jeudi, 20 février 2020 •

397 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Opinion

Vérité évolutive de l’oracle FA et de toutes divinités




(Par Roger Gbégnonvi)

​En 1936, dans l’introduction à son ouvrage référence ‘‘La Géomancie à l’ancienne Côte des Esclaves’’, Bernard Maupoil écrit : ‘‘L’ensemble de croyances et de sentiments sur lequel s’élève Fa subit, depuis l’occupation européenne, une considérable évolution.’’ Est-ce possible quand FA est la divinité vouée à dire la vérité (Fá dò nùgbó) et que la vérité se doit de rester stable ? Or l’observation de nos us et coutumes sur une durée de 60 ans révèle que FA soumet volontiers sa vérité à nos évolutions politique, économique et démographique.
​1er exemple. On consultait FA pour connaître le nouveau chef de la collectivité familiale. Il arrivait que la divinité jette son dévolu sur un pauvre paysan. La houe remisée, l’heureux élu recevait l’allégeance de tous. Pour se financer, financer les rites et venir en aide aux démunis, il disposait des palmeraies et des cocoteraies de la collectivité familiale, qu’il faisait exploiter à bon escient. Mais entretemps, on a procréé beaucoup, et la pauvreté s’est accrue. On a morcelé les terres, on les a distribuées aux ayant-droit, on a dépossédé la collectivité. Aujourd’hui encore on consulte FA pour connaître le successeur du chef défunt. Mais la divinité prend soin de jeter son dévolu sur un homme qui a beaucoup de biens personnels. Il arrive donc que des élus, radins, refusent leur choix, et qu’on passe toute une décennie à rechercher l’oiseau devenu rare. Attentif à la situation nouvelle, l’oracle divin ne porte plus des gens pauvres à la tête des collectivités. FA dit la vérité de l’instant présent.
​2ème exemple. On n’enterre pas un parent défunt sans consulter FA sur les raisons de sa mort et sur la bonne organisation de ses obsèques. Depuis quelque temps, contaminé lui aussi par le consumérisme et le m’as-tu-vu, FA révèle invariablement que le défunt exige que l’on fasse manger et boire abondamment les gens venus l’accompagner. Mais parfois désormais, une voix s’élève pour faire observer au devin officiant : ‘‘C’est bien dit. Mais où prendrons-nous ce qu’il faut pour festoyer ? En partant, il n’a rien laissé.’’ Non pas que l’on conteste le dire de FA, mais on voudrait que l’oracle divin fût aussi raisonnable qu’il l’est désormais pour la désignation des chefs de collectivité, compte tenu de la pénurie ambiante.
​Et l’on dirait d’ailleurs que les ‘‘métamorphoses étranges’’ entrevues par Maupoil sur la route de FA en 1936 s’observent aujourd’hui sur la route du Dieu de Jésus-Christ à cause d’une situation économique morose sur fond de démographie et de chômage en hausse. On disparaît trois à six mois au Nigeria, et l’on réapparaît au Bénin, pasteur ou prophète d’une Eglise évangélique, nanti des mots propres à faire prospérer les quêtes et pâlir d’envie les prêtres et pasteurs des Eglises établies. A propos de celles-ci, sans aucune arrière-pensée vénale, mais sur la seule base de leurs bonnes habitudes d’antan, certains catholiques béninois romains ont très mal aux vérités évolutives de Vatican II. Ils rongent leur frein en priant pour qu’advienne le bon Pape qui refera du latin la seule langue de Dieu. De même ils résistent, de toute leur foi, à ceux des leurs qui, voici dix ans, ont inversé le dogme fondateur de Dieu-fait-homme, inversion qui a recueilli l’adhésion de milliers de Béninois. Ô Seigneur !
​A peine conscient qu’il fait évoluer la vérité de FA et de toutes divinités, l’homme ne s’avoue pas encore qu’il les a créés. Il se l’avouera. Alors la question ne sera plus : ‘‘Le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?’’ (Luc, 18/8), mais quelle foi il trouvera. Une foi raisonnée, barrière à la désespérance. Car tu n’imposeras plus à personne la vérité de la divinité que tu as créée dans ton petit champ clos, hors du tout-monde. Ce ne sera pas encore toute la réconciliation, mais la première vraie sortie des déroutes pour enfin faire route vers la grande consolation, au bout des siècles de chaîne, camp, épuration, cendre, fosse commune, enfilés pour l’amour d’une vérité baptisée ‘‘Dieu sanglant’’.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

17 août 2019 par Dg24h


Vœu de nouvel élan panafricain


12 février 2020 par Dg24h
Moussa Kanté est doctorant géographe-politiste, chercheur à l’école (...)
Lire la suite

La réponse de Victor Topanou à Vincent Foly


19 janvier 2020 par Dg24h
Le Professeur Victor Topanou a tenu à répondre à Vincent Foly au Terme de (...)
Lire la suite

Trois morales d’une histoire dahoméenne


18 janvier 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis longtemps à la retraite, il n’a pas (...)
Lire la suite

Seneweb m’a tuer : en violant ma propriété intellectuelle (Par Aliou (...)


13 décembre 2019 par Dg24h
J’ai posté sur les réseaux sociaux et des médias en ligne un article (...)
Lire la suite

Ne pas prendre les Béninois pour des benêts


30 novembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Voltaire a dit : « Malheur aux détails, la (...)
Lire la suite

France : Une immigrée déclarée morte, mais toujours vivante


30 novembre 2019 par Dg24h
Elle est vivante mais hantée par un macchabée ! Sa mort est constatée à (...)
Lire la suite

« C’est un premier pas » (Joël Aïvo)


24 octobre 2019 par La Rédaction
Invité Afrique sur RFI ce jeudi 24 octobre 2019, le constitutionnaliste (...)
Lire la suite

Bénin et Tunisie, Greta Thunberg et Aimé Césaire


5 octobre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Si le système des choses ne l’emporte pas et (...)
Lire la suite

Paradoxe du prêtre béninois en France


28 septembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En vérité, il s’agit de tout prêtre d’Afrique (...)
Lire la suite

Deux raisons de brûler nos gris-gris


20 juillet 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Parce que les Ecureuils sortaient de nulle part (...)
Lire la suite

Zinsou-Soglo-Talon


6 juillet 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Voilà trois noms, trois présidents, réceptacles (...)
Lire la suite

Les citoyens béninois apprécient l’évacuation sanitaire de Yayi


23 juin 2019 par Dg24h
L’ex-président Boni Yayi qui serait gravement malade a quitté le Bénin (...)
Lire la suite

Râles d’agonie de la Bête béninoise


4 mai 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​La Bête c’est d’avoir livré le Renouveau (...)
Lire la suite

Au Président Soglo aimé et respecté


27 avril 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Monsieur le Président, votre fan-club n’en (...)
Lire la suite

Élection sans les forces de l’opposition ou élection inclusive par la (...)


17 avril 2019 par Dg24h
Lors de sa sortie médiatique du 11 avril 2019, le Président de la (...)
Lire la suite

Appel pour des élections législatives équitables et pacifiques au (...)


6 mars 2019 par Dg24h
http://www.facebook.com/edgard.gnansounou Depuis la Conférence (...)
Lire la suite

A Jean-Luc Mélenchon, député français


5 janvier 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vous et pas un autre membre du Parlement (...)
Lire la suite

GILETS JAUNES : ET S’ILS ÉTAIENT NOIRS ET ARABES ? (Par Aliou (...)


29 décembre 2018 par Dg24h
La France vit depuis plusieurs semaines une révolte sociale aux allures (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information