jeudi, 26 avril 2018 •

247 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA)

La Banque Mondiale apporte son appui pour la lutte contre l’érosion côtière




Approuvé le 9 avril dernier par le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale, le Bénin à l’instar de la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé & Principe, le Sénégal et le Togo bénéficie des fonds dans le cadre du projet d’investissement dans la résilience.
Un montant total de 56,57 millions de dollars est alloué au Bénin par la Banque mondiale. Il s’agit d’un crédit IDA de 30 millions de dollars, d’un don IDA de 15 millions de dollars et d’un autre du Fonds mondial pour l’environnement (GEF) de 11,57 millions de dollars, destinés au financement du projet dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de lutte contre l’érosion côtière.
Le Projet d’investissement dans la résilience est mené dans le cadre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA) et piloté par les pays qui en bénéficient. L‘objectif de ce programme est de promouvoir diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière. Le problème de la lutte contre l’érosion côtière reste une situation cruciale que vivent les pays côtiers notamment ceux du littoral ouest africain. Entre autres actions, il y a, la fixation des dunes, la restauration de zones humides et de mangroves, le rechargement des plages et la construction d’ouvrages de protection et de digues. Selon les clauses de ce programme, l’avantage du projet est de contribuer à réduire les inondations en restaurant les lagunes et les systèmes de drainage et améliorer la gestion des bassins versants. La lutte contre la pollution par un meilleur traitement des déchets marins et des déchets industriels ou municipaux, ainsi que des déversements d’hydrocarbures seront aussi intégrés. Le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique, Makhtar Diop, fait comprendre que « le Projet d’investissement dans la résilience-WACA est une réponse collective au besoin urgent de lutter contre la dégradation du littoral selon une approche régionale et intégrée. Cette opération va permettre de renforcer la résilience des populations ouest-africaines et transformer leurs moyens de subsistance ».

Un apport précieux

Le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé & Principe, le Sénégal et le Togo tous élus pour un montant global de 210 millions de dollars bénéficient désormais de l’assistance de la Banque Mondiale pour préserver leur côte contre l’érosion. « Les zones côtières représentent environ 42 % du PIB de l’Afrique de l’Ouest. Elles accueillent près d’un tiers de la population, qui est donc particulièrement vulnérable aux conséquences du changement climatique », renseigne-t-on quant au bien fondé de ce programme. Aussi note-on que l’érosion côtière, aggravée par des inondations fréquentes, la croissance démographique et le développement sauvage du littoral fait peser des pressions accrues sur l’environnement et les ressources de cette région. Il sera question en fin de compte d’attirer davantage d’investisseurs et d’assurer un financement durable. Le projet apportera une assistance technique pour la mise en place de processus d’aménagement du territoire intégrés au niveau régional ; il appuiera en outre l’élaboration d’un rapport annuel sur l’état des côtes ouest-africaines, ainsi que la révision et l’application des lois et protocoles visant à garantir un littoral sain et productif. Pour les partenaires, le nouveau projet s’attachera à stimuler la coopération régionale dans le domaine de la lutte contre l’érosion côtière. La collaboration avec plusieurs organismes dont l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Convention d’Abidjan, le Centre de suivi écologique (CSE) de Dakar et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) constitue un véritable atout pour la réussite du projet. L’enveloppe totale se compose d’un crédit de 120 millions de dollars et d’un don de 70 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA). 20,23 millions de dollars proviendront du Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Le Fonds nordique de développement (NDF) apportera 13,1 millions d’euros supplémentaires pour améliorer la résilience des zones côtières. Le Fonds français pour l’environnement mondial accordera 1,3 million d’euros pour des solutions de lutte contre l’érosion côtière axées sur l’aménagement du territoire et sur le développement d’infrastructures légères et naturelles.
Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 avril 2018 par Dg24h



Les fruits des réformes et innovations de l’administration (...)

26 avril 2018 par Dg24h
L’administration fiscale a réalisé, en 2017, des progrès substantiels (...)
Lire la suite

Voici le nouveau calendrier scolaire réaménagé

26 avril 2018 par Dg24h
Après plusieurs semaines de grève, le calendrier scolaire a été (...)
Lire la suite

Un couple meurt dans un incendie à Abomey

26 avril 2018 par Dg24h
Deux corps sans vie. C’est le bilan de l’incendie survenu dans la nuit (...)
Lire la suite

Deux enfants enlevés puis égorgés à Tchaourou ce lundi

24 avril 2018 par Dg24h
Dans la matinée de ce lundi 23 Avril 2018 vers 5 heures du matin, deux (...)
Lire la suite

" Le Miroir ", 3 ème livre bilingue de Eléna Miro K disponible

24 avril 2018 par Dg24h
L’événement était très attendu dans l’univers du livre. « Le miroir » est un (...)
Lire la suite

Le CEnUD porté sur les fonts baptismaux dans la 5e Circonscription

24 avril 2018 par Dg24h
Le Cercle des Engagés pour l’Unité et le Développement (CEnUD) est un (...)
Lire la suite

Gouvernement et Société civile appelés à adopter de nouvelles stratégies (...)

23 avril 2018 par Dg24h
Malgré l’adoption et la mise en œuvre du Plan d’Action National Budgétisé (...)
Lire la suite

Un agent de cimetière arrêté avec des crânes humains

23 avril 2018 par Dg24h
Les éléments de la Police républicaine ont mis la main sur un individu (...)
Lire la suite

Alerte sur les catastrophes liées aux inondations !

23 avril 2018 par Dg24h
Gestion des inondations et des catastrophes au Bénin : État des lieux et (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 63

22 avril 2018 par Dg24h
Lorsque je reçus enfin le quitus d’aller rejoindre l’effectif d’une des (...)
Lire la suite

Communiqué à l’endroit des béninois de l’extérieur dans le cadre du (...)

21 avril 2018 par Dg24h
Afin d’optimiser le recensement des Béninois résidant à l’extérieur en (...)
Lire la suite

Les "Jusqu’au boutistes" demandent la poursuite du dialogue

21 avril 2018 par Dg24h
Les trois centrales et confédérations syndicales qui poursuivent le (...)
Lire la suite

Le Gouvernement rend les derniers hommages à l’Ambassadeur de (...)

20 avril 2018 par Dg24h
Une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères Aurélien (...)
Lire la suite

Des éléphants blancs au Lycée technique de Lokossa

20 avril 2018 par Dg24h
Au cours de ses visites sur le terrain pour constater de visu (...)
Lire la suite

La revalorisation du Smig à l’ordre du jour

20 avril 2018 par Dg24h
La première session ordinaire du Conseil national du travail s’est (...)
Lire la suite

Plusieurs délégations reçues par le Président de l’Assemblée

18 avril 2018 par Dg24h
Ils étaient nombreux à taper à la porte de la deuxième personnalité de (...)
Lire la suite

17 directeurs d’écoles limogés pour mauvaises gestion des cantines (...)

18 avril 2018 par Dg24h
A peine les cantines scolaires ont été lancées que des détournements ont (...)
Lire la suite

L’administrateur d’un groupe whatsapp assigné en Justice

18 avril 2018 par Dg24h
L’administrateur du groupe whatsapp " BENIN HORIZON 2021" est appelé à (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires