jeudi, 18 avril 2019 •

490 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Annulation des taxes sur les réseaux sociaux

Les citoyens se prononcent




Personne n’est resté insensible à la décision du chef de l’Etat sur l’abrogation du décret sur la taxation Internet. Dans l’ensemble, les citoyens qualifient cette mesure de salutaire et soulignent que le Président Patrice Talon est à l’écoute du peuple.

« Le Chef de l’Etat a fait montre de sagesse » Karl A. (Enseignant)

« Je pourrai dire que le gouvernement a voulu essayer quelque chose de façon brutale. Comme on le dit, seuls les imbéciles ne se trompent pas. Il a compris en abrogeant le décret. Le chef de l’État a pris la mesure réelle de la situation. Il n’a pas voulu en ajouter par rapport à la situation socio-politique et économique difficile. En bon père de famille, Il a fait montre de sagesse ».

« Le gouvernement est à l’écoute du peuple » Chérif A. (Agent d’opérations)
« C’est une bonne chose. Cela témoigne une fois que le gouvernement est à l’écoute du peuple. C’est pour moi un sentiment de joie ».

« L’abrogation ou l’annulation du décret est vraiment salutaire » Ange Dossa
« L’abrogation ou l’annulation du décret sur les taxations des réseaux sociaux est vraiment salutaire, vu l’ampleur que cela a voulu prendre. Ne pas rapporter un tel acte administratif peut être source de beaucoup de maux mais que nos dirigeants ont su captiver très tôt. C’est la preuve que si nos dirigeants disciplinent leur égoïsme, combattent la torpeur et l’individualisme qui les caractérisent et s’ils pensent un peu plus aux générations futures, les Béninois peuvent peser sur les décisions des gouvernants et les orienter le cas échéant dans le sens du bien commun.
Il est vrai que l’accès à l’internet et aux réseaux sociaux est une garantie de la jouissance de plusieurs droits fondamentaux et dont la violation ne saurait être tolérée en démocratie, mais il faut dire que pour beaucoup de nos compatriotes, leurs réactions sont simplement mues par le caractère ruineux et dispendieux de la mesure de taxation qui n’a épargné personne. En dehors des élites et de ceux qu’on peut considérer comme les éclairés de la société, beaucoup de nos compatriotes ne savaient pas qu’en réagissant, ils défendaient des droits que la mesure de taxation compromettrait. Si la majorité de nos compatriotes pensaient vraiment beaucoup plus à ce pays plutôt qu’à eux-mêmes, s’ils étaient bien informés et comprenaient bien le sens et les conséquences de certaines dispositions des lois et mesures initiées par le législatif ou l’Exécutif, ils auraient eu cette attitude quasi unanime exemplaire à plusieurs reprises déjà. Les autorités publiques auraient revu l’orientation de leurs actes et actions dans l’intérêt de nous tous et surtout des générations futures ».

« Le chef de l’Etat a écouté les cris de coeur de son peuple » Philémon A. (étudiant)
« C’est une décision salutaire puisqu’il le fallait car cette mesure de taxation dès les tout premiers jours, avait meurtri le peuple. Le gouvernement ne s’attendait pas à des conséquences graves d’une telle mesure. Moi personnellement, j’en ai souffert pendant ces trois jours par rapport à cette mesure. Le chef de l’Etat a une fois pris sa posture de Père de la Nation, écouté les cris de coeur de son peuple et c’est ce genre d’homme d’Etat que le peuple veut. C’est un sentiment de joie qui m’a animé quand j’ai reçu l’information qu’il venait d’avoir une réunion avec les acteurs concernés et qu’il a demandé l’annulation dudit décret ».

« Il fallait l’abroger » Fayçal (Technicien des Travaux publics)

« Il fallait l’abroger pour mieux étudier les contours de la question car mettre le taux à 5f par Mo est excessif. De plus, il semble que cette mesure soit du domaine de la loi ».

« C’est un ouf de soulagement ! » Gloria H. (Etudiante)
« C’est un ouf de soulagement ! C’était un peu exagéré. La mesure était trop radicale à mon avis ».

« Les réseaux GSM ont voulu piéger le gouvernement » Germain (Clerc Office notarial)
« C’est simplement une bonne chose. Je pense personnellement que les réseaux
GSM ont voulu piéger le gouvernement. Je m’explique, vous avez voulu qu’on paie des taxes ou bien on va le faire payer par vos concitoyens et vous verrez ».

« Il compatit à la souffrance de la population » Sylvanus S. (agent d’opération)
« Je pense que c’est une bonne chose que le gouvernement annule cette loi. Cette décision du chef de l’État est la preuve qu’il compatit à la souffrance de la population et il fera de son mieux pour le bien de tous. Néanmoins, il est important de noter que cette loi visant la taxation des frais d’Internet est une bonne chose (…) sans oublier les effets néfastes produit par ces réseaux sur la population (enfants, adultes, ménages) ».

« C’est un acte responsable digne d’un bon manager » Romaric (Etudiante)

*« J’espère qu’il ne reviendra pas sur sa décision » Nicole (Enseignante)*
« Je crois qu’il a bien fait d’annuler la taxe sur les réseaux sociaux parce que bon nombre de la population gagne leur vie grâce aux réseaux sociaux. Et j’espère qu’il ne reviendra pas sur sa décision ».

« Cette abrogation est à saluer » Grâce Jeannette (enseignante)
« Pour moi, cette abrogation est à saluer vu qu’il nous redonne notre liberté d’expression. Je pense bien que le gouvernement pouvait mesurer la portée de son acte avant d’agir entre temps ».
« Cela prouve qu’il est à l’écoute » Hervice Koffi (Agent comptable)
« C’est avec beaucoup de joie que j’ai accueilli l’abrogation du décret relatif aux taxations des réseaux sociaux. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus nous passer des réseaux sociaux car ils constituent un levier de développement dans presque tous les secteurs d’activités, d’autant plus qu’ils favorisent une visibilité plus large en un temps record partout et en tout temps des biens et services. Les taxer revient à réduire ou ralentir ceux à quoi on s’en sert notamment le développement des divers secteurs d’activité dans notre pays. Cet acte du chef de l’État béninois est à vivement saluer. Cela prouve qu’il suit non seulement ce qui se passe dans son pays mais aussi qu’il est à l’écoute de certaines plaintes de sa population. Cette décision prise et qui ne favorisait pas les 3/4 de la population béninoise devrait être bien mûrie ou peut être faire l’objet d’un sondage préalable avant sa mise en application. Que chacun y tire une bonne leçon ».

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 septembre 2018 par Dg24h


Le Conseil des ministres du 17 avril 2019


17 avril 2019 par Dg24h
Le Conseil des ministres s’est réuni en sa séance hebdomadaire ce (...)
Lire la suite

Le message de paix de la Conférence Épiscopale au peuple


15 avril 2019 par La Rédaction
L’Eglise Catholique sort encore de son silence. La Conférence épiscopale (...)
Lire la suite

Nasser Bourita convie Pretoria à un nouveau modèle de coopération (...)


15 avril 2019 par La Rédaction
Dans une interview accordée à l’hebdomadaire sud-africain, The Sunday (...)
Lire la suite

L’appel de Me Adrien Hougbédji à la Nation


12 avril 2019 par Dg24h
La première session ordinaire de l’année 2019 s’est ouverte ce vendredi à (...)
Lire la suite

La campagne démarre ce vendredi à 00h


11 avril 2019 par Dg24h
La campagne électorale pour le compte les législatives 2019 démarre ce (...)
Lire la suite

L’examen de l’extradition de Koutche mis en délibéré


11 avril 2019 par La Rédaction
Le procès d’extradition de Komi Koutché, ancien ministre d’Etat chargé de (...)
Lire la suite

Le Groupe Dongaco obtient quatre agréments


10 avril 2019 par La Rédaction
Le conseil des ministres de ce mercredi 10 avril 2019 a accordé (...)
Lire la suite

Le point sur la Transition à la télévision numérique terrestre au (...)


10 avril 2019 par La Rédaction
La Télévision numérique terrestre (TNT) est le projet N° 21 des 45 (...)
Lire la suite

L’ANaMA pour booster l’agriculture béninoise


10 avril 2019 par La Rédaction
Rendre plus compétitive l’agriculture béninoise. C’est la vision du (...)
Lire la suite

Nicéphore Soglo appelle au calme et à la maturité


8 avril 2019 par Dg24h
Le président maire Nicéphore Soglo a au cours d’une déclaration ce lundi 8 (...)
Lire la suite

L’épouse de l’ancien maire de Cotonou interpellée à Paris


8 avril 2019 par La Rédaction
L’épouse del’ancien maire de Cotonou, Madame Myriam Soglo, a été (...)
Lire la suite

Les citoyens se prononcent sur le bilan de Patrice Talon


8 avril 2019 par La Rédaction
Le président de la République Patrice Talon a clôturé ce samedi 06 avril (...)
Lire la suite

Comment Patrice Talon transforme le Bénin


5 avril 2019 par Dg24h
Investi le 06 avril 2016 en tant que président de la République, Patrice (...)
Lire la suite

Mgr Paul Vieira conduit à sa dernière à Djougou


4 avril 2019 par Dg24h
Regretté évêque de Djougou, Mgr Paul Kouassivi Vieira a été inhumé dans (...)
Lire la suite

Recrutement de 80 auditeurs au titre de l’année 2019


3 avril 2019 par La Rédaction
En Conseil des ministres ce mercredi 03 avril 2019, sous la présidence (...)
Lire la suite

Aurélien Agbénonci a reçu des investisseurs turcs


2 avril 2019 par La Rédaction
Un groupe d’investisseurs turcs conduit par l’ambassadeur de Turquie (...)
Lire la suite

Les électriciens installateurs de Porto-Novo en formation


2 avril 2019 par La Rédaction
Une centaine d’artisans-électricien installateurs de la ville de (...)
Lire la suite

Les institutions appellent à la poursuite du processus électoral


1er avril 2019 par Dg24h
Les présidents des Institutions constitutionnelles élargies au Médiateur (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information