lundi, 16 septembre 2019 •

320 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Appel contre l’usage abusif de la détention provisoire

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique




Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou entreprend d’aller au-delà de la simple dénonciation de l’usage abusif de la détention provisoire. En effet, il lance à partir de ce jour une campagne médiatique contre cette pratique. Il invite à cet effet tous ceux et toutes celles qui sont sensibles à la liberté et à la justice d’y participer en relayant les divers affiches qui seront publiées à cet effet. Lire son appel.

Chères frères et sœurs,

Dans mes précédentes sorties médiatiques, j’ai dénoncé l’usage abusif de la détention provisoire notamment dans ce que je considère être comme des procès à connotation politique. Au-delà de la simple dénonciation, il faut agir non seulement pour exprimer son désaccord mais également dans le but de voir les choses aller dans un sens positif.

Il faut agir avec les moyens reconnus et consacrés comme étant des modes d’actions pacifiques et légitimes dans une démocratie et un État de droit. C’est ainsi que j’ai l’honneur de vous annoncer que je lance en ce jour une campagne médiatique de dénonciation de l’usage abusif de la détention provisoire. Il ne s’agit là que du premier acte d’une série d’actions à venir.

Cette campagne consiste en la publication et la diffusion des affiches mettant en scène d’une part des personnalités politiques d’hier et d’aujourd’hui victimes de la détention provisoire, et d’autre part des images symboles mettant en cause le recours politiquement opportuniste à cette mesure judiciaire d’exception. J’invite toutes les personnes attachées à la liberté, à la justice et à l’État de droit de les relayer le plus loin possible. Car comme le disait Benjamin Constant, “l’unique garantie des citoyens contre l’arbitraire, c’est la publicité.”

La présente campagne n’a pas pour objectif d’entraver l’action du gouvernement dans la lutte contre les infractions économiques. Bien au contraire, je vous invite, comme moi, à apporter un soutien franc et inconditionnel au président Talon dans sa croisade contre la corruption et les infractions connexes.

Néanmoins, toutes les personnes mises en cause par son action bénéficient de la présomption d’innocence et doivent par conséquence comparaître devant les tribunaux en état de liberté. Et ce d’autant plus que la justice n’a pas établit d’une part, qu’ils ne présentent pas toutes les garanties de présentation et d’autre part, que leur liberté constitue une menace pour le bon déroulement de l’instruction et du procès.

Vive la liberté, la justice et l’État de droit.

Richard Boni Ouorou
Politologue
Membre individuel du
Conseil des Relations Internationales

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 août 2018 par La Rédaction


« Au Bénin, la danse contemporaine demande autant d’engagement que (...)


27 août 2019 par Dg24h
L’anthropologue Anne Décoret-Ahiha souligne la difficulté de se produire (...)
Lire la suite

Soutenir plus que jamais les femmes de science en Afrique


20 août 2019 par Dg24h
Si le développement économique et la croissance démographique du (...)
Lire la suite

Vérité évolutive de l’oracle FA et de toutes divinités


17 août 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En 1936, dans l’introduction à son ouvrage (...)
Lire la suite

Les citoyens béninois apprécient l’évacuation sanitaire de Yayi


23 juin 2019 par Dg24h
L’ex-président Boni Yayi qui serait gravement malade a quitté le Bénin (...)
Lire la suite

Justice avant amnistie


1er juin 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Selon que vous serez puissant ou misérable / (...)
Lire la suite

‘‘Naissance d’un nouvel idéal’’ au Bénin


25 mai 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Jolie formule émanée du Chef de l’Etat dans son (...)
Lire la suite

Élection sans les forces de l’opposition ou élection inclusive par la (...)


17 avril 2019 par Dg24h
Lors de sa sortie médiatique du 11 avril 2019, le Président de la (...)
Lire la suite

Pour un parlement en rupture avec le passé


13 avril 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Le Bénin se souvient du cri échappé en pleine (...)
Lire la suite

Une invraisemblable affabulation transformée en information...


4 avril 2019 par Dg24h
L’intronisation à la Cour Royale d’Abomey de Maixent Accrombessi en (...)
Lire la suite

GILETS JAUNES : ET S’ILS ÉTAIENT NOIRS ET ARABES ? (Par Aliou (...)


29 décembre 2018 par Dg24h
La France vit depuis plusieurs semaines une révolte sociale aux allures (...)
Lire la suite

Simon Sovissi opine sur la taxe pour le sport


29 décembre 2018 par Dg24h
En instituant une taxe sur les grandes entreprises pour le financement (...)
Lire la suite

Ce que l’on cache aux révoltés de France et de Navarre


8 décembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Leurs dirigeants ne leur disent pas que si (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

La justice poursuit-elle réellement les innocents ?


11 octobre 2018 par Dg24h
Un innocent selon le dictionnaire est une personne qui n’est pas (...)
Lire la suite

Comment l’utilisation des smartphones peut affecter la sante humaine (...)


7 septembre 2018 par Dg24h
Par Dr. Mehenou Amouzou L’Afrique a besoin de technologies pour (...)
Lire la suite

Quelle justice pour les Béninois ?


4 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’expérience vécue – et non subie – atteste que (...)
Lire la suite

Assemblée nationale : Immunité déshonorable


26 juillet 2018 par Dg24h
Nos députés affectionnent le qualificatif ‘’honorable’’.Ce prédicat (...)
Lire la suite

La lettre ouverte de Richard Boni Ouorou qui indexe la justice


26 juillet 2018 par La Rédaction
Le politologue Richard Boni Ouorou dans l’une de ses récentes interview, (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information