lundi, 10 décembre 2018 •

209 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Rapport : la forte croissance économique des pays d’Afrique de l’Ouest masque d’importantes inégalités territoriales

Une analyse des disparités spatiales du développement économique au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo




Un nouveau rapport du Groupe de la Banque mondiale, intitulé Géographie du bien-être au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Togo, explique pourquoi la forte croissance économique enregistrée dans la sous-région (plus de 5 % par an) ne bénéficie pas à l’ensemble de la population. Après avoir analysé les données de quatre enquêtes récentes sur la consommation des ménages, les auteurs constatent en effet d’importantes disparités à l’intérieur des quatre pays étudiés.

« La géographie économique fait souvent l’objet de débats pour savoir si les niveaux de revenu par habitant et d’autres dimensions économiques sont déterminés par des variables géographiques et écologiques. Les importantes disparités que révèle ce nouveau rapport dans les quatre pays que nous couvrons nous permettent de mieux comprendre la situation et d’entrevoir les perspectives pour des actions mieux ciblées afin de lutter plus efficacement contre la pauvreté et de favoriser une croissance plus inclusive », souligne Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo.

Alors que l’Afrique de l’Ouest connaît la plus forte croissance du continent, près de la moitié de la population des pays étudiés, soit plus de 25 millions de personnes, est pauvre et vit avec moins de 1,90 dollars par jour en parité de pouvoir d’achat en 2011. Une contradiction que les auteurs attribuent aux disparités spatiales découlant du développement économique de ces quatre pays. En effet, à mesure qu’un pays se développe, ses activités économiques se concentrent dans les régions dotées de conditions agricoles et environnementales plus favorables, de ressources naturelles plus abondantes ou d’une meilleure situation géographique offrant un bon accès aux marchés. Cette multiplication des opportunités économiques attire un plus grand nombre de personnes à la recherche de travail, entraînant une plus forte densité démographique dans ces régions dynamiques, aux dépens des autres régions.

Le rapport constate les mêmes schémas d’inégalités territoriales dans les quatre pays étudiés, notamment avec le Nord moins bien doté que le Sud dans les pays côtiers tels que le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo.
« À l’intérieur d’un pays, les écarts de revenus et de niveau de vie peuvent être très importants d’une région à l’autre. De plus, certaines zones, caractérisées par un fort taux de pauvreté et peu d’habitants au kilomètre carré, constituent des « poches » géographiques de pauvreté », souligne Nga Thi Viet Nguyen, économiste au pôle mondial d’expertise Pauvreté et équité de la Banque mondiale. « Dans ces zones difficiles d’accès, le coût des programmes de lutte contre la pauvreté peut être exorbitant, et les empêcher de rattraper les villes plus développées. Ces inégalités persistantes entre régions pauvres et riches peuvent être une source potentielle de tensions, et affecter à terme la croissance économique du pays ainsi que sa stabilité politique. Par conséquent, nous devons absolument mesurer l’ampleur du problème et bien comprendre les causes de ces inégalités spéciales, afin de pouvoir élaborer des politiques de développement et des interventions adaptées ».

Le rapport recommande quatre orientations générales pour réduire les disparités géographiques du bien-être tout en stimulant la croissance. Il s’agit de : (i) favoriser l’urbanisation et augmenter la concentration des activités économiques dans les régions peu développées ; (ii) accroître la productivité agricole en améliorant le régime foncier, l’irrigation, l’utilisation d’engrais, etc. ; (iii) renforcer les transferts budgétaires en faveur des régions défavorisées ; et (iv) mettre en place des programmes de filets de protection sociale tels que les coupons électroniques et les virements mobiles permettant d’atteindre les populations vivant dans des zones difficiles d’accès.

Contacts :
À Washington : Ekaterina Svirina, +1 202 458-1042, esvirina@worldbank.org
À Abidjan, Cotonou et Lomé : Sylvie Nenonene, +228-22 53 67 00, snenonene@worldbank.org
À Ouagadoudou : Lionel F. Yaro, +226-50-49-6300, Lyaro@worldbank.org

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 octobre 2017 par Dg24h


Agbénonci présente un budget de plus de 28 milliards FCFA


8 décembre 2018 par La Rédaction
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Aurélien (...)
Lire la suite

La Banque mondiale outille les cadres sur le Partenariat (...)


4 décembre 2018 par Dg24h
La Banque mondiale, en collaboration avec le Bureau d’Analyse et (...)
Lire la suite

La filière anacarde et karité disposent d’un document stratégique


4 décembre 2018 par Dg24h
Un document stratégique validé par les acteurs Ce lundi 3 décembre (...)
Lire la suite

Un groupement de 11 entreprises chinoises s’installe au Bénin


28 novembre 2018 par Dg24h
La salle de conférence de l’Agence de Promotion des Investissements et (...)
Lire la suite

Le Ministre Wadagni considère l’inclusion financière comme un (...)


28 novembre 2018 par Dg24h
La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) organise, (...)
Lire la suite

Des milliers d’emplois et des opportunités d’affaires en perspective


25 novembre 2018 par Dg24h
Dans quelques mois, la localité de Monsourou, située dans la commune de (...)
Lire la suite

Le Bénin vanté aux investisseurs


10 novembre 2018 par Dg24h
Le Bénin se révèle de plus en plus au monde. Outre les réformes (...)
Lire la suite

Ce que Patrice Talon a dit aux investisseurs à Oslo


9 novembre 2018 par Dg24h
Le chef de l’Etat Patrice Talon, au cours de sa visite officielle à (...)
Lire la suite

Aurélie Adam Soulé Zoumarou a lancé le ReFFAO ce jeudi


9 novembre 2018 par Dg24h
Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Aurélie Adam (...)
Lire la suite

Installation de trois comités de veille stratégique


19 octobre 2018 par Dg24h
Trois comités de veille stratégique pour l’anacarde, le karité et le riz (...)
Lire la suite

Bio Tchané échange avec les acteurs du secteur privé français


19 octobre 2018 par Dg24h
Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

L’UEMOA fait le point de ses réalisations au Bénin


18 octobre 2018 par Dg24h
Présenter les réformes, politiques, programmes et projets de l’Union (...)
Lire la suite

Une mini station-service déjà opérationnelle à Gbédjromédé


11 octobre 2018 par Dg24h
Enock Dato, vendeur d’essence frelatée s’est doté d’une mini station pour (...)
Lire la suite

Jean-Baptiste Satchivi au cabinet de Modeste Kérékou


10 octobre 2018 par Dg24h
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), (...)
Lire la suite

Abdoulaye Bio Tchané lance le Salon africain de la garantie


5 octobre 2018 par La Rédaction
Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

La modification de l’actuel Code des investissements enclenchée


19 septembre 2018 par Dg24h
Le Conseil des ministres réunis en session ordinaire, ce mercredi 19 (...)
Lire la suite

Le Budget de l’Etat exercice 2019 estimé à 1877,543 milliards (...)


19 septembre 2018 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session, ce mercredi 19 septembre (...)
Lire la suite

L’ambassadeur de la Chine près le Bénin fait le point du FCSA


14 septembre 2018 par Dg24h
L’ambassadeur de la Chine près le Bénin Peng Jingtao, au cours d’un point (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information