samedi, 23 février 2019 •

129 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Protection de l’environnement

Ce qu’il faut savoir sur la lutte contre les sachets plastiques




La répression contre l’utilisation des sachets non biodégradables est annoncée sur toute l’étendue du territoire national depuis le 27 juin. Le directeur général de l’environnement et du climat (DGEC) Martin Pépin Aïna, s’est prononcé sur les contours de cette mesure, ce vendredi 29 juin 2018, sur l’hebdo de Océan Fm.
Le DGEC a expliqué comment cette opération va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national. « C’est à travers des descentes inopinées que le contrôle se fera sur le terrain. Les équipes de contrôle se rendront dans les centres commerciaux, les lieux de service et les espaces publics. La veille pour l’application de la loi qui est entrée en vigueur est assurée par les préfets de tous les départements du pays », a précisé M. Aïna. Pour chaque type d’utilisation, la loi a prévu des sanctions différentes.
Pour les importateurs et producteurs explique-t-il, l’article 12 prévoit qu’ils auront à payer une amende de 5 millions à 50 millions de FCFA. Concernant les commerçants, l’amende est de 100 000 à 5 millions de francs CFA assortis d’emprisonnement de 03 à 06 mois.
Les individus qui jettent les sachets dans les caniveaux et les ruelles, leur amende est de 25 000 à 1 million de francs CFA, en plus d’une peine d’emprisonnement de 03 à 06 mois.
Les détenteurs de ces sachets ou ceux qui les cèdent frauduleusement paieront 10 000 à 500 000 francs CFA comme amende.
Le directeur de l’environnement a déclaré que les forces de l’ordre ont déjà reçu de fermes instructions et toute personne en infraction sera interpellée et traduite devant les tribunaux qui décideront de la peine. Et ce, après avoir payé l’amende correspondant à l’infraction.
La sensibilisation se poursuit parallèlement à la répression et la promotion des emballages biodégradables continue, a-t-il souligné.

Il rassure que les sachets biodégradables sont déjà commercialisés au Bénin et exhorte la population à adopter ces nouveaux sachets qui ne sont pas nuisibles à la santé et à l’environnement. « La demande d’agrément pour la commercialisation est forte en ce moment et d’ici quelques jours l’insuffisance de ces emballages sur le marché sera corrigée », a mentionné Martin Pépin Aïna.

Des exceptions

Certains sachets plastiques ne sont pas concernés par la répression. Il s’agit de ceux des produits manufacturés comme les emballages des bonbons, des biscuits, des produits radioactifs, des matériels médicaux ou encore les préservatifs, clarifie le spécialiste.

« Le Bénin a interdit toute importation de ces types de sachets depuis le vote de la loi », a-t-il ajouté.
Le gouvernement va accompagner les structures privées qui veulent s’investir dans le domaine. Selon ses explications « Les sachets biodégradables sont fabriqués à base de matières végétales dont l’enveloppe du manioc et les sons de maïs. Ce qui facilite sa dégradation au contact de l’oxygène. Les sachets plastiques saisis seront transformés en bâches par les usines. 100 sachets plastiques sont échangés contre un sac en tissu et un autre biodégradable au ministère du cadre de vie et dans plusieurs organisations non gouvernementales. Le but de cette opération est d’inciter la population à changer de comportement. Ce processus se poursuit jusqu’à la fin du mois de juin et un peu au-delà ».
Quant-aux producteurs de l’eau en sachet « Pure water » et autres, ils sont orientés vers les promoteurs de sachets biodégradables. Le Bénin, informe-t-il a tiré conséquence de l’échec de cette lutte dans d’autres pays de la sous-région avant le vote de loi. Des femmes ont été formées à la fabrication d’emballages à partir de la jacinthe d’eau avec aussi la mobilisation des couturiers et autres artisans autour de la question. Martin Pépin Aïna a exhorte la population à penser à leur bien-être en optant pour les sachets biodégradables qui sont accessibles à partir de 50 francs et 100 FCFA.

Akpédjé AYOSSO (Stag.)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

30 juin 2018 par Dg24h


Des heures supplémentaires à la direction des impôts


23 février 2019 par Dg24h
Le directeur général adjoint des impôts, Justin Agbikossi dans une (...)
Lire la suite

L’Unamab dénonce une violation des principes d’égalité des citoyens


23 février 2019 par Dg24h
Les députés ont adopté ce jeudi 21 février 2019, la loi n°2019-12 (...)
Lire la suite

Des dizaines de morts et des blessés graves ce samedi matin


23 février 2019 par Dg24h
Un grave accident s’est produit ce samedi matin à Gabaka, dans la (...)
Lire la suite

Wadagni mobilise les investisseurs norvégiens


22 février 2019 par Dg24h
Le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni effectue (...)
Lire la suite

Le fonctionnaire répondra civilement de ses actes


22 février 2019 par Dg24h
L’Etat n’est plus civilement responsable devant la justice des (...)
Lire la suite

Les juges peuvent exercer jusqu’à 65 ans


22 février 2019 par Dg24h
Les députés ont adopté ce jeudi 21 février 2019, la loi n°2019-12 (...)
Lire la suite

Un homme brûlé vif à Aplahoué


22 février 2019 par Dg24h
Le corps sans vie d’un homme brûlé vif dont les circonstances ne sont pas (...)
Lire la suite

Mtn Bénin lance le programme « Mtn Sales Academy »


21 février 2019 par La Rédaction
Le réseau de téléphonie mobile, MTN Bénin a lancé officiellement son (...)
Lire la suite

Les engins à deux et trois roues interdits de transporter les produits (...)


21 février 2019 par Dg24h
Au cours de la Conférence administrative départementale (CAD), de (...)
Lire la suite

Un camion d’essence occasionne 01 mort et 07 blessés


21 février 2019 par La Rédaction
L’essence frelatée communément appelée « Kpayo » continue de dicter sa loi (...)
Lire la suite

Bio Tchané lance la 1ère édition du Saga à Cotonou


21 février 2019 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Des offres de formation pour l’environnement et le développement durable (...)


21 février 2019 par Dg24h
Le Centre africain de recherche scientifique et de formation (CRES), (...)
Lire la suite

Des greffiers dans le collimateur de la justice


20 février 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des (...)
Lire la suite

Les familles des victimes assistées


20 février 2019 par Dg24h
Suite au chavirement d’une barque sur le fleuve Niger, il y a une (...)
Lire la suite

Toboula et 8 autres inculpés en prison à Missérété


20 février 2019 par Dg24h
L’ex préfet du Littoral Modeste Toboula et 8 autres inculpés viennent (...)
Lire la suite

Toboula et Dassigli relevés de leurs fonctions relevés


20 février 2019 par Dg24h
Le préfet du Littoral Modeste Toboula et le ministre chargé de la (...)
Lire la suite

Modeste Toboula en garde à vue


20 février 2019 par Dg24h
Le préfet du Littoral a passé hier sa première nuit dans les locaux de (...)
Lire la suite

Le Conseil national d’aménagement du territoire installé


19 février 2019 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable, José Didier (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information