vendredi, 25 septembre 2020 •

231 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Paradoxe du prêtre béninois en France




(Par Roger Gbégnonvi)

​En vérité, il s’agit de tout prêtre d’Afrique francophone incardiné en France, c’est-à-dire devenu membre à part entière du clergé français, sous la juridiction de l’évêque français de son diocèse, dans cette France dont les « prêtres meurent et ne sont pas remplacés », où « le nombre de catholiques ‘‘pratiquants réguliers’’ est devenu marginal (entre 2 et 4% aujourd’hui [2018], contre 25% en 1960). » Mais de focaliser sur le Bénin permet d’illustrer le paradoxe aujourd’hui d’une situation transposable, par exemple, sur Madagascar.
​Prenons deux dates. En 1861 arrive au Bénin le premier missionnaire, un vrai, pas un aumônier des bateaux négriers. En 1928 est ordonné le premier prêtre béninois. De 1861-1928 à aujourd’hui, le Bénin s’est-il approprié « le dépôt de la foi » de sorte que des prêtres béninois puissent le restituer dans sa densité à la France qui l’a reçu et mûri avec les autres nations d’Europe pendant près de deux mille ans ? Car la foi est une affaire de transmission et pas de récitation. Question donc de légitimité du prêtre africain en France. Deux autres dates. Le 23 juillet 1981, Jean-Paul II, souffrant, fait du cardinal béninois Bernardin Gantin son légat au 42ème congrès eucharistique international de Lourdes. Au moment de l’homélie, arrêt soudain du système de sonorisation. Ici et là on y a vu une panne délibérée pour « faire taire ce Nègre » qui ose s’adresser aux Français au nom du Pape. Le 13 janvier 1995, obéissant au même Souverain Pontife, le même cardinal retire à Mgr Jacques Gaillot son siège d’Evreux. Suite à cela, le prélat béninois essuya des salves de lettres venues de France agonir et remettre à sa place « ce Nègre qui doit tout à la France ». Effaré, un de ses prêtres, Alphonse Quenum, historien, fit un autodafé des valises d’injures pour innocenter l’Eglise universelle. De 1981-1995 à aujourd’hui, les Français ont-ils apaisé leur regard sur l’Africain de sorte qu’un Béninois, curé d’une paroisse de France, puisse aux Français « annoncer la bonne Nouvelle du Salut » ? Question donc de crédibilité du prêtre africain en France.
​Un Juif catholique a été archevêque de Paris. Il a même obtenu qu’on dise à ses obsèques le « Chema Israël ». Imagine-t-on aujourd’hui un prêtre africain évêque du diocèse le plus obscur de France ? Il est certain qu’il sera perçu et rejeté par les fidèles résiduels comme un vil usurpateur. Qu’on l’utilise à rabâcher le dogme, d’accord ! Mais que le Pape ne s’y trompe pas : la cathèdre de la cathédrale est réservée à un Français de France. Fût-il juif.
​La France s’est déchristianisée, c’est sûr. Pour diverses raisons, les Français estiment aujourd’hui qu’ils ont bien mieux à faire que d’aller remplir les églises. Les séminaires se vident. Pour autant on ne doit pas laisser croire que la foi catholique française est un arrangement aujourd’hui en panne auquel un prêtre africain francophone peut tendre une main secourable. Entretenir la mèche qui fume encore en France n’est pas son rôle. Ce peut être celui du prêtre polonais (l’archevêque juif de Paris était d’origine polonaise), héritier lui aussi de l’Europe aux racines chrétiennes depuis près de deux mille ans. La mèche qui fume encore en France peut redevenir flamme qui éclaire, mais pas grâce à des prêtres burundais.
​Si les prêtres africains, notamment béninois, croient qu’ils peuvent contribuer à rechristianiser la France, ils se trompent. Ils risquent en sus de passer pour d’utiles réfugiés économiques, à l’instar des médecins africains très présents dans la banlieue parisienne, très peu dans les bourgs africains démunis ; ils sont certes mieux tolérés et moins méprisés que les éboueurs africains dans les rues de France. Mais il ne sied pas que des prêtres africains, notamment béninois, ramènent leur sacerdoce à un boulot de survie économique. Prêtres africains incardinés en France, voilà un paradoxe, un de ces attrape-négro où l’Africain, se croyant honoré, se laisse enfermer, loin de la dignité et de l’honneur de l’Afrique.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 septembre 2019 par Judicaël ZOHOUN




Et pourtant Lionel Louis ZINSOU a raison


9 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans un pays où la politique est galvaudée et se fait en silence si non (...)
Lire la suite

L’agroécologie, une opportunité pour transformer les systèmes (...)


7 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les experts voient une opportunité unique de transformer les systèmes (...)
Lire la suite

Ah cette malédiction du troisième mandat !


6 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Tristesse du peuple béninois à la vue des (...)
Lire la suite

Covid 19 au Togo et en Afrique de l’Ouest !


16 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Dr. Mehenou Amouzou Le gouvernement du Togo, par son Ministre (...)
Lire la suite

Quel jaillissement que l’écriture !


8 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Car, avant que d’être source de jaillissements, (...)
Lire la suite

Le Ministre Roger AHOYO appelle à l’élimination des oripeaux du passé (...)


7 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
S’inscrivant dans la logique du tsunami anti-esclavagiste, anti-raciste (...)
Lire la suite

MINNEAPOLIS : SILENCE ON ÉCRASE DU NÈGRE ! (Par Aliou TALL).


29 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Imaginez-vous plaqué au sol, menotté, le poids et la pression du corps (...)
Lire la suite

Aux Panafricains qui ignorent le Marxisme-Léninisme de Cheikh Anta (...)


17 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland L’impérialisme et le néocolonialisme ont réalisé la (...)
Lire la suite

Le Nouveau Togo ?


11 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Dr. Mehenou Amouzou Le Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest, (...)
Lire la suite

Me Fatiou Ousman demande le report des communales


17 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les élections communales et municipales sont fixées au 17 mai 2020. Mais (...)
Lire la suite

Africain en chine : Non à l’apartheid sanitaire (Aliou TALL)


16 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Nous ne sommes ni vos pangolins, ni vos chauves-souris. La Chine (...)
Lire la suite

Les startups Africaines seront-elles le parent pauvre de la crise du (...)


15 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Une Tribune de Erick Yong – Cofondateur de GreenTec Capital Partners (...)
Lire la suite

Un Sans-papiers face au Coronavirus (Par Aliou TALL)


22 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans le confinement l’altérité s’altère. Le riche, le pauvre, le Blanc, Le (...)
Lire la suite

Pourquoi ‘‘les gens’’ sont contre la Rupture


14 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Les gens’’, c’est d’abord le groupuscule de (...)
Lire la suite

Les élèves du CEG1 exigent la libération de leurs camarades


12 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Accusés d’avoir palpé les seins d’une de leurs camarades, deux élèves de (...)
Lire la suite

Vœu de nouvel élan panafricain


12 février 2020 par Judicaël ZOHOUN
Moussa Kanté est doctorant géographe-politiste, chercheur à l’école (...)
Lire la suite

La réponse de Victor Topanou à Vincent Foly


19 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le Professeur Victor Topanou a tenu à répondre à Vincent Foly au Terme de (...)
Lire la suite

Trois morales d’une histoire dahoméenne


18 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis longtemps à la retraite, il n’a pas (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires