mardi, 25 juin 2019 •

256 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Brouille autour du droit de grève

« L’encadrement ne vaut nullement le retrait », selon Moudachirou Bachabi




Le droit de grève retiré aux magistrats, aux travailleurs de la santé et aux paramilitaires était au centre des débats sur l’émission « 90 pour convaincre » de la radio nationale (Ortb) de ce dimanche 7 janvier 2018. Pour le Sg de la Confédération générale des travailleurs de Bénin, un des invités de l’émission, ce droit constitutionnel retiré aux travailleurs par le législateur est un « abus ». Moudachirou Bachabi précise que la Constitution définit les modalités de d’encadrement et non du retrait du droit de grève.

Selon le Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs de Bénin, qui condamne avec fermeté le retrait du droit de grève à certains secteurs, les principes de la démocratie sont en train d’être grelotés par le régime de la Rupture. Moudachirou Bachabi, accusant les députés d’être complices de la gestion autoritaire du président Talon affirme que par le vote de la suppression du droit de grève aux agents de la santé, de la justice et aux paramilitaires, l’Etat « veut ainsi ouvrir le chemin pour le ballonnement du droit syndical lui-même ». Un acte sur lequel, selon lui, les travailleurs ne se laisseront jamais faire. Pour lui, la Constitution a définit les modalités d’encadrement des grèves et non le retrait du droit de grève. « L’encadrement ne vaut nullement le retrait », a-t-il martelé en invitant le gouvernement à revoir sa copie et à respecter ses engagements vis- à-vis des travailleurs que de retirer ce droit démocratique, principe acquis à la Conférence des forces vives de la Nation.
Les députés de la septième législature ont modifié plusieurs textes et lois entre décembre 2017 et le 02 janvier 2018. Les amendements sont intervenus autour des dispositions de l’article 50 de la loi modifiant et complétant la loi n° 2015 -18 du 13 juillet 2017 portant statut général de la Fonction publique le jeudi 28 décembre 2017. Ces dispositions retirent le droit de grève aux fonctionnaires des secteurs de la santé, de la police républicaine et de même qu’au personnel judiciaire. La deuxième modification intervenue le mardi 02 janvier 2018 porte sur les dispositions de l’article 20 de la loi portant statut de la magistrature et retire le droit de grève aux magistrats en plus du reste du personnel judicaire. Les travailleurs des secteurs dont ce droit de grève a été retiré annoncent des mouvements de débrayage pour protester contre la mesure. Désormais, les regards sont tournés vers la Cour constitutionnelle, instance qui doit trancher sur la constitutionnalité ou non des modifications apportées à la loi définissant le statut général de la Fonction publique.
Boniface CAKPO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

7 janvier 2018 par Dg24h


Les Pays-Bas appuient le PAM avec 6,5 milliards FCFA


24 juin 2019 par Dg24h
Le Royaume des Pays-Bas a appuyé le Programme alimentaire mondial (PAM) (...)
Lire la suite

Babalola condamné à 10 ans de prison et 5 millions d’amende


24 juin 2019 par Dg24h
Les prévenus David Babalola et Azandossessi Franck impliqués dans le (...)
Lire la suite

Mètongnon et consorts condamnés à 5 ans de prison


24 juin 2019 par Dg24h
Après plusieurs reports, les inculpés du dossier de placement hasardeux (...)
Lire la suite

Les comptes bancaires de Banamè bloqués


24 juin 2019 par Dg24h
Après la descente de l’équipe de l’OPJ ce jeudi 20 juin, dans une église (...)
Lire la suite

Joseph Djogbénou en Egypte pour soutenir les Ecureuils


24 juin 2019 par Dg24h
Les Écureuils ne seront pas seuls cette fois-ci pour la Coupe d’Afrique (...)
Lire la suite

Un nouveau-né sauvé des latrines


24 juin 2019 par Dg24h
L’évènement s’est produit au cours de la semaine dernière à Kouti dans (...)
Lire la suite

Une solution béninoise à un problème béninois


22 juin 2019 par Dg24h
Les commentaires s’enfilent sur les réseaux sociaux. La libération de la (...)
Lire la suite

Boni Yayi doit enfin cesser ses agissements


22 juin 2019 par Dg24h
, Le chef de l’État, le président Patrice Talon a tenu promesse. 24 h (...)
Lire la suite

La rue de Boni Yayi ouverte à la circulation


22 juin 2019 par Dg24h
Aucun policier en faction devant le domicile de Boni Yayi à Cadjehoun. (...)
Lire la suite

Mtn-Bénin débourse 10 millions pour les 3 meilleurs projets (...)


21 juin 2019 par La Rédaction
La 13ème édition de « 21 Days of Y’ello Care » a pris fin ce vendredi 21 (...)
Lire la suite

Les mises en garde du procureur spécial


21 juin 2019 par Dg24h
A travers un communiqué en date de ce vendredi 21 juin 2019, le (...)
Lire la suite

Plusieurs dossiers à l’ordre du jour


21 juin 2019 par Dg24h
L’Agence principale de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de (...)
Lire la suite

Focus Bénin soutient les enfants défavorisés


21 juin 2019 par Dg24h
Venir en aide aux jeunes scolaires défavorisés et concomitamment (...)
Lire la suite

Un garçon retrouvé mort dans un puits


21 juin 2019 par Dg24h
Un drame s’est produit ce jeudi 20 juin 2019, dans la commune de (...)
Lire la suite

Trouble dans l’église Banamè suite à l’intervention de la police


21 juin 2019 par Dg24h
La descente de la police ce jeudi 20 juin, dans une église de Banamè à (...)
Lire la suite

Les explications du procureur sur les ‘’mesures coercitives’’


20 juin 2019 par Dg24h
Le procureur de la République près du tribunal de première instance de (...)
Lire la suite

Un pêcheur meurt par noyade


20 juin 2019 par Dg24h
Le nommé Richard, un jeune pêcheur ghanéen âgé de la trentaine environ a (...)
Lire la suite

Un candidat pique une crise de folie à l’examen du bac


20 juin 2019 par Dg24h
Les faits se sont produits à Akpro-Missérété dans le département de (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information