mercredi, 27 mai 2020 •

353 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Dialogue politique au Bénin

Ce que pensent les citoyens à Cotonou et à Abomey-Calavi




Sur invitation du chef de l’Etat Patrice Talon, les partis politiques ayant engagé les démarches pour se conformer à la loi sur la charte des partis politiques et le nouveau code électorale sont conviés à un dialogue politique dont les travaux ont été ouverts ce jeudi 10 octobre 2019 au palais des congrès de Cotonou. Seul objectif, parvenir à un consensus et ouvrir le jeu électoral aux formations politiques exclues des dernières élections législatives, apaiser la tension sociale et éviter que les violences et tensions survenues lors desdites élections, ne reprennent lors des prochaines joutes électorales.
Quelques citoyens rencontrés dans les villes d’Abomey-Calavi et Cotonou se sont prononcés sur la démarche du président de la République.

Codjia Nestor, surveillant général dans un complexe scolaire à Abomey-Calavi, a salué la démarche du chef de l’Etat. Pour lui, le président de la République en initiant ce dialogue, prouve à la face du monde qu’il est conscient de la tension sociale dans le pays et qu’il faille aller à la table de discussion pour trouver un consensus. « C’est également une façon de régler les problèmes avant les prochaines élections », a expliqué le SG. Se référant aux violences qui avaient caractérisé les dernières élections législatives, il estime qu’il serait bien que tous les tous les problèmes soient réglés avant l’organisation d’autres élections. Codjia Nestor a émis le vœu que les acteurs politiques parviennent à un consensus et qu’aucun parti politique ne soit exclu des prochaines compétitions électorales.

A lire aussi : Actualité politique : Les forces de l’opposition font des propositions au Gouvernement
A lire aussi : Dialogue politique : Le PRD invite à l’abandon de toutes charges contre Yayi
A lire aussi : Dialogue Politique : Les assurances de Dorothée Sossa
A lire aussi : Dialogue politique au Bénin : Le PRD recommande le couplage des élections en 2021

Selon Romaric Hounkpè, instituteur, il faut tirer leçon du passé pour mieux organiser les choses dans l’avenir. « Les dernières élections au Bénin nous ont laissés un goût amer », a-t-il regretté invitant les acteurs politiques à la concertation, au dialogue et au consensus. Pour l’instituteur, le Bénin est un pays de paix et il faudrait que les dirigeants d’aujourd’hui évitent de ternir cette belle image du pays. « Dans le cadre du présent dialogue, il faudrait que les politiciens parviennent à un consensus. Il ne faudrait pas que cela accouche d’une souris comme ce fut le cas au terme des échanges avec le chef de l’Etat à la veille des législatives », a-t-il souhaité.

’’Il faut permettre à tous les partis de participer aux prochaines élections’’

« On ne veut pas deux choses. Que les partis politiques participent désormais aux élections dans le pays », a affirmé Ghislain Kocou, étudiant à l’université d’Abomey-Calavi. Saluant l’initiative du chef de l’Etat, il a émis le vœu que ces assises aboutissent à des conclusions sûres, et que ce ne soit pas un marché de dupe. On a besoin que la paix revienne dans le pays, a-t-il conclu.
Pour son camarade Daniel Zodji, le Bénin a connu des élections difficiles lors des dernières législatives. « S’il est vrai que ces élections ont créé beaucoup de polémique, il est aussi vrai qu’elles ont été organisées sur la base de lois que les opposants n’ont pas cru devoir respecter », a souligné l’étudiant. Réfutant l’argument de l’exclusion, il soutient que même des députés de l’opposition ont participé au vote des lois supposées être à l’origine de leur exclusion.
Pour Christophe Agbala, peintre auto, il faudra qu’au terme du dialogue, des dispositions soient prises pour permettre à tous les partis politiques de participer aux prochaines élections. « Si cette question n’est pas réglée, c’est dire que rien n’est encore fait », a-t-il souligné indiquant que les mêmes violences auxquelles on a assistées lors des dernières législatives pourraient refaire surface.
Les députés de la 7ème législature avaient doté le Bénin de deux lois fondamentales dont l’application a eu comme conséquence directe, l’exclusion de certaines formations politiques aux élections législatives. Il s’agit de la Charte des partis politiques et du nouveau code électoral. Au regard des difficultés liées à l’application de ces lois, et la tension sociale que connaît le pays depuis ces élections, le président de la République a annoncé lors de ses sorties médiatiques, un dialogue politique dont l’objectif sera de trouver un consensus autour des sujets à polémique, et contribuer à apaiser le climat social.

F. A. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 octobre 2019 par Dg24h


Des homosexuels parlent de leur vie


26 mai 2020 par Dg24h
Le doute ne doit plus être permis aujourd’hui et les parents doivent (...)
Lire la suite

« De grandes portes ouvertes » pour prêcher l’Évangile dans le (...)


26 mai 2020 par Dg24h
Après 30 ans d’expérience dans les missions à travers le monde et grâce (...)
Lire la suite

Menace sur les terres agricoles


25 mai 2020 par Dg24h
Achats massifs de terres en milieu rural, non respect des textes sur (...)
Lire la suite

Le veuvage : Supplice ou manifestation de la solidarité familiale en (...)


22 mai 2020 par Dg24h
Dans la plupart des communautés au Bénin, que d’épreuves attendent les (...)
Lire la suite

Le chanteur Assa Cica décédé ce vendredi


22 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Un grand baobab de la musique béninoise vient de tomber. Le chanteur (...)
Lire la suite

Les responsables de la prison limogés


22 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Les responsables de la prison civile d’Akpro-Missérété viennent d’être (...)
Lire la suite

Patrice Talon exige l’application des textes


22 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans quelques jours, les nouveaux conseillers communaux municipaux élus (...)
Lire la suite

Les populations fuient l’eau des forages pour les marigots


21 mai 2020 par Dg24h
L’eau est source de vie dit-on. Mais dans le village de Tchicomey, (...)
Lire la suite

Jean Codo L’ancien conseiller de feu Kérékou n’est plus


21 mai 2020 par Ignace B. Fanou
L’Ancien conseiller technique au tourisme de feu Général Mathieu Kérékou (...)
Lire la suite

La famille des hippopotames s’agrandit dans la Pendjari


18 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Au terme d’un recensement aérien réalisé au parc national de la Pendjari, (...)
Lire la suite

La Fondation Abakè à l’Epp Cococodji jardin


18 mai 2020 par Hubert Marcel Houéto
La Fondation Abakè ne baisse pas les bras dans sa lutte contre la (...)
Lire la suite

Un homme sauvé d’une tentative de suicide


18 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Un homme âgé de la quarantaine environ a tenté de se donner la mort en se (...)
Lire la suite

Le corps sans vie d’un bouvier découvert à Parakou


16 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Triste fin pour un bouvier à Tokobio, une localité située non loin de (...)
Lire la suite

Une rencontre préparatoire pour la 6ème édition du Dialogue politique (...)


15 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien (...)
Lire la suite

Voici le nouveau calendrier des examens et concours


15 mai 2020 par Dg24h
Les ministres des enseignements maternel et primaire Salimane Karimou, (...)
Lire la suite

La tête de liste Prd du 4ème arrondissement de Cotonou s’est (...)


14 mai 2020 par La Rédaction
Le Chef quartier Enagnon (ex Akpakpa Dodomey), François Dossa et tête (...)
Lire la suite

L’essentiel des modifications sur le Projet Route des Pêches


14 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le « Projet Route des pêches », rebaptisé « Projet de développement de la (...)
Lire la suite

Deux commissaires et plusieurs personnes arrêtés


14 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Impliqués dans le vol de gasoil sur le site d’une entreprise de BTP à (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires