jeudi, 15 avril 2021 •

229 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Réhumanisation de l’homme en 2021




(Par Roger Gbégnonvi)

​Masqués, nous sortons de 2020. Masqués, nous entrons en 2021. Inhumain. Et le bon sens nous commet à la tâche de rétablir l’humain. Hors masque. En proximité et convivialité. Nous réhumaniser de toute urgence, alors même qu’épidémiologistes et infectiologues ne nous promettent pas pour les douze mois à venir les roses de Sainte Thérèse de Lisieux, mais les épines de la couronne de douleur du Christ en croix. Pire qu’en 2020. Il nous faut donc cultiver une détermination hors norme pour entrer en réhumanisation, alors même que le laboratoire burkinabé qui, après moult essais cliniques réussis, vient de certifier l’efficacité et l’innocuité de l’Apivirine, subit les foudres de la Grande Médecine et de la Grande Pharmacie avec menace de poursuites judiciaires. Parce que le Bénin avec son Apivirine pour contrer la pandémie, Madagascar avec son Covid-Organics pour contrer la pandémie, font sourire les savants au long cours, au motif que « de la Galilée, il ne sort point de prophète » (Jn., 7/52), et qu’on ne saurait ajouter foi aux trouvailles de ces bantoustans accusés d’office de chanter faux, alors même qu’ils chantent sans doute juste avec leurs potions nouvelles et scientifiques émanées de la phytothérapie millénaire des bonnes grands-mères d’Afrique. Mais les Béninois peuvent se révéler surprenants. Voilà un peuple qui, alors même que ses poulaillers atteignent rarement la taille d’une niche ou d’une voiture 2CV, tient pour intelligent et sensé, quand on a perdu un cheval, d’aller le chercher aussi dans le poulailler, sous prétexte que, en situation de détresse, l’on ne sait pas à l’avance où se cache le salut.
​Or donc, il est au Bénin un bourgeon d’espérance pour notre réhumanisation en 2021 : c’est une enquête scientifique voulue par l’autorité compétente, et dont les résultats sont scellés afin que les Béninois ne se lassent pas sur le chantier mondial des gestes-barrières déshumanisants. L’enquête révèle que 75% des Béninois testés positifs au Covid-19 travaillent sous climatiseur et roulent souvent en voitures climatisées ; ils vivent donc en vase clos refroidi. De ce fait, dit-on, ces mal-ensoleillés accuseraient un important déficit en vitamine D, fournie à profusion par le soleil accueilli à ciel ouvert, à l’air libre. Cette vitamine D serait, dit-on, un antidote puissant au Covid-19. Assertion confortée par le fait que, depuis le mois de décembre 2020, avec l’arrivée de l’harmatan et son vent sec et froid qui atténue de beaucoup les ardeurs du soleil, le Covid-19 connaît un regain de vie dans le Département du Borgou où l’harmatan se fait plus glacial qu’ailleurs au Bénin. L’on dit aussi que, dans l’hémisphère nord de la planète, l’hiver serait propice au Covid-19 à cause de la raréfaction du soleil. Il est dès lors possible d’établir que le soleil, protecteur de toute vie sur la terre, est capable d’en découdre avec le Covid-19, destructeur de la vie de l’homme. De par sa teneur en vitamine D seulement ou en quelque chose d’autre encore ? Chercher et trouver.
​S’il avait été évident que l’ensoleillement des corps était le seul remède au Covid-19 et à ses mutations, le Bénin aurait donné le coup d’envoi de notre réhumanisation. Mais il reste vrai que les résultats de son enquête constituent une piste à explorer, sans doute, un bourgeon à observer, sans doute. Comme il reste vrai que la tâche à faire pour notre réhumanisation requiert de tout chercheur le décuplement du regard qui lui est, en principe, familier : « Creusez, fouillez, bêchez : ne laissez nulle place / Où la main ne passe et repasse », conseille aujourd’hui encore La Fontaine. La tâche de notre réhumanisation requiert de tout chercheur le décuplement de l’attention qui lui est, en principe, familière : « Ecoute les autres, /Même les plus ennuyeux et les plus ignorants. / Eux aussi ont quelque chose à dire », conseille aujourd’hui encore l’auteur inconnu de DESIDERATA. La seule tâche qui requière la réflexion et l’action de tous en 2021, c’est la réhumanisation de l’homme.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN




Une immigrée africaine devenue lesbienne malgré elle (Par Aliou (...)


27 mars 2021 par Judicaël ZOHOUN
Elle est vient d’un pays musulman où l’homosexualité est vue comme une (...)
Lire la suite

Controverses sur la prolongation du mandat présentiel et le parrainage (...)


12 mars 2021 par Judicaël ZOHOUN
Résumé Cet article examine les risques d’instabilité liés à la situation (...)
Lire la suite

Veille d’élection au Bénin


6 mars 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Veuillez ne pas vous fier à ma djellaba. Simple tenue de camouflage. (...)
Lire la suite

Étudiants étrangers, victimes collatérales COVID-19 : Suggestions de (...)


12 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
Dans les deux sens du terme les étudiants étrangers sont des victimes (...)
Lire la suite

POURTANT, UNE PORTE DE SORTIE, HONORABLE POUR TOUS,​EST LA


8 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
« SUBLATA CAUSA, TOLLITUR EFFECTUS » = LA CAUSE SUPPRIMEE, L’EFFET (...)
Lire la suite

Lumière du Covid-19 sur l’homme dans sa relation à l’autre


6 février 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Car les mesures-barrières contre le Covid-19 ont valeur de (...)
Lire la suite

La révolution des Hobbits - Pourquoi ils vont conquérir le (...)


24 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Philippe de Roux est un entrepreneur social. Après des études de (...)
Lire la suite

Paroles à éviter pour s’élever avec le Bénin


16 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Il est des paroles qui détruisent, et l’on se détruit soi-même d’abord à (...)
Lire la suite

TALON II S’IMPOSE


12 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Moukaram A.M. BADAROU Le mandat du Président de la République tire à (...)
Lire la suite

Cinq hommes qui disent la fin de l’homme


26 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le but de la vie, la fin de l’homme, c’est la (...)
Lire la suite

RETOUR DE LECTURE...


24 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Il y a 21 ou 22 ans, en 1999 ou 1998, je ne me rappelle plus (...)
Lire la suite

Comment nous avons tout perdu en 2020


12 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« Les curieux événements qui font le sujet de (...)
Lire la suite

Emigration clandestine : BRING BACK OUR BOYS ! Ils sont violés, vendus (...)


16 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Partie 2 (Par Aliou TALL) Pour les migrants africains, l’enfer (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut dire aux jeunes Béninois


14 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Jeunes Béninois à qui leurs vieux parents encore (...)
Lire la suite

Emigration clandestine : l’Afrique c’est dur, mais vous n’êtes pas des (...)


11 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Aliou TALL) Ceux qui encouragent les jeunes africains sur les (...)
Lire la suite

Et pourtant Lionel Louis ZINSOU a raison


9 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans un pays où la politique est galvaudée et se fait en silence si non (...)
Lire la suite

L’agroécologie, une opportunité pour transformer les systèmes (...)


7 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les experts voient une opportunité unique de transformer les systèmes (...)
Lire la suite

Ah cette malédiction du troisième mandat !


6 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Tristesse du peuple béninois à la vue des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires