lundi, 14 octobre 2019 •

423 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Insécurité des personnes

Prof. Dodji Amouzouvi déplore les crimes rituels au Bénin




Invité sur l’hebdo de Océan fm au sujet de des crimes qui se multiplient au Bénin, le professeur de sociologie, Dodji Amouzouvi parle de crimes crapuleux plutôt que des crimes rituels ».
« Ce sont des crimes crapuleux à ne pas greffer à des pratiques de la tradition qui n’ont rien à avoir avec de telles abjections », confirme le socio-anthropologue spécialiste des questions liées aux religions endogènes. Selon le professeur Dodji Amouzouvi, ces actes ignobles que commettent ces criminels, n’ont rien à voir avec le vodoun. Le problème, ce n’est pas le vodoun, puisque cette divinité n’a jamais réclamé du sang humain. Ces pratiques sont révélées de plus en plus à cause de la médiatisation. Cela se passait certainement en cachette sans que personne ne s’en rende compte de l’ampleur. Dans l’histoire des dieux, leurs missions ont été parfois dévoyées, à cause de ce rôle crucial des médias. La divinité dont il est question, « Kin nin si » ou encore « min non na », c’est un vodoun conçu par les hommes pour assurer la protection de la famille, de la maison, du village etc, a expliqué le sociologue sur la base de ses recherches. C’est une divinité qui aide à régler les problèmes en famille. Il était réservé aux patrons des dignitaires. Ce sont eux qui détiennent cela. Utilisée aujourd’hui par des cybercriminels pour « voler », cette divinité n’est pas destinée aux jeunes avides de moral. Pour arriver à anéantir sa force, il faut faire recours à ces dignitaires qui l’orientent très mal. Le professeur martèle que ce pouvoir est reçu par les jeunes de la part de vrais « vodounons » ou encore de vrais « kinninsinons ». La transmission de cet héritage à des jeunes contre de l’argent est la conséquence de la perte des valeurs de la société. Le recours à ces divinités par les jeunes ne se fait pas sans conséquences et les dignitaires qui ont légué cette diète à ces jeunes ne doivent pas leur cacher les revers. Il n’est pas seulement question de Kinninsi puisque plusieurs autres divinités sont utilisées par ces jeunes. Il est question maintenant d’assainir le milieu au regard de tout ce qui se passe. La répression est importante tant dans le rang des cybercriminels que de leurs initiateurs aux crimes rituels.
La loi reste la loi fait remarquer Dodji Amouzouvi qui souligne qu’il faudra réprimer avec la dernière rigueur les auteurs et complices de ces crimes en encourageant les récentes actions de l’Office de Répression de la Cybercriminalité. Il a aussi invité les autorités à s’impliquer davantage pour l’éradication de ces crimes.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 mars 2018 par Dg24h


Un proche du régisseur disparu soupçonné de complicité


14 octobre 2019 par Dg24h
Suite à la disparition du régisseur de la Direction générale des impôts (...)
Lire la suite

Réception de deux bâtiments de 289 millions FCFA à l’Unipar


13 octobre 2019 par Dg24h
Deux joyaux ont été réceptionnés vendredi 11 octobre par le Ministre de (...)
Lire la suite

« Tous les partis sont pour les élections générales » (Me Migan)


13 octobre 2019 par Dg24h
Au terme du dialogue politique ce samedi 12 octobre 2019, Me Jacques (...)
Lire la suite

L’axe Nikki-Kalalé impraticable depuis des jours


12 octobre 2019 par Dg24h
La crue liée au débordement de la rivière Oly située dans le village de (...)
Lire la suite

L’Allemagne salue les réformes engagées au Bénin


11 octobre 2019 par Dg24h
Le Bénin et l’Allemagne renforcent davantage leur coopération. La 20e (...)
Lire la suite

Yenoussi et autres agents auditionnés à la CRIET


11 octobre 2019 par Dg24h
Les enquêtes se poursuivent dans le cadre de l’affaire relative à la (...)
Lire la suite

Un présumé braqueur arrêté


11 octobre 2019 par La Rédaction
Un individu recherché pour complicité présumée dans des braquages de moto (...)
Lire la suite

Un braqueur présumé arrêté avec ses complices


11 octobre 2019 par La Rédaction
Condamné et libéré de prison le mardi 07 septembre 2019, un braqueur est (...)
Lire la suite

Une délégation du gouvernement attendue à Athiémé


11 octobre 2019 par Dg24h
La crue du fleuve Mono continue de faire ses ravages. Avec l’ouverture (...)
Lire la suite

07 braqueurs présumés arrêtés


10 octobre 2019 par Dg24h
La direction départementale Atlantique de la police républicaine a (...)
Lire la suite

1775 agents bientôt formés


9 octobre 2019 par Dg24h
Le conseil des ministres réuni ce mercredi 09 Octobre 2019 a autorisé (...)
Lire la suite

La réhabilitation de Ganvié dans sa phase active


9 octobre 2019 par La Rédaction
Le ministre de la culture, du tourisme et des arts, Babalola Jean (...)
Lire la suite

Un autre Congolais arrêté avec des passeports falsifiés


8 octobre 2019 par Dg24h
Le Service de sécurité du territoire poursuit inlassablement ses efforts (...)
Lire la suite

Deux élèves tués par un camion


8 octobre 2019 par La Rédaction
Un camion gros porteur a mis fin à la vie de deux élèves du Ceg la (...)
Lire la suite

Un conteneur bloque la route inter-Etat


8 octobre 2019 par La Rédaction
La circulation est bloquée ce mardi matin à Bembèrèkè sur la route (...)
Lire la suite

Une dizaine de villages inondée à Athiémé


7 octobre 2019 par Dg24h
Alerte rouge dans le département du Mono. Les eaux du fleuve Mono ont (...)
Lire la suite

Claudine Talon visite les maternités en construction


7 octobre 2019 par La Rédaction
Contribuer de manière significative à la réduction de la mortalité (...)
Lire la suite

Un Congolais arrêté avec des faux passeports


7 octobre 2019 par La Rédaction
A la suite d’une perquisition menée jeudi 03 octobre dernier, le service (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information