samedi, 5 décembre 2020 •

321 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Journée mondiale contre l’hépatite 2020

Le message de Dre Matshidiso Moeti aux gouvernants africains




Le 28 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a célébré l’édition 2020 de la Journée mondiale contre l’hépatite. Pour la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dre Matshidiso Moeti, 300 personnes perdent la vie chaque jour des suites du cancer du foie et d’autres complications liées à l’hépatite B et à l’hépatite C sur les 71 millions atteints.

Pour lutter contre l’hépatite qui représente une menace pour la santé publique, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique appelle les gouvernants africains à investir pour un avenir sans hépatite en Afrique.
« Un avenir sans hépatite », c’est le thème retenu cette année pour célébrer l’édition 2020 de la journée mondiale contre l’hépatite. Un thème, qui souligne d’après Dre Matshidiso Moeti, toute l’importance de la prévention de la transmission mère-enfant de l’hépatite B et de l’intensification de la prévention, du dépistage et du traitement pour lutter contre l’hépatite B et guérir l’hépatite C.
Selon les spécialistes de la santé, l’hépatite B peut passer inaperçue pendant des années et avoir des conséquences dévastatrices. Mieux, les chiffres en la matière sont effroyables. « 300 personnes perdent la vie chaque jour des suites du cancer du foie et d’autres complications liées à l’hépatite B et à l’hépatite C sur les 71 millions atteints », déplore la directrice.

Une tueuse silencieuse à éradiquer

« La période d’infection la plus vulnérable se situe au cours du premier mois de vie et peut être prévenue par la vaccination contre l’hépatite B, précisément par l’administration d’une dose de naissance au cours des premières 24 heures de vie », rappelle Dre Matshidiso Moeti.
L’hépatite B reconnue comme étant la forme la plus répandue dans la Région africaine de l’OMS peut être évitée grâce au vaccin trouvé.
Mais, malgré le faible coût de la dose de naissance du vaccin contre l’hépatite B, seulement 13 pays africains l’ont introduit. « Ce qui est bien en-deçà de l’objectif de 25 pays fixé pour 2020 », regrette l’expert.
15 autres pays dont le Bénin ont lancé des plans nationaux de lutte contre l’hépatite. Le Rwanda et l’Ouganda ont mis sur pied des programmes nationaux de dépistage et de traitement de la maladie.
Pour réaliser le rêve d’une Afrique sans hépatite, les pays africains doivent s’impliquer davantage dans la lutte contre l’hépatite.

Les pays doivent investir pour protéger tous les nouveau-nés.
Or le fait d’atteindre une couverture d’au moins 90% dans la Région devrait largement contribuer à la prévention de plus de 1,5 million de nouvelles infections et de 1,2 million de décès par cancer du foie d’ici à 2035, a précisé la Directrice dans son message.
L’OMS collabore avec les pays et les partenaires pour accélérer les actions visant à réduire de 90% les nouvelles infections par les hépatites B et C et à réduire de 65% le nombre de décès liés à l’hépatite d’ici à 2030.
Pour l’atteinte de ces objectifs, « il est urgent d’introduire et de généraliser l’administration de la dose de naissance du vaccin contre l’hépatite B, de tirer le meilleur parti des infrastructures destinées à la lutte contre le VIH et la syphilis pour prévenir la transmission mère-enfant de l’hépatite et de veiller à ce que les mères aient accès aux services de dépistage et de traitement », insiste Dre Matshidiso Moeti, qui n’a pas manqué de remercier l’Organisation des premières dames d’Afrique pour son plaidoyer en faveur de la triple élimination de la transmission mère-enfant du VIH, de la syphilis et de l’hépatite B.
La pandémie de COVID19 une menace à la réalisation d’un avenir sans hépatite en Afrique !
Les personnes atteintes de l’hépatite courent le risque de développer la forme grave de la COVID-19.
« Au moment où nous luttons contre la COVID-19, les personnes qui présentent des complications liées à l’hépatite courent un plus grand risque de développer une forme grave de la COVID-19 et doivent continuer de bénéficier des services essentiels de prévention et de traitement de l’hépatite pendant la pandémie et au-delà », a déclaré la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.
Dre Matshidiso Moeti invite tous les gouvernants africains à investir dans la santé de leurs populations pour renforcer la prévention, le diagnostic et les soins de l’hépatite afin de sauver des vies. « Avec l’engagement politique des gouvernements et des partenaires, adossé sur des ressources financières et intégré dans une approche axée sur le renforcement des systèmes de santé, et avec des communautés informées et dotées des moyens d’action nécessaires, nous pouvons parvenir à un avenir sans hépatite », a-t-elle conclu.

J. M

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

29 juillet 2020 par Ignace B. Fanou




AAO EXTENSION DU BASSIN PORTUAIRE OUEST DU PORT DE COTONOU


5 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le Port Autonome de Cotonou, dans le cadre de l’exécution de son budget (...)
Lire la suite

Le Bénin enregistre un nouveau décès


4 décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Un nouveau décès lié à la pandémie du Covid-19 au Bénin selon les chiffres (...)
Lire la suite

Les candidats suppléants invités à la visite médicale lundi


4 décembre 2020 par Marc Mensah
Les candidats suppléants au concours de recrutement militaire au titre (...)
Lire la suite

Junior Natabou, l’homme de l’année


3 décembre 2020 par Marc Mensah
Exemple pour les jeunes en quête de réussite, Junior Natabou s’est (...)
Lire la suite

51 meilleures bachelières récompensées


3 décembre 2020 par Marc Mensah
La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (...)
Lire la suite

3015 cas confirmés, 133 sous traitement et 43 décès


1er décembre 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Bénin passe la barre des 3000 cas confirmés du Covid-19 selon les (...)
Lire la suite

L’Offe œuvre pour la complétude des données


29 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
L’Observatoire de la famille, de la femme et de l’enfant (Offe) a (...)
Lire la suite

Le décodeur HD de Canal+ à mille Francs CFA


29 novembre 2020 par La Rédaction
A l’orée des fêtes de fin d’année, Canal + casse le prix du décodeur HD. Du (...)
Lire la suite

Renforcement des capacités des acteurs impliqués dans le renseignement


26 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
Les cadres des secteurs de l’action sociale, de la santé, de la sécurité (...)
Lire la suite

LE NOUVEL ARRIVAGE Luxury Area !


24 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Hello chères clientes !!! LE NOUVEL ARRIVAGE Luxury Area ! (...)
Lire la suite

Magloire DATO publie La face cachée de Patrice Talon


24 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le journaliste et consultant en communication politique et (...)
Lire la suite

Les e-services disponibles au Bénin


24 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le gouvernement béninois a lancé plusieurs e-services publics dans le (...)
Lire la suite

Les acteurs non-étatiques font le bilan


23 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
Le Cadre de concertation des acteurs non-étatiques des secteurs eau et (...)
Lire la suite

L’OMS appuie la sensibilisation dans le Borgou


22 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
La célébration de l’édition 2020 de la Semaine mondiale pour un bon usage (...)
Lire la suite

Félix Iroko sera inhumé le 12 décembre


20 novembre 2020 par Marc Mensah
La famille du regretté Félix Iroko a décidé de sa date d’enterrement. (...)
Lire la suite

Les syndicats de la santé rappellent leurs revendications au (...)


19 novembre 2020 par
Le Chef de l’Etat a reçu le 11 novembre 2017 une délégation du collectif (...)
Lire la suite

18 militaires et policiers enfermés à Missérété


19 novembre 2020 par Marc Mensah
Des têtes continuent de tomber suite à l’évasion de deux détenus de la (...)
Lire la suite

Les manifestations lancées vendredi dans le Borgou


19 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
Le Borgou à l’instar des autres départements du Bénin, célèbre du 18 au 24 (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires