jeudi, 17 octobre 2019 •

380 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Lac Nokoué, Ahémé, etc..

La phase réhabilitation des plans d’eau démarre cette semaine




La phase opérationnelle de la réhabilitation des plans d’eau du Sud Bénin démarre cette semaine du 5 août. Cette mesure fait suite à l’adoption en Conseil des ministres le 11 janvier 2017, du projet de décret portant création, composition, attributions et fonctionnement d’une commission chargée de proposer des mesures d’assainissement et de réhabilitation des lacs Ahémé, Nokoué, et la lagune de Porto-Novo.

La situation des plans d’eau du Bénin nécessite un assainissement profond. C’est dans ce cadre que le 11 janvier 2017, le Conseil des ministres a mis en place une Commission ad’hoc chargée de faire le diagnostic de la situation de dégradation des milieux aquatiques et de proposer des mesures urgentes ainsi que des approches de solutions à moyen et long termes. Ceci, dans le but d’assainir, voire réhabiliter les plans d’eau au sud du Bénin, notamment le lac Ahémé, la lagune côtière, le lac Nokoué, la lagune de Porto-Novo.
Cette Commission ad’hoc a travaillé de façon inclusive et a proposé un schéma d’assainissement de ces plans d’eau. Au nombre des activités qui avaient été retenues, il y a l’enlèvement systématique de toutes les pêcheries sédentaires et autres engins prohibés des chenaux du lac Ahémé. Il a aussi été proposé de procéder à l’enlèvement systématique de tous les engins prohibés du lac Nokoué et de la lagune de Porto-Novo. Ainsi, des contacts ont été pris avec les structures politico-administratives pour discuter de la faisabilité.
Par ailleurs, plusieurs séances de travail ont été organisées avec toutes les composantes de la chaîne administrative ainsi que sécuritaire notamment les forces de défense et de sécurité, le secteur judiciaire, les forces navales, les préfets de ces départements ou leurs représentants, le représentant du Directeur Général de la Police Républicaine, des représentants du ministère du cadre de vie, les Directeurs départementaux de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche de ces départements. Ces rencontres visent en réalité à impliquer chacun de ces acteurs dans la mise en œuvre de ces recommandations essentielles pour réhabiliter ces plans d’eau.
Des actions urgentes
Deux prestataires ont été recrutés par grand plan d’eau et ceci par concurrence pour enlever les engins prohibés. Ceux-ci ont suffisamment été sensibilisés sur la professionnalisation du travail à effectuer.
Selon le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, « Nous avons besoin d’assainir notre cadre de vie. Et surtout, les plans d’eau qui restent une zone d’habitation, mais aussi une zone de production pour la survie de nos populations. Nos plans d’eau sont pollués ».
« Nous avons pris des dispositions pour pouvoir assainir ces plans d’eau. Seulement, nous ne pouvons pas aller de façon aveugle. Nous devons absolument tenir compte de la manière dont nous nous organisons et des méthodes que nous utilisons », a indiqué Gaston Dossouhoui. « Deux choses importantes. Quel ordre on met et de quelle manière on met ? », ajoute-t-il.
Le 11 janvier 2017, le Conseil des ministres a mis en place une Commission ad hoc chargée de faire le diagnostic de la situation de dégradation des milieux aquatiques et de proposer des mesures urgentes ainsi que des approches de solutions à moyen et long termes pour assainir, voire réhabiliter les plans d’eau au sud du Bénin.
Selon le ministre, « cette Commission ad hoc a travaillé de façon suffisamment inclusive et nous a proposé un schéma d’assainissement de ces plans d’eau. Nous avons pris contact avec les structures politico-administratives pour discuter de cette question. Nous sommes descendus le plus bas possible dans la hiérarchie administrative, pour nous assurer que les gens à la base ont été contactés et que tout le monde comprend l’enjeu ». Gaston Dossouhoui confirme que « Les gens sont conscients qu’on fait du mal à ces plans d’eau par l’installation des pêcheries sédentaires. On pollue. Les entreprises recrutées ont été suffisamment sensibilisées pour faire un travail professionnel. Nous voilà à l’orée de la mise en œuvre concrète de l’activité. A cause de l’engorgement des plans d’eau, nos belles crevettes roses sont rares et nous n’arrivons plus à desservir le marché européen comme avant. Alors que ce commerce nourrit beaucoup de familles. Je voudrais que l’industrie de crevette renaisse chez nous. Il faut faire quelque chose maintenant et tout de suite », a-t-il martelé.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

6 août 2019 par La Rédaction


Un accord de 1,750 milliard FCFA de don de riz signé mardi


16 octobre 2019 par La Rédaction
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien (...)
Lire la suite

La ministre Tognifodé Mèwanou salue les femmes


16 octobre 2019 par La Rédaction
L’édition 2019 de la Journée internationale de la femme rurale 2019 n’est (...)
Lire la suite

De nouveautés avec Canal+ Bénin et Canal Olympia


11 octobre 2019 par La Rédaction
10 nouvelles chaînes rejoignent les bouquets Canal+ à partir du 15 (...)
Lire la suite

L’ANCB sollicite l’appui de la Chine sur deux projets


22 août 2019 par La Rédaction
Le maire de la ville de Bohicon, Luc Setondji ATROKPO à la tête d’une (...)
Lire la suite

Le gouvernement revalorise les bourses étudiantes


21 août 2019 par La Rédaction
Face à la situation tendue déclenchée par l’augmentation des droits (...)
Lire la suite

Un important fonds pour les infrastructures sociocommunautaires


20 août 2019 par La Rédaction
Le ministre d’Etat, chargé du Plan et du développement Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Le Bénin distingué par la notation de Bloomfield


6 août 2019 par La Rédaction
Les performances de l’économie béninoise continuent d’être saluées par (...)
Lire la suite

Une nouvelle prouesse du gouvernement


4 août 2019 par La Rédaction
Le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la (...)
Lire la suite

Le Bénin organise l’arrivée des objets d’art


30 juillet 2019 par La Rédaction
La France est prête à restituer au Bénin 26 objets d’art pillés par les (...)
Lire la suite

55 officiers élevés aux grades supérieurs


26 juillet 2019 par La Rédaction
Le président de la République Patrice Talon a promu par décret 55 (...)
Lire la suite

Aurélien Agbénonci explique le choix du Bénin


26 juillet 2019 par La Rédaction
Pour une première fois, le président de la République de l’Inde, Ram Nath (...)
Lire la suite

Le chantier Toffo-Lalo- Agbangnizoun-Abomey - Didja en bonne (...)


25 juillet 2019 par Dg24h
Le ministre des infrastructures et des transports, Alassane Seidou, a (...)
Lire la suite

Le Sénateur Jean-Marie Junior sollicite le soutien de Social Watch (...)


14 janvier 2019 par La Rédaction
La fermeture de l’Ambassade d’Haïti à Cotonou inquiète le sénat haïtien. (...)
Lire la suite

Le personnel du ministère de la santé à l’école du plan d’actions du (...)


30 décembre 2018 par La Rédaction
Social Watch Bénin à travers le groupe thématique santé a initié vendredi (...)
Lire la suite

L’appui de Social Watch Bénin aux cadres du Memp


30 décembre 2018 par La Rédaction
Le réseau Social Watch Bénin poursuit son périple de veille citoyenne. (...)
Lire la suite

Le réseau Social Watch-Bénin distingué


22 décembre 2018 par La Rédaction
La Maison de la société Civile (MdSC) vient de reconnaitre les mérites (...)
Lire la suite

Social Watch engagé pour le bien être des personnes vulnérables


18 décembre 2018 par La Rédaction
Social Watch Bénin a organisé le mardi 18 décembre 2018 à l’Infosec, un (...)
Lire la suite

Social Watch initie une rencontre de reddition de comptes avec des (...)


13 décembre 2018 par La Rédaction
Social Watch Bénin a organisé le jeudi 13 décembre 2018 dans la salle de (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information