mardi, 16 juillet 2019 •

288 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

La nouvelle formule d’octroi et de remboursement des microcrédits du Fnm

Denise Atioukpè expose les avantages du microcrédit mobile (MCM)




Invité sur l’émission ma part de vérité de ce dimanche sur golfe Télévision, la directrice générale du fonds national de microfinance, Denise Atihounkpè a expliqué la nouvelle innovation en expérimentation depuis août 2018 en matière de mise en œuvre des microcrédits. Elle n’a pas manqué de souligner les avantages de cette formule mise en place qui permet d’éliminer drastiquement les impayés lors des remboursements.

De l’avènement du microcrédit mobile. Tel est le thème qui a fait l’objet de débats avec l’invité de Charbel Ayihou. Denise Atihounkpè a éclairé les auditeurs et téléspectateurs sur les nouvelles innovations pour faciliter l’octroi et le remboursement des microcrédits aux femmes. D’abord, elle fait savoir que « depuis l’avènement du président, les gens disent que le microcrédit est supprimé. Il n’y a pas de financement pour microcrédit. Je voudrais dire que le microcrédit est une partie des activités du Fnm. Dans le Pag, il est prévu au pilier 3 et l’acte 6, le renforcement des conditions de vie des populations. Comment un régime qui a opté pour l’amélioration des conditions de vie des populations mettre fin au microcrédit ? ». Elle explique par ailleurs que « L’éventail des projets sociaux étant plus large que les microcrédits aux plus pauvres, les moyens mis en place sont largement en deçà de celui de microcrédit ». Néanmoins la directrice générale du fonds national de microfinance souligné que « quand on arrive dans un milieu surtout financier, il faut mettre une pause et voir clair. C’est ce qui a été fait et le gouvernement a commandité un audit. L’audit a permis de constater des impayés, les dysfonctionnements des systèmes de mise en place des crédits ».

La rupture d’avec les anciennes pratiques

La mise en œuvre du microcrédit aux pauvres n’a pas permis de voir clair dans le processus des années écoulées. Des impayés et la non atteinte des objectifs sont autant de difficultés y afférentes. Ce qui a conduit à un réaménagement. Denise Atihounkpè laisse entendre que " quand ça ne va pas, il faut refaire. C’est vrai qu’on atteint par la perfection. C’est ce qui a fait que nous avons suspendu provisoirement les activités. Nous avons fait une revue des dix années pour tirer leçons des expériences dans la mise en place des lignes de crédit. L’ampleur des créances a permis de promouvoir une nouvelle formule de mise en place de crédits ". Elle rassure que " Le Fnm se porte mieux. Avec l’outil mis en place, nous pouvons réduire drastiquement les impayés, localisés et maîtrisés ". C’est un programme confie-t-elle, qui permet un rapprochement des foyers, autrement dit, la consolidation du couple. Cela permet l’autonomisation de la femme. Ainsi, la directrice générale du fonds de microfinance martèle que " les microcrédits aux plus pauvres ne vont pas changer. C’est juste que cela devient micro-crédit mobile ". Pour cela, elle dira que, " les femmes recevront leur crédit directement sur leur portable ". Loin des irrégularités créées par l’octroi des microcrédits depuis quelques années, Denise Atihounkpè signale qu’Aujourd’hui, le crédit atteindra effectivement le bénéficiaire. Le crédit ira donc directement au bénéficiaire puisqu’elle recevra cela sur son appareil ". D’abord fait-elle savoir, " pour en bénéficier, il faut être éligible. Il y a effectivement des pauvres qui sont prêtes avec de tels crédits, faire des activités génératrices de revenus ". Elle ajoute d’ailleurs, " avant les femmes étaient constituées en groupe et on remet l’argent directement aux groupes qui distribuent aux femmes. La politisation à outrance a conduit à ces situations d’impayés. Les femmes ont dit qu’elles ont payé et les systèmes financiers décentralisés ont reconnu mais ces sous ne sont jamais versés au Fnm ". Ce qui ne sera plus le même.
Fonctionnement du MCM
" Le microcrédit mobile (MCM) fait intervenir la monnaie électronique. Nous travaillons avec les systèmes financiers décentralisés. Ce sont nos partenaires stratégiques. Ils se comporteront comme ce qu’on leur demande. Nous travaillerons avec de nouveaux agents appelés des agents marchands. Pour bénéficier du MCM, il faut se faire enrôler. Il y aura un enrôlement qui sera fait par l’agent marchand. Il se présente avec son terminal de Payement électronique (TPE). Il vous demande des renseignements qu’il inscrit. Quand vous vous faites enrôlés, le SFD reçoit les informations et étudie le dossier. Le SFD demande donc la mise à disposition du crédit ", laisse comprendre madame Denise Atihounkpè. Pour elle, « une fois mis à disposition, l’argent est envoyé au bénéficiaire qui reçoit un SMS pour signifier qu’elle a reçu. Elle va donc chez l’agent marchand qui contrôle et transfère l’argent sur son terminal et remet l’espèce au bénéficiaire contre un reçu. Ce faisant moins il y a d’intermédiaire, moins il y a de rançonnement. C’est avec un taux de 8,5% ». L’autre chose qu’elle a précisée est que « pour le remboursement, il y a différentes manières. Soit elle achète une carte qu’elle gratte et insère dans son téléphone et le Fnm est remboursé. La seconde manière est d’aller voir l’agent marchand et vous payez et il fait le transfert sur votre compte et vous avez le reçu. Le payement se fait n’importe où. Aussitôt la monnaie transférée sur votre téléphone, vous aurez remboursé puisque ce sera défalqué automatiquement ». Il y a aussi la carte magnétique. Elle se vend chez les SFD. Pour ceux qui ne savent pas utiliser le téléphone. « À l’enrôlement toutes les informations sont insérées et vous utilisez votre carte pour une durée de deux ans. Si vous ne remboursez pas, vous n’avez plus d’autres crédits. Vous serez donc bloqués », confie la directrice.
Pour la phase pilote « Nous avons visé 3000 bénéficiaires. Mais 2763 bénéficiaires ont été atteints puisqu’il y a certaines zones difficiles d’accès. Certains SFD n’ont pu accéder à des zones de turbulences ». Aussi confirme-t-elle que « pour les cinq mois passés pour la phase expérimentale, il y a eu 100% de remboursement. C’est pour cela nous voulons passer à l’extension ».

Giscard A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 février 2019 par Dg24h


Un nouveau musée à Abomey pour le retour des objets volés


16 juillet 2019 par Dg24h
Plus de doute pour le retour au Bénin des œuvres d’arts pillées dans les (...)
Lire la suite

Les travaux de la route Kétou-Savè lancés ce mardi


16 juillet 2019 par Dg24h
Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Séïdou a (...)
Lire la suite

La grande finale sous-régionale fixée au 27 juillet


16 juillet 2019 par Dg24h
Les activités entrant dans le cadre de la 3e édition de Miss Littérature (...)
Lire la suite

Les usagers de la route remercient le gouvernement


16 juillet 2019 par Dg24h
Joie et satisfaction sont les sentiments qui animent les populations (...)
Lire la suite

Une politique commune sur le retour des biens culturels


15 juillet 2019 par Dg24h
Cotonou accueillera le 17 juillet 2019, la rencontre des ministres de (...)
Lire la suite

Le dernier virage avant le démarrage des travaux de construction


15 juillet 2019 par Dg24h
La construction de la cité administrative va permettre à notre pays de (...)
Lire la suite

Les Egoun-goun autorisés à sortir uniquement les week-ends


13 juillet 2019 par Dg24h
Au terme d’une séance de travail avec les dignitaires du culte (...)
Lire la suite

Des progrès notés et salués dans plusieurs domaines


13 juillet 2019 par Dg24h
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Economique et Monétaire (...)
Lire la suite

Un réseau international de véhicules volés démantelé


12 juillet 2019 par Dg24h
Le porte-parole de la Police Républicaine Pascal Odeloui a présenté ce (...)
Lire la suite

Des partis politiques recalés se concertent


12 juillet 2019 par Dg24h
Le chef de l’Etat Patrice Talon rencontre ce lundi 15 juillet 2019, (...)
Lire la suite

De nouvelles pistes pour le financement aux entreprises


12 juillet 2019 par Dg24h
La deuxième édition du « Benin Investment Forum » s’est ouverte ce jeudi (...)
Lire la suite

Le fruit des réformes courageuses du chef de l’Etat


12 juillet 2019 par Dg24h
L’année scolaire 2018-2019 vient de s’achever avec une note de (...)
Lire la suite

La CENA cherche à regagner la confiance des acteurs


11 juillet 2019 par Dg24h
Après l’organisation le 28 avril dernier des législatives controversées, (...)
Lire la suite

Le Bénin en froid avec le CAMES


11 juillet 2019 par Dg24h
Le gouvernement béninois, apprend-on, entend suspendre sa contribution (...)
Lire la suite

Le préfet de l’Ouémé, le bon médiateur


11 juillet 2019 par La Rédaction
Sous l’égide du préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, les deux camps (...)
Lire la suite

Le Clergé béninois poursuit sa médiation pour la paix


10 juillet 2019 par Dg24h
La Conférence épiscopale du Bénin a reçu à son siège lundi 08 juillet 2019, (...)
Lire la suite

Le corps d’un homme emporté par les eaux


10 juillet 2019 par Dg24h
01 mort, 02 motos et un véhicule, c’est le bilan enregistré au (...)
Lire la suite

Les biens de Bénin Marina Hôtel en vente


10 juillet 2019 par Dg24h
L’hôtel Bénin Marina a cessé désormais ses activités. Après fermeture, la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information