vendredi, 22 mars 2019 •

217 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Entretien avec la Co-Porte-parole mondiale du Parlement francophone des Jeunes

« Les plus grands du monde viennent souvent de milieux défavorisés »




Esther Djossa, Administratrice d’action socioéducative et culturelle de formation, Co-porte-parole mondiale du Parlement francophone des Jeunes est l’une des jeunes mais influentes voix qui font la fierté du Bénin notamment à l’international. Elle fait le tour du monde depuis six mois (et ce pour un mandat de deux ans) pour porter la voix et les préoccupations de la jeunesse francophone éparpillée dans 84 pays sur les cinq continents. Esther Djossa a récemment participé aux côtés du président de l’Assemblée nationale à la 10e Conférence des Présidents d’Assemblées et de sections de la Région Afrique de l’APF. 24haubénin.info a reçu pour ses lecteurs la Béninoise qui porte la voix des jeunes francophones.

Quel est le rôle du Parlement francophone des Jeunes ?
Le Parlement francophone des jeunes (PFJ) a comme objectif principal de promouvoir la démocratie représentative et faire connaître le travail législatif tout en mettant en contact des jeunes venant de tous les horizons de la Francophonie à travers des simulations parlementaires des plus réalistes. Il vise par ailleurs à développer la formation civique et la solidarité francophone des jeunes et à susciter la création ou le renforcement de Parlements de jeunes dans les Parlements membres de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Vous êtes actuellement la Co-Porte-parole mondiale du Parlement francophone des Jeunes. Expliquez un peu le rôle que vous jouez.
Mon rôle est de représenter le PFJ au sein des instances de l’APF. C’est aussi de participer aux rencontres internationales sur les questions touchant les jeunes au sein de l’espace francophone, faire des lobbyings et des plaidoyers auprès des autorités parlementaires sur les préoccupations liées à la jeunesse

Vous avez participé récemment aux côtés du Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Me Adrien Houngbédji, à la dixième Conférence des Présidents d’Assemblées et de sections de la Région Afrique de l’APF. Dites-nous un peu ce en quoi a consisté votre participation à cette rencontre.
J’ai eu l’occasion de participer aux travaux des Présidents. J’ai échangé avec eux sur les sujets majeurs qui intéressent la jeunesse francophone notamment celle africaine. J’ai surtout insisté sur la question libyenne où nos frères et sœurs sont laissés en esclavage. Il est important que nos gouvernants en aient conscience et prennent les mesures nécessaires pour y mettre fin. C’est ce que j’ai plaidé au cours de cette dixième conférence à Lomé (Togo).

Vous participez en mai prochain à la rencontre de la Région Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui aura lieu à Praia, au Cap-Vert. En tant que Co-Porte-parole mondiale du Parlement francophone des Jeunes, que défendrez-vous à cette rencontre ?
Défendre non, mais je plaiderai pour des actions concrètes en faveur des jeunes en esclavage en Libye tout en proposant un projet pour la réduction du taux de chômage dans nos Etats africains afin de diminuer le taux de migration clandestine. C’est mon combat de l’année.

Pour le commun des Béninois ou même des Africains, ce genre de poste que vous occupez est souvent réservé aux enfants de riches ou de politiques. Répondez-vous positivement à cette manière de penser ?
Je suis fille d’un contrôleur de développement rural et d’une ménagère analphabète. Donc avec des moyens limités. Vous vous rendez donc compte que je ne suis issue des entrailles ni d’un homme ou d’une femme politique, ni d’un richissime. Cependant, j’ai eu droit à une éducation de base stricte et à la liberté d’association. Je remercie beaucoup mes parents pour cette opportunité qui m’a forgée. Je pense qu’au milieu de tous les à priori du monde, nous pouvons nous faire notre place si nous en avons la conviction et la volonté. Brisons donc les barrières psychologiques et avançons sans crainte. Les plus grands du monde viennent souvent de milieu défavorisés.

Quels sont vos projets après votre mandat de deux ans en tant que Co-Porte-parole mondiale du Parlement francophone des Jeunes ?
Je viens à peine de commencer mon mandat. J’ai encore un an et demi devant moi. Pour l’instant, je me concentre sur cela. Mais bien évidemment, je suis également présente dans d’autres organisations dans lesquelles je milite : le ROAJELF et l’Enfance missionnaire par exemple. Donc, au-delà de la Francophonie, je suis une militante au service de la communauté et des plus vulnérables. C’est un combat de vie que je poursuis et que je poursuivrai après mon mandat.

Quel appel avez-vous à lancer à l’endroit de la Jeunesse dont vous portez la voix ?
L’espoir est permis.

Propos recueillis par : Armel TOGNON

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

29 mars 2018 par La Rédaction


Plusieurs écoles interdites d’activités


22 mars 2019 par Dg24h
C’est à travers l’arrêté 2019-008 du 11 Mars 2019 que le ministre Karimou (...)
Lire la suite

Près de 6 milliards F pour subventionner les écoles primaires (...)


22 mars 2019 par Dg24h
L’Etat alloue un montant global de cinq milliards neuf cent (...)
Lire la suite

Le témoignage d’une vie consacrée à l’œuvre de Dieu


21 mars 2019 par Dg24h
C’est la consternation totale au sein de l’église catholique au Bénin. (...)
Lire la suite

Les OSC souhaitent l’installation à temps de la 8e législature


21 mars 2019 par Dg24h
Suite à la rencontre tenue ce mercredi 20 mars 2019, avec le chef de (...)
Lire la suite

Les enseignants du supérieur en sit-in ce jeudi


21 mars 2019 par Dg24h
Les enseignants du supérieur n’ont pas encore fini de manifester leur (...)
Lire la suite

Le faux procès contre Tiando et ses pairs


21 mars 2019 par Dg24h
C’est difficile de comprendre. Le procès fait à Tiando et son équipe est (...)
Lire la suite

Social Watch vulgarise sa plateforme destinée aux citoyens


19 mars 2019 par Dg24h
Du 18 au 22 mars 2019, Social Watch Bénin organise dans le cadre de la (...)
Lire la suite

Me Adrien Houngbédji rencontre diverses personnalités ce mercredi


19 mars 2019 par Dg24h
Dans le cadre des échanges qui se mènent en vue de l’organisation des (...)
Lire la suite

Le diplomate onusien Ibn Chambas reçu par Djogbénou


19 mars 2019 par Dg24h
Le président de la Cour constitutionnelle, le Professeur Joseph (...)
Lire la suite

Adido, première localité électrifiée et connectée


19 mars 2019 par Dg24h
Le projet d’électrification solaire photovoltaïque, un des projets phares (...)
Lire la suite

L’Upmb outille les journalistes sur les questions électorales


19 mars 2019 par Dg24h
Les journalistes sont informés de la gestion de l’information en période (...)
Lire la suite

4 matières dans 5 séries lancées au Bénin


18 mars 2019 par Dg24h
Les représentants des ministres de l’enseignement secondaire et celle du (...)
Lire la suite

’’On doit avoir une CENA indépendante des politiciens’’


17 mars 2019 par Dg24h
Processus électoral : Regard de la Cosi. Tel est le thème pour lequel le (...)
Lire la suite

Le premier moteur en marche pour vaincre le délestage


16 mars 2019 par Dg24h
Le premier moteur de la centrale thermique de Maria Gléta 2 a été (...)
Lire la suite

Les richesses culinaires du Bénin dévoilées au Maroc


16 mars 2019 par Dg24h
L’événement culinaire dénommé ‘’Rencontres Gastronomiques d’Agadir’’ qui se (...)
Lire la suite

La vérité sur le mouvement d’humeur des détenus


15 mars 2019 par Dg24h
Le Directeur Général de l’Agence Pénitentiaire du Bénin, Jiles Sédjro (...)
Lire la suite

MTN Bénin initie ”La semaine de l’Expérience Client”


15 mars 2019 par Dg24h
MTN Bénin ne cesse d’investir et d’innover. Des efforts se font au (...)
Lire la suite

Les détenus s’indignent contre la gestion du nouveau régisseur


15 mars 2019 par Dg24h
Tous les prisonniers à la prison civile de missérété refusent de regagner (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information