samedi, 15 août 2020 •

342 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Ouverture du dialogue politique

Patrice Talon appelle au réalisme, à la solidarité, à la cohésion




Ouvert ce jour au palais des congrès de Cotonou, le dialogue politique initié par le chef de l’Etat a été effectif. Tous les partis invités ont répondu présents sauf DUD de Valentin Houdé.
Le chef de l’Etat a d’abord dit sa satisfaction pour la présence effective des partis conviés. Pour lui, cela témoigne de leur amour et de leur disponibilité pour notre cher pays.

« Notre rencontre de ce jour, loin d’être le signe d’un quelconque stress de notre démocratie, s’apparente à mon sens, à une exigence de check-up quand survient une quinte de toux d’une résonnance inhabituelle », a déclaré Patrice Talon. Il explique que « Notre système partisan était devenu nuisible pour notre pays, tel un ongle incarné dans l’orteil ». « Fallait-il le tailler avec courage dans la douleur ou ne rien faire au préjudice indéfini du bien-être ? », se demande le chef de l’État.
Le président de la République rappelle que c’est avec honneur et responsabilité que ‹‹ la 7ème législature de notre pays a vaincu la fatalité en réformant notre dispositif partisan par le vote à la quasi-unanimité de ses députés toutes tendances confondues, d’une nouvelle charte des partis politiques et d’un nouveau code électoral pour répondre à notre besoin unanime d’assainissement ». Malheureusement sa mise en œuvre a laissé des écueils. « A la mise en œuvre de ces lois…, nous nous sommes déchirés au point de compromettre notre cohésion. Nous, acteurs politiques, avons semé à notre propre égard, le doute, la méfiance et la défiance dans l’esprit de nos concitoyens », déplore Patrice Talon.
Pour le chef de l’Etat, « Si les évènements des mois d’avril, de mai et juin n’ont pas remis en cause le processus démocratique de notre pays, encore moins son édifice républicain, ils auront néanmoins révélé une certaine inadéquation entre l’idéal unanimement partagé et notre capacité à nous adapter tous aux exigences de cet idéal ».
« Notre pays nous appelle au réalisme, à la solidarité, à la cohésion », en appelle-t-il. Patrice Talon souligne que « Aussi indiqués qu’ils puissent paraître, notre charte des partis politiques et notre code électoral nous ont causé du tort, parce que bon nombre d’entre nous, à la mise en œuvre, ne s’y sont pas retrouvés ». C’est donc important de se rassembler pour le dialogue. « Aussi apparaît-il désormais pertinent que les acteurs politiques se retrouvent pour apprécier leur application, réfléchir et échanger sur les adaptations possibles à y apporter en vue d’une meilleure et réaliste organisation de l’espace politique et de la compétition politique, permettant le renforcement de l’unité nationale et de la concorde, tout en préservant l’indispensable assainissement des pratiques politiques », a expliqué le chef de l’Etat.

A lire aussi : Dialogue politique au Bénin : Patrice Talon salue la volonté manifeste de la 7ème législature
A lire aussi : Dialogue politique : FCBE présent, DUD absent
A lire aussi : Message du Chef de l’Etat à l’ouverture du Dialogue Politique
A lire aussi : Dialogue politique : Le PRD expose ses propositions à travers un mémorandum

’’ Réformer notre modèle pour l’adapter à nos besoins de bonne gouvernance’’

« C’est convaincu de cet idéal que j’ai convoqué les présentes assises dédiées au Dialogue Politique ainsi que je m’y suis engagé le 20 mai dernier devant notre peuple, puis réitéré le 15 juillet, lors de ma rencontre avec certains responsables politiques », a souligné le président de la République.
Il ajoute que « Le dialogue politique auquel je vous convie trouve sa justification dans la volonté de notre peuple de voir ses acteurs politiques se hisser à la hauteur des défis qu’imposent la construction de l’Etat et la consolidation de la nation ». Ceci, « s’inscrit dans mon souci permanent d’associer les acteurs politiques à la recherche des compromis aux questions politiques essentielles, notamment électorales, dont la résolution est indispensable à notre cohésion et à notre marche vers le progrès », a-t-il souhaité.
A en croire Patrice Talon, la « finalité réside dans les recommandations responsables qu’il vous appartiendra de formuler à mon endroit ». Et pour cela, il se dit « convaincu que la foi qui vous anime et l’engagement politique responsable qui est le vôtre, nous permettront de trouver les solutions qui renforcent davantage nos institutions et les éloignent de toutes les formes de perversion et de régression ». « Nous savons tous et il n’est pas superflu de le rappeler ici ce matin, que pour mettre fin aux pratiques qui retardent son développement et créer les conditions de la prospérité en vue d’offrir de meilleures conditions de vie à ses enfants, notre pays a besoin de réformes d’envergure, telle que la réforme du système partisan », a indiqué le chef de l’Etat.

Par ailleurs, il fait comprendre que « le système partisan tel qu’institué, perçu et pratiqué depuis 1991, ne fournit pas toujours les moyens politiques de résilience aux défis institutionnels, économiques et socio-politiques ». « Il peine surtout à mobiliser durablement en nombre suffisant dans des ensembles homogènes, les ressources politiques qualitatives nécessaires à la performance de l’Etat dans la réalisation de ses missions essentielles », a-t-il déploré. Néanmoins il se demande si « L’intérêt n’est-il pas élevé de réformer notre modèle pour l’adapter à nos besoins de bonne gouvernance, à travers l’instauration de règles contraignant à la constitution de grands ensembles politiques sains, animateurs exclusifs de la compétition politique ? ».
G.A.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

10 octobre 2019 par La Rédaction




Des candidats FCBE à Parakou étaient inéligibles


13 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
Après l’invalidation du siège d’Ousmane Traoré au conseil municipal de (...)
Lire la suite

Le Chef du 1er arrondissement décédé


12 août 2020 par Ignace B. Fanou
Le chef du 1er arrondissement de Parakou vient de rendre l’âme. Chabi (...)
Lire la suite

Des jeunes soutiennent Talon pour un mandat bis


10 août 2020 par Ignace B. Fanou
Réunis au sein de la Ligue des Jeunes pour l’Émergence de la Commune de (...)
Lire la suite

Eustache Akpovi remplace Jonas Gbènameto à la Haute cour de (...)


29 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Comme annoncé, les députés ont procédé à l’élection du remplaçant de Jonas (...)
Lire la suite

Les représentants du parlement au Cos-Lépi désignés


29 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Par 75 voix pour, un contre et zéro abstention, les députés Lambert (...)
Lire la suite

Des personnalités adressent un Manifeste aux autorités du (...)


26 juillet 2020 par Ignace B. Fanou
Des personnalités résidant au pays et de la diaspora viennent de créer (...)
Lire la suite

L’opposition peut avoir le parrainage de députés et maires rassure J. (...)


6 juillet 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans un entretien accordé à la presse, le bâtonnier Jacques Migan a (...)
Lire la suite

Ils perdent leur droit de participer à la présidentielle (...)


22 juin 2020 par Ignace B. Fanou
La Cour constitutionnelle du Bénin à travers une décision du jeudi 18 (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut retenir de l’Atelier du parti Bloc Républicain


22 juin 2020 par Hubert Marcel Houéto
COMMUNIQUE FINAL DE L’ATELIER DE BOHICON Le Bloc Républicain a (...)
Lire la suite

L’installation des CA bloquée en raison d’irrégularités


16 juin 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les chefs d’arrondissements (CA) désignés pour siéger dans certains (...)
Lire la suite

Aboubakar Yaya entend instaurer une gestion rigoureuse


13 juin 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le nouveau maire de la commune de Parakou, Aboubakar Yaya au moment de (...)
Lire la suite

Armand Gansè quitte son poste pour la Sogema


11 juin 2020 par Ignace B. Fanou
Armand Gansè n’est plus le premier adjoint au maire de Bohicon. Le (...)
Lire la suite

O4 femmes élues sur 77 maires


9 juin 2020 par Ignace B. Fanou
Les élections communales et municipales du 17 mai 2020 ont montré que (...)
Lire la suite

Rufino d’Almeida installé dans ses fonctions


9 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Le nouveau maire de la commune de Bohicon a pris officiellement (...)
Lire la suite

Les passations de service prennent fin ce mardi


9 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
A travers une correspondance en date du 8 juin, le ministre de la (...)
Lire la suite

Rufino d’Almeida, un maire pas comme les autres


8 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Me Rufino d’Almeida est désormais le nouveau maire de la commune de (...)
Lire la suite

François Zannou-Agbo remplace Roland Dah Hefa


8 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Le parti Bloc Républicain (BR) a désigné ce lundi 08 juin 2020, le (...)
Lire la suite

Ibidon Firmin Akpo reconduit maire de Ouèssè


8 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
L’installation du conseil communal de Ouèssè a eu lieu ce lundi 08 juin (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires