dimanche, 8 décembre 2019 •

258 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Forum du 25eme anniversaire de l’Uemoa

Des échanges sur la circulation des personnes et le droit d’établissement




Dans le cadre du forum scientifique organisé par l’Uemoa à Ouagadougou au Burkina-Faso, des panels successifs ont eu lieu ce lundi 07 octobre 2019. Pour le compte de la première journée. Les participants à ce forum ont échangé sur des aspects relatifs aux réformes entreprises pour la libre circulation des personnes et du droit d’établissement ainsi que les actions à mener pour l’effectivité de circulation des personnes et d’établissement.

Le premier panel intitulé ‹‹ Accélération des réformes communautaires portant sur la libre circulation des personnes et du droit d’établissement››, a été animé par des personnalités d’expériences avérées. Il s’agit de Dr Cheikh Oumar BA, directeur Exécutif IPAR, président du Comité Exécutif du Réseau Think Tank UEMOA, Pr Wautabouna Ouattara, directeur général de l’intégration Africaine de la Côte d’Ivoire et S.E. Tertius Zongo, président Chair Sahel, ancien premier ministre du Burkina-Faso. Ce panel a permis au Pr Wautabouna Ouattara, d’exposer l’état de la mise en oeuvre des réformes de la période 2017 à 2018. A en croire le Pr Ouattara, le taux moyen de la mise en oeuvre des réformes est passé de 62% en 2017 à 69 % en 2018. En matière de gouvernance économique et de convergence, il est passé de 66% en 2017 à 68% en 2018. Les réformes sectorielles ont connu une progression de 10%, passant de 63% à 73%.

Au niveau des Etats, des améliorations sont notées.
Dans la mise en oeuvre des réformes, le Bénin a réalisé un taux de 80% en 2018 contre 64% en 2017. ‹‹ Ça veut dire que le Bénin a été un très bon exemple››, déclare-t-il.
Le directeur général de l’intégration africaine de la Côte d’Ivoire a aussi abordé les dispositions juridiques. Les dispositions génerales sont entre autres la facilitation à l’accès aux emplois, aux activités économiques, aux professions libérales. Quant aux dispositions spécifiques, il y a l’égalité des traitements des citoyens, l’institutionnalisation d’un visa unique Uemoa. Dans le traité de l’Uemoa rappelle-t-il, il est prévu des articles (91,92,93, 94, 95) relatifs au droit d’entrée dans les autres Etats membres, le droit de résidence, le droit à l’établissement et la libre circulation. Selon lui, les contraintes majeures en matière de libre circulation et des droits d’établissement sont entre autres : la faiblesse de la politique nationale à vocation intrégrationniste, la compétence exclusive de certains Etats pour des raisons d’ordre de sécurité, public ou sanitaire, le contrôle intempestive le long des corridors et des frontières. Les communicateurs se sont également penchés sur les questions relatives à la sécurité.

A lire aussi : Forum scientifique de l’Uemoa à Ouaga : Le dévelopement du commerce intra-régional au coeur des débats
A lire aussi : Pr Sall évoque les enjeux de l’intégration régionale en Afrique
A lire aussi : Abdallah Boureima lance les réflexions sur la libre circulation
A lire aussi : L’UEMOA, un exemple de modèle d’intégration réussie au plan africain

Des pistes de solutions pour une effectivité de circulation des personnes
Le deuxième panel sur ‹‹ les actions novatrices pour une liberté effective de circulation des personnes et d’établissement›› a été l’occasion pour les communicateurs de proposer des pistes de solutions.
Pour Sekou Tangara, directeur de l’information de Africable télévisions, les tracasseries le long des corridors routiers et des frontières ne sont pas une fatalité. Pour lui, la réponse est dans le respect de l’application des textes librement et solennellement adoptés par les Etats membres à travers notamment la directive N°08-2005 du Conseil des ministres de l’Uemoa relative à la réduction des points de contrôles routiers Etats de l’Uemoa. Il cite aussi la décision 15-2005 du Conseil des ministres portant modalités pratiques d’application du contrôle sur les axes routiers inter-Etats.

S.E. Salou Djibo, président de la Task Force sur le schéma de libéralisation de la CEDEAO, après avoir présenté les constats faits au terme des missions effectuées dans les 15 Etats membres de la CEDEAO, a proposé des pistes de solutions. Selon Salou Djibo, il faut revisiter le concept de frontière, gérer les flux à la frontière en améliorant l’efficacité des services au niveau des frontières et instaurer et combiner plusieurs systèmes d’évaluation et de contrôle.
Les panélistes ont dans leurs interventions évoqué diverses préoccupations et suggéré la mise en application des décisions relatives à la libre circulation des personnes et des biens.

Akpédjé AYOSSO (depuis Ouaga)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 octobre 2019 par La Rédaction


La commission de l’UEMOA rencontre les autorités du Bénin mercredi


6 décembre 2019 par La Rédaction
Dans le cadre de la 5ème Revue Annuelle des Réformes, Politiques, (...)
Lire la suite

4 milliards pour recruter 2000 jeunes


6 décembre 2019 par La Rédaction
Le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de (...)
Lire la suite

Plus de 20 personnes arrêtées dans les ghettos


6 décembre 2019 par La Rédaction
La Police a procédé mercredi dernier au démantèlement de plusieurs ghettos (...)
Lire la suite

Près de 2 milliards pour le CES


5 décembre 2019 par La Rédaction
Le trésorier du Conseil économique et social (CES), Claude Balogoun, a (...)
Lire la suite

Agbénonci rassure les députés sur la réouverture des frontières


5 décembre 2019 par La Rédaction
Les frontières nigérianes seront bientôt rouvertes selon le ministre des (...)
Lire la suite

Le commissariat victime d’actes de vandalisme


5 décembre 2019 par La Rédaction
Des actes de violence populaires ont eu lieu dans la nuit du mercredi (...)
Lire la suite

20 tonnes de riz incinérées par la douane béninoise


5 décembre 2019 par La Rédaction
Les agents de la douane béninoise ont détruit, mercredi 04 décembre (...)
Lire la suite

Près d’un 1 million dollars pour le Bénin et Lesotho


5 décembre 2019 par La Rédaction
Le Fonds africain pour le changement climatique (ACCF) a donné son (...)
Lire la suite

Plus de 27,9 milliards pour les Affaires étrangères


5 décembre 2019 par La Rédaction
Le chef de la diplomatie béninoise a présenté le mercredi 4 décembre 2019 (...)
Lire la suite

Le point de vue du Président Talon sur la soutenabilité de la (...)


4 décembre 2019 par La Rédaction
En prélude à l’ouverture des travaux de la session extraordinaire de la (...)
Lire la suite

Hommes et femmes en sont victimes au Bénin


3 décembre 2019 par La Rédaction
Dans le cadre de la campagne ‘’16 jours d’activisme contre les VBG’’ (...)
Lire la suite

Des entrepreneurs japonais explorent les opportunités d’affaires


30 novembre 2019 par La Rédaction
Une délégation d’investisseurs japonais a effectué deux jours de mission (...)
Lire la suite

Participation active du ministre Dona Jean-Claude Houssou


27 novembre 2019 par La Rédaction
Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou a pris part ce (...)
Lire la suite

Les délégations du Bénin, du Niger et du Nigéria en pourparlers


25 novembre 2019 par Dg24h
Une nouvelle rencontre tripartite entre le Bénin, Le Niger et le (...)
Lire la suite

Cinq malfrats présumés abattus à Hêvié


25 novembre 2019 par La Rédaction
Dans la matinée de ce lundi 25 novembre 2019, les éléments du (...)
Lire la suite

Angélique Kidjo nominée pour son album “Celia”


22 novembre 2019 par Dg24h
La star béninoise de la musique Angélique Kidjo a été nominée aux Grammy (...)
Lire la suite

Les usagers de la route sensibilisés sur l’excès de vitesse


22 novembre 2019 par Dg24h
Dans le but de réduire les taux d’accidents sur les axes routiers (...)
Lire la suite

Les performances énergétiques du Bénin se remarquent


22 novembre 2019 par La Rédaction
Les travaux de la revue du secteur de l’énergie exercice 2018 se sont (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information