lundi, 22 juillet 2019 •

215 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

En prélude à la promulgation du nouveau code pénal

Toboula affûte ses armes contre l’essence frelatée




Le préfet du département du Littoral n’entend pas fléchir devant ceux qui enfreignent les lois. Il l’a encore rappelé devant la caméra de la télévision nationale. Son engagement au respect des loi est irréversible. Modeste Toboula reste confiant que chacun jouera sa partition afin qu’il n’y ait pas forcément une répression corsée. Une fois le nouveau code pénal voté par les députés, il ne reste que le chef de l’État pour sa promulgation. Mais là, le préfet rassure que "le code pénal est en instance de promulgation par le Chef de l’Exécutif. " Ainsi l’homme qu’on surnomme président du Littoral avertit que, " dans les jours qui vont suivre la promulgation, l’application de cette loi devra commencer. " Mais Modeste Toboula ne pense pas à une répression sévère puisque selon lui, "la vente de l’essence frelatée est déjà ancrée dans nos comportements". Conscients de la grande masse que ce commerce nourrit depuis des lustres, le préfet du Littoral soutient que "c’est un fait social qu’on ne peut pas aujourd’hui traiter comme une infraction simple dans la mesure où depuis 30 ans, des familles ne se nourrissent que par cette activité". Abondant dans le sens de l’esprit du gouvernement pour le vote de cette loi, le préfet fait remarquer que " l’objectif des gouvernants, n’est pas de prendre des mesures juste pour réprimer les populations". Selon lui, " Nous prenons des mesures pour le bien-être d’abord et le chef de l’État est dans cette logique". A cela, il affirme que " le gouvernement est entrain d’affiner des stratégies, de faire des propositions nouvelles pour accompagner les acteurs du secteur". Une méthode plus rassurant qui donne espoir non seulement aux abonnés de l’essence Kpayo mais aussi aux personnes qui vivent de ce commerce. Pour Modeste Toboula " aujourd’hui si nous cherchons à appliquer aveuglément cette loi, c’est que nous allons créer un problème social sans précédent, et nous ne sommes pas là pour ça". Ainsi dit, le préfet lance un appel au respect des exigences des gouvernants. " Je voudrais en appeler aux uns et autres à la patience, à la quiétude, rien n’est encore grave. Nous allons ensemble trouver les voies et moyens de sortie bien que la loi l’ait interdit". C’est pour cette raison qu’il demande à tous ceux qui sont dans le secteur, de commencer par s’apprêter pour quitter le secteur ou alors y rester de façon professionnelle.
" Bientôt, le ministre des finances et de l’économie et le gouvernement, dans son entièreté, feront part des réflexions en cours qui sont entrain d’être peaufinées pour accompagner les acteurs du secteur", a annoncé le préfet. Bien que les réflexions soient en cours, Modeste Toboula rappelle que " les mesures relatives à l’interdiction de circulation, du transport de ces produits dans la journée demeurent et sont toujours en vigueur." Pour cela, il estime qu’il va falloir que " les acteurs respectent les mesures que nous avons prises concernant la circulation et le transport de ces produits dans le Littoral". Il précise que, " le transport n’est autorisé que de 00h à 5h du matin. Dans la journée, point de bidons sur les motos, point de véhicule qui transporte les produits frelatés". Par rapport à l’exposition en pleine rue des bidons d’essence, Modeste Toboula confie que "ceux qui mettent sur les grands artères de Cotonou les bidons, les bouteilles et autres, les mêmes mesures d’interdiction demeurent valables pour eux’’. Pour cela, il pense qu’il n’y aura pas de répit par rapport à ces mesures. Néanmoins, il rassure que "nous allons intelligemment réfléchir pour que la loi votée ne s’applique pas immédiatement dès sa promulgation".
Une nouvelle aventure commence ainsi pour les fans de l’essence frelatée.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

12 juin 2018 par Dg24h


Le chef de l’État rencontre les syndicats ce mardi


21 juillet 2019 par Dg24h
Le président de la République continue ses échanges avec les différents (...)
Lire la suite

Une assemblée générale sur fond de tensions


21 juillet 2019 par Dg24h
Le renouvellement du bureau directeur du conseil national du patronat (...)
Lire la suite

Les populations fuient l’eau des forages pour les marigots


21 juillet 2019 par Dg24h
L’eau est source de vie dit-on. Mais dans le village de Tchicomey, (...)
Lire la suite

Les dix meilleures images du Bénin connues


20 juillet 2019 par Dg24h
Démarré le 1er juin dernier, le concours Wiki Loves Earth a connu son (...)
Lire la suite

Les cotonculteurs en fête ce samedi à Savalou


20 juillet 2019 par La Rédaction
La fête du cotonculteur sera célébrée ce samedi 20 juillet 2019 à Savalou. (...)
Lire la suite

Les internautes élisent Allagbe dans l’équipe-type


19 juillet 2019 par Dg24h
Les onze joueurs africains issus de la sélection des internautes (...)
Lire la suite

AGNILA T. A. Jeanne remporte le premier prix


19 juillet 2019 par La Rédaction
« Démocratie et médias de service public en Afrique occidentale (...)
Lire la suite

Les adversaires des Écureuils connus


18 juillet 2019 par Dg24h
Michel Dussuyer et ses poulains connaissent désormais leurs adversaires (...)
Lire la suite

Le Maroc célèbre 20 ans de progrès grâce au Roi Mohammed VI


18 juillet 2019 par Dg24h
Le Royaume du Maroc célèbre, le 30 juillet prochain, le 20ème (...)
Lire la suite

Des acteurs de la société civile chez Louis Vlavonou


17 juillet 2019 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale Louis G. Vlavonou a reçu en (...)
Lire la suite

Les premiers moustiques OGM dans la nature


17 juillet 2019 par Dg24h
Début juillet, les premiers moustiques OGM ont été lâchés au Burkina Faso, (...)
Lire la suite

Roland da Hêfa dévoile son ambition pour la mairie


17 juillet 2019 par Dg24h
Le nouveau maire de la commune d’Adjohoun, Roland da Hêfa a pris (...)
Lire la suite

Le gouvernement autorise la vulgarisation et le suivi du cadre de (...)


17 juillet 2019 par Dg24h
Le conseil des ministres de ce mercredi 17 juillet 2019 a statué sur « (...)
Lire la suite

L’ex ministre Marcel de Souza n’est plus


17 juillet 2019 par Dg24h
Le Bénin vient de perdre un de ses cadres émérite, Marcel de Souza, (...)
Lire la suite

Des cadres du Ministère des TP et autres attendus à la CRIET


16 juillet 2019 par Dg24h
Quelques mois seulement après la réception des travaux de réfection et de (...)
Lire la suite

Le Bénin baisse la teneur en soufre des carburants


16 juillet 2019 par Dg24h
Les populations vont pouvoir respirer très bientôt un air plus pur au (...)
Lire la suite

Un ministre nigérien au cabinet de Modeste Kérékou


16 juillet 2019 par Dg24h
Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de (...)
Lire la suite

Des praticiens échangent sur le cadre légal et institutionnel


16 juillet 2019 par La Rédaction
« Pharmacopée et médecine dite moderne au Bénin : cadre légal et (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information