lundi, 23 avril 2018 •

31 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Insécurité des personnes

Prof. Dodji Amouzouvi déplore les crimes rituels au Bénin




Invité sur l’hebdo de Océan fm au sujet de des crimes qui se multiplient au Bénin, le professeur de sociologie, Dodji Amouzouvi parle de crimes crapuleux plutôt que des crimes rituels ».
« Ce sont des crimes crapuleux à ne pas greffer à des pratiques de la tradition qui n’ont rien à avoir avec de telles abjections », confirme le socio-anthropologue spécialiste des questions liées aux religions endogènes. Selon le professeur Dodji Amouzouvi, ces actes ignobles que commettent ces criminels, n’ont rien à voir avec le vodoun. Le problème, ce n’est pas le vodoun, puisque cette divinité n’a jamais réclamé du sang humain. Ces pratiques sont révélées de plus en plus à cause de la médiatisation. Cela se passait certainement en cachette sans que personne ne s’en rende compte de l’ampleur. Dans l’histoire des dieux, leurs missions ont été parfois dévoyées, à cause de ce rôle crucial des médias. La divinité dont il est question, « Kin nin si » ou encore « min non na », c’est un vodoun conçu par les hommes pour assurer la protection de la famille, de la maison, du village etc, a expliqué le sociologue sur la base de ses recherches. C’est une divinité qui aide à régler les problèmes en famille. Il était réservé aux patrons des dignitaires. Ce sont eux qui détiennent cela. Utilisée aujourd’hui par des cybercriminels pour « voler », cette divinité n’est pas destinée aux jeunes avides de moral. Pour arriver à anéantir sa force, il faut faire recours à ces dignitaires qui l’orientent très mal. Le professeur martèle que ce pouvoir est reçu par les jeunes de la part de vrais « vodounons » ou encore de vrais « kinninsinons ». La transmission de cet héritage à des jeunes contre de l’argent est la conséquence de la perte des valeurs de la société. Le recours à ces divinités par les jeunes ne se fait pas sans conséquences et les dignitaires qui ont légué cette diète à ces jeunes ne doivent pas leur cacher les revers. Il n’est pas seulement question de Kinninsi puisque plusieurs autres divinités sont utilisées par ces jeunes. Il est question maintenant d’assainir le milieu au regard de tout ce qui se passe. La répression est importante tant dans le rang des cybercriminels que de leurs initiateurs aux crimes rituels.
La loi reste la loi fait remarquer Dodji Amouzouvi qui souligne qu’il faudra réprimer avec la dernière rigueur les auteurs et complices de ces crimes en encourageant les récentes actions de l’Office de Répression de la Cybercriminalité. Il a aussi invité les autorités à s’impliquer davantage pour l’éradication de ces crimes.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 mars 2018 par Dg24h



Les scrabbleurs médaillés reçus par Oswald Homeky

22 avril 2018 par Dg24h
Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homeky a (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 63

22 avril 2018 par Dg24h
Lorsque je reçus enfin le quitus d’aller rejoindre l’effectif d’une des (...)
Lire la suite

Communiqué à l’endroit des béninois de l’extérieur dans le cadre du (...)

21 avril 2018 par Dg24h
Afin d’optimiser le recensement des Béninois résidant à l’extérieur en (...)
Lire la suite

Le point à mi-parcours de la lutte contre la cybercriminalité

21 avril 2018 par Dg24h
Les procureurs généraux, et le directeur de la Police Républicaine ont (...)
Lire la suite

Le Gouvernement rend les derniers hommages à l’Ambassadeur de (...)

20 avril 2018 par Dg24h
Une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères Aurélien (...)
Lire la suite

Des éléphants blancs au Lycée technique de Lokossa

20 avril 2018 par Dg24h
Au cours de ses visites sur le terrain pour constater de visu (...)
Lire la suite

Échange entre la Soneb et les associations de consommateurs

18 avril 2018 par Dg24h
La salle de conférence du centre de formation aux métiers de l’eau a (...)
Lire la suite

Plusieurs délégations reçues par le Président de l’Assemblée

18 avril 2018 par Dg24h
Ils étaient nombreux à taper à la porte de la deuxième personnalité de (...)
Lire la suite

17 directeurs d’écoles limogés pour mauvaises gestion des cantines (...)

18 avril 2018 par Dg24h
A peine les cantines scolaires ont été lancées que des détournements ont (...)
Lire la suite

Plusieurs personnes interpellées dans l’affaire des motos

17 avril 2018 par Dg24h
L’affaire relative à l’acquisition de 84 motos au ministère du Cadre de (...)
Lire la suite

Une commission de 10 membres pour la levée d’immunité

17 avril 2018 par Dg24h
Le processus pour la levée de l’immunité des députés Atao Hinnouho, (...)
Lire la suite

Un projet de loi sur la protection de la zone littorale en (...)

17 avril 2018 par Dg24h
Les travaux de la première session ordinaire de l’année 2018 ouverte (...)
Lire la suite

Direct Aid fait œuvre utile à Gah Marou et Kpari Sérou

17 avril 2018 par Dg24h
Une action sociale a été menée dans deux villages de Nikki ce week-end. (...)
Lire la suite

Un vent de destitution veut emporter le maire Alimiyahou de (...)

17 avril 2018 par Dg24h
Huit (08) conseillers sur les quinze (15) que compte la commune de (...)
Lire la suite

*L’essence ‘’kpayo’’ au cœur d’un autre incendie à Bohicon

17 avril 2018 par Dg24h
L’essence frelatée communément appelée « kpayo » a déclenché le feu ce (...)
Lire la suite

Jiles Sèdjro Yèkpè installé à la tête de l’agence pénitentiaire du (...)

16 avril 2018 par Dg24h
Le directeur général de l’agence pénitentiaire du Bénin, Jiles Sèdjro (...)
Lire la suite

Incendie au marché Dantokpa

16 avril 2018 par La Rédaction
Un incendie ravage en ce moment une partie du plus grand marché du (...)
Lire la suite

Patrice Talon aux côtés de ses pairs pour le règlement des (...)

16 avril 2018 par Dg24h
Ils sont 10 chefs d’Etat et de gouvernement à s’investir dans le but de (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires