mardi, 2 juin 2020 •

244 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Déclaration des Afro-Descendants pour les Réparations du crime de l’esclavage




DECLARATION SOLENNELLE DU 30 AVRIL 2020 (En condamnation de la Loi du 30 avril 1849 indemnisant les esclavagistes français.)

Nous, descendants d’Africains réduits en esclavage, dont la condition demeure celle d’hommes et de femmes dominés et humiliés, 172 années après la seconde abolition de l’esclavage de 1848..
• Constatant que la première Abolition du 4 février 1794 -que nous devons essentiellement au combat de nos frères haïtiens- fut une condamnation éphémère d’un système inique- puisque dès le 20 mai 1802, Napoléon BONAPARTE rétablit l’esclavage. Il faut par ailleurs souligner que le jeune Etat haïtien qui a pris naissance
le 1er janvier 1804 a été contraint par la France à payer très cher sa libération.
• Constatant que la seconde Abolition du 27 avril 1848, fut une abolition hypocrite,
qui ne constitua en aucun cas une condamnation du système esclavagiste, mais une entente, un arrangement financier entre copains et coquins, entre Etat français et esclavagistes, négociant pied à pied le coût du rachat de chaque tête d’Africain réduit en esclavage.
• Constatant que la Loi dite d’indemnisation des ‘’Colons’’ du 30 avril 1849 venant ratifier ces accords est une loi scélérate, en ce qu’elle a octroyé des centaines de millions d’équivalents euros aux bourreaux de nos aïeux, en plus de la création de Banques coloniales , financées par une partie de ces indemnités, telle la Banque des Antilles françaises. Constatant encore que ces mêmes prédateurs conservaient la propriété des terres mises en valeur par la sueur et le sang de nos ancêtres et également les usines où les mêmes allaient continuer à travailler pour eux pour des salaires de misère..
• Constatant que la seconde Abolition de l’Esclavage, ne fit pas de nous des Hommes libres, mais des Affranchis -ce que nous sommes toujours- condition que nul ne peut objectivement contester..
• Constatant que la Loi TAUBIRA du 10 mai 2001, votée à l’unanimité par le Sénat français, et reconnaissant l’Esclavage et la Traite Négrière comme crimes contre l’Humanité, ne fut qu’une nouvelle supercherie des parlementaires français voulant se donner bonne conscience..En effet, la Cour Constitutionnelle française a déclaré ultérieurement et sans état d’âme que cette Loi n’était que mémorielle et n’avait aucune valeur normative, contrairement aux Lois condamnant la SHOA.
• Constatant qu’à ce jour le Code Noir, rédigé par Jean-Baptiste COLBERT et promulgué par LOUIS XIV en mars 1685, n’est toujours pas abrogé...
• Constatant qu’à ce jour, les Békés descendants d’esclavagistes, qui ont bénéficié des indemnisations pour la perte de ce qu’ils considéraient être leur ‘’cheptel’’ sont encore plus puissants qu’avant la seconde Abolition de l’Esclavage, à l’instar des Bernard HAYOT et de toute la caste des békés de Guadeloupe et de Martinique..
• Constatant qu’à ce jour nos Pays restent dirigés par un Préfet, représentant l’Etat colonial français, et par une kyrielle de’’ blanfwans’’ occupant toutes les Directions Administratives, Economiques et Financières, qui nous relèguent au rang de d’exécutants ou de supplétifs.

• DECLARONS QUE LA SECONDE ABOLITION DE L’ESCLAVAGE FUT UNE ABOLITION IMPARFAITE ET INACHEVEE, ET QU’IL NOUS REVIENT A NOUS DESCENDANTS D’AFRICAINS DEPORTES ET REDUITS EN ESCLAVAGE D’INITIER LA VERITABLE DECOLONISATION DE NOS PEUPLES, BASEE SUR NOS DROITS A LA REPARATION, A L’EMANCIPATION, ET A LA SOUVERAINETE. CETTE AUTHENTIQUE DECOLONISATION NOUS RESTAURERA ENFIN DANS NOS DROITS
HUMAINS, MATERIELS, MORAUX, POLITIQUES ET NOUS RESTITUERA NOTRE TOTALE LIBERTE, NOTRE VERITABLE IDENTITE ET NOTRE INSIGNE DIGNITE.

• Au moment où tous les Etats du Monde, à la lumière du drame planétaire que constitue la pandémie du Coronavirus, semblent reconsidérer leur vision des relations humaines et internationales, il nous apparait fondamental de donner une traduction concrète à cet ultime acte de libération, dès lors que la volonté politique existe. Cette ultime décolonisation, pour laquelle il faudra encore se battre, prendra la forme d’un ACTE POLITIQUE, FORT, HISTORIQUE ET SINGULIER, qui confèrera à nos Peuples la légitime maitrise de leur destin, à travers la reconnexion des valeurs, qui ont fait de nos ancêtres les inventeurs de la civilisation.
Signataires de la présente DECLARATION SOLENNELLE :
MIR Guadeloupe :
MIR Guyane :
MIR Martinique :
C.I.P.N. :
Kolektif Doubout Pou Gwadloup : F.K.N.G. :
CINNA Marigwadloup APAMUMIA Makéba
0690 145373 0694 450164
MALSA Garcin JACQUERAY Jacqueline
0696 919192 0690 863671
MANGO Tony 0667 091026 BROCHANT Nita 0690 445849

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 avril 2020 par Dg24h


Une Séance plénière s’ouvre ce mardi au Parlement


1er juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Les députés prendront part à une séance plénière ce mardi 2 juin 2020 à 10 (...)
Lire la suite

Le consensus non encore établi autour d’un candidat à l’UP


1er juin 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Prévu pour ce lundi 1er juin 2020, l’élection du maire de la ville de (...)
Lire la suite

L’élection du maire de Bohicon reportée


1er juin 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les populations de la ville de Bohicon devront attendre encore un peu (...)
Lire la suite

232 cas confirmés, 86 sous traitement, 143 guéris


31 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
De nouveaux cas de coronavirus au Bénin. Selon le bilan fait par les (...)
Lire la suite

04 morts dans un affrontement à Malanville


31 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le village de Goungoun dans l’arrondissement de Guéné (Malanville) a été (...)
Lire la suite

26 conseils communaux déjà installés


31 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le processus d’élection de nouveaux maires et l’installation des conseils (...)
Lire la suite

Baisse de 34,4% des Importations du Bénin en provenance de la (...)


30 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Baisse de 34,4% des importations du Bénin en provenance des pays de la (...)
Lire la suite

80 Béninois revenus du Ghana mis en quarantaine


30 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Des Béninois vivant au Ghana sont rentrés au pays dans la soirée de ce (...)
Lire la suite

Abdoulaye Nouhoum Alassane, nouveau maire de Pèrèrè


30 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A l’instar de plusieurs autres commune du Bénin, Pèrèrè a eu un nouveau (...)
Lire la suite

Adovelandé parle de la coopération avec la Chine


29 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Partenaire privilégié et stratégique du Bénin, la Chine contribue depuis (...)
Lire la suite

224 cas confirmés, 84 sous traitement et 136 guéris


29 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Nouveaux cas de coronavirus au Bénin. Selon le bilan fait par les (...)
Lire la suite

Alimatou Adam Abdoulaye, probable successeur de Charles Toko


29 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Annoncé pour jeudi 28 mai 2020, le conseil municipal de la ville de (...)
Lire la suite

Le corps d’une jeune fille retrouvé dans la brousse


29 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Découverte macabre ce jeudi 28 mai 2020 à Houèto, dans la commune (...)
Lire la suite

Deux notaires en détention provisoire à Cotonou


29 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le sieur Moïse Atchadé et Mme Rufine Nassirou-Hounkanrin séjournent (...)
Lire la suite

Voici les communes dont les maires seront élus ce vendredi


29 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’élection des maires de la 4ème mandature de la décentralisation entamée (...)
Lire la suite

Garba Yaya, élu maire de Bembèrèkè


28 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A l’instar de plusieurs autres communes, Bembèrèkè a élu un nouveau maire (...)
Lire la suite

O. Z. Bio Tian, nouveau maire de Ségbana


28 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’élection de nouveaux conseils communaux pour la 4ème mandature de la (...)
Lire la suite

Me Alain Orounla dément la rumeur sur la limitation des Églises dans les (...)


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Pas de limitation du nombre d’églises au Bénin. Le ministre de la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires