samedi, 5 décembre 2020 •

362 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Allah et ses enfants infidèles




(Par Roger Gbégnonvi)

Récemment, en France, à Conflans-Sainte-Honorine, on a décapité en pleine rue un professeur infidèle. Peu de temps après, à Nice, à l’intérieur d’une église dédiée à Mariam, Notre Dame de Tous, on a trucidé le sacristain infidèle et trucidé deux chrétiens infidèles venus prier. Quatre frères et sœur infidèles envoyés à trépas pour que soit grand Allah le Miséricordieux, grand par-delà et au-dessus des caricatures du Prophète – la paix soit sur lui.
L’assurance d’Allah tranche avec le louvoiement des parents humains, peut-être trop humains. En culottes courtes, nous leur avons fait avaler mille couleuvres. Pipi au lit alors qu’on n’était plus bébé, école buissonnière à répétition pour avoir le temps d’aller chasser le rat des champs, la marmite vidée de ses bons morceaux, maraudages intempestifs, le tout pour faire complément alimentaire, main basse sur la trousse de Maman cachée sous l’oreiller, mensonges épiques sur une liturgie cosmique prenant à témoin la terre sous nos pieds, le ciel sur nos crânes, et notre première communion, Fleur odorante d’absolues Vérité et Fidélité. Bluffés autant que médusés, nos parents essayaient sur nous chicote, baffes improvisées et si énergiques qu’elles nous révélaient des étoiles sans nombre dans une nuit soudaine et passagère, alors nous sautions par-dessus la palissade, et course-poursuite sur les sentiers, « arrêtez-moi ce chenapan, arrêtez-le-moi ! » On s’en foutait pas mal. Et pour nous faire mal, nos parents essayaient sur nous le vain chantage de notre illégitimité. Non, on n’était pas leur enfant, victime d’une distraction funeste, la sage-femme leur avait refilé un autre bébé, le leur ne pouvait pas être ça, ce rejeton de Satan. On s’en foutait pas mal. On n’avait pas lu Victor Hugo, mais on savait déjà, de science infuse, que nos parents étaient de son avis : « Voyez-vous, nos enfants nous sont bien nécessaires / Seigneur… » Victor Hugo reprochait au Seigneur d’avoir oublié la Miséricorde et d’avoir laissé sa fille mourir par noyade. Il avait sauvé Moïse des eaux, pourquoi pas la petite Léopoldine Hugo ? Nos parents n’eussent pas supporté non plus que le Seigneur laissât le tombeau s’ouvrir sur nous.
Aujourd’hui, nous avons pris leur place auprès de leurs petits-enfants, et ce n’est pas brillant. Bruits de vaisselle brisée et de casseroles entrechoquées qu’ils ont la folie d’appeler mélodie, musique-techno, comme ils disent. Habillement à la décrochez-moi-ça, malgré tout l’argent que vous y mettez : jean crotté multi-troué mal ficelé sur les fesses, exprès pour laisser voir la couleur du slip, ils ignorent manchettes et cravate, à côté d’eux vous êtes un martien, ou bien ce sont eux les troglodytes. Vous ne savez plus rien. Ils débarquent le samedi à la maison avec des wisigoths de leur espèce, ils veulent faire la fête, et « si ça doit gêner votre sommeil, libre à vous d’aller dormir à l’hôtel ». Vous avez compris. Calmement, vous vous retirez dans votre chambre – c’est encore possible –, vous vous bouchez les oreilles pour épargner les frais d’hôtel non prévus dans votre budget. Vous n’osez même pas leur dire qu’ils descendent de Satan, car vous imaginez l’outrance : « Oui, on le savait, mais vous faites bien de nous le confirmer ». Sous-entendu que c’est vous Satan. Ah les salauds !
Cela dit, si Allah le Miséricordieux se souvient de la tristesse de Victor Hugo dans « A Villequier », s’Il se fait résilient, auguste, comme nos ci-devant papa et maman, s’Il épouse une lueur de la pauvre tendresse parentale humaine, peut-être connaîtrons-nous déjà ici, sur le plancher des vaches, comme un avant-goût du Paradis que Son Prophète – la paix soit sur lui – a promis à ses enfants, tous infidèles, et notamment aux plus coriaces d’entre eux et qui, d’ailleurs, ne décapiteraient plus personne, parce que Allah Le Miséricordieux les aura habillés d’augustes modestie, d’amour aussi, pour les hommes, Ses enfants infidèles, leurs frères infidèles. Car quel homme peut-il s’élever à hauteur de la Vérité et de la Fidélité ?

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN




Prof. Placide Clédjo fait chevalier de l’OIPA / CAMES


5 décembre 2020 par Ignace B. Fanou
Le professeur Placide Clédjo, a été reçu, vendredi 4 décembre 2020, dans (...)
Lire la suite

Arabian Construction Company retenue pour construire la Cité (...)


4 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
La société Arabian Construction Company ( ACC)est déclarée attributaire (...)
Lire la suite

Le festival Lagunimages se déroule à Cotonou


4 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
La 9e édition du festival Lagunimages se déroule à Cotonou du 30 novembre (...)
Lire la suite

Vlavonou reçoit le Réseau des chambres des experts européens


4 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou a reçu ce jeudi 03 (...)
Lire la suite

Porto-Novo dans l’effervescence pour le 05 décembre


4 décembre 2020 par Marc Mensah
Le président de la République Patrice Talon foulera la capitale du Bénin (...)
Lire la suite

La plate-forme « monentreprise.bj » classée N•1 Mondial


4 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Lancée en février 2020, la plateforme « monentreprise.bj » permettant de (...)
Lire la suite

L’OMT appuie le Bénin pour améliorer ses performances touristiques


3 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
En vue de l’amélioration des performances du secteur touristique du (...)
Lire la suite

Plusieurs tonnes de coton brulées à Nikki


3 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Incendie dans la soirée du lundi 30 novembre 2020 dans un champ à Soubo, (...)
Lire la suite

Le parti ‘’Les démocrates’’ présente ses condoléances à la famille Soglo en (...)


3 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
L’ancien président béninois Nicéphore Soglo est en deuil. Dans un (...)
Lire la suite

Le budget primitif de la commune d’Abomey-Calavi passe à 8 (...)


2 décembre 2020 par Marc Mensah
Le budget primitif de la commune d’Abomey-Calavi au titre de 2021 est (...)
Lire la suite

Nadia Adanlé lance la grande nuit de l’indigo ce jeudi


2 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
L’Eco-fashioniste Nadia Adanlé, célèbre le pagne indigo du 03 décembre au (...)
Lire la suite

31 hectares pour abriter une zone de commerces à l’Est de (...)


2 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Réuni en Conseil des ministres ce mercredi 02 décembre 2020, le (...)
Lire la suite

L’ensablement des cours d’eau ne favorise pas la pêche


2 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Le phénomène d’ensablement s’accélère sur le fleuve Mono dans le Sud du (...)
Lire la suite

Les grandes décisions de ce mercredi 02 décembre 2020


2 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 02 décembre 2020, sous (...)
Lire la suite

Sylvia Hartleif, nouvelle Ambassadrice de l’UE au Bénin


2 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Son Excellence Madame Sylvia Hartleif est la nouvelle Ambassadrice de (...)
Lire la suite

Kétou n’est pas déçu du choix de Talon


1er décembre 2020 par Marc Mensah
Les populations de Kétou ne sont pas déçues d’avoir porté leur choix sur (...)
Lire la suite

Le Bloc Républicain condamne les propos de Romaric Boco


1er décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Bloc Républicain ne se reconnaît pas dans les propos de M. Romaric (...)
Lire la suite

Les organisations syndicales invitées à la CENA


1er décembre 2020 par Marc Mensah
Dans le cadre des élections professionnelles, les centrales et (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires