mardi, 18 juin 2019 •

257 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Insécurité des personnes

Prof. Dodji Amouzouvi déplore les crimes rituels au Bénin




Invité sur l’hebdo de Océan fm au sujet de des crimes qui se multiplient au Bénin, le professeur de sociologie, Dodji Amouzouvi parle de crimes crapuleux plutôt que des crimes rituels ».
« Ce sont des crimes crapuleux à ne pas greffer à des pratiques de la tradition qui n’ont rien à avoir avec de telles abjections », confirme le socio-anthropologue spécialiste des questions liées aux religions endogènes. Selon le professeur Dodji Amouzouvi, ces actes ignobles que commettent ces criminels, n’ont rien à voir avec le vodoun. Le problème, ce n’est pas le vodoun, puisque cette divinité n’a jamais réclamé du sang humain. Ces pratiques sont révélées de plus en plus à cause de la médiatisation. Cela se passait certainement en cachette sans que personne ne s’en rende compte de l’ampleur. Dans l’histoire des dieux, leurs missions ont été parfois dévoyées, à cause de ce rôle crucial des médias. La divinité dont il est question, « Kin nin si » ou encore « min non na », c’est un vodoun conçu par les hommes pour assurer la protection de la famille, de la maison, du village etc, a expliqué le sociologue sur la base de ses recherches. C’est une divinité qui aide à régler les problèmes en famille. Il était réservé aux patrons des dignitaires. Ce sont eux qui détiennent cela. Utilisée aujourd’hui par des cybercriminels pour « voler », cette divinité n’est pas destinée aux jeunes avides de moral. Pour arriver à anéantir sa force, il faut faire recours à ces dignitaires qui l’orientent très mal. Le professeur martèle que ce pouvoir est reçu par les jeunes de la part de vrais « vodounons » ou encore de vrais « kinninsinons ». La transmission de cet héritage à des jeunes contre de l’argent est la conséquence de la perte des valeurs de la société. Le recours à ces divinités par les jeunes ne se fait pas sans conséquences et les dignitaires qui ont légué cette diète à ces jeunes ne doivent pas leur cacher les revers. Il n’est pas seulement question de Kinninsi puisque plusieurs autres divinités sont utilisées par ces jeunes. Il est question maintenant d’assainir le milieu au regard de tout ce qui se passe. La répression est importante tant dans le rang des cybercriminels que de leurs initiateurs aux crimes rituels.
La loi reste la loi fait remarquer Dodji Amouzouvi qui souligne qu’il faudra réprimer avec la dernière rigueur les auteurs et complices de ces crimes en encourageant les récentes actions de l’Office de Répression de la Cybercriminalité. Il a aussi invité les autorités à s’impliquer davantage pour l’éradication de ces crimes.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 mars 2018 par Dg24h


Les forces armées renforcent leurs capacités contre l’extrémisme (...)


18 juin 2019 par Dg24h
Les forces de défense nationale ont effectué une manœuvre finale dans le (...)
Lire la suite

Délocalisation du Baccalauréat 2019 de Tchaourou à Parakou


18 juin 2019 par Dg24h
Après les derniers événements dans la ville mettant en difficulté les (...)
Lire la suite

Tchaourou retrouve la paix


18 juin 2019 par Dg24h
Afin d’assurer une paix durable dans la région, le chef de l’État a (...)
Lire la suite

Le Dg/Sbee visite les industries affectées par une coupure


17 juin 2019 par Dg24h
Le Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), (...)
Lire la suite

L’appel de Tanguiéta pour la sécurité transfusionnelle au Bénin


17 juin 2019 par Dg24h
La 16ème journée mondiale du donneur de sang a été célébrée le vendredi 14 (...)
Lire la suite

Tony Elumelu au cabinet du chef de l’Etat


17 juin 2019 par Dg24h
Le président Patrice Talon a reçu à son cabinet dans la matinée de ce (...)
Lire la suite

Démarrage effectif de la Gestion par affermage de l’eau potable


17 juin 2019 par Dg24h
C’est dans le cadre du lancement du processus de préqualification des (...)
Lire la suite

Les technologies nucléaires pour éradiquer les insectes nuisibles


17 juin 2019 par Dg24h
Le Sénégal est sur le point d’éradiquer la mouche tsé-tsé, grâce à (...)
Lire la suite

« Aucun projet du genre n’est envisagé » (Police Borgou/Alibori)


17 juin 2019 par Dg24h
Des informations faisant état d’une probable arrestation de leaders (...)
Lire la suite

Franck KPOCHEME remercie ses électeurs


16 juin 2019 par Dg24h
L’élection des représentants de la presse à la Haute autorité de (...)
Lire la suite

Le point des affrontements à Tchaourou et Savè


15 juin 2019 par Dg24h
Le Colonel Spéro Lewis Gouchola, conseiller technique à la sécurité du (...)
Lire la suite

L’armée prend le contrôle définitif du corridor


15 juin 2019 par Dg24h
Le corridor Parakou-Dassa a été libéré ce samedi vers 17h. Après les (...)
Lire la suite

CFAO MOTORS expose la RAV4 2019 à Canal Olympia


15 juin 2019 par Dg24h
Le Groupe CFAO Motors expose le 14 et le 15 juin 2019, le tout nouveau (...)
Lire la suite

La police fait échec à un braquage


15 juin 2019 par Dg24h
La tentative de braquage d’une banque a échouée ce mercredi 12 juin à (...)
Lire la suite

Le MTN Data Center inauguré ce jour


14 juin 2019 par Dg24h
Le réseau de téléphonie mobile MTN-Bénin a procédé au lancement dans (...)
Lire la suite

Sacca Lafia rassure les populations


14 juin 2019 par Dg24h
Dans un message à la presse, ce vendredi 14 juin 2019, le ministre de (...)
Lire la suite

La situation est sous contrôle (Ministère de l’intérieur)


14 juin 2019 par Dg24h
La situation est désormais sous contrôle. C’est l’assurance donnée ce (...)
Lire la suite

L’Indien libéré après 18 mois d’emprisonnement


14 juin 2019 par Dg24h
L’Indien Kumar Santosh condamné à 18 mois d’emprisonnement vient (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information