoignages des praticiens de la santé, des spécialistes de l'environnement, et surtout d'une majorité des producteurs de coton ainsi que des maraîchers penchent plutôt pour les effets directs des pesticides. La mauvaise utilisation des produits phytosanitaires, l'inapplication des textes qui réglementent la distribution de ces produits exposent producteurs et consommateurs. Les médecins ainsi que les députés ont interpellé le gouvernement sur le sujet. Le médecin chef de Nikki pour sa part pense qu'il est difficile de faire un lien de cause à effet. Toutefois, il sait que les pesticides représentent un danger pour la santé des producteurs.</p> <p>Chaque année, sa formation sanitaire reçoit au moins 600 cas de malades pour intoxication aux pesticides. Les intoxications interviennent par inhalation, par injection ou par pollution. Ces maladies se manifestent par des vomissements, des céphalées, des vertiges et parfois les individus sombrent dans un coma. Les cas les plus graves sont évacués. Les femmes enceintes et les enfants sont les plus vulnérables et les plus exposés. La saison hivernale est la période de pic des intoxications. A 35 ans, Amidou Saliou, producteur de coton à Banikoara commence à avoir peur des pesticides. Les vertiges et les céphalées surviennent après chaque traitement du cotonnier.</p> <p>C'est depuis très jeune qu'il traite le coton. " Il arrive que le vent renvoie le produit sur vous, parfois tu t'évanouis. Cela m'est arrivé deux ou trois fois ", déclare-t-il. Un autre producteur le soutient. Il affirme qu'il a été à plusieurs reprises admis à l'infirmerie. Aziz Yacoubou n'a pas eu la même chance. Cet élève coranique aurait succombé après une dure journée de traitement de coton. Son ami Seydou Nébié a vu le jeune souffrir de ces produits pendant plusieurs années. Il pense que c'est par manque de traitement que le jeune a succombé. vée. " Après le traitement d'un champ de coton, on a mal partout : les yeux, la tête, nausée, irritation, la peau qui brûle", avoue-t-il.</p> <p> Des études de monotoring sur les pesticides des communautés à la base menées par les chercheurs sur des producteurs de coton dans la région en 2006 révèlent que sur un échantillon de 100 producteurs chargés des traitements phytosanitaires, des maux de têtes sévères sont les symptômes les plus fréquents et affectent 92 % des enquêtés, suivis des vertiges pour 83 %, des tremblements des mains pour 54 %, des nausées ou vomissements pour 21 %, troubles de la vision 21 %, transpiration excessive pour 13 %, étourdissement pour 8 % et hypersalivation pour 8 %. La plupart de ces symptômes (46 %) surviennent quelques heures ou quelques jours après l'utilisation des pesticides.</p> <p>Quelques cas cependant (13 %) sont arrivés pendant l'utilisation des produits et étaient les incidents les plus sérieux. Les chercheurs conclurent que " bien que le pesticide responsable n'a pas été formellement identifié mais tout porte à croire que le produit toxique n'est autre que l'endosulfan. Au ministère de l'Agriculture, il n'existe pas des statistiques sur les maladies liées aux pesticides. " Il n'y a pas eu d'étude sur ce sujet ", affirme un agent du ministère.</p> <p><strong>Trouver des solutions</strong></p> <p>Cependant, dans toutes régions cotonnières, le développement des maladies cancéreuses inquiète en dépit de l'insuffisance de dépistage. Au centre départemental hospitalier de Goho, un agent affirme que la plupart des dépistages de cas de cancer se fait pendant une consultation dont le motif de départ était une autre maladie. Cependant, après le paludisme, les maladies bactériennes, respiratoires, les cas de tumeurs (fois, col de l'utérus, sein, peau etc.) occupent une place important. Ces tumeurs peuvent présager un cancer.</p> <p>Ce sont de soupçons, précise un responsable au niveau du centre hospitalier. Ici, c'est la prudence du fait de la faiblesse de fréquentation des centres de santé par la population et à l'absence d'enquête sur le sujet.</p> <p>L'ensemble des chercheurs et de praticiens rencontrés à Cotonou s'accorde sur un point essentiel. Les maladies se déclarent très tard dans la vie de l'individu. Il faut un diagnostic pour faire le lien entre la maladie et les pesticides. Le pneumologue Samuel Pognon précise que " c'est à long terme, dans 50 ans que les agriculteurs ressentent les effets ". Les professionnels de la santé soutiennent ses affirmations et attirent l'attention sur la montée des maladies pulmonaires chez les cotonculteurs. Selon Samuel Pognon, la situation que vivent les cotonculteurs est très alarmante. Il avertit que l'utilisation des pesticides par nos producteurs constitue un problème de santé publique.</p> <p>Les services de pneumologie commencent à recevoir de nombreux malades contaminés par les pesticides et qui souffrent des maladies pulmonaires. « Le drame, c'est que ces maladies une fois déclarées sont irréversibles », lâche le pneumologue.</p> <p>Ce sont des maladies qui se développent pendant plusieurs années d'exposition aux pesticides. Il constate pourtant que les producteurs sont peu informés et prennent peu de précautions dans l'utilisation des pesticides. Le praticien conseille l'utilisation des masques à gaz pendant la pulvérisation aux pesticides. Et c'est avec amertume et angoisse qu'il constate que les producteurs de coton n'utilisent pas des combinaisons adaptées. Les pesticides sont des bombes entre les mains des producteurs qui ignorent tous de leurs effets. (financières, de téléphonie et autres) trop énergétivores souvent pour relever le défi de l'électricité pour tous.</p></div> L'équipe d'Angola sacrée championne d'Afrique https://www.24haubenin.info/?L-equipe-d-Angola-sacree-championne-d-Afrique https://www.24haubenin.info/?L-equipe-d-Angola-sacree-championne-d-Afrique Sat, 19 Jun 2021 14:21:18 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>L'Angola remporte son 14e titre du Championnat d'Afrique des Nations féminin de handball en battant le Cameroun 25-15. La finale s'est déroulée ce vendredi 18 juin 2021 à Yaoundé au Cameroun. <br class='autobr' /> L'Angola est de nouveau, champion d'Afrique de handball, seniors dames. Les Angolaises ont battu les Camerounaises 25-15 en finale de la Coupe d'Afrique des Nations féminine, 24e édition. Elles remportent la Coupe pour la quatorzième fois. La Tunisie a fini à la troisième place en battant le Congo Kinshasa 22-17. (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Sport-" rel="directory">Sport</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH100/arton32008-89c34.jpg?1624254162' width='150' height='100' /> <div class='rss_texte'><p><strong>L'Angola remporte son 14e titre du Championnat d'Afrique des Nations féminin de handball en battant le Cameroun 25-15. La finale s'est déroulée ce vendredi 18 juin 2021 à Yaoundé au Cameroun</strong>.</p> <p>L'Angola est de nouveau, champion d'Afrique de handball, seniors dames. Les Angolaises ont battu les Camerounaises 25-15 en finale de la Coupe d'Afrique des Nations féminine, 24e édition. Elles remportent la Coupe pour la quatorzième fois. La Tunisie a fini à la troisième place en battant le Congo Kinshasa 22-17. La 25e édition de la CAN Handball Seniors Dames aura lieu au Sénégal. Le bâton de commandement de cette édition a été remis par M. Arèmou Mansourou, président de la Confédération Africaine de Handball (CAHB).</p> <p>A.A.A</p></div> Le DG Gansè plaide pour la numérisation du recouvrement des créances https://www.24haubenin.info/?Le-DG-Ganse-plaide-pour-la-numerisation-du-recouvrement-des-creances https://www.24haubenin.info/?Le-DG-Ganse-plaide-pour-la-numerisation-du-recouvrement-des-creances Sat, 19 Jun 2021 13:20:27 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale Raphaël Akotègnon a effectué, ce vendredi 18 juin 2021, une visite à la Sogema. Il est allé s'enquérir des difficultés de la société de gestion des marchés. <br class='autobr' /> Le ministre Raphaël Akotègnon a échangé avec le directeur général de la Sogema Armand Gansè avant de visiter les bureaux des agents. Après avoir félicité le ministre pour sa nomination, Armand Gansè a fait part d'une préoccupation. « Nous avons un sérieux problème au niveau du recouvrement. Nous (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH111/arton32007-60c9d.png?1624254162' width='150' height='111' /> <div class='rss_texte'><p><strong> Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale Raphaël Akotègnon a effectué, ce vendredi 18 juin 2021, une visite à la Sogema. Il est allé s'enquérir des difficultés de la société de gestion des marchés.</strong></p> <p>Le ministre Raphaël Akotègnon a échangé avec le directeur général de la Sogema Armand Gansè avant de visiter les bureaux des agents.<br class='autobr' /> Après avoir félicité le ministre pour sa nomination, Armand Gansè a fait part d'une préoccupation. « Nous avons un sérieux problème au niveau du recouvrement. Nous continuons de recouvrer nos créances à partir du système archaïque ; délivrer les valeurs inactives contre les espèces. C'est le compte rendu que ceux-là font que nous constatons. Ce qui fait que nous constatons des cas de malversations de deniers publics qui nous amènent souvent à prendre des mesures drastiques à l'encontre des faussaires », a affirmé le directeur général de la Sogema. Armand Gansè plaide pour le changement du mode de recouvrement. « Jusqu'à présent nous continuons d'utiliser les tickets, ce qui n'est plus d'actualité. Alors c'est une réforme qui va nécessiter beaucoup de moyens financiers .Nous voudrions vous demander de nous aider à aller au recouvrement numérique, ça arrangerait beaucoup de choses à la Sogema », a souhaité le DG Sogema.</p> <p>La préoccupation du directeur général de la Sogema a été prise en compte par le ministre Akotègnon. « C'est vrai aujourd'hui, c'est indéniable avec le développement des techniques nous devons absolument essayer de moderniser le mode de gestion de notre structure. Ça va se faire de manière participative. Il faut que l'initiative vienne de vous même avant que le gouvernement n'accompagne. Vous venez de poser la préoccupation, on va l'étudier » a promis le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale.</p> <p>AAA.</p></div> Détendez-vous, ressourcez-vous, profitez des vôtres et n'oubliez de lui souhaiter Bonne fête des pères https://www.24haubenin.info/?Detendez-vous-ressourcez-vous-profitez-des-votres-et-n-oubliez-de-lui-souhaiter https://www.24haubenin.info/?Detendez-vous-ressourcez-vous-profitez-des-votres-et-n-oubliez-de-lui-souhaiter Sat, 19 Jun 2021 12:42:06 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Détendez-vous, ressourcez-vous, profitez des vôtres et n'oubliez de lui souhaiter <br class='autobr' /> " Bonne fête des pères ".</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH150/arton32006-50f9b.jpg?1624254162' width='150' height='150' /> <div class='rss_texte'><p>Détendez-vous, ressourcez-vous, profitez des vôtres et n'oubliez de lui souhaiter<br class='autobr' /> " <strong>Bonne fête des pères </strong> ".</p> <table class="spip" summary=""> <caption><span class='spip_document_8791 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH500/30f21bec-4b84-46ab-b9b8-76deb8fb27e1-c80c4.jpg?1624254162' width='500' height='500' alt="" /></span></caption> <tbody> </tbody> </table></div> La Marine belge au Bénin pour former des équipages https://www.24haubenin.info/?La-Marine-belge-au-Benin-pour-former-des-equipages https://www.24haubenin.info/?La-Marine-belge-au-Benin-pour-former-des-equipages Sat, 19 Jun 2021 12:41:49 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Formation de la marine du Bénin dans la lutte contre le piratage maritime. Les patrouilleurs béninois seront encadrés durant deux semaines par une équipe belge. <br class='autobr' /> La marine béninoise pourra bénéficier cette année de la formation de la marine belge. En raison de la pandémie du Covid-19, la formation de l'équipe belge qui intervient au Bénin depuis 2011, n'a pas eu lieu en 2020. Plus d'une année après la dernière mission en 2019, l'équipe belge composée d'une dizaine de personnes est à Cotonou. Pendant deux (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH75/arton32004-aa0ab.jpg?1624254162' width='150' height='75' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Formation de la marine du Bénin dans la lutte contre le piratage maritime. Les patrouilleurs béninois seront encadrés durant deux semaines par une équipe belge.</strong></p> <p>La marine béninoise pourra bénéficier cette année de la formation de la marine belge. En raison de la pandémie du Covid-19, la formation de l'équipe belge qui intervient au Bénin depuis 2011, n'a pas eu lieu en 2020.<br class='autobr' /> Plus d'une année après la dernière mission en 2019, l'équipe belge composée d'une dizaine de personnes est à Cotonou. Pendant deux semaines, elle va former des « seariders » béninois. La formation est consacrée à lutte contre le piratage maritime. Elle aura lieu dans un contexte où des attaques de pirates sont fréquentes dans le golfe de la Guinée. Il est prévu des exercices de navigation, de plongée, de simulation de pannes techniques, de lutte anti-incendie, et autres. Les marins seront menés à bord des patrouilleurs Couffo et Ouemè.</p> <p>En cette année 2021, la Défense belge veut reprendre les activités bilatérales avec le Bénin. Il s'agit de la poursuite de la certification des équipages de la capacité́ d'intervention rapide du Bénin et l'encadrement des instructeurs en techniques d'embarquement d'une unité́ navale béninoise de fusiliers.</p> <p>A.A.A</p></div> Talon effectue son premier voyage officiel après sa réélection https://www.24haubenin.info/?Talon-effectue-son-premier-voyage-officiel-apres-sa-reelection https://www.24haubenin.info/?Talon-effectue-son-premier-voyage-officiel-apres-sa-reelection Sat, 19 Jun 2021 12:38:25 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le président de la République a quitté Cotonou ce samedi matin pour le Ghana. Patrice Talon va participer à la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui s'ouvre ce 19 juin à Accra. <br class='autobr' /> Le Président de la République Patrice Talon a rejoint la capitale du Ghana, samedi 19 juin 2021. C'est à l'occasion de la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement des pays membres de la (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH84/arton32005-b387c.jpg?1624254162' width='150' height='84' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le président de la République a quitté Cotonou ce samedi matin pour le Ghana. Patrice Talon va participer à la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui s'ouvre ce 19 juin à Accra.</strong><br class='autobr' /> <span class='spip_document_8790 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH283/img_20210619_113540-d96ad.jpg?1624254162' width='500' height='283' alt="" /></span><br class='autobr' /> Le Président de la République Patrice Talon a rejoint la capitale du Ghana, samedi 19 juin 2021. C'est à l'occasion de la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO.<br class='autobr' /> Plusieurs rapports seront examinés lors de cette 59e session. Il s'agit du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité et de la 86ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la Cedeao.<br class='autobr' /> Ce voyage est le premier officiel que le président Patrice Talon effectue après sa réélection en avril dernier. <br class='autobr' /> M. M.</p></div> Ce qu'il faut savoir du parcours politique de Me Adrien Houngbédji https://www.24haubenin.info/?Ce-qu-il-faut-savoir-du-parcours-politique-de-Me-Adrien-Houngbedji-13471 https://www.24haubenin.info/?Ce-qu-il-faut-savoir-du-parcours-politique-de-Me-Adrien-Houngbedji-13471 Sat, 19 Jun 2021 12:18:00 +0200 fr Judicaël ZOHOUN <p>Me Adrien Houngbédji fait partie des leaders politiques qui ont marqué l'histoire politique de notre pays ces vingt dernières années. Victime d'intoxications et de médisances politiques, il n'est parfois pas compris de certaines populations. Tout le monde devient amnésique à son égard. Et pourtant, c'est derrière sa position que tous s'alignent lorsque la nation est en danger. Voici en partie ce qu'on ignore du parcours politique de cette personnalité qui, à plusieurs reprises, a mis fin aux rêves des (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Politique-" rel="directory">Politique</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH100/arton13471-7923e.jpg?1624254162' width='150' height='100' /> <div class='rss_chapo'><p>Me Adrien Houngbédji fait partie des leaders politiques qui ont marqué l'histoire politique de notre pays ces vingt dernières années. Victime d'intoxications et de médisances politiques, il n'est parfois pas compris de certaines populations. Tout le monde devient amnésique à son égard. Et pourtant, c'est derrière sa position que tous s'alignent lorsque la nation est en danger. Voici en partie ce qu'on ignore du parcours politique de cette personnalité qui, à plusieurs reprises, a mis fin aux rêves des adeptes de la pensée unique.</p></div> <div class='rss_texte'><p><i> <strong>Par Séverin Judicael ZOHOUN</strong> <br class='autobr' /> </i></p> <p>Le combat de Me Adrien Houngbédji contre l'injustice et la privation des libertés date des années 1960. En 1967, le gouvernement dahoméen s'était lancé dans une campagne de moralisation de la vie politique en déclarant la guerre aux prévaricateurs. Un Tribunal spécial chargé de juger les corrompus fut alors créé. Me Adrien Houngbédji revenu tout fraîchement au pays fut ainsi nommé Procureur de la République à 25 ans, pour accompagner le gouvernement de l'époque dans sa mission. Quelle chance pouvait-on dire ? Mais hélas, il a dû quitter sa fonction parce que le régime d'alors voulait l'instrumentaliser pour régler des comptes à certains compatriotes.<br class='autobr' /> Le 8 août 1968 débute pour lui une nouvelle carrière d'Avocat spécialisé dans les affaires commerciales. Il a fini par devenir l'avocat des opprimés. <br class='autobr' /> Dans cette noble mission, il fut arrêté le 5 mars 1975 pour avoir pris la défense de feu Bertin Borna dans l'Affaire Kovacs. Un vaste scandale politico-économique dans lequel les barons du régime militaro-marxiste dirigé par le commandant Mathieu Kérékou étaient impliqués. Le soir même de son arrestation, il a dû fuir la prison civile de Cotonou à 20 heures avec une serviette de toilette autour de la hanche.<br class='autobr' /> Obligé de quitter le Bénin, Me Adrien Houngbédji a passé 15 ans de sa vie entre le Sénégal, la France, le Gabon et la Côte d'Ivoire. Il a foulé le sol béninois en 1989, grâce à une loi d'amnistie que les autorités béninoises furent contraintes d'adopter sous la pression internationale.</p> <p><strong>Une vie entière dédiée au combat démocratique<br class='autobr' /> </strong></p> <p>De retour au pays, le combat politique de Me Adrien Houngbédji peut se résumer en ces termes : instauration de l'Etat de droit, respect des libertés, transparence dans la gestion des affaires publiques et politiques, lutte pour la bonne gouvernance etc.<br class='autobr' /> A la faveur des résolutions de la Conférence nationale des forces vives de la nation de 1990, il crée avec certains compatriotes le premier parti politique officiellement enregistré sous l'ère du Renouveau démocratique. Le PRD (Parti du Renouveau Démocratique) ainsi créé va devenir en peu de temps, une force incontournable sur l'échiquier politique national.<br class='autobr' /> Avec quatre députés aux législatives de 1991, Me Adrien Houngbédji fut élu président de l'Assemblée Nationale du Bénin. Son passage à la tête de cette institution a renforcé la démocratie dans le pays.<br class='autobr' /> Sur son initiative personnelle, la fameuse taxe civique "Takoué" fut supprimée pour le bonheur des populations. Beaucoup d'autres lois qui servent aujourd'hui de base pour la consolidation de la République sont également à mettre à son actif.<br class='autobr' /> Après dix-huit années de régime militaro-marxiste, il fallait reconstruire l'Etat de Droit. Me Adrien Houngbédji et tous les députés de la première législature y ont contribué activement. Il faut signaler qu'au cours de cette période, le Président du Prd a dû mettre ses deniers personnels au profit de nos paisibles à travers la construction de plusieurs infrastructures socio-communautaires sur toute l'entendue du territoire national et surtout dans la partie septentrionale du pays.<br class='autobr' /> A cet effet, cette déclaration de Feu Moucharaf Gbadamassi en 1998, suite à la démission des ministres Prd du gouvernement Kérékou II était édifiante. « Nous avons tout donné à nos frères du Nord. Au nom de notre alliance avec le Pndd de Hubert Maga, nous avons eu à construire des écoles, des mosquées que sais-je encore …. et voilà ce ……. ».<br class='autobr' /> Des témoignages émanant de plusieurs leaders politiques à la retraite aujourd'hui existent dans ce sens. Ce n'est pas non plus un conseiller de Boni Yayi, grand connaisseur de la classe politique nationale qui démentira que dès les premières heures du Renouveau démocratique, au moment où les caisses de l'Etat étaient vides certains hommes politiques qui ne sont pas du Prd et bon nombre de députés de la première législature ont eu à bénéficier des voitures 504 Peugeot SR à eux offertes par Me Adrien Houngbédji afin de les aider à accomplir leur mission politique.<br class='autobr' /> Tout cela était fait pour accompagner les acteurs de notre démocratie naissante.<br class='autobr' /> D'autres informations non confirmées par le personnage au nom du secret d'Etat, font état de ce qu'il était un allié du régime révolutionnaire et qu'il l'aurait aidé à payer le salaire des fonctionnaires vers la fin des années 1980. Selon les mêmes sources, c'est ce qui l'aurait empêché d'être Premier ministre de la transition au profit de Nicéphore Soglo.<br class='autobr' /> Sur cette rumeur, Me Adrien Houngbédji écrit de la page 31 à la page 32 de son livre ‘'Il n'y a de richesses que d'hommes'' ceci : « (…) <i>les plus hautes instances du Parti de la révolution populaire du Bénin (PRPB, ndlr) venaient de prendre l'importance décision de faire bénéficier d'une amnistie totale des Béninois exilés qui manifesteraient le désir de rentrer au bercail. Fallait-il douter de leur bonne foi ? Ou fallait-il au contraire tester la volonté affichée par ces autorités de mettre fin à la chasse aux sorcières qui avait rendu le pays exsangue ?<br class='autobr' /> Résidant au Gabon, je pris conseil auprès du président Omar Bongo Ondimba. Il m'encouragea à rentrer dans mon pays. Mais comme rien n'est jamais sûr dans ce domaine et que j'étais le tout premier à vouloir tenter l'aventure, il offrit de me faire accompagner par l'un de ses ministres d'Etat, après avoir mis un avion à ma disposition- geste d'amitié et de prudente confiance, auquel je resterai sensible le reste de ma vie. <br class='autobr' /> A Cotonou, le président Mathieu Kérékou me reçut en audience pendant une trentaine de minutes dans la stricte limite des civilités échangées entre deux personnes qui se connaissaient à peine. Après quoi, j'allais me retirer m'incliner sur les tombes de mon père et de ma mère et repris l'avion. En tout, j'étais resté deux petites heures pour ce premier contact avec mon pays après tant d'années en absence. (…) la rumeur courut que, par ce voyage, j'étais venu négocier auprès du président Kérékou un poste de Premier ministre. En trente minutes et après un si long exil ! (…) la rumeur me poursuivit jusque dans la salle de la Conférence nationale et me fit apparaître comme un allié du régime, alors que j'en étais un adversaire éclairé. </i>" <br class='autobr' /> Les rumeurs et autres intoxications contre Me Adrien Houngbédji ne datent donc pas d'aujourd'hui. Il est accusé à tort au mépris de la vérité.</p> <p><strong>1995, un tournant décisif<br class='autobr' /> </strong></p> <p>En reconnaissance de sa bonne gestion du Parlement de 1991 à 1995, à travers les débats démocratiques qui s'y menaient, le parti de Me Adrien Houngbédji a connu un succès éclatant aux législatives de 1995. Le Prd a obtenu 19 sièges contre 20 pour la Renaissance du Bénin qui était au pouvoir. <br class='autobr' /> A eux seuls, le Prd et la Rb avaient la majorité au Parlement. La voix était ainsi tracée pour un heureux mariage du couple Soglo-Houngbédji sur plusieurs décennies.<br class='autobr' /> Malheureusement, les conseillers occultes et faux experts-politiques spécialisés en intrigues en ont décidé autrement. Contre toute attente, la Rb a porté son choix sur un autre candidat pour le perchoir.<br class='autobr' /> A la présidentielle de 1996, soit un an après avoir trahi Adrien Houngbédji, cette même Renaissance du Bénin sollicitait les suffrages du Prd au second tour. Au lieu d'aller discuter d'Homme à Homme avec son frère Adrien Houngbédji, Le Président a envoyé ses collaborateurs comme Yves Egard Monnou, Guy Adjanohoun et Théodore Holo. Quelle garantie avait dans ces conditions Adrien Houngbédji pour suivre Nicéphore Soglo ?<br class='autobr' /> La suite est connue. Le Général Mathieu Kérékou fut porté au pouvoir. Me Adrien Houngbédji fait les frais de ce choix politique jusqu'à ce jour, à travers une haine féroce contre sa personne.<br class='autobr' /> Et pourtant, à travers ce choix politique, le Prd a contribué à l'enracinement de la démocratie au Bénin. On a tôt fait d'oublier qu'à l'époque, notre pays avait des relations conflictuelles avec ses voisins au point d'amener une rébellion dans notre pays avec le capitaine Tawès.<br class='autobr' /> Une fois encore, c'est Me Adrien Houngbédji qui a dû peser de tout son poids pour faire échec à ce plan machiavélique. Aujourd'hui, bon nombre d'acteurs de cet épisode de notre pays sont dans les arcanes du régime au pouvoir et se posent en donneur de leçons. Ces nouveaux princes aujourd'hui à l'ombre au pouvoir, oublient certainement que quelqu'un a dû planter l'arbre sous lequel ils se reposent.<br class='autobr' /> Parmi ces personnalités figurent incontestablement Me Adrien Houngbédji.</p> <p><strong>De 1996 à 1999 <br class='autobr' /> </strong></p> <p>Dès leur accession au pouvoir en 1996, le premier réflexe des thuriféraires du régime de Kérékou 2 a été la tentative d'arrestation du président Nicéphore Dieudonné Soglo. Les ex –révolutionnaires ayant retrouvé le pouvoir étaient prêts à tous les excès. Dans leur plan machiavélique, le président Soglo fut convoqué au Tribunal de première instance de Cotonou pour détention de voitures administratives.<br class='autobr' /> N'eut été l'implication personnelle de Adrien Houngbédji alors Premier ministre du gouvernement, cette conspiration allait aboutir. Certains avocats de Nicéphore Soglo sont encore en vie et peuvent en témoigner.<br class='autobr' /> A vrai dire, les pires ennuis politiques de Me Adrien Houngbédji au sein du gouvernement de Kérékou ont commencé à partir de cette affaire. C'était le départ des ennuis politiques du personnage. Par la suite, il a démissionné du gouvernement du Général Mathieu Kérékou pour des questions de bonne gouvernance. <br class='autobr' /> Dans l'histoire politique du Bénin, sous le renouveau démocratique, outre la démission de feu Jean Florentin Fèliho du gouvernement de Nicéphore Soglo, c'était la première fois qu'un homme politique et trois de ses ministres démissionnaient de leur poste par conviction.<br class='autobr' /> Une belle leçon de démocratie qui a valu en son temps des inimitiés au leader des Tchoco-Tchoco. « On ne démissionne pas quand on est aux affaires », lui a-t-on reproché au point où dans l'optique de nuire à son image, les adversaires politiques du Prd ont dû le présenter aux populations comme celui qui démissionne souvent de tout. Quelle aberration à la béninoise ?<br class='autobr' /> Depuis lors, à part le cas Pierre Osho, combien de ministres ont eu à démissionner de leurs fonctions malgré les pires humiliations qu'ils subissent ? Le carriérisme et le matérialisme étant devenu les seuls indicateurs du bien-être, plus aucun repère idéologique n'existe dans le Dahomey d'hier jadis quartier latin de l'Afrique.<br class='autobr' /> En poursuivant la lecture de l'histoire politique de notre pays, on retiendra qu'en 1999, Me Adrien Houngbédji a été porté à nouveau au perchoir grâce au soutien de la Renaissance du Bénin. Le peuple béninois a pu voir et apprécier la qualité du débat parlementaire sous sa présidence et surtout la vitalité de notre démocratie, compte tenu du fait que toutes les institutions jouaient pleinement leur rôle. Ce fut le bon vieux temps.<br class='autobr' /> Bon nombre de Béninois sont nostalgiques, eu égard à la qualité actuelle des débats au sein de l'hémicycle.<br class='autobr' /> <strong>Les germes de la contestation <br class='autobr' /> </strong></p> <p>Les germes de la contestation des résultats électoraux au Bénin étaient en gestation depuis 1996. Nicéphore Soglo en a fait les frais et plus de quinze ans après, certains acteurs de cette mascarade auraient reconnu qu'on a dû lui annuler des milliers de suffrages pour le faire partir.<br class='autobr' /> Au cours de la présidentielle de 2001, la même mascarade a été observée. Le président Nicéphore Soglo a dû renoncer à un second tour desdites élections pour ne pas cautionner le tripatouillage à cette époque. Il a été soutenu dans sa décision par Me Adrien Houngbédji. Au finish, on a dû assister à un match amical entre le Général Mathieu Kérékou et son ministre d'Etat le président Bruno Amoussou.<br class='autobr' /> En 2001, les populations béninoises se sont inspirées de l'exemple malgache pour organiser l'opération ville morte à Cotonou et des marches pacifiques. Mais ces initiatives ont été empêchées par le commandant Azinlo.<br class='autobr' /> Les anciens barons de la Renaissance du Bénin qui soutiennent aujourd'hui l'action du Dr Boni Yayi peuvent témoigner du rôle déterminant que Me Adrien Houngbédji a joué pour dissuader les uns et les autres dans cette entreprise.<br class='autobr' /> Il n'est plus question de rappeler les dérapages du commandant Babalao, Chef de la garde présidentielle de Mathieu Kérékou. Celui-là qui avait donné l'ordre d'abattre le Sergent Soarès, un des garde-corps de Me Adrien Houngbédji, président de l'Assemblée à l'époque, quand ce dernier et le président Mathieu Kérékou s'étaient retrouvés à Parakou lors des obsèques de Hubert Maga.<br class='autobr' /> N'eut été la sagesse et le sens du dialogue du leader des Tchoco-Tchoco, notre pays allaient basculer dans une violence car les positions politiques à l'époque étaient tranchées. Les témoins de ces scènes sont encore vivants.</p> <p><strong>Le danger de 2006<br class='autobr' /> </strong></p> <p>Pourquoi Me Adrien Houngbédji s'est empressé de reconnaître la victoire de Boni Yayi, dès la proclamation des résultats de la présidentielle de 2006 ? Etait-il tenu de le faire, compte tenu du désastre qui a caractérisé ces élections ? Malgré la pression et les ballets incessants en son domicile par des révisionnistes bon teint devenus aujourd'hui chantres du Changement, le leader du Prd a eu une fois encore pris ses responsabilités devant l'histoire en prenant à contre-pieds tous les ennemis de la démocratie.<br class='autobr' /> La suite, Boni Yayi devenu président de la République s'était rendu au domicile de son adversaire. Selon certains observateurs, tout était mis en œuvre pour une gouvernance concertée au vrai sens du terme entre Boni Yayi et Adrien Houngbédji.<br class='autobr' /> L'opposition politique devait avoir un statut afin de contribuer à l'enracinement de la démocratie et à l'Etat de droit. Mais qu'est ce qui a été constaté par la suite ? Les mauvais génies et autres faux-experts ont profité de ‘'l'inexpérience politique ‘' de Boni Yayi pour l'influencer négativement.<br class='autobr' /> Le chantre du Changement qui devait au nom de la gouvernance concertée avoir des entretiens avec son opposant n'a rien entrepris dans ce sens. Il a préféré suivre les griots et autres courtisans qui ne pensent qu'à leur intérêt inavoués. Il s'en est suivi une rupture de dialogue entre acteurs politiques.<br class='autobr' /> En cinq années de pouvoir, le seul et vrai entretien entre le Boni Yayi et Adrien Houngbédji n'a duré que cinq minutes à la présidence de la République. Parmi ceux qui avaient accompagné Me Adrien Houngbédji à cette rencontre figurent l'honorable Tidjani Serpos, le jeune Joël Aïvo et Moukaram Badarou, ancien Secrétaire Général du Prd</p> <p><strong>L'enlisement<br class='autobr' /> </strong></p> <p>La conséquence immédiate de cette rupture entre acteurs politiques a été le dialogue de sourds qui a caractérisé le processus de la Lépi (Liste électorale permanente informatisée). Un précieux outil de développement voulu par les acteurs politiques qui est devenu la source des graves menaces qui planent sur notre démocratie. Qu'est ce qui a empêché le régime du Changement d'accéder à la requête de l'opposition qui ne demandait qu'une Lépi consensuelle ?<br class='autobr' /> Pourquoi certains thuriféraires du Changement continuent d'utiliser les médias d'Etat pour affirmer que l'opposition avait empêché ses militants d'aller se faire enregistrer ? Ce qui n'était pas exact dans la mesure où il ne revenait pas aux citoyens d'aller chercher les agents recenseurs mais plutôt l'inverse.<br class='autobr' /> Les nombreuses irrégularités dénoncées par l'opposition au cours du processus de la Lépi sont confirmées par le fait que l'honorable Nassirou Bako Arifari n'a pu fournir la liste électorale dans les délais. Pire, des milliers de nos concitoyens ont été laissés en rade. <br class='autobr' /> On comprend alors les origines du hold-up électoral orchestrés en 2011. La Cour constitutionnelle ayant proclamé les résultats définitifs de l'élection présidentielle, il revient aux forces politiques de l'opposition et travers elles leurs militants le droit de les accepter et les rejeter à travers des manifestations pacifiques. C'est la règle dans toute démocratie.