samedi, 25 juin 2022 •

356 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Malhonnêteté des Béninois en toute sincérité




(Par Roger Gbégnonvi)

​Etrange récit de l’évangéliste Luc. Avant que d’être licencié, le gérant fraudeur se soucie de son avenir et transforme en ses obligés les débiteurs de l’entreprise qu’il a mise en faillite. Sur le dos du patron, il leur fait des remises de dette non autorisées. Il aggrave son cas. Or, paradoxe, on l’en félicite. En effet, « le maître loua cet intendant malhonnête d’avoir agi de façon avisée. Car les fils de ce monde-ci sont plus avisés […] que les fils de la lumière » (16/1-8). Les Béninois, semble-t-il, se rangent volontiers et en toute sincérité du côté de cet intendant malhonnêtement avisé. Deux situations, vécues, tendent à le corroborer.
​Situation N° 1.- En fait, trois situations qui n’en font qu’une. En 1990-2000, vous présidez une ONG de lutte contre la corruption. Sans s’être concertées, trois personnes vous rendent visite à domicile, chacune de son côté, et vous font une proposition identique pour l’essentiel. Il s’agit, à chaque fois, d’aider dans une affaire louche, reconnue comme telle et cependant « juteuse ». Leur logique est d’une clarté bizarre : « Votre intégrité ne fait pas l’ombre d’un doute. Si, donc, vous prenez, sur papier, la tête de l’opération, tout le monde sera rassuré. Bien entendu, vous aurez votre part, et elle ne sera pas petite. » Timidement, vous faites observer qu’il vous paraît contrenature de mettre l’intégrité au service de la malhonnêteté. « Mais M. le Président, tout le monde fait ça ! Derrière le bel affichage, on mange. Votre intégrité doit vous enrichir en douce afin que vous ne mouriez pas pauvre ! »
​Situation N° 2.- Depuis 2020, vous vous êtes retrouvé parrain d’une jeune dame. Vingt-cinq ans environ. Licence professionnelle. Employée dans le secteur privé où vous pensez qu’elle gagne sa vie de façon tout à fait acceptable. Mais un jour, fin 2021, avec une parfaite ingénuité, elle vous confie qu’elle est obligée de « voler » (sic) son patron pour ne pas crever clocharde. « Mensuellement, je garde par-devers moi le tiers au moins des recettes. » Surpris par sa sincérité dans la malhonnêteté, vous protestez : « Mais, ma fille, votre patron vous paye ! ».- « Non, Papa, c’est un salaire de misère, et Y’en a marre du pain sec ! Je dois le gruger pour m’acheter un peu de beurre et de jambon. Tout le monde fait ça, Papa ! On pique dans la caisse pour atténuer la misère. » Vous êtes secoué. Quoique…
​Car, aux alentours de la situation N° 1, un dignitaire, dont chacun sait qu’il a bâti sa richesse sur une série de faux et usages de faux, vous invite chez lui et ouvre sous vos yeux son récent chéquier. De son index il dirige votre regard en s’attardant sur des noms vénérés, bénéficiaires eux aussi de ses largesses en euros et non en CFA. Satisfait, l’hôte conclut : « Vous avez vu, M. le Président, comment j’empoche les diseurs de Dieu. Ces prédicateurs fainéants ne me demandent pas d’où vient l’argent que je leur jette. Leur silence me sanctifie autant qu’il décrédibilise votre lutte contre la corruption. Je tenais à vous le dire. ».-Car aux alentours de la situation N° 2, vous avez entendu « Nous autres, commerçants, sommes obligés de trafiquer avec les douaniers », et encore « Nous autres, comptables, sommes obligés de fausser les chiffres au bénéfice des patrons et de nous-mêmes. Sinon… »
​La morale des sept confessions ci-dessus, c’est l’urgence pour les éducateurs de remettre la morale au centre de leurs préoccupations, c’est l’urgence pour l’Etat de travailler à être un soleil de probité afin de pouvoir opposer à la malhonnêteté des Béninois en toute sincérité la férocité des lois béninoises en toute équité. Lesquelles lois il faut renforcer. Sous des prétextes faciles et auto satisfaits, appuyé sur la frivolité de l’argent, le vice est de plus en plus perçu et reçu comme vertu. Si les instances morales n’arrêtent pas ce processus de délitement de la société, ce processus de renversement des valeurs, c’est le chaos. Or sans cesse nous chantons : « Enfants du Bénin, debout ! » Alors résistance, et résistance encore.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

26 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN




Talon, Mélenchon et les ‘’Gilets jaunes’’


23 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
Au lendemain d’une législative, dont les résultats sont jugés (...)
Lire la suite

VIVEMENT UNE ADRESSE DE GBAKIDJA !


23 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Que cesse l’Afrique de s’offrir à l’humiliation


18 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« Nous ne sommes pas vraiment dans le débat de (...)
Lire la suite

Bénin-Russie : le jubilé malgré la crise


3 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le Royaume-Uni célèbre, le ‘’jubilé de platine’’ de sa Reine. Le Bénin et (...)
Lire la suite

Problématique LGBT au Bénin


28 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Problématique doublée naturellement de celle des (...)
Lire la suite

Révélation ou Révolution


27 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
C’est déjà clair : le Bénin ‘’révélé’’, sera un Bénin renouvelé. La Rupture (...)
Lire la suite

Amazone, Minon et Agoodjié, la palabre stérile


19 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Elle aura fait une entrée de guerrière, notre ‘’dame de l’Esplanade’’ ! A (...)
Lire la suite

Panafricanisme ou agréable mystification


14 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi)) ​Le panafricanisme est de naissance (...)
Lire la suite

Koffi Aza en politique, vivement le prochain TOFA !


12 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
On ne saurait en douter : le professeur Koffi Aza, a forcément (...)
Lire la suite

Pour que nos forêts nous aident à surmonter des crises multiples


4 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
M. Qu Dongyu, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour (...)
Lire la suite

AU SECOURS, MON NEVEU PATOU DEVIENT ROUGE !


3 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

Violente percée de Zemmour à Cotonou


1er mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Il s’agit du premier tour des élections (...)
Lire la suite

Maires, et remède amère !


21 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
De la mer à boire pour certains maires, ce transfert de compétences dans (...)
Lire la suite

IRENE ET JACQUES, C’ETAIT QUOI VOTRE TOPO ?


21 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

La ‘’remontada’’, version arc-en-ciel


14 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Dimanche dernier, une heure après la fermeture des bureaux de vote en (...)
Lire la suite

ROMY, LACHES LA FARINE !


6 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

Puisse l’Afrique résister au mirage russo-chinois


19 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« La poutinophilie d’une partie des Africains », (...)
Lire la suite

Remontée en crédibilité de l’Ecole au Bénin


12 mars 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dire que le système scolaire béninois est (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires