mercredi, 22 janvier 2020 •

307 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Dialogue politique au Bénin

Ce que pensent les citoyens à Cotonou et à Abomey-Calavi




Sur invitation du chef de l’Etat Patrice Talon, les partis politiques ayant engagé les démarches pour se conformer à la loi sur la charte des partis politiques et le nouveau code électorale sont conviés à un dialogue politique dont les travaux ont été ouverts ce jeudi 10 octobre 2019 au palais des congrès de Cotonou. Seul objectif, parvenir à un consensus et ouvrir le jeu électoral aux formations politiques exclues des dernières élections législatives, apaiser la tension sociale et éviter que les violences et tensions survenues lors desdites élections, ne reprennent lors des prochaines joutes électorales.
Quelques citoyens rencontrés dans les villes d’Abomey-Calavi et Cotonou se sont prononcés sur la démarche du président de la République.

Codjia Nestor, surveillant général dans un complexe scolaire à Abomey-Calavi, a salué la démarche du chef de l’Etat. Pour lui, le président de la République en initiant ce dialogue, prouve à la face du monde qu’il est conscient de la tension sociale dans le pays et qu’il faille aller à la table de discussion pour trouver un consensus. « C’est également une façon de régler les problèmes avant les prochaines élections », a expliqué le SG. Se référant aux violences qui avaient caractérisé les dernières élections législatives, il estime qu’il serait bien que tous les tous les problèmes soient réglés avant l’organisation d’autres élections. Codjia Nestor a émis le vœu que les acteurs politiques parviennent à un consensus et qu’aucun parti politique ne soit exclu des prochaines compétitions électorales.

A lire aussi : Actualité politique : Les forces de l’opposition font des propositions au Gouvernement
A lire aussi : Dialogue politique : Le PRD invite à l’abandon de toutes charges contre Yayi
A lire aussi : Dialogue Politique : Les assurances de Dorothée Sossa
A lire aussi : Dialogue politique au Bénin : Le PRD recommande le couplage des élections en 2021

Selon Romaric Hounkpè, instituteur, il faut tirer leçon du passé pour mieux organiser les choses dans l’avenir. « Les dernières élections au Bénin nous ont laissés un goût amer », a-t-il regretté invitant les acteurs politiques à la concertation, au dialogue et au consensus. Pour l’instituteur, le Bénin est un pays de paix et il faudrait que les dirigeants d’aujourd’hui évitent de ternir cette belle image du pays. « Dans le cadre du présent dialogue, il faudrait que les politiciens parviennent à un consensus. Il ne faudrait pas que cela accouche d’une souris comme ce fut le cas au terme des échanges avec le chef de l’Etat à la veille des législatives », a-t-il souhaité.

’’Il faut permettre à tous les partis de participer aux prochaines élections’’

« On ne veut pas deux choses. Que les partis politiques participent désormais aux élections dans le pays », a affirmé Ghislain Kocou, étudiant à l’université d’Abomey-Calavi. Saluant l’initiative du chef de l’Etat, il a émis le vœu que ces assises aboutissent à des conclusions sûres, et que ce ne soit pas un marché de dupe. On a besoin que la paix revienne dans le pays, a-t-il conclu.
Pour son camarade Daniel Zodji, le Bénin a connu des élections difficiles lors des dernières législatives. « S’il est vrai que ces élections ont créé beaucoup de polémique, il est aussi vrai qu’elles ont été organisées sur la base de lois que les opposants n’ont pas cru devoir respecter », a souligné l’étudiant. Réfutant l’argument de l’exclusion, il soutient que même des députés de l’opposition ont participé au vote des lois supposées être à l’origine de leur exclusion.
Pour Christophe Agbala, peintre auto, il faudra qu’au terme du dialogue, des dispositions soient prises pour permettre à tous les partis politiques de participer aux prochaines élections. « Si cette question n’est pas réglée, c’est dire que rien n’est encore fait », a-t-il souligné indiquant que les mêmes violences auxquelles on a assistées lors des dernières législatives pourraient refaire surface.
Les députés de la 7ème législature avaient doté le Bénin de deux lois fondamentales dont l’application a eu comme conséquence directe, l’exclusion de certaines formations politiques aux élections législatives. Il s’agit de la Charte des partis politiques et du nouveau code électoral. Au regard des difficultés liées à l’application de ces lois, et la tension sociale que connaît le pays depuis ces élections, le président de la République a annoncé lors de ses sorties médiatiques, un dialogue politique dont l’objectif sera de trouver un consensus autour des sujets à polémique, et contribuer à apaiser le climat social.

F. A. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 octobre 2019 par Dg24h


Les agents astreints au paiement de l’impôt sur les avantages en (...)


22 janvier 2020 par Dg24h
Le directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE), (...)
Lire la suite

Le Compte rendu des décisions du Conseil des Ministres


22 janvier 2020 par Dg24h
Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 22 janvier 2020, sous (...)
Lire la suite

Voici les grandes décisions du Conseil des Ministres


22 janvier 2020 par Dg24h
Le gouvernement s’est réuni ce mercredi 22 janvier en conseil des (...)
Lire la suite

Nassirou Bako- Arifari élu président du Comité des Droits de (...)


22 janvier 2020 par Dg24h
L’’honorable Nassirou Bako-Arifari, ancien ministre des Affaires (...)
Lire la suite

Plusieurs personnes arrêtées


21 janvier 2020 par Dg24h
Au moins 04 personnes sont déjà aux mains des éléments de la Police (...)
Lire la suite

Deux morts à Ouinhi


21 janvier 2020 par Dg24h
Le village d’Ahogo situé dans l’arrondissement de Sagon, commune de (...)
Lire la suite

Pascal Koupaki salue la vision de Talon


21 janvier 2020 par Dg24h
Les membres du Conseil National de l’Éducation (CNE) ont été installés ce (...)
Lire la suite

Un comité de médiation pour le retour à la paix à Savè


21 janvier 2020 par Dg24h
Pour la résolution de la crise à Savè, un comité de méditation sera (...)
Lire la suite

Patrice Talon installe les membres du CNE


21 janvier 2020 par Dg24h
Le président de la République, Son Excellence Patrice Talon, a procédé à (...)
Lire la suite

Des présumés voleurs de régime de noix de palme arrêtés


20 janvier 2020 par Dg24h
Alors que les acteurs de la Coopérative d’aménagement rural (CAR) de (...)
Lire la suite

Remise des sites à Parakou, Djougou et Natitingou


20 janvier 2020 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable José Tonato a (...)
Lire la suite

Eléonore Ladékan présente un rapport à Talon ce lundi


20 janvier 2020 par Dg24h
Après les discussions menées avec les différentes parties impliquées dans (...)
Lire la suite

Les institutions de la République confiées à Dieu


19 janvier 2020 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou a assisté ce (...)
Lire la suite

Une écolière de 10 ans violée par son enseignant


19 janvier 2020 par Dg24h
Pour avoir violé une fille âgée de 10 ans, un aspirant au métier (...)
Lire la suite

Un camion écrase un étudiant à Abomey-Calavi


18 janvier 2020 par Dg24h
Un jeune étudiant A.D est décédé dans la journée de ce samedi 18 janvier (...)
Lire la suite

Le dépôt dossiers du BEPC prorogé au 24 janvier


17 janvier 2020 par Dg24h
Le directeur des Examens et Concours Dr. Roger Koudoadinou donne une (...)
Lire la suite

Dominique Atchawé convoqué à la BEF


17 janvier 2020 par Dg24h
Le député Dominique Atchawé du parti Bloc Républicain est convoqué à la (...)
Lire la suite

Un blessé et des millions emportés l’axe Ouèssè- Ansêkè


17 janvier 2020 par Dg24h
Les malfrats sont à nouveau au cœur d’un braquage perpétré ce vendredi 17 (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information