lundi, 17 juin 2019 •

331 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Affaire évacuations sanitaires

Le ministère de la santé s’explique sur le décès de Jean-Eudes Laourou




Le décès du jeune garçon Jean Eudes Laourou suscite de moult critiques à l’endroit du gouvernement depuis quelques jours. Et pour cause, l’interdiction des évacuations sanitaires en direction de l’Afrique du Sud. La directrice adjointe de cabinet, Eléonore Armande Gandjèto, sensible à cette situation qui affecte non seulement la famille éplorée mais beaucoup de citoyens, a apporté des clarifications, ce vendredi 25 mai 2018, au ministère de la santé, sur les démarches entreprises par les autorités sanitaires.

« Depuis quelques jours, les réseaux sociaux et certains médias font largement écho avec insistance, de la mort du petit Fèmi Jean-Eudes Laourou, décédé d’un cancer de sang », déplore-t-elle. Affecté par la situation, la directrice de cabinet présente au nom du ministère de la santé et des hautes autorités, les condoléances les plus sincères à la famille éplorée qui subit cette douloureuse épreuve. Mais elle pense « apporter quelques clarifications sur certaines informations distillées au sein de l’opinion et qui sont visiblement de nature à saboter les efforts qu’entreprend le gouvernement du président Patrice Talon pour assurer aux Béninoises et Béninois, l’assistance nécessaire à leur bien-être et à la préservation durable de leur santé ». Selon Mme Eléonore Armande Gandjèto, plusieurs actions ont été posées dans ce cadre. « Le Gouvernement du Bénin a mis tout en œuvre pour que l’enfant Fèmi Jean-Eudes Laourou recouvre durablement sa santé. Je n’en veux pour preuve que les actes ci-après posés par le ministère de la santé », soutient-elle. Ainsi donc, l’historique de sa situation est que « le 03 septembre 2015, le Conseil de santé a autorisé son évacuation sanitaire à l’hôpital Little Company Of Mary en Afrique du sud et les fonds nécessaires à cette évacuation ont été libérés ». L’enfant selon la directrice de cabinet a été donc évacué et soigné en Afrique du Sud. A plusieurs reprises, insiste-t-elle, « Fèmi Jean-Eudes Laourou a été en Afrique du Sud pour des contrôles ». Le grand coup reçu par la famille est finalement relatif à son non évacuation comme le commentent certains citoyens sur les réseaux sociaux.

Le grand coup

D’après la directrice de cabinet du ministre de la santé, « en dépit de la décision du gouvernement de surseoir aux évacuations sanitaires en direction de l’Afrique du Sud, le gouvernement béninois, conscient de l’état critique du petit Fèmi Jean-Eudes Laourou, a tout mis en œuvre pour que cet enfant continue à bénéficier des soins jusqu’à la consommation totale des frais de soins et d’hospitalisation versés auparavant à l’hôpital sud-africaine ». En dehors de la disponibilité des fonds pour le payement des frais de soins et d’hospitalisation, Mme Gandjèto soutient que l’enfant a bénéficié des rendez-vous du 22 Avril 2017 et du 20 Juin 2017. C’est à la suite de ces rendez-vous qu’il a été décidé du « montage d’un nouveau dossier médical en Décembre 2017 pour la continuité des soins en France afin de lui faire bénéficier du greffe de la moelle osseuse comme l’a recommandé le dernier avis de son médecin traitant au Bénin ». C’est à cette étape qu’en est le ministère au moment où les réformes sont survenues en Décembre 2017. « Des réformes qui ont conduit le gouvernement à contracter avec Paris Hospital Foundation (PHF) pour désormais, en collaboration avec la Direction Nationale de la Santé publique, gérer les évacuations sanitaires pour le compte de l’Etat béninois. Le dossier du petit Fèmi Jean-Eudes Laourou figure au nombre des tous premiers dossiers transmis à Paris Hospital Foundation par la Direction nationale de la santé publique », souligne-t-elle. Tous les acteurs et directions impliqués travaillent notamment « les services compétents de la Direction nationale de la santé publique en liaison avec Paris Hospital Foundation à finaliser le dossier, lorsque les réseaux sociaux ont commencé à relayer l’information sur le décès de l’enfant (…) », a regretté Eléonore Armande Gandjèto.
Pour la directrice de cabinet du ministère de la santé, « les réformes engagées ont pour but d’assainir le secteur des évacuations sanitaires, pour permettre aux citoyens qui en bénéficient, de pouvoir en jouir en toute sécurité sans être victimes de tracasseries diverses comme on le constatait par le passé. « Les réformes engagées dans le secteur des évacuations sanitaires visent surtout l’amélioration et la réduction des délais de traitement des dossiers qui étaient reconnaissons-le, effectivement longs », rappelle-t-elle. Tout en réitérant les condoléances à la famille éplorée, Mme Gandjèto soutient « qu’à aucun moment les services du ministère de la santé ainsi que PHF n’ont failli à leur devoir ».
Giscard AMOUSSOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 mai 2018 par Dg24h


Chasseurs et forces armées font la paix


16 juin 2019 par Dg24h
Les parties en conflit dans la commune de Tchaourou et environs (...)
Lire la suite

Akpro-Missérété abrite le lancement officiel des épreuves


16 juin 2019 par Dg24h
Les épreuves écrites de l’examen du baccalauréat, session de juin 2019 (...)
Lire la suite

Des centrales photovoltaïques à Bohicon, Parakou, Djougou et (...)


13 juin 2019 par Dg24h
Réuni ce jeudi 13 juin 2019, le gouvernement béninois a décidé de la (...)
Lire la suite

Un abri pour les policiers en charge de la sécurité de Boni (...)


5 juin 2019 par Dg24h
La situation que traverse l’ancien président Thomas Boni Yayi depuis (...)
Lire la suite

Plusieurs délégations au cabinet de Louis G. Vlavonou


5 juin 2019 par Dg24h
Le Parlement des jeunes du Bénin, le Réseau Africain des personnels des (...)
Lire la suite

L’Allemagne félicite le Bénin pour les réformes courageuses


1er juin 2019 par Dg24h
Au terme des consultations bénino-allemandes qui ont eu lieu les 29 et (...)
Lire la suite

Comment étendre le régime de retraite au secteur informel


29 mai 2019 par La Rédaction
L’hôtel Golden Tulip de Cotonou abrite depuis ce mercredi 29 mai 2019, (...)
Lire la suite

Le procureur fait le point de la situation


29 mai 2019 par Dg24h
Le procureur de la République, Mario Mètonou était en face de la presse (...)
Lire la suite

Le repreneur de l’IBB S.A sommé d’apurer 1.270.885.599 FCFA au profit de (...)


29 mai 2019 par Dg24h
Le compte rendu de la mise en œuvre des mesures découlant de la cession (...)
Lire la suite

La gestion du parc des véhicules et autres équipements de l’Etat (...)


29 mai 2019 par Dg24h
Le gouvernement a procédé à la relecture en Conseil des ministres ce (...)
Lire la suite

Les prix au titre du mois de juin


29 mai 2019 par Dg24h
En application du mécanisme d’ajustement, les prix à la pompe au titre du (...)
Lire la suite

Le compte rendu du 29 mai 2019


29 mai 2019 par Dg24h
Les membres du gouvernement se sont réunis ce mercredi 29 mai 2019 en (...)
Lire la suite

Claudine Prudencio saisit la main tendue du chef de l’État


29 mai 2019 par Dg24h
L’Udbn de Claudine Prudencio n’entend pas rester distante de la main (...)
Lire la suite

Le gouvernement lance une nouvelle vague pour les retardataires


29 mai 2019 par Dg24h
Le gouvernement dans sa vision de renforcer le système éducatif en (...)
Lire la suite

Les 12 candidats fixés sur le bulletin unique


28 mai 2019 par La Rédaction
Les candidats ont été invités dans la soirée de ce mardi 28 mai 2019 par (...)
Lire la suite

Bruno Amoussou dit avoir frôlé la mort le 1er mai dernier


27 mai 2019 par Dg24h
Le président du parti Union Progressiste (UP), Bruno Amoussou, au cours (...)
Lire la suite

Une mission d’observateurs félicite Louis Vlavonou


27 mai 2019 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale, Louis G. Vlavonou a reçu à son (...)
Lire la suite

Les autorités du Borgou procèdent au lancement officiel


27 mai 2019 par La Rédaction
Les candidats à l’examen du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information