24 Heures au Bénin https://www.24haubenin.info Webzine, Quotidien Béninois indépendant, d'analyses et d'information en ligne Sun, 25 Aug 2019 12:31:19 +0000 fr-FR hourly 1 Spip 24 Heures au Bénin https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L144xH54/siteon0-cea8c.png?1566726654 https://www.24haubenin.info 54 144 L'artiste Koffi Gahou a tiré sa révérence https://www.24haubenin.info/?L-artiste-Koffi-Gahou-a-tire-sa-reverence https://www.24haubenin.info/?L-artiste-Koffi-Gahou-a-tire-sa-reverence Sun, 25 Aug 2019 12:31:19 +0000 fr Dg24h <p>Un grand homme des arts et de la culture s'en est allé. Il s'agit de Koffi Gahou, artiste polyvalent, homme de théâtre, graphiste, peintre, architecte d'intérieur, cinéaste. Né le 22 octobre 1947 à Cotonou, l'artiste appelé ‘'doyen'' dans les milieux artistiques est décédé dans sa 72 année. Il a étudié de 1986 à 1989 à l'Institut d'Etudes Théâtrales Paris III Sorbonne Nouvelle-France, licence : Option Enseignement. Ayant effectué plusieurs stages au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (1985 (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH113/arton22009-09ceb.jpg?1566736301' width='150' height='113' /> <div class='rss_texte'><p>Un grand homme des arts et de la culture s'en est allé. Il s'agit de Koffi Gahou, artiste polyvalent, homme de théâtre, graphiste, peintre, architecte d'intérieur, cinéaste. <br class='autobr' /> Né le 22 octobre 1947 à Cotonou, l'artiste appelé ‘'doyen'' dans les milieux artistiques est décédé dans sa 72 année. Il a étudié de 1986 à 1989 à l'Institut d'Etudes Théâtrales Paris III Sorbonne Nouvelle-France, licence : Option Enseignement. Ayant effectué plusieurs stages au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (1985 -1986) et à l'Institut International de la Marionnette à Charleville-Mezieres (France) en 1988, l'artiste Koffi Gahou est aussi détenteur d'un Certificat d'Aptitude Théâtrale Professionnelle, option formation de l'Acteur et Pédagogie.<br class='autobr' /> A partir de 1974, il a entrepris l'art plastique en autodidacte, tapisserie murale, sculpture, architecture d'Intérieur. <br class='autobr' /> Koffi Gahou fut la première recrue de la fonction publique en tant que spécialiste des arts. Il a joué dans la troupe Cerveaux noirs. Fondateur de la troupe de théâtre « Zama Hara », l'artiste créateur a également pris part à de nombreuses expositions en Afrique, Europe, Cuba, Etats-Unis et en France. <br class='autobr' /> « Je ne suis pas venu à l'art parce que j'ai raté l'école, mais né dans un milieu où j'ai compris que le travail manuel, c'est un beau métier », déclarait-il en octobre 2013, lors du 41ème anniversaire de sa carrière artistique.<br class='autobr' /> Koffi Gahou passe derrière les rideaux après 47 ans au service des arts.</p> <p>A.A.A</p></div> Mahougnon Kakpo se prononce sur la session de rattrapage https://www.24haubenin.info/?Mahougnon-Kakpo-se-prononce-sur-la-session-de-rattrapage https://www.24haubenin.info/?Mahougnon-Kakpo-se-prononce-sur-la-session-de-rattrapage Sun, 25 Aug 2019 09:48:45 +0000 fr La Rédaction <p>Les enseignants reversés en Ace 2008 ont composé samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national dans le cadre de l'évaluation diagnostique prévue par le gouvernement. Ceux qui n'ont pas pris part à cette évaluation pour raisons de santé peuvent se rattraper. <br class='autobr' /> Selon le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, la session de rattrapage est prévue pour les candidats qui sont tombés malade un peu avant la composition et pendant la (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH83/arton22008-bf893.jpg?1566726659' width='150' height='83' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les enseignants reversés en Ace 2008 ont composé samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national dans le cadre de l'évaluation diagnostique prévue par le gouvernement. Ceux qui n'ont pas pris part à cette évaluation pour raisons de santé peuvent se rattraper. </strong></p> <p>Selon le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, la session de rattrapage est prévue pour les candidats qui sont tombés malade un peu avant la composition et pendant la composition. <br class='autobr' /> Par conséquent, explique le ministre, ils doivent déposer leurs certificats médicaux appropriés et à temps. « Si cela ne parvient pas à temps, c'est qu'on ne prendra pas ça en compte et si cela ne respecte pas les règles de la déontologie en la matière cela ne sera pas pris en compte non plus », a-t-il déclaré. <br class='autobr' /> L'évaluation diagnostique des enseignants reversés en Agent contractuel de l'Etat 2008 a connu une forte participation, malgré quelques incidents enregistrés dans certains départements du Bénin. Le taux de participation est de 75,24% au plan national.</p> <p><strong>Akpédjé AYOSSO</strong></p></div> Deux morts et plusieurs blessés dans un accident https://www.24haubenin.info/?Deux-morts-et-plusieurs-blesses-dans-un-accident https://www.24haubenin.info/?Deux-morts-et-plusieurs-blesses-dans-un-accident Sat, 24 Aug 2019 17:22:53 +0000 fr Dg24h <p>Deux morts, c'est le bilan d'un accident de circulation survenu dans l'après-midi de ce samedi 24 août 2019 à Angaradebou dans la commune de Kandi. Sur place, deux personnes sont passées de vie à trépas. On dénombre également des blessés graves. <br class='autobr' /> Selon les informations, le conducteur du véhicule en partance pour le Niger a perdu le contrôle pour se retrouver dans une boutique située au bord de la rue. <br class='autobr' /> La police s'est dépêchée sur les lieux pour les constats d'usage. <br class='autobr' /> Les circonstances exactes du drame (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L132xH150/arton22007-2d183.jpg?1566726659' width='132' height='150' /> <div class='rss_texte'><p>Deux morts, c'est le bilan d'un accident de circulation survenu dans l'après-midi de ce samedi 24 août 2019 à Angaradebou dans la commune de Kandi. Sur place, deux personnes sont passées de vie à trépas. On dénombre également des blessés graves.<br class='autobr' /> Selon les informations, le conducteur du véhicule en partance pour le Niger a perdu le contrôle pour se retrouver dans une boutique située au bord de la rue.<br class='autobr' /> La police s'est dépêchée sur les lieux pour les constats d'usage. <br class='autobr' /> Les circonstances exactes du drame ne sont pas encore élucidées.</p> <p>F. A. A.</p></div> Kakpo Mahugnon constate l'effectivité du test à Lokossa https://www.24haubenin.info/?Kakpo-Mahugnon-constate-l-effectivite-du-test-a-Lokossa https://www.24haubenin.info/?Kakpo-Mahugnon-constate-l-effectivite-du-test-a-Lokossa Sat, 24 Aug 2019 14:20:14 +0000 fr Dg24h <p>Le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Kakpo Mahugnon a effectué une visite dans les centres retenus à Lokossa pour l'évaluation diagnostique des enseignants ACE reversés en 2008. <br class='autobr' /> Au Ceg 3 de Lokossa, nombreux sont les enseignants qui ont pris part au test. Selon les statistiques, le taux de participation dans ce centre est de 60,15 %. Sur les 517 enseignants inscrits, 311 ont répondu présents. <br class='autobr' /> Au Ceg1 de la même ville, sur 1216 inscrits, 703 (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH109/arton22006-e5a6f.jpg?1566726659' width='150' height='109' /> <div class='rss_texte'><p>Le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Kakpo Mahugnon a effectué une visite dans les centres retenus à Lokossa pour l'évaluation diagnostique des enseignants ACE reversés en 2008. <br class='autobr' /> Au Ceg 3 de Lokossa, nombreux sont les enseignants qui ont pris part au test. Selon les statistiques, le taux de participation dans ce centre est de 60,15 %. Sur les 517 enseignants inscrits, 311 ont répondu présents. <br class='autobr' /> Au Ceg1 de la même ville, sur 1216 inscrits, 703 ont répondu présents, soit un taux de participation de 57,81%. <br class='autobr' /> Des taux inférieurs à ceux enregistrés dans d'autres localités du pays. <br class='autobr' /> F. A. A.</p></div> 75,24 % de taux de participation au plan national https://www.24haubenin.info/?75-24-de-taux-de-participation-au-plan-national https://www.24haubenin.info/?75-24-de-taux-de-participation-au-plan-national Sat, 24 Aug 2019 14:10:24 +0000 fr Dg24h <p>Sur les 18047 enseignants du primaire et du secondaire, concernés par l'évaluation diagnostique de ce samedi 24 août 2019, 13579 ont composé sur toute l'étendue du territoire national, soit un taux de participation de 75,24% au plan national. <br class='autobr' /> La composition a eu lieu dans les centres de composition retenus dans tous les départements du Bénin. <br class='autobr' /> C'est l'Atlantique qui enregistre le taux le plus élevé de participation : 102,55% avec 2394 inscrits. Viennent ensuite les départements du Zou : 98,16% ; Ouémé (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton22005-7a5ea.jpg?1566726660' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p>Sur les 18047 enseignants du primaire et du secondaire, concernés par l'évaluation diagnostique de ce samedi 24 août 2019, 13579 ont composé sur toute l'étendue du territoire national, soit un taux de participation de 75,24% au plan national.</p> <p>La composition a eu lieu dans les centres de composition retenus dans tous les départements du Bénin.<br class='autobr' /> C'est l'Atlantique qui enregistre le taux le plus élevé de participation : 102,55% avec 2394 inscrits. Viennent ensuite les départements du Zou : 98,16% ; Ouémé 98, 10 %, Littoral, 97,97% ; Couffo, 79,07% ; Donga, 68, 04% ; Plateau 67,47% ; Mono, 60, 66% ; Collines 58, 19% ; Alibori : 53,30%, Atacora : 53,23%. Dans le département du Borgou, sur les 1754 inscrits, 487 sont classés dans la catégorie ‘'présents, omis et inscrits ailleurs'', soit un taux de 27, 77%. <br class='autobr' /> Ce qui donne un taux de 75,24 % de participation au plan national.</p> <p>Akpédjé AYOSSO</p></div> Pas de tirs à balles réelles selon les autorités https://www.24haubenin.info/?Pas-de-tirs-a-balles-reelles-selon-les-autorites https://www.24haubenin.info/?Pas-de-tirs-a-balles-reelles-selon-les-autorites Sat, 24 Aug 2019 13:12:46 +0000 fr Dg24h <p>L'évaluation diagnostique des enseignants reversés en Ace, 2008 se déroule ce samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national. Dans le département de l'Alibori, précisément au CEG 1 de Kandi des attroupements ont été dispersés par la Police par des tirs à balles. Le préfet de l'Alibori et l'adjoint du directeur départemental de la Police Républicaine ont démenti l'information et signalent qu'il n'y a eu aucun blessé. <br class='autobr' /> Selon le préfet de l'Alibori Moussa Mohamadou interviewé par Kandi FM dans la (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH134/arton22004-2aff9.jpg?1566726660' width='150' height='134' /> <div class='rss_texte'><p>L'évaluation diagnostique des enseignants reversés en Ace, 2008 se déroule ce samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national. Dans le département de l'Alibori, précisément au CEG 1 de Kandi des attroupements ont été dispersés par la Police par des tirs à balles. Le préfet de l'Alibori et l'adjoint du directeur départemental de la Police Républicaine ont démenti l'information et signalent qu'il n'y a eu aucun blessé.</p> <p>Selon le préfet de l'Alibori Moussa Mohamadou interviewé par Kandi FM dans la matinée de ce samedi, tout s'est déroulé dans le calme et les candidats concernés ont composé dans la sérénité. Le préfet affirme que l'évaluation ‘'se passe bien dans son département''. Par ailleurs, il indique que la police républicaine a dispersé un attroupement à coup de gaz lacrymogène après plusieurs avertissements infructueux à l'endroit des manifestants.<br class='autobr' /> A en croire le préfet, à l'heure de la composition, certains candidats tenaient une assemblée alors qu'ils n'avaient pas d'autorisation. Il précise que la police républicaine n'a à aucun moment tirer à balles réelles sur les populations. « C'est juste les gaz lacrymogènes », mentionne-t-il. Le préfet ajoute qu'il n'y a eu aucun blessé.</p> <p>Un avis contraire à celui d'un enseignant Ace 2008 qui soutient qu'il y a eu de tirs à balles réelles de la police républicaine. « Ça fait déjà deux fois qu'ils nous ont dispersés. La première fois, c'était au niveau de la mosquée de Zongo, juste au bord du goudron au niveau de la déviation qui mène vers le Ceg 1 (...). Mais ils sont venus nous disperser avec des gaz et des tirs. On a eu un blessé », a-t-il confié à Kandi Fm. <br class='autobr' /> D'après l'enseignant, ils se sont regroupés à nouveau sur le site du complexe scolaire de Gansosso, un quartier du premier arrondissement de la commune de Kandi. Ils ont été dispersés une seconde fois par la police avec des tirs à balles réelles. Sur le champ, poursuit-il les gens ont fui en laissant leur motos. <br class='autobr' /> Selon le délégué du quartier Gansosso qui s'apprêtait pour une campagne de salubrité, il y a eu en réalité la présence de la police sur les lieux. « Effectivement, il y a eu un groupe d'enseignants au niveau du complexe scolaire du Gansosso, ils ne nous gênent pas pour notre campagne salubrité. A notre grande surprise, on voit la police et subitement on entend des détonations, des coups de feu », explique-t-il. Le délégué du quartier Gansosso mécontent de cette situation affirme : « Je suis là en tant que élu local, on ne m'associe a rien. Je ne comprends pas. Sincèrement, je ne suis pas content ».</p> <p>Pour l'adjoint du directeur départemental de la police républicaine, il n'y a pas de blessé. « La police républicaine a constaté des attroupements non autorisés des enseignants reversés de 2008. Il leur a été demandé de se disperser, ce qui n'a pas été fait. C'est ainsi que la Police a fait usage de gaz lacrymogène », indique-t-il. <br class='autobr' /> L'adjoint du directeur départemental de la police républicaine renseigne que les motos abandonnées sur les lieux seront déposées au commissariat central ». Les propriétaires pourront retirer leurs motos sur présentation des pièces justificatives. <br class='autobr' /> Akpédjé AYOSSO</p></div> Il faut réinventer la Négritude https://www.24haubenin.info/?Il-faut-reinventer-la-Negritude https://www.24haubenin.info/?Il-faut-reinventer-la-Negritude Sat, 24 Aug 2019 13:09:27 +0000 fr Dg24h <p>(Par Roger Gbégnonvi) ​Dahoméen vieilli à l'ombre des écoles, vous posez aux jeunes pousses béninoises dotées du baccalauréat la question : « Qu'est-ce que la Négritude ? » L'on vous répond : soit « je ne sais pas », soit « né… quoi ? » Car en 2019, élèves et étudiants béninois ignoreraient jusqu'au nom du mouvement créé par Césaire et Senghor à Paris autour de 1930 pour marteler que les Noirs de par le monde ne sont pas des parias. Hors-jeu, la Négritude ? ​En 1960, à l'aube des indépendances africaines, cette (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH90/arton22003-81eca.jpg?1566726677' width='150' height='90' /> <div class='rss_texte'><p>(Par Roger Gbégnonvi)</p> <p>​Dahoméen vieilli à l'ombre des écoles, vous posez aux jeunes pousses béninoises dotées du baccalauréat la question : « Qu'est-ce que la Négritude ? » L'on vous répond : soit « je ne sais pas », soit « né… quoi ? » Car en 2019, élèves et étudiants béninois ignoreraient jusqu'au nom du mouvement créé par Césaire et Senghor à Paris autour de 1930 pour marteler que les Noirs de par le monde ne sont pas des parias. Hors-jeu, la Négritude ?<br class='autobr' /> ​En 1960, à l'aube des indépendances africaines, cette Négritude fut le bonheur des élèves et étudiants, aujourd'hui parents et grands-parents. Avec Senghor nous chantions : « Femme nue, femme noire / Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté ! / J'ai grandi à ton ombre. » Avec Césaire nous admirions « nos vieilles sociétés. / C'étaient des sociétés communautaire, jamais de tous pour quelques-uns. / C'étaient des sociétés pas seulement anté-capitalistes, […] mais aussi anti-capitalistes. / C'étaient des sociétés démocratiques, toujours. / C'étaient des sociétés coopératives, des sociétés fraternelles. »<br class='autobr' /> ​Rêve ou réalité ou lyrisme à foison ? Car Césaire précise : « Je fais l'apologie systématique des société détruites par l'impérialisme. » Dont acte. Car le bilan de 60 ans d'indépendance ne plaide pas pour l'anticapitalisme ou pour la démocratie au regard de Bokassa, Idi Amin Dada, Mobutu et consorts. Ni pour la fraternité au regard de nos conflits ethniques : le génocide sur les Tutsis effleura le génocide sur les Juifs. Ni pour « la femme noire » au regard de sa dépigmentation voulue pour ‘‘faire la Blanche''. Et nos enfants et petits-enfants grandissent noirs à l'ombre de femmes occupées à se décolorer à coup d'onguents, de comprimés, de pilules et d'injections pour se débarrasser de la mélanine. Car en 1952, Frantz Fanon, psychiatre et petit-fils d'esclaves, a écrit : « Le Noir veut être comme le Blanc. Pour le Noir, il n'y a qu'un destin. Et il est blanc. Il y a de cela longtemps, le Noir a admis la supériorité indiscutable du Blanc… » Au point de traiter comme maladie honteuse la couleur noire de sa peau ? Les enfants grandis en voyant Maman se dépigmenter se dépigmenteront. Pauvres Césaire et Senghor ! Car le bilan de 60 ans d'indépendance africaine fait mentir l'optimisme de la Négritude, au risque de donner à penser que nos sociétés restent malades de tares ancestrales que nous ne nous avouons pas pour n'avoir pas à les corriger, que nous cachons sous un tollé d' « apologie systématique » face au Blanc, tout en œuvrant, dit Fanon, pour que « tous nos efforts tendent à réaliser une existence blanche ». Et nous ne nous avouons pas non plus le terrible fiasco de cette singerie.<br class='autobr' /> ​La Négritude à la Césaire et à la Senghor fut une école de pensée pour traverser, à peu près debout, les souffrances de la colonisation après les souffrances de l'esclavage. Cette école est révolue. Nous devons en ouvrir une autre pour une conscience nouvelle. Il faut réinventer la Négritude. Une autre Négritude. Dynamique. Créatrice. La tâche s'en impose à nous. Et nous ne l'accomplirons pas en nous proclamant marxistes-léninistes, car aucun membre de notre intelligentsia n'a été dans l'étude et dans l'abnégation au chevet de notre prolétariat ou de notre paysannerie en quête pour eux d'un sort meilleur. Et nous ne l'accomplirons pas en nous affichant chrétiens catholiques ou réformés, car nos ancêtres n'ont pas participé aux luttes sanglantes qui ont départagé les tenants de l'Evêque de Rome et les tenants du moine allemand Martin Luther. La tâche à faire, nous l'accomplirons en nous arrimant à Aimé Césaire : « car il n'est point vrai que l'œuvre de l'homme est finie / que nous n'avons rien à faire au monde / que nous parasitons le monde / mais l'œuvre de l'homme vient seulement de commencer / et il reste à l'homme à conquérir toute interdiction immobilisée au coin de sa ferveur. » Oui. Réflexion et action. Foi et ferveur.</p></div> Les compositions se déroulent en dehors de quelques incidents https://www.24haubenin.info/?Les-compositions-se-deroulent-en-dehors-de-quelques-incidents https://www.24haubenin.info/?Les-compositions-se-deroulent-en-dehors-de-quelques-incidents Sat, 24 Aug 2019 10:26:30 +0000 fr Dg24h <p>L'évaluation diagnostique des enseignants Agents Contractuels de l'Etat (ACE) reversés en 2008 se déroule normalement sur l'ensemble du territoire national. Outre quelques exceptions, tous les enseignants concernés par ladite évaluation ont marqué leur présence dans les différents centres de composition. Au lycée technique Coulibaly de Cotonou, les épreuves ont démarré à 08 heures précises et tout se passe normalement. Aucun incident n'a été enregistré. Il en est de même dans les centres de composition de (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH83/arton22002-ddcc6.jpg?1566726660' width='150' height='83' /> <div class='rss_texte'><p>L'évaluation diagnostique des enseignants Agents Contractuels de l'Etat (ACE) reversés en 2008 se déroule normalement sur l'ensemble du territoire national. Outre quelques exceptions, tous les enseignants concernés par ladite évaluation ont marqué leur présence dans les différents centres de composition. <br class='autobr' /> Au lycée technique Coulibaly de Cotonou, les épreuves ont démarré à 08 heures précises et tout se passe normalement. Aucun incident n'a été enregistré. Il en est de même dans les centres de composition de la commune d'Abomey-Calavi. Que se soit au Ceg 1, Ceg 2 et au centre d'Akassato, tout se passe bien. La majorité des enseignants sont en salle et affrontent les différentes épreuves qui permettront de jauger leurs connaissances pour le bien-être de l'école béninoise. <br class='autobr' /> Dans le département du Mono, précisément à Lokossa, tout se passe bien dans les Ceg 1 et Ceg 3 retenus pour la composition. Les candidats en salle depuis 8 heures composent normalement et aucun incident majeur n'a été enregistré. <br class='autobr' /> Dans la partie septentrionale du pays, outre quelques exceptions, tout se passe bien.<br class='autobr' /> Au lycée Mathieu Bouké, les enseignants ont répondu présents au centre pour se faire évaluer. Au lieu d'entrer dans les salles de composition, certains d'entre eux auraient choisi le portail. Même situation au Ceg 1 de Djougou. <br class='autobr' /> A Kandi, dans l'Alibori, des attroupements d'enseignants ont été dispersés par les forces de l'ordre afin de permettre à ceux qui sont en salle de bien composer.<br class='autobr' /> F. A. A.</p> <h3 class="spip">Quelques images</h3> <p><span class='spip_document_5423 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH281/c6b6f8c2-c46c-4a86-9ab8-b02b90c06cb3-63a87.jpg?1566726660' width='500' height='281' alt="" /></span><span class='spip_document_5424 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH282/f5b1814e-0ba0-4368-ad9d-9ea18785cd34-797f4.jpg?1566726661' width='500' height='282' alt="" /></span><span class='spip_document_5425 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH275/e18a7b68-c640-4882-be79-91d94d82facd-35fa8.jpg?1566726661' width='500' height='275' alt="" /></span><span class='spip_document_5426 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L480xH270/e42d580d-0954-4330-86a4-f7b82a8c464b-6be1d.jpg?1566726661' width='480' height='270' alt="" /></span></p></div> Faible participation dans certains départements https://www.24haubenin.info/?Faible-participation-dans-certains-departements https://www.24haubenin.info/?Faible-participation-dans-certains-departements Sat, 24 Aug 2019 10:23:46 +0000 fr Dg24h <p>Plus de 18.000 enseignants reversés en 2008 sont appelés à composer ce samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national. Des enseignants de certains départements ont décidé de suivre le mot d'ordre de boycott, par contre d'autres composent normalement. La police a usé de gaz lacrymogène pour disperser une foule d'enseignants Ace du secondaire qui ont tenu une assemblée générale extraordinaire devant le centre de composition lycée Mathieu Bouké de Parakou jusqu'à l'heure du début de la (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH85/arton22001-9b5b1.jpg?1566726661' width='150' height='85' /> <div class='rss_texte'><p>Plus de 18.000 enseignants reversés en 2008 sont appelés à composer ce samedi 24 août 2019 sur toute l'étendue du territoire national. Des enseignants de certains départements ont décidé de suivre le mot d'ordre de boycott, par contre d'autres composent normalement.</p> <p>La police a usé de gaz lacrymogène pour disperser une foule d'enseignants Ace du secondaire qui ont tenu une assemblée générale extraordinaire devant le centre de composition lycée Mathieu Bouké de Parakou jusqu'à l'heure du début de la composition. Un enseignant a été arrêté par la police républicaine. Le calme est revenu et une dizaine d'Ace sont présents dans les salles de composition. <br class='autobr' /> Au Ceg Hubert Maga où les enseignants du primaire composent, aucun incident majeur n'est signalé et la situation est calme.<br class='autobr' /> Dans le département de l'Alibori précisément au CEG 1 Kandi, la situation est critique. Le centre de composition a été militarisé. La police a dispersé un attroupement d'enseignants.<br class='autobr' /> Les forces de l'ordre ont dû faire usage de tirs de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.<br class='autobr' /> Peu d'enseignants composent puisque la plupart ont pris le chemin de leur domicile. <br class='autobr' /> Dans le département du Mono, l'évaluation diagnostique des enseignants se déroule sans incident. Au Ceg 1 de Lokossa, il y a attroupement de part et d'autres mais les forces de l'ordre assurent la sécurité. Au niveau du Ceg 3 de Lokossa, tous les candidats composent normalement. <br class='autobr' /> Dans l'Ouémé, au Lycée Technique de Porto-Novo, certains enseignants protestent également contre la tenue de l'évaluation. <br class='autobr' /> Au Ceg 1 d'Abomey Calavi, dans le département de l'Atlantique, il est noté une participation massive dans les salles de composition et tout se déroule sans trouble. <br class='autobr' /> A.A.A</p></div> La Fbf en assemblée générale samedi https://www.24haubenin.info/?La-Fbf-en-assemblee-generale-samedi https://www.24haubenin.info/?La-Fbf-en-assemblee-generale-samedi Fri, 23 Aug 2019 17:27:27 +0000 fr Dg24h <p>Les membres de la Fédération béninoise de football (Fbf) tiennent ce samedi 24 août 2019, une assemblée générale extraordinaire. <br class='autobr' /> A l'ordre du jour de cette rencontre qui sera présidée par le président de la Fbf, Mathurin de Chacus, figure la validation du nouveau logo de l'instance faîtière du football au Bénin, le bilan de la saison écoulée et les projections pour la saison 2019-2020. <br class='autobr' /> La date du démarrage des championnats de Vitalor ligue 1, 2 et 3 sera également dévoilée lors des travaux. <br class='autobr' /> Pour cette (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L149xH150/arton22000-11399.jpg?1566726678' width='149' height='150' /> <div class='rss_texte'><p>Les membres de la Fédération béninoise de football (Fbf) tiennent ce samedi 24 août 2019, une assemblée générale extraordinaire.<br class='autobr' /> A l'ordre du jour de cette rencontre qui sera présidée par le président de la Fbf, Mathurin de Chacus, figure la validation du nouveau logo de l'instance faîtière du football au Bénin, le bilan de la saison écoulée et les projections pour la saison 2019-2020.<br class='autobr' /> La date du démarrage des championnats de Vitalor ligue 1, 2 et 3 sera également dévoilée lors des travaux. <br class='autobr' /> Pour cette rencontre qui intervient trois mois après la saison 2018-2019, le Conseil national des supporters du Bénin (Cns-Bénin) est autorisé à participer aux travaux en tant qu'observateur. <br class='autobr' /> F. A. A.</p></div> Les femmes de l'UP donnent du sang pour sauver des vies https://www.24haubenin.info/?Les-femmes-de-l-UP-donnent-du-sang-pour-sauver-des-vies https://www.24haubenin.info/?Les-femmes-de-l-UP-donnent-du-sang-pour-sauver-des-vies Fri, 23 Aug 2019 16:15:32 +0000 fr La Rédaction <p>Les femmes membres de l'Union Progressiste ont organisé ce vendredi 23 août 2019, au siège national du parti au quartier Gbégamey à Cotonou, un don de sang pour aller au secours des malades dans les différents hôpitaux du Bénin. Cette initiative louable entre fait partie des actions sociables contenues dans le programme du parti. <br class='autobr' /> L'Union Progressiste veut donner une autre image de ce qu'est un parti politique. Ce vendredi 23 août a été consacré à une séance de dons de sang au siège national du parti (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH64/arton21999-38cae.jpg?1566726661' width='150' height='64' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Les femmes membres de l'Union Progressiste ont organisé ce vendredi 23 août 2019, au siège national du parti au quartier Gbégamey à Cotonou, un don de sang pour aller au secours des malades dans les différents hôpitaux du Bénin. Cette initiative louable entre fait partie des actions sociables contenues dans le programme du parti.</strong></p> <p>L'Union Progressiste veut donner une autre image de ce qu'est un parti politique. Ce vendredi 23 août a été consacré à une séance de dons de sang au siège national du parti au quartier Gbégamey, Cotonou. Bien qu'initiée par les femmes de l'Union, cette activité fait partie des actions sociales prévues au programme du parti. <br class='autobr' /> Certes il s'agit d'un milieu politique, mais les femmes du parti ont su intégrer ce volet social, pour montrer qu'on peut faire autrement la politique. D'où l'idée de la séance de dons de sang pour récolter plusieurs poches à mettre à la disposition des hôpitaux. <br class='autobr' /> Le coup d'envoi de l'opération a été donné par Mme Christelle Houndonougbo, membre du bureau politique de l'UP, représentante du président du parti et Mme Sènamy Christelle Dan, président en exercice des femmes UP. C'était en présence de l'honorable Sèdami Medegan Fagla et de Anique Djimadja de la coordination départementale du littoral.<br class='autobr' /> « Le Président Bruno AMOUSSOU donne plein pouvoir au creuset des femmes de l'Union Progressiste pour qu'elles s'engagent encore un peu plus pour la solidarité et l'entraide… », a fait savoir Christelle Houndonougbo. <br class='autobr' /> « Donner de son sang, c'est faire un acte de solidarité. Nous rassurons le peuple béninois que l'Union Progressiste est dans son rôle. L'UP pense à l'individu, au peuple béninois. <br class='autobr' /> Les femmes ont toutes accepté l'initiative de don sang pour sauver des vies humaines.<br class='autobr' /> Cette initiative est en effet, partie d'un constat récurrent de perte en vies humaines quotidienne observée dans nos centres de santé. », Poursuit-elle.</p> <p>Elle a précisé que le défi, en organisant cette séance ce jour, est d'avoir 100 poches de sang au moins. Mais, quel que soit le résultat que nous aurons obtenu, nous aurons contribué à participer à cette campagne de don de sang organisée sur le plan national.<br class='autobr' /> « N'attendons pas les creusets officiels avant de donner du sang. En sauvant l'autre, nous nous sauvons également. Je remercie le Docteur Edgard Kpadonou et toute l'équipe technique pour leur disponibilité à accompagner l'initiative du creuset des femmes progressistes. Le pari de cette journée est gagné. Nous allons rester dans l'effort pour toujours maintenir le cap... », Conclue-t-elle.<br class='autobr' /> Ravi de l'initiative, le Dr Edgard Padonou indiqué qu'elle s'inscrit dans la dynamique de l'appel du ministre de la santé à toutes les organisations et aux populations à se mobiliser pour donner un peu de leur sang.<br class='autobr' /> A en croire la député Sèdami Medegan Fagla, donner de Notre sang, c'est la plus grande preuve de gratitude que nous faisons à l'humanité car en donnant un peu de notre sang. « Sauver des vies c'est se sauver soi-même. » <br class='autobr' /> A l'issue de l'opération les femmes de l'UP espèrent collecter 100 poches de sang à mettre à la disposition des hôpitaux du Bénin.</p> <p><strong>M. H.</strong></p></div> Antoine Dayori retrouve sa liberté mardi prochain https://www.24haubenin.info/?Antoine-Dayori-retrouve-sa-liberte-mardi-prochain https://www.24haubenin.info/?Antoine-Dayori-retrouve-sa-liberte-mardi-prochain Fri, 23 Aug 2019 14:35:23 +0000 fr La Rédaction <p>En détention depuis le 20 février 2018, l'ex Directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Antoine Dayori pourra recouvrer sa liberté dès mardi 27 août prochain. <br class='autobr' /> Condamné à trois ans d'emprisonnement par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), l'ancien patron du Cncb après 1 an 6 mois de détention, s'est distingué pour sa « bonne conduite ». Ce qui lui a permis de bénéficier de la grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat Patrice Talon, à (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH78/arton21998-6e14b.jpg?1566726662' width='150' height='78' /> <div class='rss_texte'><p><strong>En détention depuis le 20 février 2018, l'ex Directeur général du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Antoine Dayori pourra recouvrer sa liberté dès mardi 27 août prochain. </strong> <br class='autobr' /> Condamné à trois ans d'emprisonnement par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), l'ancien patron du Cncb après 1 an 6 mois de détention, s'est distingué pour sa « bonne conduite ». Ce qui lui a permis de bénéficier de la grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat Patrice Talon, à certains détenus à l'occasion des 59 ans d'indépendance du Bénin. <br class='autobr' /> Il était reproché à Antoine Dayori et certains responsables du Conseil national des chargeurs du Bénin, d'avoir décaisser des frais pour des activités non effectuées.</p> <p><strong>F. A. A.</strong></p></div> Justin Gbènamèto rétabli dans ses droits après sa radiation https://www.24haubenin.info/?Justin-Gbenameto-retabli-dans-ses-droits-apres-sa-radiation https://www.24haubenin.info/?Justin-Gbenameto-retabli-dans-ses-droits-apres-sa-radiation Fri, 23 Aug 2019 11:46:33 +0000 fr Dg24h <p>En audience plénière jeudi 22 août 2019, la Cour Constitutionnelle a examiné la requête relative à la radiation du sieur Justin Gbènamèto qui demande à la haute juridiction de sanctionner la violation de ses droits humains. Radié du Conseil supérieur de la Magistrature en janvier 2014, l'ancien procureur de la République Justin Gbènamèto a été réhabilité par la Cour après analyse des éléments fournis par le requérant. <br class='autobr' /> Par décision DCC 19-270 du 22 Août 2019, Justin Gbènamèto est désormais rétabli dans ses (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH83/arton21997-243e1.jpg?1566726662' width='150' height='83' /> <div class='rss_texte'><p>En audience plénière jeudi 22 août 2019, la Cour Constitutionnelle a examiné la requête relative à la radiation du sieur Justin Gbènamèto qui demande à la haute juridiction de sanctionner la violation de ses droits humains. Radié du Conseil supérieur de la Magistrature en janvier 2014, l'ancien procureur de la République Justin Gbènamèto a été réhabilité par la Cour après analyse des éléments fournis par le requérant.</p> <p>Par décision DCC 19-270 du 22 Août 2019, Justin Gbènamèto est désormais rétabli dans ses droits par la Cour constitutionnelle. Toutefois, la Cour se dit incompétente à donner des injonctions au Conseil supérieur de la magistrature et au Président de la République. Justin Gbènamèto soutient que le sieur Thomas Boni Yayi, alors Président de la République a instrumentalisé le Conseil supérieur de la Magistrature pour porter atteinte à ses droits. <br class='autobr' /> Suspendu de ses fonctions de procureur de la République de Cotonou le 17 octobre 2013, il a été radié du corps des magistrats, le 14 janvier 2O14 par une décision du Conseil Supérieur de la Magistrature. Une décision qui n'a « jamais été portée par un acte exécutoire, en l'occurrence, un décret ». Ce qui l'empêche « d'accomplir ses obligations professionnelles et viole par voie de conséquence l'article 33 de la Constitution ».<br class='autobr' /> Le requérant notifie à la Cour qu'à « son retour d'exil et après constations par exploit d'huissier du 30 novembre 2016 de l'inexistence du décret portant sa radiation, il a introduit des recours auprès du Ministre chargé de la Justice, du Président de la République et du Conseil Supérieur de la Magistrature, aux fins de sa réintégration dans ses fonctions de magistrat, que lesdits recours sont restés sans suite ». <br class='autobr' /> Ce silence de ces organes constituant pour lui une torture morale, un obstacle à son épanouissement et une atteinte à son droit à la justice, le sieur Justin Gbènamèto demande à la Cour de faire cesser les violations dont il fait l'objet, d'enjoindre au Président de la République la prise du décret portant sa reprise d'activité et la réparation des préjudices qui lui sont causés.</p> <p>Le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) représenté par le Secrétaire Général Adjoint William Kodjoh-Kpakpassou a signalé que le requérant a introduit une demande de réintégration au CSM en date du 4 janvier 2018. Après examen, le CSM a rejeté sa demande au cours de sa session du 5 mars 2019 puisque que le Conseil s'est aperçu que « la révocation prononcée à son encontre a été entérinée par le décret n° 2014-329 du 20 mai 2014 portant révocation de Monsieur Justin Séyivi Gbènamèto du corps de la magistrature béninoise ».<br class='autobr' /> Le Conseil a produit « une photocopie du décret de révocation ainsi que celle de sa notification au Garde des sceaux, ministre de la Justice et de la Législation suivant lettre en date du 08 mars 2019 ». <br class='autobr' /> En réponse, le requérant rappelle que « le compulsoire établi par acte de maître Soulémane Bello, huissier de justice, le 30 novembre 2016, au Journal officiel, révèle que dans la période du 14 janvier 2014 au 05 avril 2016, aucun décret n'a été publié faisant état d'une quelconque sanction administrative à son encontre ».</p> <p>A.A.A</p></div> Un ranger du Parc de la Pendjari honoré https://www.24haubenin.info/?Un-ranger-du-Parc-de-la-Penjari-honore https://www.24haubenin.info/?Un-ranger-du-Parc-de-la-Penjari-honore Fri, 23 Aug 2019 10:26:59 +0000 fr Dg24h <p>Dari Narakoua, a porté haut l'étendard du Parc national de la Pendjarià l'occasion de l'édition 2019 de African Ranger Awards. Il a réussi à se faire une place sur les 50 finalistes provenant de 17 pays africains à mériter cette distinction de haut niveau. Le lauréat, informe African Parks Network, exerce le métier de ranger, depuis 19 ans. Il a fait ses débuts en tant qu'éco-garde à l'époque où le Centre national de gestion des réserves de faune (Cenagref) assurait la gestion du parc. <br class='autobr' /> Notre ranger Dari (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH106/arton21996-06a40.jpg?1566726664' width='150' height='106' /> <div class='rss_texte'><p>Dari Narakoua, a porté haut l'étendard du <a href="https://www.africanparks.org/the-parks/pendjari" class='spip_out' rel='external'>Parc national de la Pendjari</a>à l'occasion de l'édition 2019 de African Ranger Awards. Il a réussi à se faire une place sur les 50 finalistes provenant de 17 pays africains à mériter cette distinction de haut niveau. <br class='autobr' /> Le lauréat, informe African Parks Network, exerce le métier de ranger, depuis 19 ans. Il a fait ses débuts en tant qu'éco-garde à l'époque où le Centre national de gestion des réserves de faune (Cenagref) assurait la gestion du parc.</p> <blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr">Notre ranger Dari Narakoua est l'un des lauréats des African Ranger Awards ! Ces prix valorisent la contribution des rangers à la protection de la faune sauvage et des aires protégées d'Afrique.<br>Lisez le communiqué en anglais sur le site d'<a href="https://twitter.com/AfricanParks?ref_src=twsrc%5Etfw">@AfricanParks</a> : <a href="https://t.co/z0XjB9XMfA">https://t.co/z0XjB9XMfA</a> <a href="https://t.co/pdgNyQo1GU">pic.twitter.com/pdgNyQo1GU</a></p> <p>— Pendjari National Park (@PendjariNP) <a href="https://twitter.com/PendjariNP/status/1163824022804738049?ref_src=twsrc%5Etfw">August 20, 2019</a></p> </blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Dari Narakoua est le responsable de la logistique et de la supervision des opérations et de la salle de contrôle. C'est le premier ranger à rejoindre la Brigade spéciale à l'avènement d'African Parks. <br class='autobr' /> Initié par Alibaba Foundation, la Paradise International Foundation et du fondateur d'Alibaba, le milliardaire chinois Jack Ma, African Ranger Awards est un prix qui valorise la contribution des rangers à la protection de la faune sauvage, et des aires protégées en Afrique.</p> <p>F. A. A.</p></div> Le secrétaire général de la mairie limogé https://www.24haubenin.info/?Le-secretaire-general-de-la-mairie-limoge https://www.24haubenin.info/?Le-secretaire-general-de-la-mairie-limoge Fri, 23 Aug 2019 08:57:08 +0000 fr La Rédaction <p>Le maire de la commune de Kandi, Abibou Bachabi Orou Ganni par arrêté N°54 du 19 août 2019 a mis fin aux fonctions de Salami Loukmane désormais ancien secrétaire général de la mairie. Il lui est reproché le refus d'accomplir des tâches relevant de ses attributions, et une incompétence dans le traitement des dossiers. <br class='autobr' /> Des raisons pour lesquelles Abibou Bachabi Orou Ganni a dû se débarrasser du SG de la mairie. <br class='autobr' /> Le secrétaire général adjoint assure son intérim en attendant la nomination d'un autre. (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH102/arton21995-13d8b.jpg?1566726664' width='150' height='102' /> <div class='rss_texte'><p>Le maire de la commune de Kandi, Abibou Bachabi Orou Ganni par arrêté N°54 du 19 août 2019 a mis fin aux fonctions de Salami Loukmane désormais ancien secrétaire général de la mairie. Il lui est reproché le refus d'accomplir des tâches relevant de ses attributions, et une incompétence dans le traitement des dossiers. <br class='autobr' /> Des raisons pour lesquelles Abibou Bachabi Orou Ganni a dû se débarrasser du SG de la mairie. <br class='autobr' /> Le secrétaire général adjoint assure son intérim en attendant la nomination d'un autre. <br class='autobr' /> <strong>F. A. A.</strong></p></div> La gestion durable des déchets biomédicaux, un enjeu de santé publique https://www.24haubenin.info/?La-gestion-durable-des-dechets-biomedicaux-un-enjeu-de-sante-publique https://www.24haubenin.info/?La-gestion-durable-des-dechets-biomedicaux-un-enjeu-de-sante-publique Thu, 22 Aug 2019 22:20:32 +0000 fr Dg24h <p>Lecture rapide <br class='autobr' /> -Les pays africains produisent au moins 282.447 tonnes de déchets médicaux par an <br class='autobr' /> Mais ces derniers ne sont pas traités suivant les normes de l'OMS et représentent un danger pour la santé <br class='autobr' /> Le Bénin a décidé d'innover, en lançant une machine moderne de traitement de déchets, l'OMW, une première en Afrique de l'Ouest <br class='autobr' /> Par : Florian Gbaguidi <br class='autobr' /> Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 15% des déchets générés par les activités de soins de santé sont considérés comme des matières (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH86/arton21992-a68af.jpg?1566726665' width='150' height='86' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Lecture rapide</strong></p> <p><strong>-Les pays africains produisent au moins 282.447 tonnes de déchets médicaux par an <br /><img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-cebf5.gif?1566726665' width='8' height='11' class='puce' alt="-" /> Mais ces derniers ne sont pas traités suivant les normes de l'OMS et représentent un danger pour la santé <br /><img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-cebf5.gif?1566726665' width='8' height='11' class='puce' alt="-" /> Le Bénin a décidé d'innover, en lançant une machine moderne de traitement de déchets, l'OMW, une première en Afrique de l'Ouest</strong></p> <p><strong>Par : Florian Gbaguidi</strong></p> <p> Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 15% des déchets générés par les activités de soins de santé sont considérés comme des matières dangereuses pouvant être infectieuses, toxiques ou radioactives.</p> <p>Chaque année, on estime que 16 milliards d'injections sont administrées dans le monde, mais toutes les aiguilles et les seringues ne sont pas éliminées correctement par la suite.</p> <p>De plus, la combustion à ciel ouvert et l'incinération de déchets de soins de santé peuvent, dans certaines circonstances, entraîner l'émission de dioxines, de furannes et de particules.</p> <table class="spip"> <thead><tr class='row_first'><th id='id4e3b_c0'> “Quelles que soient les qualités ou les compétences du médecin, si ce dernier travaille dans un environnement malsain, ses prestations seront toujours sujettes à caution.” Vital Adjadji, chercheur à la direction des infrastructures, des équipements et de la maintenance au ministère de la santé publique - Bénin</th></tr></thead> <tbody> </tbody> </table> <p>En Afrique subsaharienne, de nombreux pays ne disposent, ni de législation appropriée, ni de moyens pour la gestion de ce type de déchets selon les normes.</p> <p>Dans une étude datant de 2016, les auteurs écrivent qu'en dépit d'une prise de conscience croissante, « la gestion des déchets ménagers urbains dans la plupart des pays africains était en deçà des normes. »</p> <p>L'étude estime en outre que l'utilisation appropriée des codes de couleur, la formation périodique et le transfert hors site doivent être abordés en termes de reporting et de pratique.</p> <p>La même étude estime que l'Afrique compterait 67.740 établissements de santé et produirait environ 282.447 tonnes de déchets médicaux chaque année.</p> <p>Cependant, la composition du flux de déchets considéré comme dangereux et nécessitant un traitement spécial peut être supérieure aux 10 à 25% attendus, en raison des mauvaises pratiques de traitement des déchets rapportées dans de nombreuses études.</p> <p>Au Bénin, si l'État a tôt pris le taureau par les cornes, les moyens semblent toujours insuffisants pour mettre en place une politique rationnelle de gestion.</p> <p>« Quelles que soient les qualités ou les compétences du médecin, si ce dernier travaille dans un environnement malsain, ses prestations seront toujours sujettes à caution ».</p> <p>C'est en ces termes que Vital Adjadji, chercheur à la direction des infrastructures, des équipements et de la maintenance au ministère de la santé publique au Bénin, décrit l'importance de la promotion de l'hygiène en milieu hospitalier.</p> <p>Celle-ci passe, selon lui, par une meilleure gestion des déchets biomédicaux (DBM). Il aura fallu attendre les années 2000 pour que les pouvoirs publics dans les pays d'Afrique subsaharienne prennent conscience de l'importance d'une gestion écologique, rationnelle et concertée des DBM pour commencer à mettre progressivement en place des dispositions idoines.</p> <p>En dépit de certaines imperfections, le décret 2002-484 du 15 novembre 2002 au Bénin, pose les jalons de l'amélioration de la gestion des DBM dans les formations sanitaires du pays, suivant des principes-clés.</p> <p>Il s'agit de la séparation obligatoire des déchets anatomiques humains, des déchets non anatomiques infectieux et déchets infectieux pointus et tranchants, de l'affectation des déchets à des récipients appropriés identifiables par leurs couleurs différentes, de la séparation des biomédicaux d'avec les autres types de déchets durant l'entreposage avec un temps de stockage inférieur ou égal à 48 heures…</p> <p> « Le Bénin s'est aussi approprié cette exigence et a fait de la construction de fosses septiques et d'incinérateurs, de l'acquisition de matériels de protection des agents de santé et des usagers tels que les bottes, gants, etc., un axe stratégique dans la mise en œuvre de sa politique en la matière », selon Vital Adjadji.</p> <p>Fort de tout ceci, le chercheur estime que « beaucoup de choses sont faites, aussi bien dans le public que dans le privé, en matière de promotion de l'hygiène hospitalière », pour résumer les efforts de l'État béninois.</p> <p>Il est conforté par l'ingénieur des travaux en aménagement, protection de l'environnement et planificateur, Gabriel Tobada.</p> <p>Ce dernier, convaincu aussi que la qualité des soins dépend de l'hygiène hospitalière, reste optimiste et estime que « l'espoir est permis, grâce aux réformes en cours au Bénin dans le domaine ».</p> <p>Dans la foulée, le directeur de la structure chargée de la mise en application de la politique sanitaire nationale en matière d'hygiène et d'assainissement de base (DHAB), Akibou Osséni, se réjouit de la « renaissance de sa structure, qui a été, entre temps, réduite à un simple statut de service ».</p> <p><strong>Cadre législatif</strong></p> <p>Selon le décret du 15 novembre 2002 portant gestion rationnelle des déchets biomédicaux au Bénin, est considéré comme déchet biomédical tout déchet d'origine biologique ou non, résultant des activités médicales ou paramédicales.</p> <p>Ces déchets sont produits par les établissements de soins de santé, les établissements de recherche et d'enseignement à caractère médical et vétérinaire, les établissements d'enseignement des soins de santé, les laboratoires d'essais et de recherche clinique et les établissements qui s'occupent de la production ou de l'essai de vaccins.</p> <p>Sur la quantité totale de déchets générée par les activités de santé, 15 % sont considérés comme des matières dangereuses pouvant être infectieuses, toxiques ou radioactives. Ceci explique pourquoi les déchets biomédicaux représentent un risque pour la santé publique.<br class='autobr' /> Dès lors, la gestion des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) est une préoccupation majeure dans les pays subsahariens aussi bien dans le secteur public que privé.</p> <p>Consacré hôpital de référence après sa certification à la norme de qualité environnementale ISO 9001-2008, le Centre hospitalier et universitaire de la Mère et de l'Enfant, à l'instar du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoucou Maga de Cotonou, l'autre formation sanitaire de référence du pays, fait de la promotion de l'hygiène hospitalière l'un de ses objectifs prioritaires, confie le laborantin Maxime Assogba, même s'il faut reconnaître que beaucoup reste à faire pour gagner définitivement le pari.</p> <p>Face aux exigences du décret N° 2002-484 du 15 Novembre 2002 portant gestion rationnelle des déchets biomédicaux en République du Bénin, qui rend tout producteur de déchets responsable de l'élimination des déchets qu'il produit et en fait une condition pour l'ouverture de centres de santé privés, la responsabilité du secteur sanitaire privé devient encore plus accrue.</p> <p>Conscient de ses responsabilités, ce dernier ne ménage aucun effort pour relever le défi de la gestion durable des déchets biomédicaux.<br class='autobr' /> Il veut aller au-delà des méthodes expérimentées jusque-là et qui ont tôt fait de montrer leurs limites.</p> <p>C'est le cas des incinérateurs et des autoclaves qui fument, faisant échapper des éléments toxiques et polluants dans l'air, avec une forte charge de contamination des populations.</p> <p><strong>Un défi permanent</strong></p> <p>Or, fait observer le juriste Serge Prince Agbodjan, la constitution béninoise du 11 décembre 1990 dispose en son article 27 que « toute personne a droit à un environnement sain, satisfaisant et durable… ».</p> <p>C'est pour juguler de manière efficace ce problème que le Bénin innove dans la sous-région ouest-africaine, en décidant d'expérimenter une nouvelle technologie mise sur le marché depuis 2013, aux Etats-Unis : l'OMW - « Ozone Machine Waste ».</p> <p>C'est une initiative de la Plateforme du secteur sanitaire privé Impact+ Sa (PSSP). La toute nouvelle machine acquise auprès de la Company of Waste Management & Environment (CWME), basée en France, partenaire de l'américain Clean Waste System, vient d'être installée à une dizaine de kilomètres au sud-est de Cotonou.</p> <p>Des essais sont actuellement en cours et bientôt, il sera mis en service. C'est le nouveau « joyau » technologique pour suppléer l'incinérateur, le four à micro-ondes et l'autoclave, dans le cadre de la gestion des déchets biomédicaux.</p> <p>La machine a été la grande attraction du symposium international du secteur sanitaire privé qui s'est déroulé en juillet à Cotonou.<br class='autobr' /> Le processus du traitement se décline en trois phases. D'abord, les molécules d'oxygène sont chargées par voie électrique et peuvent être fractionnées.</p> <p>Les atomes fractionnés se lient aux molécules d'oxygène restantes pour ainsi former de l'ozone ; ensuite, la molécule d'ozone, instable, est relâchée pour attaquer et détruire des pathogènes ; enfin, après avoir détruit les parois de cellules des pathogènes, les atomes libres se recombinent pour reformer de l'oxygène.</p> <p>Toutefois, la question de la gestion des déchets médicaux reste un défi permanent et l'OMW n'est sans doute pas une panacée.<br class='autobr' /> Une fois en marche, la machine ne manque en effet pas d'émettre des bruits forts.</p> <p>En somme, elle ne semble être qu'un nouveau pas vers le bout du tunnel dans la gestion du casse-tête que représentent les déchets biomédicaux dans l'espace de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO).</p> <p>Pour parodier un participant, « la bataille est loin d'être gagnée, et la veille doit donc être permanente. »</p> <p><a href="https://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/sante/article-de-fond/dechets-bio-benin-22082019.html" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>https://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/sante/article-de-fond/dechets-bio-benin-22082019.html</a></p></div> Des ghettos démantelés, des motos volées retrouvées https://www.24haubenin.info/?Des-ghettos-demanteles-des-motos-volees-retrouvees https://www.24haubenin.info/?Des-ghettos-demanteles-des-motos-volees-retrouvees Thu, 22 Aug 2019 22:18:50 +0000 fr La Rédaction <p>Les agents du commissariat de Godomey dans la commune d'Abomey-Calavi, viennent de démanteler plusieurs ghettos. Les investigations menées par les hommes en uniforme ont permis d'interpeller quelques délinquants. Cinq individus ont été arrêtés et une dizaine de motos volées retrouvées et conduites au commissariat. <br class='autobr' /> Des sources proches de la police renseignent que les personnes victimes de vol de motos peuvent se rendre au commissariat de Godomey munis des pièces de leur engin pour pouvoir les (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Societe-" rel="directory">Société</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH150/arton21993-75a99.jpg?1566726665' width='150' height='150' /> <div class='rss_texte'><p>Les agents du commissariat de Godomey dans la commune d'Abomey-Calavi, viennent de démanteler plusieurs ghettos. Les investigations menées par les hommes en uniforme ont permis d'interpeller quelques délinquants. Cinq individus ont été arrêtés et une dizaine de motos volées retrouvées et conduites au commissariat. <br class='autobr' /> Des sources proches de la police renseignent que les personnes victimes de vol de motos peuvent se rendre au commissariat de Godomey munis des pièces de leur engin pour pouvoir les récupérer. <br class='autobr' /> <strong>F. A. A.</strong><br class='autobr' /> <span class='spip_document_5422 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH375/860fa925-9569-4725-b96f-8ea1d61368c3-4c53d.jpg?1566726665' width='500' height='375' alt="" /></span><span class='spip_document_5421 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH500/4395a035-dfeb-4a47-b1c8-94df8fa309f6-9c286.jpg?1566726666' width='500' height='500' alt="" /></span><span class='spip_document_5420 spip_documents spip_documents_center'> <img src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L500xH500/e672bc67-154c-4cb2-883e-b1345dbc39a1-a11b9.jpg?1566726666' width='500' height='500' alt="" /></span></p></div> « Les emplois seront sauvés » ( Cakpo Mahugnon) https://www.24haubenin.info/?Invite-du-Journal-televise-de-la-television https://www.24haubenin.info/?Invite-du-Journal-televise-de-la-television Thu, 22 Aug 2019 22:18:20 +0000 fr La Rédaction <p>Invité du Journal télévisé de la télévision nationale ce jeudi 22 août 2019, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Kakpo Mahugnon a rassuré les enseignants ACE (Agents Contractuels de l'Etat) reversés en 2008, et concernés par l'évaluation diagnostique du samedi 24 août prochain, que les emplois seront sauvés au terme du processus. « Les enseignants réticents n'ont aucune raison de continuer d'hésiter. Le gouvernement est en phase avec les centrales (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH67/arton21994-72d29.jpg?1566726666' width='150' height='67' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Invité du Journal télévisé de la télévision nationale ce jeudi 22 août 2019, le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Kakpo Mahugnon a rassuré les enseignants ACE (Agents Contractuels de l'Etat) reversés en 2008, et concernés par l'évaluation diagnostique du samedi 24 août prochain, que les emplois seront sauvés au terme du processus. « Les enseignants réticents n'ont aucune raison de continuer d'hésiter. Le gouvernement est en phase avec les centrales syndicales et tous les engagements qui ont été pris lors de la rencontre du 23 juillet dernier avec le chef de l'Etat seront respectés ».</strong></p> <p>Dans tout ce qui a été dit et posé comme acte depuis que le processus a été lancé, explique le ministre, il n'y a pas un plan qui consiste à éjecter certains enseignants du système éducatif. « Ce plan n'est pas celui du gouvernement. Le gouvernement n'a pour souci que d'améliorer la qualité du système éducatif », a insisté Mahugnon Kakpo invitant les enseignants encore réticents à faire foi à ce qui a été dit jusque-là. <br class='autobr' /> Abordant le volet organisationnel du test qui aura lieu samedi prochain, le ministre assure que tout est fin prêt pour que cela se déroule sans faille. Le matériel lourd et le matériel sensible sont déjà en place, les superviseurs sont déjà connus, la liste des candidats affichée, les centres de composition sont connus des candidats, les surveillants de salle etc., tout est prêt pour cette évaluation. <br class='autobr' /> Au plan sécuritaire, le ministre de l'enseignement secondaire a également rassuré que des dispositions ont été prises. « Des instructions ont été données au ministre de l'intérieur et aux forces de sécurité publique pour garantir la sécurité des enseignants qui décident d'aller composer. Les centres de composition et les voies d'accès à ces centres seront sécurisées », a-t-il indiqué. <br class='autobr' /> Kakpo Mahugnon n'a pas manqué de mettre en garde les fauteurs de troubles. « Le gouvernement tient à mettre en garde tous ceux qui tentent de menacer, d'intimider par quelque moyen que ce soit, qu'ils subiront les rigueurs de la loi », a-t-il averti.</p> <p><strong>F. A. A.</strong></p></div> Les confédérations syndicales invitent les ACE 2008 à aller composer https://www.24haubenin.info/?Les-confederations-syndicales-invitent-les-ACE-2008-a-aller-composer https://www.24haubenin.info/?Les-confederations-syndicales-invitent-les-ACE-2008-a-aller-composer Thu, 22 Aug 2019 17:52:14 +0000 fr Dg24h <p>L'évaluation diagnostique des enseignants reversés en 2008 initiée par le gouvernement reçoit l'accord de toutes les centrales et confédérations syndicales. Elles l'ont fait savoir à travers une rencontre avec les journalistes jeudi 22 août 2019. Les syndicats invitent leurs militants à se rendre dans l'ordre et la discipline dans les centres de composition samedi 24 août 2019. Il s'agit de la CSA, la CGTB, la COSI-BENIN, l'UNSTB, la CSPIB et la CSUB. Au cours d'un point de presse, les six centrales ont (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Actualite-" rel="directory">Actualité</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH111/arton21990-680a7.jpg?1566726669' width='150' height='111' /> <div class='rss_texte'><p>L'évaluation diagnostique des enseignants reversés en 2008 initiée par le gouvernement reçoit l'accord de toutes les centrales et confédérations syndicales. Elles l'ont fait savoir à travers une rencontre avec les journalistes jeudi 22 août 2019.<br class='autobr' /> Les syndicats invitent leurs militants à se rendre dans l'ordre et la discipline dans les centres de composition samedi 24 août 2019. Il s'agit de la CSA, la CGTB, la COSI-BENIN, l'UNSTB, la CSPIB et la CSUB.<br class='autobr' /> Au cours d'un point de presse, les six centrales ont indiqué que cette sortie se fait « dans un contexte de vives polémiques générées par le processus de l'évaluation des connaissances académiques et professionnelles des enseignants contractuels de la promotion 2008, lequel processus est entamé par le gouvernement après une série de rencontres et de discussions, sanctionnées par des engagements dont la finalité est d'améliorer la qualité du système éducatif tout en préservant les intérêts matériels et moraux des enseignants concernés par ladite évaluation ». Les syndicats soulignent qu'au terme du processus de l'évaluation, aucun enseignant ne sera victime de la perte de son emploi. Aussi précise-t-ils que « Le gouvernement ne résiliera aucun contrat ni avant l'évaluation, ni pendant l'évaluation, ni après l'évaluation à moins que l'enseignant choisisse de son propre chef de démissionner ». Les centrales et confédérations syndicales indiquent qu'ils seront impliquées dans le déroulement du processus pour garantir sa transparence et pour veiller à la mise en application des points d'accord.<br class='autobr' /> « Les épreuves doivent répondre à un format en phase avec la matière enseignée et leurs niveaux doivent être du CM2 pour les enseignants de la maternelle et du primaire et de la 3ème ou de la terminale pour ceux du secondaire selon les cas », révèlent-ils.<br class='autobr' /> « La moyenne retenue pour l'admission à cette évaluation, qui n'est pas un concours, est de 10/20 », précisent les syndicats.<br class='autobr' /> <strong>Après évaluation </strong> <br class='autobr' /> Les centrales syndicales soulignent que « les enseignants qui obtiendront une note supérieure ou égale à 10 seront déclarés admis et vont acquérir le statut de fonctionnaires de l'Etat ».<br class='autobr' /> Par ailleurs, « les enseignants qui seront en dessous du seuil mentionné supra, subiront une formation modulaire et ce, en continuant par exercer leurs activités professionnelles tout en conservant leurs salaires jusqu'à une seconde évaluation ».<br class='autobr' /> A cet effet, les responsables syndicaux martèlent que « au terme de la seconde évaluation, les admis signeront un contrat avec l'Etat tandis que le dernier groupe sera reconverti dans d'autres activités au sein de l'administration publique ».<br class='autobr' /> Les six (06) centrales et confédérations syndicales rassurent les enseignants de leur veille constante pour la tenue desdits engagements. Ils expliquent que « leur démarche s'inscrit dans une logique empreinte de dialogue en vue d'une sécurisation des emplois pour un règlement de cette question hautement sensible car touchant à la carrière et la vie de plus de 18 000 travailleurs et par ricochet de celle de leurs familles ». <br class='autobr' /> Les centrales syndicales « demandent au gouvernement de veiller, avant la fin du processus, à la prise de toutes mesures légales administratives et règlementaires nécessaires au respect strict des engagements pris afin de rassurer d'avantage les enseignants sur les inquiétudes légitimes qu'ils expriment face aux signaux de privatisation de l'école béninoise ». Elles invitent les enseignants contractuels de la promotion 2008 à ne pas céder aux intimidations et à se rendre, dans l'ordre et la discipline, le samedi 24 aout 2019, dans les centres de composition ». Car pour ces centrales « Le clientélisme syndical ne saurait subsister face à l'enjeu de la préservation des intérêts des militants ».<br class='autobr' /> G.A.</p></div> L'ANCB sollicite l'appui de la Chine sur deux projets https://www.24haubenin.info/?L-ANCB-sollicite-l-appui-de-la-Chine-sur-deux-projets https://www.24haubenin.info/?L-ANCB-sollicite-l-appui-de-la-Chine-sur-deux-projets Thu, 22 Aug 2019 15:48:25 +0000 fr La Rédaction <p>Le maire de la ville de Bohicon, Luc Setondji ATROKPO à la tête d'une délégation du Bureau national de l'ANCB, était en audience mercredi au cabinet de l'ambassadeur de la République Populaire de Chine près le bénin Bénin, Peng JINGTAO. Il est porteur de deux projets pour lesquels, l'Association Nationale des Communes du Bénin demande l'appui de la Chine. <br class='autobr' /> la délégation composée entre autres personnalités du maire de Sèmè-Podji et Secrétaire général de l'ANCB Charlemagne HONFO, du maire de Porto-Novo et (...)</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Developpement-" rel="directory">Progrès</a> <img class='spip_logo spip_logo_right spip_logos' alt="" style='float:right' src='https://www.24haubenin.info/local/cache-vignettes/L150xH87/arton21989-6c421.jpg?1566726669' width='150' height='87' /> <div class='rss_texte'><p><strong>Le maire de la ville de Bohicon, Luc Setondji ATROKPO à la tête d'une délégation du Bureau national de l'ANCB, était en audience mercredi au cabinet de l'ambassadeur de la République Populaire de Chine près le bénin Bénin, Peng JINGTAO. Il est porteur de deux projets pour lesquels, l'Association Nationale des Communes du Bénin demande l'appui de la Chine. </strong></p> <p>la délégation composée entre autres personnalités du maire de Sèmè-Podji et Secrétaire général de l'ANCB Charlemagne HONFO, du maire de Porto-Novo et Vice-président de l'ANCB, Emmanuel ZOSSOU et des cadres de l'ANCB, la délégation est allée présenter au diplomate chinois, deux projets destinés à renforcer le développement à la base. <br class='autobr' /> Le président de l'ANCB Luc ATROKPO a profité de l'occasion pour saluer les éfforts combien considerables de l'ambassadeur chinois dans l'aboutissement heureux d'une serie d'initiatives de l'ANCB en faveur des Communes béninoises.<br class='autobr' /> Les doléances présentées par la délégation ont été bien reçues par l'ambassadeur chinois Peng Jingtao, qui a salué la démarche. Il a rappelé combien de fois la Chine est déterminée à accompagner les projets du genre. Mais il n'a pas manqué de souligner que tout projet doit faire l'objet d'une étude de faisabilité et son impact sur la population évalué. <br class='autobr' /> Si pour le moment il n'est pas possible de conclure si la demande de l'Ancb recevra un avis favorable, tout au moins, la volonté de la Chine à accopagner les initiatives de développement local des communes béninoises n'est plus à démontrer. <br class='autobr' /> Les deux parties ont également abordé les questions liées aux jumelages et à la coopération décentralisée entre les villes béninoises et chinoises avant d'exprimer leur satisfaction par rapport à la qualité des échanges. <br class='autobr' /> <strong>M.H.</strong></p></div> Le baobab au tronc creux https://www.24haubenin.info/?Le-baobab-au-tronc-creux https://www.24haubenin.info/?Le-baobab-au-tronc-creux Thu, 22 Aug 2019 12:50:30 +0000 fr Dg24h DAILYMOTION <p>Un baobab au tronc creux dans la région de Boukombé au nord du Bénin</p> - <a href="https://www.24haubenin.info/?-Media-" rel="directory">Média</a> / <a href="https://www.24haubenin.info/?+-Petanque-La-Coupe-Federale-se-tient-le-week-end-prochain-14-+" rel="tag">DAILYMOTION</a> <div class='rss_chapo'><p>Un baobab au tronc creux dans la région de Boukombé au nord du Bénin</p></div> <div class='rss_texte'><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x7h2fp7" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe></div> <div class="hyperlien">Voir en ligne : <a href="x7h2fp7" class="spip_out">Le baobab au tronc creux</a></div>