</p> <p><strong>Le flirt<br class='autobr' /> </strong></p> <p>A la suite du hold-up électoral de 2011, le Prd et son leader Me Adrien Houngbédji ont opté pour un dialogue politique ouvert avec toute la classe politique. A ce titre, il s'est rendu à deux reprises à la Présidence de la République.<br class='autobr' /> Mais qu'est ce qui n'a pas été dit contre lui. Il était accusé à tort de rejoindre la majorité présidentielle. Pour confirmer cette thèse, les détracteurs du leader des Tchoco-Tchoco évoquent la présence des membres du gouvernement aux récentes universités de vacances du Prd etc.<br class='autobr' /> L'opposition politique n'exclut pas le dialogue entre acteurs politiques affirment sereinement les Tchoco-Tchoco.<br class='autobr' /> Mais lorsque le PRD a décliné l'offre de participer au récent gouvernement à travers un communiqué de presse, puis en brandissant quelques jours après un carton rouge au gouvernement par rapport à la gouvernance de Boni Yayi et son opposition à toute révision non consensuelle de la Constitution, Me Adrien Hougbédji est à nouveau applaudit et félicité par ces mêmes adversaires politiques.<br class='autobr' /> Quand il parlait de gouvernement ventilateur, il y a quelques années, les uns et les autres le livraient aux meutes. Lorsqu'il a déclaré que Boni Yayi était un président fantôme, les thuriféraires du Changement le condamnaient à travers un matraquage médiatique sans pareil.<br class='autobr' /> Mais lorsque le Chef de l'Etat affirme lui-même à plusieurs reprises qu'il n'est informé de rien même quand sa signature se trouve au bas de certains documents, personne n'ose lui poser la question de savoir si c'est un fantôme qu'il l'a fait.<br class='autobr' /> Mais ça, Me Adrien Houngbédji a le mérite de l'avoir aperçu.</p></div> 200 millions de dollars pour l'électricité au Bénin https://www.24haubenin.info/?200-millions-de-dollars-pour-l-electricite-au-Benin https://www.24haubenin.info/?200-millions-de-dollars-pour-l-electricite-au-Benin Sat, 19 Jun 2021 12:17:53 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Banque Mondiale a accordé un financement de 200 millions de dollars au Bénin pour permettre la densification et l'extension de son réseau électrique. <br class='autobr' /> Le financement de 200 millions de dollars aidera à la construction d'environ 2.000 km de lignes moyenne tension et 4.000 km de lignes basse tension, l'installation de plus 20.000 éclairages publics et la réhabilitation dans 1.100 localités et 80.000 kVA de transformateurs. <br class='autobr' /> Selon un communiqué de la Banque Mondiale, les travaux permettront le (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Economie-" rel="directory">Economie</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton32001-a2ff8.jpg?1624254162' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Banque Mondiale a accordé un financement de 200 millions de dollars au Bénin pour permettre la densification et l'extension de son réseau électrique.</strong></p> <p>Le financement de 200 millions de dollars aidera à la construction d'environ 2.000 km de lignes moyenne tension et 4.000 km de lignes basse tension, l'installation de plus 20.000 éclairages publics et la réhabilitation dans 1.100 localités et 80.000 kVA de transformateurs.<br class='autobr' /> Selon un communiqué de la Banque Mondiale, les travaux permettront le raccordement au réseau électrique à plus de 150.000 ménages, à un millier de PME et 500 services publics.<br class='autobr' /> Pour Atou Seck, responsable des opérations de la Banque Mondiale pour le Bénin, les travaux offrent des avantages sociaux aux ménages et des opportunités commerciales aux micro, petites et moyennes entreprises, qui ont besoin de l'énergie disponible et à moindre coût pour se développer. « Les gains économiques s'accroissent lorsque l'électricité augmente en disponibilité », a-t-il indiqué.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> 21 mémoires de Master rejetés pour plagiat https://www.24haubenin.info/?21-memoires-de-Master-rejetes-pour-plagiat https://www.24haubenin.info/?21-memoires-de-Master-rejetes-pour-plagiat Sat, 19 Jun 2021 12:12:42 +0200 fr Marc Mensah PROPOSÉ À LA LECTURE <p>La Faculté de droit et de sciences politiques de l'Université de Parakou a rejeté 21 mémoires sur 65 reçus dans le cadre de diplôme de Master. <br class='autobr' /> 21 étudiants de l'Université de Parakou ne pourront pas valider leur année académique. La cellule anti-plagiat de la faculté de droit et de sciences politiques a épinglé pour « plagiat », le résultat de leurs travaux de recherche produits pour l'obtention du diplôme de Master. <br class='autobr' /> « A la Faculté de droit, nous avons fixé un seuil de 25%. C'est vrai qu'au niveau (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH82/arton32003-81b97.jpg?1624254162' width='150' height='82' /> <div class='rss_texte'><p><strong>La Faculté de droit et de sciences politiques de l'Université de Parakou a rejeté 21 mémoires sur 65 reçus dans le cadre de diplôme de Master.</strong></p> <p>21 étudiants de l'Université de Parakou ne pourront pas valider leur année académique. La cellule anti-plagiat de la faculté de droit et de sciences politiques a épinglé pour « plagiat », le résultat de leurs travaux de recherche produits pour l'obtention du diplôme de Master. <br class='autobr' /> « A la Faculté de droit, nous avons fixé un seuil de 25%. C'est vrai qu'au niveau international pour les thèses et articles, la norme c'est 10%, rarement 15%. Tout mémoire dont le seuil dépasse 25%, on considère que ce mémoire fait objet de plagiat », a expliqué le doyen de la faculté de droit et de sciences politiques de l'Université de Parakou, Moctar Adamou sur Arzèkè Fm de Parakou.<br class='autobr' /> L'objectif des autorités décanales à travers la cellule anti-plagiat qui est composé d'experts de divers domaines est de décourager les partisans du moindre effort.<br class='autobr' /> M. M.</p></div> Patrice Talon à la 59è session de la CEDEAO https://www.24haubenin.info/?Patrice-Talon-a-la-59e-session-de-la-CEDEAO https://www.24haubenin.info/?Patrice-Talon-a-la-59e-session-de-la-CEDEAO Sat, 19 Jun 2021 12:09:21 +0200 fr Akpédjé Ayosso PROPOSÉ À LA LECTURE <p>Le président de la République Patrice Talon participe ce samedi 19 juin 2021 à Accra (Ghana) à la 59è session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). <br class='autobr' /> Lors de cette session, Patrice Talon et ses pairs vont examiner plusieurs rapports. Il s'agit entre autres du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46è session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité et de la 86è (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-PROPOSE-A-LA-LECTURE-+" rel="tag">PROPOSÉ À LA LECTURE</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH84/arton32002-ebb60.jpg?1624254162' width='150' height='84' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le président de la République Patrice Talon participe ce samedi 19 juin 2021 à Accra (Ghana) à la 59è session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).</strong></p> <p>Lors de cette session, Patrice Talon et ses pairs vont examiner plusieurs rapports. Il s'agit entre autres du rapport intérimaire 2021 sur l'état de la Communauté, des rapports finaux de la 46è session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité et de la 86è session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO.<br class='autobr' /> C'est le premier voyage officiel du chef de l'État après sa réélection en avril dernier.</p> <p>A.A.A</p> <div class='spip_document_8789 spip_document_video spip_documents spip_documents_center' style='width:568px'> <div class="video-intrinsic-wrapper" style='height:0;width:100%;padding-bottom:56.34%;position:relative;'> <div class="video-wrapper" style="position: absolute;top:0;left:0;width:100%;height:100%;"> <video class="mejs mejs-8789" data-id="bdc58285c22af18f846ffd401155299f" data-mejsoptions='{"alwaysShowControls": true,"pluginPath":"plugins-dist/medias/lib/mejs/","loop":false,"videoWidth":"100%","videoHeight":"100%","duration":90}' width="100%" height="100%" controls="controls" preload="none" > <source type="video/quicktime" src="IMG/mov/trim.116d7776-d495-496e-af3f-2cec53d1580c.mov" /> <object width="568" height="320" type="application/x-shockwave-flash" data="plugins-dist/medias/lib/mejs/mediaelement-flash-video.swf"> <param name="movie" value="plugins-dist/medias/lib/mejs/mediaelement-flash-video.swf" /> <param name="flashvars" value="controls=true&file=IMG/mov/trim.116d7776-d495-496e-af3f-2cec53d1580c.mov" /> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L52xH52/mov-261f2-3f9f2.png?1624254162' width='52' height='52' alt='Impossible de lire la video' /> </object> </video> </div> </div> <div class="base64javascript213835162760d1a5273a7f56.96557046" title="PHNjcmlwdD4vKjwhW0NEQVRBWyovdmFyIG1lanNwYXRoPSdwbHVnaW5zLWRpc3QvbWVkaWFzL2xpYi9tZWpzL21lZGlhZWxlbWVudC1hbmQtcGxheWVyLm1pbi5qcz8xNjE2NzczNDMyJyxtZWpzY3NzPSdwbHVnaW5zLWRpc3QvbWVkaWFzL2xpYi9tZWpzL21lZGlhZWxlbWVudHBsYXllci5taW4uY3NzPzE2MTY3NzM0MzInOwp2YXIgbWVqc2xvYWRlcjsKKGZ1bmN0aW9uKCl7dmFyIGE9bWVqc2xvYWRlcjsidW5kZWZpbmVkIj09dHlwZW9mIGEmJihtZWpzbG9hZGVyPWE9e2dzOm51bGwscGx1Zzp7fSxjc3M6e30saW5pdDpudWxsLGM6MCxjc3Nsb2FkOm51bGx9KTthLmluaXR8fChhLmNzc2xvYWQ9ZnVuY3Rpb24oYyl7aWYoInVuZGVmaW5lZCI9PXR5cGVvZiBhLmNzc1tjXSl7YS5jc3NbY109ITA7dmFyIGI9ZG9jdW1lbnQuY3JlYXRlRWxlbWVudCgibGluayIpO2IuaHJlZj1jO2IucmVsPSJzdHlsZXNoZWV0IjtiLnR5cGU9InRleHQvY3NzIjtkb2N1bWVudC5nZXRFbGVtZW50c0J5VGFnTmFtZSgiaGVhZCIpWzBdLmFwcGVuZENoaWxkKGIpfX0sYS5pbml0PWZ1bmN0aW9uKCl7ITA9PT1hLmdzJiZmdW5jdGlvbihjKXtqUXVlcnkoImF1ZGlvLm1lanMsdmlkZW8ubWVqcyIpLm5vdCgiLmRvbmUsLm1lanNfX3BsYXllciIpLmVhY2goZnVuY3Rpb24oKXtmdW5jdGlvbiBiKCl7dmFyIGU9ITAsaDtmb3IoaCBpbiBkLmNzcylhLmNzc2xvYWQoZC5jc3NbaF0pO2Zvcih2YXIgZiBpbiBkLnBsdWdpbnMpInVuZGVmaW5lZCI9PQp0eXBlb2YgYS5wbHVnW2ZdPyhlPSExLGEucGx1Z1tmXT0hMSxqUXVlcnkuZ2V0U2NyaXB0KGQucGx1Z2luc1tmXSxmdW5jdGlvbigpe2EucGx1Z1tmXT0hMDtiKCl9KSk6MD09YS5wbHVnW2ZdJiYoZT0hMSk7ZSYmalF1ZXJ5KCIjIitjKS5tZWRpYWVsZW1lbnRwbGF5ZXIoalF1ZXJ5LmV4dGVuZChkLm9wdGlvbnMse3N1Y2Nlc3M6ZnVuY3Rpb24oYSxjKXtmdW5jdGlvbiBiKCl7dmFyIGI9alF1ZXJ5KGEpLmNsb3Nlc3QoIi5tZWpzX19pbm5lciIpO2EucGF1c2VkPyhiLmFkZENsYXNzKCJwYXVzaW5nIiksc2V0VGltZW91dChmdW5jdGlvbigpe2IuZmlsdGVyKCIucGF1c2luZyIpLnJlbW92ZUNsYXNzKCJwbGF5aW5nIikucmVtb3ZlQ2xhc3MoInBhdXNpbmciKS5hZGRDbGFzcygicGF1c2VkIil9LDEwMCkpOmIucmVtb3ZlQ2xhc3MoInBhdXNlZCIpLnJlbW92ZUNsYXNzKCJwYXVzaW5nIikuYWRkQ2xhc3MoInBsYXlpbmciKX1iKCk7YS5hZGRFdmVudExpc3RlbmVyKCJwbGF5IixiLCExKTsKYS5hZGRFdmVudExpc3RlbmVyKCJwbGF5aW5nIixiLCExKTthLmFkZEV2ZW50TGlzdGVuZXIoInBhdXNlIixiLCExKTthLmFkZEV2ZW50TGlzdGVuZXIoInBhdXNlZCIsYiwhMSk7Zy5hdHRyKCJhdXRvcGxheSIpJiZhLnBsYXkoKX19KSl9dmFyIGc9alF1ZXJ5KHRoaXMpLmFkZENsYXNzKCJkb25lIiksYzsoYz1nLmF0dHIoImlkIikpfHwoYz0ibWVqcy0iK2cuYXR0cigiZGF0YS1pZCIpKyItIithLmMrKyxnLmF0dHIoImlkIixjKSk7dmFyIGQ9e29wdGlvbnM6e30scGx1Z2luczp7fSxjc3M6W119LGUsaDtmb3IoZSBpbiBkKWlmKGg9Zy5hdHRyKCJkYXRhLW1lanMiK2UpKWRbZV09alF1ZXJ5LnBhcnNlSlNPTihoKTtiKCl9KX0oalF1ZXJ5KX0pO2EuZ3N8fCgidW5kZWZpbmVkIiE9PXR5cGVvZiBtZWpzY3NzJiZhLmNzc2xvYWQobWVqc2NzcyksYS5ncz1qUXVlcnkuZ2V0U2NyaXB0KG1lanNwYXRoLGZ1bmN0aW9uKCl7YS5ncz0hMDthLmluaXQoKTtqUXVlcnkoYS5pbml0KTtvbkFqYXhMb2FkKGEuaW5pdCl9KSl9KSgpOy8qXV0+Ki88L3NjcmlwdD4="></div> </div></div>