jeudi, 2 juillet 2020 •

451 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Communales 2020

Des journalistes font le bilan de la campagne médiatique




En raison de la pandémie du coronavirus, une campagne exclusivement médiatique a été retenue dans le cadre des élections communales et municipales 2020. Au cours d’une émission spéciale sur la télévision E-Télé ce lundi 25 mai 2020, plusieurs journalistes ont fait le bilan de cette campagne.

Dans le cadre de la campagne électorale, la Haac a pris une décision pour réglementer l’accès aux médias publics et privés. Pour l’ancien conseiller à la HAAC, Marie-Richard Magnidet, la décision porte sur « quelques extraits des différentes lois qui régissent la profession et d’autres quelques articles qui régissent notre code de déontologie ». Il ajoute que la décision a été prise en accord avec les associations faîtières. « La HAAC ne prend aucune décision par rapport à cette période sans associer les associations faîtières. C’est une manière de les inclure dans la régulation. L’objectif visé est d’amener les gens à éviter de poser certains actes. A des moments donnés, il faut canaliser les libertés. Sinon, on assistera à n’importe quoi. Le plus important est qu’on tire leçon de ce qui s’est passé », a déclaré l’ancien conseiller à la HAAC, Marie-Richard Magnidet. « (...) nous avons eu droit à une campagne réussie », a-t-il affirmé.
La HAAC dans une première décision a écarté la presse écrite de la campagne médiatique. Seules les radios les télévisions, le journal de service public la Nation et l’Agence Bénin Presse (ABP) étaient autorisés à couvrir la campagne médiatique. Il a fallu un plaidoyer des associations faîtières de la presse pour que la HAAC autorise 54 organes de presse.
Pour Constant Agbidinoukou, journaliste de l’ORTB à la retraite, « la HAAC ne voulait pas que la presse écrite participe à cette campagne au départ ». « (...) Ça fait 30 ans que nous avons lutté et exigé la liberté de presse. Ça n’a pas été facile. On a pris d’importants risques à la conférence nationale. Il faut qu’on permette à la presse de jouer son rôle », a-t-il souligné.

Des insuffisances notées dans la gestion

Constant Agbidinoukou s’est également prononcé sur l’organisation médiatique de cette campagne. « Il fallait organiser beaucoup plus de débats. Moi, ça m’a peiné. A mon avis, on a été très prudent. Les médias sont là pour informer, pour faire vivre la campagne. Qu’on prenne les candidats qui viennent sur les chaînes de télé pour qu’ils défendent les projets dont ils sont porteurs. Celui qui veut diriger Cotonou, qu’est-ce qu’il nous a dit durant la campagne ? Je vais changer la ville. Vous allez le faire comment ? C’est ce qui m’intéresse », a-t-il indiqué.
Un avis partagé par le journaliste Léonce Gamaï du média en ligne Banouto qui affirme : « (...) nous sommes restés à l’étape primaire de l’information ». « C’est juste des messages des partis qui sont plaqués dans les organes de presse écrite. Or, notre fonction est de questionner ces hommes politiques, ressortir les enjeux du développement dans les différentes communes, mettre en exergue les profils des candidats, aller même fouiller dans leur passé pour voir s’ils n’ont pas des cadavres dans leurs placards. Cela devait se faire à travers des débats », a-t-il soutenu. Sur les médias en ligne qui n’ont pas été pris en compte par la HAAC, le jeu est resté plus ou moins ouvert, a indiqué Léonce Gamaï.
Le journaliste Maurille Carlos de la radio Capp FM a aussi noté des insuffisances notamment l’interdiction faite aux organes de presse de négocier des contrats autres que ceux de la HAAC. « Par le passé, il y a un certain nombre d’acteurs qui viennent nous voir pour la couverture de la campagne. Cette fois-ci, on nous l’a interdite », a-t-il déploré.
La HAAC poursuit-il a même interdit « l’utilisation de certains genres journalistiques ». « On nous a dit que nos programmes communiqués à telle date ne doivent pas être modifiés lors de la campagne. On l’a fait, mais il y a à redire », notifie le journaliste Maurille Carlos.
D’après le président de la PADeM-Bénin, Basile Tchibozo, la campagne médiatique a été terne et fade. Il a aussi désapprouvé l’interdiction faite aux organes de presse de négocier d’autres contrats. « La décision prise par la HAAC devrait être mûrie avec toutes les associations des médias. Cela a été brusque », a-t-il dénoncé.

A.A.A

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 mai 2020 par Akpédjé Ayosso




Un homme se fait amputer la main gauche à Kalalé


2 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le sieur Matchou Tchoumon, âgé de la trentaine, ne pourra plus user de (...)
Lire la suite

Un militaire comptable condamné à 10 ans de prison


2 juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
10 ans de prison ferme pour le sieur Mohamed Zakari, militaire de (...)
Lire la suite

Des blessés graves dans un conflit foncier à Nikki


2 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Une bande de terre située dans l’arrondissement central de Nikki est (...)
Lire la suite

Talon invite les candidats au respect des consignes officielles


2 juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Le gouvernement béninois a pris toutes les dispositions sanitaires pour (...)
Lire la suite

L’autre chef d’accusation qui pèse sur Séverin Adjovi


2 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’ex maire de la ville de Ouidah, Sévérin Adjovi a été jugé par la Cour de (...)
Lire la suite

Voici les décrets pris en Conseil des ministres ce mercredi


2 juillet 2020 par Ignace B. Fanou
En Conseil des ministres ce mercredi 1er juillet 2020, le gouvernement (...)
Lire la suite

La loi relative au Code des Marchés publics transmis au parlement


1er juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le gouvernement réuni en session ordinaire du Conseil des ministres ce (...)
Lire la suite

Me Orounla se prononce sur le supposé Coup d’Etat


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement (...)
Lire la suite

Les prix de cession des intrants et d’achat de coton-graine (...)


1er juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Les prix appliqués sur les intrants de coton au cours de la campagne (...)
Lire la suite

L’huissier Bankolé condamné à 4 ans de prison


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Me Maxime Bankolé a été condamné par le juge du tribunal d’Abomey-Calavi (...)
Lire la suite

232 interventions et 20 décès la semaine écoulée


1er juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les sapeurs-pompiers sont intervenus la semaine écoulée plusieurs fois (...)
Lire la suite

Un premier cas positif à la Covid-19 à Djougou


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Le virus du Covid-19 circule activement au Bénin. La commune de Djougou (...)
Lire la suite

Deux hommes condamnés à 12 ans de prison


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Accusés de vol aggravé et association de malfaiteurs, deux hommes ont (...)
Lire la suite

Les mesures de protection civile renforcées


1er juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les membres du gouvernement réunis en Conseil des ministres ce mercredi (...)
Lire la suite

L’artiste Gbesso Wemeton n’est plus


1er juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Deuil dans le monde musical béninois. L’artiste Hounkpatin Adrien alias (...)
Lire la suite

Léhady Soglo et Sévérin Adjovi condamnés à la CRIET


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (...)
Lire la suite

« Respectez les gestes barrières, le coronavirus sévit et tue (...)


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Testée positive au Covid-19, Yolande Tohouegnon a bénéficié d’une prise (...)
Lire la suite

« J’ai passé trois jours difficiles qui m’ont vraiment inquiété (...)


1er juillet 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Bénin a un total de 1199 cas confirmés à l’infection au Covid-19 à la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires