mercredi, 26 juillet 2017 •

94 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Développement

Maixent Accrombessi prône la diversification économique




La transformation de l’économie gabonaise est l’une des priorités affichées par Ali BONGO ONDIMBA, et ce depuis son accession au pouvoir en 2009. A la manette pour suivre la mise en œuvre de la politique voulue par le Président on retrouve entre autres son plus ancien collaborateur Maixent ACCROMBESSI, Directeur de Cabinet du Président. Comme la souligné ce dernier dans sa récente tribune publiée dans le journal « Jeune Afrique » http://www.jeuneafrique.com/321886/societe/vers-croissance-verte-inclusive-economies-africaines, le Gabon est méconnaissable, la Zone économie spéciale (ZES) de Nkok étant un des symboles de transformation du pays.

Un espace industriel multisectoriel

La ZES a pour ambition de devenir un joyau du parc industriel gabonais, qui se veut à la fois le principal centre de production de biens finis d’Afrique subsaharienne, et un exemple international de centre industriel écologique. Située à une trentaine de kilomètres de Libreville dans la province de l’Estuaire, ce site de 1 126 hectares accueille déjà 24 sociétés en phase de production et de construction dont 11 usines déjà opérationnelles. Elle comprend également un centre administratif, projet de « guichet unique » qui vise à faciliter les procédures en centralisant toutes les institutions nationales qui encadrent et délivrent des autorisations relatives aux activités menées sur le site, assurant des gains de temps substantiels.
Mais la ZES est avant tout un espace multisectoriel. Elle regroupe des activités diverses comme un grand centre de production et d’affinage de la filière bois, un secteur clé pour le Gabon et qui affiche un potentiel de croissance important. Par le biais des usines de Shinago international, une entreprise exerçant dans la transformation, le bois gabonais est traité, découpé, et parfois ensuite directement travaillé afin de produire du mobilier exporté dans le reste du pays ou à l’étranger. De même les Aciéries de Nkok du groupe Foberd-Gabon, récemment inaugurées, produisent chaque année 60 000 tonnes de fer à béton. Elles ont nécessité 26 milliards de francs CFA d’investissements, mais ont été érigées selon les standards internationaux de qualité et de sécurité.

Accrombessi s’élève contre le risque de « jobless growth »

Ce pilotage de projet efficient mis en place par Maixent Accrombessi, le directeur de cabinet présidentiel, sur les directives d’Ali Bongo, a permis, près de cinq ans après le lancement des travaux d’aménagement, de faire en sorte que la zone de Nkok soit un pari gagné, distingué d’ailleurs lors des trophées 2015 de fDi Intelligence/Financial Times. Grâce à la mobilisation d’investissements à hauteur de 347 milliards de FCFA, l’engagement de 81 investisseurs en provenance d’une vingtaine de pays, un flux d’investissements directs étrangers sans cesse grandissant (50 milliards aujourd’hui), la chimie, la sidérurgie, le bois, les matériaux de construction, les produits agro-industriels, les composants électroniques sont les facteurs clés d’un Gabon industriel désormais sur les rails.
Dans sa tribune parue dans « Jeune Afrique », Maixent ACCROMBESSI expose sa vision du développement industriel gabonais, qui prend forme aujourd’hui. Il avait notamment mis en garde contre « le risque de jobless growth qui caractérise les pays dont l’économie se base sur les industries extractives ». La solution préconisée par M. ACCROMBESSI : « Le Gabon [doit] développer la transformation locale des industries extractives afin de générer plus de valeur ajoutée, et plus d’emplois dans ces secteurs traditionnellement peu inclusifs. Une Stratégie Nationale d’Industrialisation, élaborée dans ce cadre, montre comment la transformation locale va se développer pour ériger le pilier du Gabon Industriel. » On voit d’ailleurs les prémices de cette vision avec le début de l’activité à Nkok.

Eric Solly

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 août 2016 par Dg24h



Le Bénin récolte 171,5 milliards à la BRVM

21 juillet 2017 par Dg24h
L’Etat du Bénin a récolté 171,55 milliards de FCfa sur le marché financier (...)
Lire la suite

Le Bénin bénéficie d’un prêt de 52,4 milliards de la BOAD

3 juillet 2017 par Dg24h
Le Conseil d’administration de la BOAD réuni le 27 juin à Dakar a accordé (...)
Lire la suite

Démarrage de la phase pilote de la bancarisation des impôts

2 juillet 2017 par Dg24h
La phase pilote de paiement des impôts, taxes et autres droits aux (...)
Lire la suite

Une activité en plein essor au Bénin

25 juin 2017 par Dg24h
Il existe dans le sud Bénin des ateliers de menuiseries où voltige (...)
Lire la suite

Le Bénin sollicite 20 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA (...)

23 juin 2017 par Dg24h
L’Etat du Bénin, à travers la Direction générale du Trésor et de la (...)
Lire la suite

Comment les investissements de la BAD dans la jeunesse font naître (...)

10 juin 2017 par
« L’avenir des jeunes d’Afrique ne réside pas dans la migration vers (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires