dimanche, 3 juillet 2022 •

465 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Affaire ‘’Dubai Porta Potty

« Ces filles ont vendu leurs âmes. C’est des zombies » (Dr Hessou)




En marge d’une rencontre littéraire, Dr Eustache Hessou s’est prononcé sur l’affaire ‘’Dubaï Porta Potty.

« Porta Potty, c’est la pure sorcellerie des Arabes, ce n’est pas une affaire de ‘’merde’’ à avaler mais c’est l’achat de l’âme des filles. Tout cet argent qu’on donne, on achète l’âme des filles. Toutes ces filles qui ont pris l’argent, elles ne sont plus des êtres humains, c’est des zombies », a déclaré le docteur en sociologie anthropologie de développement.

Dr Eustache Hessou explique le système de réincarnation de l’âme. Lorsque nous voulons naître, poursuit-il, Dieu envoie une âme dans un corps. La femme choisit un homme. « Les deux se rencontrent et au 4ème jour, le métabolisme se met en place. 4 fois 4, ça fait 16, ça fait les 16 signes du Fâ, fois 16, ça fait 256 donc 9 mois (correspondant à la durée d’une grossesse)››, explique le socio-anthropologue.
Dr Hessou, qui a soutenu sa thèse sur les « Représentations sociales de la sorcellerie (AZE) chez les fons du Sud-Bénin », rappelle que lorsque nous mourrons, l’âme retourne à Dieu. Cette âme est ensuite réincarnée dans un autre enfant.
A l’en croire, l’âme d’un être humain peut être utilisée à d’autres fins. « Il y a des systèmes magiques où c’est l’âme qu’on utilise pour faire des choses. On peut créer un système où on apprivoise les âmes des gens (…) l’âme étant un être sans corps lorsqu’on la manipule spirituellement, elle peut aller tuer, voler faire n’importe quoi et revenir », a-t-il affirmé.

Il ressort de ses explications que lorsque l’âme d’un être est achetée, elle ne retourne pas à Dieu. « Ceux qui l’ont apprivoisée, la domestique ici pour l’utiliser. C’est ça qui explique le système de la déjection. Imaginez ce c*c* dans la bouche d’un être humain, c’est un rituel magique rétroactif, c’est dangereux. Ce n’est pas qu’elles mangent du c*c*, elles ont vendu leur âme (…) », informe Dr Eustache Hessou.

Les femmes sont appelées à faire attention avec ces genres de pratiques.
Dr Hessou présente la femme comme un être puissant. « C’est une question d’éducation aussi. Quand une fille est mal élevée, elle est un danger public parce que la femme a trop de pouvoir (…). Quand vous voyez une femme qui se promène d’homme en homme, sa puissance chute parce que la femme, c’est le temple de Dieu », a-t-il ajouté. Il y a quelques semaines, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux. Elle montre des femmes s’adonner à des actes scatophiles à Dubaï. Selon les informations, elles perçoivent en retour beaucoup d’argent.

A.Ayosso

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

16 mai 2022 par Akpédjé Ayosso




ABECESA réunit des spécialistes autour des questions sécuritaires


3 juillet 2022 par Ignace B. Fanou
L’Amicale béninoise du centre d’études stratégiques pour l’Afrique (...)
Lire la suite

Cotonou abrite la 6ème édition de la Green Finance Conférence le 05 (...)


2 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN
Sous la présidence du ministre d’Etat, Ministre chargé de l’Economie et (...)
Lire la suite

Le général Abou Issa au contact des soldats au front


2 juillet 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Les forces de défense et de sécurité présentes au nord du Bénin dans le (...)
Lire la suite

Des semences certifiées pour la résilience de 12.500 agriculteurs (...)


2 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le Ministère gambien de l’agriculture, la Banque mondiale et le CORAF (...)
Lire la suite

Le crédit scolaire d’Ecobank pour une rentrée sans stress


2 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN
Souscrivez dès maintenant au prêt scolaire d’Ecobank pour une rentrée (...)
Lire la suite

L’hippodrome de Parakou à l’air d’un éléphant blanc


2 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’un des grands projets phares attendus par la ville de Parakou est la (...)
Lire la suite

Sous scellés, la maison d’Ajavon vidée de ses biens


1er juillet 2022 par Marc Mensah
La résidence de Sébastien Ajavon sis à Cotonou, non loin de l’aéroport de (...)
Lire la suite

WAPCO et l’UAC pour former aux métiers des hydrocarbures


1er juillet 2022 par Marc Mensah
L’entreprise chinoise WAPCO-Bénin et l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) (...)
Lire la suite

Un agent de la mairie arrêté pour escroquerie et fraude


1er juillet 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un agent de la mairie d’Abomey-Calavi a été interpellé pour escroquerie et (...)
Lire la suite

DingaStream lance son application


1er juillet 2022 par La Rédaction
Les responsables de DingaStream, la plateforme Béninoise de streaming (...)
Lire la suite

Un nouveau président élu à la FNEB


1er juillet 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Fédération nationale des étudiants du Bénin (FNEB) a procédé au (...)
Lire la suite

Voici le statut de chacune des 77 communes


1er juillet 2022 par Marc Mensah
Par Décret N° 2022-320 du 1er juin 2022 portant catégorisation des (...)
Lire la suite

Africa Jutes Bags s’installe à la GDIZ


30 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Une usine de fabrication de sacs de jute va s’installer au sein de la (...)
Lire la suite

Yayi Ladékan et Soulé Zoumarou lancent le réseau RBER


30 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, (...)
Lire la suite

81,90 % de réussite au CEP 2022


30 juin 2022 par Marc Mensah
Les résultats de l’examen du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) sont (...)
Lire la suite

« Les questions de bourses ont connu des avancées »


30 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Invitée sur l’émission, « Le Gouvernement en Action », la ministre de (...)
Lire la suite

Une cellule créée pour le suivi des communes


30 juin 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Mise en place par décret de la Cellule de suivi et de contrôle de la (...)
Lire la suite

Le tonnerre tue une femme à Parakou


30 juin 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Foudroyée par l’orage, une femme est décédée, mardi 21 juin 2022, dans la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires