samedi, 4 juillet 2020 •

329 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Covid-19 et casse-tête béninois

(Par Roger Gbégnonvi)




​Désolation. Economie, politique, religion, loges, olympiades, arrêt-maladie toutes ! Vus à la télévision, boulevards vidés, mégalopoles désertées, pas âme qui vive. Où sont les hommes ? « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. », répond La Fontaine. Et Albert Camus de lui faire écho : « Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux. » Les aléatoires survivants ne peuvent pas être heureux, cloitrés, et regardant la télé qui montre les hôpitaux sursaturés, les cercueils en sortir, vite emportés par l’armée, sans cérémonie d’adieu. Sidéré, quelque Béninois se demande : « Et si l’impitoyable virus, qui rôde autour du Bénin aussi, finissait par défoncer nos portes ? » Par peur, pudeur ou décence, il ne répond pas. Superstitieux, il sait que, à dessiner le diable sur les murs, il finit par se présenter en personne. Se taire donc et honorer les mesures-barrières dictées par le Gouvernement.

A lire aussi : [Lutte contre le Covid-19 :Arise offre des équipements médicaux au Bénin

​1.- Se laver les mains. Deux présidents africains en ont donné le bel exemple à la télé. Robinet fonctionnel et jaillissant. Savon moussant blanc avec enthousiasme. En vérité, c’est du très grand luxe. Pour le plus grand nombre, l’eau du puits ou de la rivière est douteuse, parfois boueuse, le savon peu moussant et moussant couleur trouble. De toute façon, au premier billet de banque que vous prenez et froissez comme de coutume, vos mains lavées sont plus sales qu’avant lavage. Trimbalés avec joie de mains pleines d’huile de moteur en mains pleines de graisses de cuisine, nos billets sont des torchons vecteurs de mille agents pathogènes. Mais nous nous empressons toujours de les encaisser, crottés, parce que l’argent ne se refuse pas. Nous Vaincrons le Covid-19. Après quoi, associé à son collègue de l’Economie et des Finances et aux banques, tel Ministre devra nous apprendre à respecter, soigner et garder propre notre plus grand moyen d’échange interpersonnel après la parole.

A lire aussi : [Elections communales 2020 :Les partis retenus obtiennent leur récépissé définitif ce mardi

​2.- Rester confiné chez soi, sortir le moins possible. La belle affaire ! Quelques-uns d’entre nous ont deux chambres à coucher et un salon pour Papa, Maman et leurs deux enfants. Le plus grand nombre se retrouve à dix personnes environ dans une case et demie. C’est pourquoi, quand ils ne sont pas à l’école ou au champ, les enfants sont dehors, jouant par grappes et affinité dans les rues et les sentiers. C’est aussi pourquoi, la nuit tombée, fuyant la chaudière qu’est la case et demie, tout le monde s’étale dehors, en tenue d’Adam – Eve couvre l’essentiel – et, entourés d’anti-moustiques fumants, on ronfle en chœur à la belle étoile. Ainsi, chaque jour, le confinement se dégrade en promiscuité, qui est ce que le Covid-19 recherche pour s’installer, se propager et tuer. Sollicité pour arrêter la promiscuité, tel Ministre a réfléchi, remué la tête, murmuré « casse-tête » et donné sa langue au chat.

A lire aussi : [Bohicon (Zou) :Me Rufino vide les FCBE de ses éléments essentiels

​Mais la verve vaillante des Nègres savants fait rage sur les réseaux sociaux pour guérir les Béninois. Telle feuille très amère, qu’on trouve partout, cueillie, pilée et dont vous avalez le jus, telle écorce, écrasée, ajoutée au piment rouge dans la sauce, et le ndolé, ah le miracle du ndolé camerounais ! Le tout arrosé de notre bonne gnôle, notre sodabi aimé, avalé avec amour six fois par jour, plutôt à 50° qu’à 45, sans faire glouglou en gueule, envoyé tac, tout droit dans l’estomac. Et votre Covid-19 a détalé sans demander son reste. C’est sûr.
​Hélas, des Béninois pleins d’âge, ayant appris que le méchant virus emporte d’abord les seniors, pensent qu’il est idéal que le Covid-19 oublie le Bénin. Ils pensent que les jeunes gens ci-dessus sont gentils mais trop forts en audios et vidéos narcissiques, et qu’il faut les ignorer. A voir ce qui se passe en Europe où ils ont des arguments autres que nos brouillards charlatanesques, le Covid-19 rayerait le Bénin de la carte du monde et laisserait le reste de l’humanité continuer sans lui. A Dieu ne plaise ! Car l’humanité attend, depuis longtemps, que le Bénin apporte sa pierre spécifique et d’autant précieuse à la construction du Temple.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

31 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN




Transformation du FCFA en ECO, actée par la France : Supplique aux 9 (...)


4 juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Philippe HOUNKPATIN, Dr.-Ing. en Génie électrique, à la retraite (...)
Lire la suite

MINNEAPOLIS : SILENCE ON ÉCRASE DU NÈGRE ! (Par Aliou TALL).


29 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Imaginez-vous plaqué au sol, menotté, le poids et la pression du corps (...)
Lire la suite

Aux Panafricains qui ignorent le Marxisme-Léninisme de Cheikh Anta (...)


17 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland L’impérialisme et le néocolonialisme ont réalisé la (...)
Lire la suite

COVID 19 : Quid de l’industrie nationale ?


24 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Un mal qui répand la terreur, déstabilise l’humanité et fait valser les (...)
Lire la suite

Me Fatiou Ousman demande le report des communales


17 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les élections communales et municipales sont fixées au 17 mai 2020. Mais (...)
Lire la suite

Africain en chine : Non à l’apartheid sanitaire (Aliou TALL)


16 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Nous ne sommes ni vos pangolins, ni vos chauves-souris. La Chine (...)
Lire la suite

Un Sans-papiers face au Coronavirus (Par Aliou TALL)


22 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans le confinement l’altérité s’altère. Le riche, le pauvre, le Blanc, Le (...)
Lire la suite

Pourquoi ‘‘les gens’’ sont contre la Rupture


14 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Les gens’’, c’est d’abord le groupuscule de (...)
Lire la suite

Les élèves du CEG1 exigent la libération de leurs camarades


12 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Accusés d’avoir palpé les seins d’une de leurs camarades, deux élèves de (...)
Lire la suite

Vœu de nouvel élan panafricain


12 février 2020 par Judicaël ZOHOUN
Moussa Kanté est doctorant géographe-politiste, chercheur à l’école (...)
Lire la suite

La réponse de Victor Topanou à Vincent Foly


19 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le Professeur Victor Topanou a tenu à répondre à Vincent Foly au Terme de (...)
Lire la suite

Trois morales d’une histoire dahoméenne


18 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis longtemps à la retraite, il n’a pas (...)
Lire la suite

Seneweb m’a tuer : en violant ma propriété intellectuelle (Par Aliou (...)


13 décembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
J’ai posté sur les réseaux sociaux et des médias en ligne un article (...)
Lire la suite

Ne pas prendre les Béninois pour des benêts


30 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Voltaire a dit : « Malheur aux détails, la (...)
Lire la suite

France : Une immigrée déclarée morte, mais toujours vivante


30 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
Elle est vivante mais hantée par un macchabée ! Sa mort est constatée à (...)
Lire la suite

« C’est un premier pas » (Joël Aïvo)


24 octobre 2019 par La Rédaction
Invité Afrique sur RFI ce jeudi 24 octobre 2019, le constitutionnaliste (...)
Lire la suite

Bénin et Tunisie, Greta Thunberg et Aimé Césaire


5 octobre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Si le système des choses ne l’emporte pas et (...)
Lire la suite

Paradoxe du prêtre béninois en France


28 septembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​En vérité, il s’agit de tout prêtre d’Afrique (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires