lundi, 26 octobre 2020 •

425 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Mise en conformité des partis par rapport à la nouvelle charte des partis politiques

La Cour fixe le délai au 16 mars




La Cour constitutionnelle a rendu une décision ce vendredi pour statuer sur le recours relatif à la convocation du corps électoral. Elle fait suite à deux recours en inconstitutionnalité du décret N°2019-012 du 9 janvier 2019 portant convocation du corps électoral pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, 8ème législature. La décision précise que les partis politiques non à jour au 28 février ne pourront pas participer aux élections législatives du 28 avril 2019.

Les deux requérants notamment les sieurs Ismaël Gaétan SADODJOU, demeurant à Bassila, et Gérard GAHOUNGA, demeurant à Comé ont demandé à la Cour de déclarer inconstitutionnel le décret n°2019-012 du 9 janvier 2019 portant convocation du corps électoral pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, huitième législature.
Dans ses analyses, la Cour souligne que " Considérant que les requérants exposent que le décret portant convocation du corps électoral pour le 28 avril 2019 en vue de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, est contraire à la loi portant charte des partis politiques en ce qu’il ignore le délai de six (06) mois donné aux partis politiques, dûment enregistrés à la date d’entrée en vigueur de cette loi, pour se conformer aux nouvelles dispositions ; que cette loi ayant été promulguée le 17 septembre 2018, ce délai qui court jusqu’au 18 mars 2019, n’aurait pas expiré à la date de dépôt des candidatures à cette élection de sorte que les partis qui ne se seraient pas mis en conformité à cette date avec les nouvelles dispositions pourraient être exclus de la compétition électorale car le code électoral interdit toute modification et tout complément des listes de candidatures après leur dépôt sauf en cas de décès ; qu’ils sollicitent en conséquence de la Cour l’annulation du décret querellé et le report de l’élection ;
Considérant qu’en réponse, le Président de la République, par l’organe du Secrétaire général du Gouvernement, conclut à la jonction des deux procédures et au rejet des demandes d’annulation du décret et du report de l’élection projetée aux motifs d’une part, que la convocation du corps électoral doit intervenir quatre-vingt-dix (90) jours au plus tard avant la fin du mandat conformément à l’article 69 du code électoral et ne peut se situer au-delà du 14 février 2019 ; que la date du 28 avril 2019 fixée pour le scrutin qui se situe dans les soixante (60) jours précédant la date d’expiration du mandat en cours des députés selon l’article 244 du même code ne viole ni la loi ni la Constitution ; d’autre part, suivant les dispositions combinées des articles 239, 267 et 268 du même code électoral, seuls les partis politiques peuvent présenter des candidats à l’élection des députés (...)››.
La Haute juridiction après examen des recours et au vue des dispositions de la constitution souligne que le mandat des députés de la législature en cours, ayant pris effet le 16 mai 2015 prend fin le 15 mai 2019 ; qu’il en résulte que la convocation du corps électoral pour le 28 avril 2019 a respecté les dispositions visées et n’est donc contraire ni à la loi ni à la Constitution.
La Cour rappelle que l’organisation des élections à bonne date est un principe à valeur constitutionnelle auquel il ne saurait être opposé de dérogation que dans des cas de force majeure ;
Que l’article 56 alinéa 2 de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin selon lequel « ils (les partis politiques dûment enregistrés) disposent d’un délai de six mois pour se conformer aux nouvelles dispositions. Passé ce délai, ils perdent leur statut juridique. », ne constitue pas un cas de force majeure ; que combiné avec l’article 46 alinéa 4 du code électoral suivant lequel « aucun ajout de pièce, aucun ajout ni suppression de nom et aucune modification ne peut se faire après le dépôt, sauf en cas de décès, lorsqu’il s’agit d’un scrutin de liste » son article 50, selon lequel « tout report de la date des élections est interdit. En cas de force majeure, le report de date ne peut être fait qu’après une consultation de toutes les forces politiques engagées dans l’élection concernée et sur décision de la juridiction compétente », implique que si tout parti politique dûment enregistré avant la promulgation de ladite loi a jusqu’au 16 mars 2019 à minuit pour accomplir les formalités de mises en conformité, ceux qui envisagent de présenter des candidats à l’élection des députés à l’ Assemblée nationale aux élections législatives du 28 avril 2019 doivent, pour être conformes au code électoral, avoir accompli cette mise en conformité à la date fixée pour le dépôt de la liste des candidats par la production d’un certificat de conformité aux dispositions de la Charte des partis politiques délivrée par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.
Après toutes les analyses, la Cour décide :
Premièrement : Le décret n°2019-012 du 9 janvier 2019 portant convocation du corps électoral pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, huitième législature n’est contraire ni à la constitution, ni à la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin ;
Deuxièmement : En l’état, la demande du report des élections législatives fixées au 28 avril 2019 est rejetée ;
Troisièmement : Les partis politiques dûment enregistrés avant la promulgation de loi la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin ont jusqu’au 16 mars 2019 à minuit pour accomplir les formalités de conformité à la charte ;
Quartrièmement : Les partis politiques qui envisagent de présenter des candidats aux élections législatives doivent se conformer aux dispositions de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin à la date fixée pour le dépôt de la liste des candidats par la production d’un certificat de conformité aux dispositions de la charte des partis politiques délivré par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

G. A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 février 2019 par Judicaël ZOHOUN




Plusieurs magistrats prennent la toge


24 octobre 2020 par Marc Mensah
Le Ministère de la justice et de la législation a procédé, vendredi 23 (...)
Lire la suite

Pas de commerce autour du parrainage


23 octobre 2020 par Marc Mensah
La vice-présidente de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) (...)
Lire la suite

Un député veut savoir le montant du parrainage


22 octobre 2020 par Marc Mensah
Un élu peut-il marchander sa signature dans le cadre du parrainage à la (...)
Lire la suite

‘’Les Démocrates’’ font des propositions à la Cour Constitutionnelle


19 octobre 2020 par Marc Mensah
Une délégation de ‘’Les Démocrates’’ était ce lundi 19 Octobre 2020 au (...)
Lire la suite

« ‹‹ Il faut reconnaître qu’il y a un effort qui a été fait » (...)


19 octobre 2020 par Akpédjé Ayosso
Reçu sur la radio Capp Fm ce lundi 19 octobre 2020, le secrétaire (...)
Lire la suite

Modeste Toboula contredit Boni Yayi


19 octobre 2020 par Marc Mensah
Dans une publication sur sa page Facebook, l’ancien président Boni Yayi (...)
Lire la suite

Les députés disent ‘’Oui’’ à une hausse du budget 2020 de 9,1%


16 octobre 2020 par Marc Mensah
Le budget général de l’Etat, exercice 2020, a été remanié en raison de la (...)
Lire la suite

Marc Hermanne Araba nommé Ambassadeur à l’ONU


14 octobre 2020 par Marc Mensah
Le conseil des ministres du mercredi 14 Octobre 2020 a procédé à six (...)
Lire la suite

Des membres fondateurs démissionnent de Moele-Bénin


13 octobre 2020 par Marc Mensah
Le parti Mouvement des Élites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (...)
Lire la suite

Ce que pense Mathias Hounkpè du parrainage


7 octobre 2020 par Marc Mensah
Le politologue Mathias Hounkpè a donné des orientations face à la (...)
Lire la suite

Voici le contenu du formulaire du parrainage


7 octobre 2020 par Marc Mensah
A six mois de l’élection présidentielle de 2021, le formulaire du (...)
Lire la suite

Les 30h de masse horaire en débat à la Présidence ce jeudi


6 octobre 2020 par Marc Mensah
Le Président de la République a accédé à la demande des confédérations et (...)
Lire la suite

« Les propos de Patrice Talon appellent ses prédécesseurs à la modération (...)


1er octobre 2020 par Marc Mensah
Le ministre de la communication, porte parole du gouvernement, a réagi (...)
Lire la suite

Une centaine de nominations dans 3 ministères


30 septembre 2020 par Marc Mensah
Une certaine de nominations a été prononcée en conseil des ministres de (...)
Lire la suite

La Cena met le parrainage sous anonymat


30 septembre 2020 par Marc Mensah
Les représentants des partis politiques UP, BR, FCBE, PRD, PER, FCDB, (...)
Lire la suite

COMMUNIQUE DE PRESSE DU BLOC REPUBLICAIN


27 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Conformément à son Agenda, le Bloc Républicain a tenu le samedi 26 (...)
Lire la suite

Le message du Président Talon aux acteurs de l’école


27 septembre 2020 par Marc Mensah
L’école rouvre ses portes ce lundi 28 septembre 2020. En prélude à la (...)
Lire la suite

60 membres fondateurs abandonnent ‘’Les Démocrates’’


27 septembre 2020 par Ignace B. Fanou
Des abandons au sein du parti ‘’Les Démocrates’’ en constitution au Bénin. (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires