lundi, 14 octobre 2019 •

449 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

1999-2019 : 20 ans de règne

Comment le Roi Mohammed VI a changé le Maroc




Les travaux herculéens engagés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI au cours des deux dernières décennies ont impacté positivement le Royaume du Maroc dans plusieurs domaines. Que ce soit sur les plans politique, économique, social, diplomatique ou des infrastructures, les réalisations placent le Royaume chérifien en pole position aussi bien dans le Maghreb que sur le continent africain.

Voici ce que promettait Sa Majesté le Roi Mohammed VI à son peuple le 30 juillet 1999, jour de son intronisation. « Nous souhaitons que le Maroc, sous notre règne, aille de l’avant sur la voie du développement et de la modernité, et qu’il accède au troisième millénaire, doté d’une vision prospective, en parfaite cohabitation et en entente réciproque avec nos partenaires (…) ».
Vingt ans après, voici le bilan dressé par le Souverain Lui-même. « (...) Cher peuple, Vingt ans se sont écoulés depuis que M’est échue la charge de présider à ta destinée. (...) Nous avons accompli un bond qualitatif en matière d’infrastructures : autoroutes, train à grande vitesse, grands ports, énergies renouvelables, réhabilitations urbaines.

Nous avons également franchi des étapes importantes dans le renforcement et la consolidation des droits et des libertés, pour un ancrage solide et sain de la pratique démocratique (…) », a déclaré Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans son discours de juillet 2019, à la veille du 20ème anniversaire de son accession au Trône.
Sur le plan politique, l’arrivée du jeune prince héritier de 35 ans au pouvoir a renforcé le processus démocratique dans le Royaume avec un gouvernement d’alternance et la nomination du parti arrivé en tête dans les urnes, au terme d’un processus électoral transparent.
L’un des faits marquants de la révolution du jeune monarque a été l’adoption d’une nouvelle constitution en 2011.

Entre conservatisme et modernité

La nouvelle Constitution précise que la « monarchie constitutionnelle, démocratique et sociale », déjà inscrite dans la loi fondamentale de 1996, est également « parlementaire ». Ce qui donne des garanties à l’opposition pour des « élections libres, sincères et transparentes ».
La constitution a aussi ouvert la voie du gouvernement au parti des islamistes modérés dont les positions conservatrices contredisent parfois le réformisme des autorités royales.
La nouvelle loi fondamentale instaure la pleine égalité des droits femmes-hommes sur le plan civil, politique, économique, social, culturel, environnemental et garantit la parité. Une première dans l’histoire du Royaume.
Toujours sur le plan social, un nouveau Code la famille a été adopté en 2004 et le Code de la nationalité a été réformé en 2007. La loi sur les violences faites aux femmes a été aussi adoptée en 2018.
L’Initiative nationale pour le développement humain a été mise en œuvre en 2005. Il s’agit d’un vaste programme visant au développement des infrastructures et des services de base, à la réduction des inégalités et à l’inclusion sociale.
La réforme du système éducatif a permis aussi d’atteindre des résultats significatifs. Mais beaucoup reste à faire en matière de scolarisation et d’inclusion sociale des filles.
« (…) Nous savons que les infrastructures et les réformes institutionnelles, si importantes soient-elles, ne sont pas suffisantes. (…) Dieu sait à quel point Je suis peiné de voir que des citoyens marocains, ne représenteraient-ils que 1% de la population, continuent à vivre dans la précarité et le dénuement matériel. C’est pourquoi Nous avons attaché une importance particulière aux programmes de développement humain, à la promotion des politiques sociales pour parvenir in fine à la satisfaction des attentes pressantes des Marocains’’, a avoué Sa Majesté dans son message lors de la fête du Trône en juillet dernier.

Conditions favorables pour les affaires

Dans le domaine de l’économie, des réformes non moins importantes ont été menées. D’abord, un vaste plan de modernisation agricole dénommé « Plan Maroc Vert » a été lancé en 2008.
Le processus de privatisation lancé en 1990 et la modernisation de l’arsenal juridique à partir des années 2000 avec le nouveau Code du travail, la libéralisation financière, la réforme du système bancaire, fiscale et de la comptabilité publique ont créé des facilités pour les affaires.
Résultat : le pays a été classé 4ème au plan africain pour avoir attiré en 2018 3,6 milliards de dollars d’investissements directs étrangers.
Pour booster l’économie et favoriser l’ouverture du Royaume sur le monde, d’importants investissements ont été consentis pour faire de Tanger Med le 1er port d’Afrique et 20e mondial avec une capacité de 9 millions de conteneurs.
L’une des infrastructures qui contribuent à la modernité et au développement du pays est la mise en service la ligne TGV Tanger-Casablanca inaugurée en 2018, sans oublier la centrale solaire (près de Ouarzazate), qui fournit au Maroc 16% de sa production électrique.

Le Royaume Maroc prévoit d’investir plus de 30 milliards de dollars dans les énergies renouvelables dans les quinze prochaines années.
Au niveau des infrastructures de transport, le pays dispose de plus de 57 000 km de routes, dont 43.000 km revêtus (76%) et 14 000 km aménagés ou à l’état de pistes (26%).
La couverture routière s’est fortement améliorée au cours des 20 dernières années, grâce au Programme national des routes rurales, qui a permis de désenclaver les zones reculées.
Par ailleurs, les autoroutes sont étendues sur 1 800 km et jouent un rôle clé dans le développement du pays.
Dans le secteur automobile, le Maroc se positionne comme exportateur de produits industriels avec l’inauguration en 2012 de l’usine Renault Tanger suivie, en 2019, de celle de Peugeot à Kénitra et bientôt le Chinois BYD, spécialiste du véhicule électrique.
Le Maroc réaffirme son africanité
Dans le domaine du trafic aérien, la Royal Air Maroc a déployé ses ailes vers de nouvelles destinations sur le continent avec l’amélioration de sa flotte et ses prestations.
Pour la conquête de marchés porteurs, les grandes sociétés du Royaume se sont lancées à l’assaut des secteurs tels que télécoms, banques, assurance, agroalimentaire, énergie et BTP.
D’après les statistiques, le pays a triplé ses exportations vers l’Afrique de l’Ouest avec 3,8 milliards de dollars investis sur le continent en l’espace de cinq ans.
Sur le plan diplomatique, la stratégie a changé avec Sa Majesté qui a œuvré pour le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine en 2017. Une nouvelle bien accueillie par la communauté africaine.
Dans le cadre de la sauvegarde de sa souveraineté sur son territoire, le Royaume a le soutien de plusieurs pays du continent et des Nations-Unies pour la résolution pacifique du différend du Sahara marocain.
En deux décennies, le Roi Mohammed VI a fait des réformes qui positionnent son Royaume parmi les grandes nations. Ce qui a contribué au décollage économique et social du pays.
Après 20 ans de règne, Sa Majesté a réussi tant bien que mal a tissé une nouvelle corde à l’ancienne héritée de feu le Roi Hassan II pour le bonheur du peuple marocain. Mais le chemin à parcourir sur la voie du développement et de la modernité est encore long.

I. FANOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

3 septembre 2019 par Dg24h


Louis Vlavonou à la tête d’une délégation à Belgrade


14 octobre 2019 par La Rédaction
Une délégation parlementaire béninoise participe depuis dimanche 13 (...)
Lire la suite

L’enregistrement des électeurs et candidats démarre ce lundi


13 octobre 2019 par Dg24h
La Cena, chargée des opérations d’enregistrement des électeurs et des (...)
Lire la suite

L’essentiel de ce qui a été dit lors du Dialogue Politique


12 octobre 2019 par Dg24h
Ouvert jeudi 10 octobre 2019, le dialogue politique national s’est (...)
Lire la suite

Le Message de Patrice Talon à la clôture du Dialogue Politique


12 octobre 2019 par Dg24h
Le dialogue politique initié par le Chef de l’Etat a pris fin ce samedi (...)
Lire la suite

Le Gouvernement réduit de 39 à 24 portefeuilles


11 octobre 2019 par La Rédaction
Le Roi Mohammed VI a procédé ce mercredi 9 octobre, à la nomination des (...)
Lire la suite

Les propositions de l’UDBN


10 octobre 2019 par Dg24h
L’UDBN de l’Honorable Claudine Prudencio prend activement part au (...)
Lire la suite

Odile Attanasso et Serge Ahissou, recasés


9 octobre 2019 par Dg24h
En Conseil des ministresce mercredi 09 octobre 2019, le président de la (...)
Lire la suite

Les décisions du Conseil des Ministres du 9 octobre 2019


9 octobre 2019 par Dg24h
Le Conseil des Ministres s’est réuni en sa séance hebdomadaire ce (...)
Lire la suite

La corruption, une pratique à bannir exhorte Bio Tchané


9 octobre 2019 par Dg24h
Dans le cadre du Projet d’appui à la gestion des investissements publics (...)
Lire la suite

L’Ambassadeur du Maroc au cabinet de MORETTI


8 octobre 2019 par Dg24h
Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (...)
Lire la suite

Des échanges sur la circulation des personnes et le droit (...)


8 octobre 2019 par La Rédaction
Dans le cadre du forum scientifique organisé par l’Uemoa à Ouagadougou au (...)
Lire la suite

Le clergé et la société civile ne sont pas concernés (Orounla)


7 octobre 2019 par Dg24h
Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla face à la (...)
Lire la suite

Abdou Rafiou Bello entre en fonction


7 octobre 2019 par La Rédaction
Nommé en conseil des Ministres mercredi dernier, le Directeur Général du (...)
Lire la suite

Une séance de renforcement au profit des personnels administratifs


7 octobre 2019 par La Rédaction
L’hôtel JECO de Dassa abrite une séance d’appui à la gestion des (...)
Lire la suite

Lesotho revoit sa position concernant la RASD


5 octobre 2019 par Dg24h
Le Royaume du Lesotho a décidé de suspendre toutes déclarations ou (...)
Lire la suite

Tonato lance les travaux de la station de boues de vidange


3 octobre 2019 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable, Didier José (...)
Lire la suite

Le contrôle des instruments de mesure en cours de certification


3 octobre 2019 par Dg24h
Le contrôle des instruments de mesures à utiliser dans le cadre de la (...)
Lire la suite

Après Dakar, Talon met le cap sur Niamey


3 octobre 2019 par La Rédaction
En visite officielle depuis mercredi 02 octobre 2019 à Dakar dans le (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information