mardi, 13 novembre 2018 •

172 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Appel contre l’usage abusif de la détention provisoire

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique




Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou entreprend d’aller au-delà de la simple dénonciation de l’usage abusif de la détention provisoire. En effet, il lance à partir de ce jour une campagne médiatique contre cette pratique. Il invite à cet effet tous ceux et toutes celles qui sont sensibles à la liberté et à la justice d’y participer en relayant les divers affiches qui seront publiées à cet effet. Lire son appel.

Chères frères et sœurs,

Dans mes précédentes sorties médiatiques, j’ai dénoncé l’usage abusif de la détention provisoire notamment dans ce que je considère être comme des procès à connotation politique. Au-delà de la simple dénonciation, il faut agir non seulement pour exprimer son désaccord mais également dans le but de voir les choses aller dans un sens positif.

Il faut agir avec les moyens reconnus et consacrés comme étant des modes d’actions pacifiques et légitimes dans une démocratie et un État de droit. C’est ainsi que j’ai l’honneur de vous annoncer que je lance en ce jour une campagne médiatique de dénonciation de l’usage abusif de la détention provisoire. Il ne s’agit là que du premier acte d’une série d’actions à venir.

Cette campagne consiste en la publication et la diffusion des affiches mettant en scène d’une part des personnalités politiques d’hier et d’aujourd’hui victimes de la détention provisoire, et d’autre part des images symboles mettant en cause le recours politiquement opportuniste à cette mesure judiciaire d’exception. J’invite toutes les personnes attachées à la liberté, à la justice et à l’État de droit de les relayer le plus loin possible. Car comme le disait Benjamin Constant, “l’unique garantie des citoyens contre l’arbitraire, c’est la publicité.”

La présente campagne n’a pas pour objectif d’entraver l’action du gouvernement dans la lutte contre les infractions économiques. Bien au contraire, je vous invite, comme moi, à apporter un soutien franc et inconditionnel au président Talon dans sa croisade contre la corruption et les infractions connexes.

Néanmoins, toutes les personnes mises en cause par son action bénéficient de la présomption d’innocence et doivent par conséquence comparaître devant les tribunaux en état de liberté. Et ce d’autant plus que la justice n’a pas établit d’une part, qu’ils ne présentent pas toutes les garanties de présentation et d’autre part, que leur liberté constitue une menace pour le bon déroulement de l’instruction et du procès.

Vive la liberté, la justice et l’État de droit.

Richard Boni Ouorou
Politologue
Membre individuel du
Conseil des Relations Internationales

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 août 2018 par La Rédaction


S’inspirer du très honorable Justin Trudeau pour innover en (...)


29 octobre 2018 par La Rédaction
Le Leader d’opinion Richard Boni Ouorou a rencontré le premier ministre (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

Pourquoi limiter à trois le nombre des partis politiques


1er septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opinion publique béninoise manifeste une vague (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Quelle justice pour les Béninois ?


4 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’expérience vécue – et non subie – atteste que (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

La Constitution béninoise : un mal…bénin


4 juillet 2018 par Dg24h
Réunis en session plénière le lundi 04 juin 2018, les députés ont adopté (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 98


25 juin 2018 par Dg24h
J’arrivais à peine au passage à niveau de Houéyiho lorsque mon téléphone (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

Lettre ouverte aux Directeurs des entreprises de Téléphonie Mobile au (...)


18 juin 2018 par Dg24h
Messieurs les Directeurs Généraux des entreprises de téléphonie mobile au (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 90


6 juin 2018 par Dg24h
L’agglomération de Tchaourou est le coeur administratif de la commune du (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 89


5 juin 2018 par Dg24h
Yayi Boni naît à Tchaourou au début des années 50. Quatrième garçon de son (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 88


4 juin 2018 par Dg24h
Principal centre urbain du septentrion, la ville de Parakou offre un (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information