samedi, 20 octobre 2018 •

73 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Protection de l’environnement

La répression contre les sachets non biodégradables bientôt enclenchée




La répression de l’utilisation des sachets plastiques démarre en août prochain sur toute l’étendue du territoire national. Malgré le moratoire de six mois et le délai supplémentaire accordés aux usagers, les populations continuent avec les anciennes habitudes en attendant l’opération de répression.

L’usage des sachets plastiques s’observe toujours malgré l’existence de la loi n°2017-39 du 26 décembre 2017 portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation de sachets en plastique non biodégradables en République du Bénin. Au cours de la journée mondiale de l’Océan, célébrée le vendredi 8 juin dernier, les responsables du Ministère du Cadre de Vie et du Développement durable ont mis l’accent sur les dispositions de cette loi qui vont s’appliquer à tous les citoyens détenteurs de sachets plastiques. Mais en dépit de ce fait, toute la population n’est pas informée sur les contours de cette nouvelle loi.
Lors d’une sensibilisation initiée par la direction départementale du Cadre de Vie et du Développement durable du Mono et du Couffo, le directeur Gabin Aclombessi a affirmé que « Les populations utilisent les emballages plastiques tout en ignorant les impacts négatifs que cela produit sur l’environnement et la santé ». Il a évoqué dans un rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé, que 7 millions de décès ont été enregistrés en 2014 à cause de l’usage des emballages contrairement au VIH-SIDA, qui a enregistré 1,9 millions de décès.
C’est donc dans le but de pallier cette situation que l’Etat béninois, à travers son ministère, a introduit un projet de loi à l’Assemblée qui a été votée et promulguée. « Un moratoire de six mois est accordé pour prendre fin le 26 juin. Au-delà de cette date, une période est encore réitérée et prendra fin le 19 août prochain », avait-il signalé.

Les contours de la mesure

Martin Pépin Aïna, directeur général de l’environnement et du climat (DGEC) s’était prononcé sur les contours de la répression contre l’utilisation des sachets plastiques au cours d’une émission sur l’hebdo de Océan Fm. Il a expliqué comment cette opération va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national. « C’est à travers des descentes inopinées que le contrôle se fera sur le terrain. Les équipes de contrôle se rendront dans les centres commerciaux, les lieux de service et les espaces publics. La veille pour l’application de la loi qui est entrée en vigueur est assurée par les préfets de tous les départements du pays », avait précisé le DGEC. Pour chaque type d’utilisation, la loi a prévu des sanctions différentes.
Pour les importateurs et producteurs déclare-t-il, l’article 12 prévoit qu’ils auront à payer une amende de 5 millions à 50 millions de FCFA. Concernant les commerçants, l’amende est de 100 000 à 5 millions de francs CFA assortis d’emprisonnement de 03 à 06 mois. Les individus qui jettent les sachets dans les caniveaux et les ruelles, leur amende est de 25 000 à 1 million de francs CFA, en plus d’une peine d’emprisonnement de 03 à 06 mois. Les détenteurs de ces sachets ou ceux qui les cèdent frauduleusement paieront 10 000 à 500 000 FCFA comme amende. L’article 16 mentionne aussi que toute personne qui jette un sachet en plastique par-dessus bord des véhicules est punie d’une amende allant 5000 à 100 00 FCFA. Le propriétaire du véhicule par-dessus bord duquel les sachets en plastique est jeté est également puni d’une amende de 5000 FCFA. Le directeur de l’environnement a confié que les forces de l’ordre ont déjà reçu de fermes instructions et toute personne en infraction sera interpellée et traduite devant les tribunaux qui décideront de la peine. Et ce, après avoir payé l’amende correspondant à l’infraction. Les agents de la Police républicaine n’attendent donc que la fin du délai pour déclencher l’opération.

Les mesures prises par le gouvernement

Le taux de population informé des mesures prises pour entrer en possession des sachets bio dégradables est très faible. Dans les rues, les marchés, les habitués des sachets plastiques n’ont pas connaissance des mesures de rechange proposées par le ministère du Cadre de Vie et du Développement durable en remplacement des sacs en sachets plastiques.
Au ministère du Cadre de vie indique Pépin Aïna, le personnel est sensibilisé sur le sujet. Les travailleurs se sont débarrassés de tout sachet en plastique et reçoivent en échange des sacs biodégradables. Le DGEC renseigne que depuis peu 100 sachets plastiques sont échangés contre un sac en tissu et un autre biodégradable au ministère du cadre de vie et dans plusieurs organisations non gouvernementales. Cette opération d’échange n’est pas connue de tous et les populations ignorent comment entrer en possession de ces sachets biodégradables.

Akpédjé AYOSSO (Stag.)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

25 juillet 2018 par La Rédaction


Le statut spontané d’opposant politique n’est pas un obstacle à la (...)


19 octobre 2018 par Dg24h
Pour couper court à la rumeur selon laquelle les avocats de Sébastien (...)
Lire la suite

La nouvelle dynamique du gouvernement s’impose


19 octobre 2018 par La Rédaction
Localiser les politiques sectorielles du Ministère du Travail et de la (...)
Lire la suite

La mesure conservatoire contre La Nouvelle Tribune déclarée conforme à (...)


19 octobre 2018 par Dg24h
Réuni en séance ordinaire, ce jeudi 18 octobre 2018, la Cour (...)
Lire la suite

Les Écureuils ont enfin brisé le signe indien


16 octobre 2018 par Dg24h
Les Écureuils du Bénin ont réalisé l’exploit attendu par le public sportif (...)
Lire la suite

La construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè lancée en (...)


15 octobre 2018 par La Rédaction
Les travaux de construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses (...)
Lire la suite

Vers l’augmentation de la production des poissons


14 octobre 2018 par Dg24h
Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston (...)
Lire la suite

Patrice Talon reçu par le 1er ministre canadien


12 octobre 2018 par Dg24h
En marge des travaux du 17ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement (...)
Lire la suite

Les médias interpellés au respect de la loi


12 octobre 2018 par Dg24h
Plus de publicités relatives aux activités médicales dans la presse. (...)
Lire la suite

Un corps sans vie d’un bébé retrouvé dans un puits


12 octobre 2018 par Dg24h
Le corps sans vie d’un enfant a été retrouvé dans un puits au quartier (...)
Lire la suite

Des cabinets retenus pour le contrôle et la surveillance des (...)


11 octobre 2018 par Dg24h
Suivant le Conseil des ministres du 16 mai 2018, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Patrice Talon à l’ouverture des travaux à Erevan


11 octobre 2018 par Dg24h
Les travaux du XVIIe Sommet de la Francophonie ont démarré ce jeudi (...)
Lire la suite

Recrutement des cadres aux emplois de la chaîne des dépenses (...)


11 octobre 2018 par Dg24h
Le Conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre 2018, a décidé entre (...)
Lire la suite

Vers le transfert des étudiants en odontostomatologie d’Abomey-Calavi au (...)


10 octobre 2018 par Dg24h
Le Conseil des ministres de ce mercredi 10 octobre 2018, a pris une (...)
Lire la suite

Patrice Talon a pris le départ pour l’Arménie


10 octobre 2018 par Dg24h
Le Chef de l’Etat et une délégation du gouvernement sont partis de (...)
Lire la suite

Le procès Atao reporté au 23 octobre prochain


9 octobre 2018 par Dg24h
Prévu pour se tenir ce mardi 09 octobre 2018, le procès du député (...)
Lire la suite

Plusieurs décrets pour améliorer les conditions des enseignants du (...)


5 octobre 2018 par Dg24h
Le gouvernement du Nouveau départ a pris plusieurs arrêtés (...)
Lire la suite

Une cargaison de faux médicaments saisis à Kérou


5 octobre 2018 par Dg24h
La police républicaine a mis la main sur une cargaison de faux (...)
Lire la suite

Le dossier Ajavon renvoyé au 18 Octobre


4 octobre 2018 par Dg24h
Convoqué pour ce jeudi 4 octobre 2018 à la Cour de répression des (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information