mardi, 5 mars 2024 -

22979 visiteurs en ce moment

Système sanitaire en Afrique subsaharienne

Des lacunes et disparités alarmantes décelées dans l’accès aux soins chirurgicaux, obstétriques et anesthésiques




Le rapport de l’évaluation menée en 2022 dans les divers domaines du système sanitaire dans 601 hôpitaux de district de 32 pays d’Afrique subsaharienne afin d’identifier les lacunes des systèmes est désormais disponible. Il a été rendu public lundi 20 novembre 2023 à Cotonou par Dr Pierre M’Pélé et son groupe de recherches. L’évaluation révèle des lacunes et disparités alarmantes dans l’accès aux soins chirurgicaux, obstétriques et anesthésiques dans la région et appelle à une action urgente dans tous les pays.

A moins de 7 ans de l’horizon 2030 pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle, le rapport de l’évaluation menée en 2022 dans les divers domaines du système sanitaire, notamment l’infrastructure, les ressources humaines, la prestation de services, la gestion de l’information, les finances, la gouvernance et le leadership dans 601 hôpitaux de district de 32 pays d’Afrique subsaharienne révèle une situation alarmante qui nécessite une action urgente dans tous les pays. Il s’agit entre autres des lacunes et disparités découvertes dans l’accès aux soins chirurgicaux, obstétriques et anesthésiques dans la région. Selon les résultats de cette évaluation qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative chirurgie Afrique 2030 que coordonne Dr Pierre M’Pélé , « 75 % des pays n’ont pas de Plan National de Chirurgie, Obstétrique et Anesthésie ; la densité de professionnels de la santé spécialistes (chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens) est de 1,36 pour 100 000 habitants ; Un hôpital de district sur quatre n’a ni eau ni électricité et seul un sur vingt-cinq dispose d’une connexion internet ; 70% des pays ne disposent pas d’un système d’assurance maladie universelle efficace et les populations doivent encore payer de leur poche pour les services de santé ; et seulement 26,3 % des hôpitaux de district sont en mesure de fournir une transfusion sanguine dans les deux heures suivant la demande ». Le rapport souligne que « cette situation met en lumière la vulnérabilité et la faiblesse des systèmes de santé dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne ». Il ajoute « ces faits indiquent que la chirurgie est une composante particulièrement négligée des systèmes de santé en Afrique ». Pour inverser la tendance, il urge que des actions concrètes soient prises par les gouvernements africains et leurs populations qui ont un rôle clé à jouer dans les efforts visant à améliorer l’accès à des soins chirurgicaux de qualité pour tous. C’est pourquoi le rapport appelle à un engagement politique et une mobilisation communautaire pour accroître les investissements dans l’amélioration des systèmes de soins chirurgicaux, obstétriques et d’anesthésie, afin de relever cet immense défi sans lequel l’on ne pourra atteindre la couverture sanitaire universelle à l’horizon 2030. Plus spécifiquement, le rapport recommande aux Etats : d’accroître la densité professionnelle à au moins 20 professionnels pour 100 000 habitants dans 100 % des pays, garantir l’accès aux soins dans les 2 heures à 80 % des patients d’ici à 2030, augmenter le nombre d’opérations chirurgicales à 80% d’ici 2020 et 100% d’ici 2030 soit 5000 pour 100 000 habitants, éliminer radicalement les risques de la mortalité périopératoire d’ici à 2030 puis assurer la protection contre les risques financiers à 100% d’ici 2030 dans tous les pays concernés par l’évaluation.
Zoom sur l’Initiative Chirurgie Afrique 2030
Coordonnée par Dr Pierre M’PELÉ, l’Initiative Chirurgie Afrique 2030 a été lancée pour encourager tous les investissements et les actions coordonnés mis en œuvre en Afrique au niveau des hôpitaux de districts et au niveau national dans le contexte de la résolution 68.15 de l’Assemblée Mondiale de la Santé et de la Déclaration de Dakar (mai 2022). Cette initiative se focalise sur la mise en œuvre de la Déclaration de Dakar pour l’amélioration de l’accès à des soins chirurgicaux, obstétriques et d’anesthésie abordables, sûrs, opportuns et équitables en Afrique d’ici 2030, ainsi que sur son Plan d’action régional 2022-2030 visant à intensifier les interventions et renforcer les systèmes de soins chirurgicaux, obstétricaux et anesthésiques en vue d’atteindre la couverture sanitaire universelle.

Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

25 novembre 2023 par Ignace B. Fanou




Le beau-frère supposé du patron de la police en prison


5 mars 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Un jeune homme se faisant passer pour le beau-frère du Directeur (...)
Lire la suite

Bentho de Poly Rythmo inhumé le 06 avril prochain


5 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Gustave Eustache Akinchola alias Bentho, chanteur compositeur, membre (...)
Lire la suite

Un agent de la SBEE et un frigoriste poursuivis devant la CRIET


5 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (...)
Lire la suite

Décès d’un technicien radio à Bembèrèkè


4 mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
La presse béninoise est encore en deuil. Euloge D. LOKOSSOU, (...)
Lire la suite

Le Salon du Livre africain de Paris s’ouvre le 15 mars


3 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
En 2024, le Salon du Livre africain de Paris propose de décloisonner (...)
Lire la suite

Le Magazine ‘’Belles et Actives’’ pour aider les femmes à atteindre (...)


3 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Le premier numéro du magazine ‘’Belles et Actives’’ de la maison (...)
Lire la suite

L’installation des bars et restaurants sans autorisation interdite


2 mars 2024 par Marc Mensah
Plus de débits de boissons et les restaurants exerçant dans (...)
Lire la suite

Prof Paulin Hountondji inhumé à Porto-Novo


2 mars 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
L’universitaire Paulin Hountondji a été inhumé, samedi 2 mars 2024 à (...)
Lire la suite

Les mesures à sensibilité sociale du gouvernement en 2024


2 mars 2024 par Judicaël ZOHOUN, Marc Mensah
Le gouvernement du président Talon mise sur plusieurs actions d’ordre (...)
Lire la suite

Un programme culturel riche pour célébrer la langue française


1er mars 2024 par Akpédjé Ayosso
L’Ambassadeur de France près le Bénin, Marc Vizy a procédé, jeudi 29 (...)
Lire la suite

L’hôtel Tata Somba remis en service à Natitingou


1er mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Après des travaux de rénovation, l’hôtel Tata Somba situé dans la (...)
Lire la suite

Les femmes parlementaires s’engagent contre l’endométriose


1er mars 2024 par Marc Mensah
EndoEspoir Ong en collaboration avec la Fondation Gbehunu a organisé, (...)
Lire la suite

Les mesures du gouvernement contre les coupures répétées d’électricité


29 février 2024 par Marc Mensah
Le gouvernement a pris des mesures à la suite des coupures répétées (...)
Lire la suite

L’ex député David GBAHOUNGBA décédé


29 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’ancien député, David GBAHOUNGBA n’est plus. Il a rendu l’âme ce (...)
Lire la suite

Luc Atrokpo hors de danger nécessite une prise en chage médicale


29 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Deux morts ont été enregistrés dans l’accident de circulation dont a (...)
Lire la suite

Les conditions de déroulement pas encore approuvées


28 février 2024 par Ignace B. Fanou
Les conditions de déroulement de la campagne de commercialisation (...)
Lire la suite

Un jeune de 25 ans charcute sa mère à mort


28 février 2024 par Marc Mensah
Un cultivateur de 25 ans sera présenté au Procureur près le Tribunal (...)
Lire la suite

Un commerçant et son épouse dépouillés dans un braquage


28 février 2024 par Marc Mensah
Des individus armés ont braqué un commerçant et son épouse dans la (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires