dimanche, 11 avril 2021 •

707 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Atelier national à Cotonou

Les OSC appelées à s’engager dans la lutte contre le paludisme




Pour renforcer la lutte contre le paludisme au niveau communautaire, le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) du Bénin, en partenariat avec Speak Up Africa organise un atelier national d’engagement des Organisations de la société civile (OSC). Les travaux ont été lancés ce mardi 23 février 2021 par le Secrétaire exécutif du CNLS-TP à l’hôtel Golden Tulip Le Diplomate de Cotonou.

Mettre en place un cadre d’échanges et de dialogue entre le PNLP et les OCS en vue d’un partenariat durable à travers des stratégies de mobilisation de ressources domestiques et d’engagement communautaire en faveur de l’élimination du paludisme. Tel est l’objectif de l’atelier national qui réunit à Cotonou une cinquantaine de participants. Il s’agit d’un appui à l’initiative « Zéro Palu ! Je m’engage », lancée en 2014 au Sénégal et en 2018 par l’Union Africaine et le Partenariat RBM pour l’élimination du paludisme.

Selon Mme Assiétou Diop Kamara, chargée de programme pour l’engagement de la Société Civile chez Speak Up Africa (Organisation de communication et de plaidoyer basée au Sénégal), les organisations de la société civile constituent le relais entre le gouvernement et les populations. « La société civile peut jouer un rôle de premier plan dans l’élaboration de la politique sanitaire et dans l’accroissement du financement de celle-ci. Et cela en prenant part aux discussions avec le gouvernement et en donnant la parole aux sans voix que sont les communautés », a déclaré Mme Assiétou Diop Kamara.

L’engagement des OSC permettra non seulement de « s’assurer de la disponibilité et de la gratuité du traitement préventif intermittent du paludisme (TPI) chez la femme enceinte ou encore la mise à l’échelle nationale du traitement antipaludéen mais aussi de faire comprendre à l’ensemble des communautés l’importance de se protéger contre le paludisme ».

Le paludisme constitue le principal motif de consultation

A en croire le directeur national de la Santé publique M. Sourakatou Salifou, « le paludisme constitue la première cause de consultation et d’hospitalisation voire de décès au Bénin ». Des efforts mondiaux ont permis de faire baisser les cas liés au paludisme au cours des deux dernières décennies. En dépit des progrès enregistrés, le paludisme demeure une menace pour les populations du monde.
Selon le directeur national de la Santé publique, 409.000 décès ont été enregistrés en 2019 dont plus de 90% en Afrique Subsaharienne.

Au Bénin en 2019, poursuit-il 2.515.038 cas ont été enregistrés avec 3234 décès. Les enfants âgés de moins de cinq ans constituent le groupe le plus vulnérable touché par le paludisme.

Dans le dispositif de la lutte contre le paludisme souligne le directeur, la société civile, ne peut qu’être la pierre angulaire qui pourra fédérer les efforts pour impliquer l’ensemble des secteurs. Il a témoigné toute la gratitude du secteur de la santé et du gouvernement aux organisations de la société civile qui sont à l’avant-garde du changement social et du développement dans les communautés africaines.
Pour Mme Aurore Ogouyemi-Hounto, Coordinatrice du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) du Bénin, le partenariat avec la société civile vise à appuyer les activités menées par le PNLP.

Procédant à l’ouverture des travaux, Dr Melchior Aïssi Secrétaire exécutif du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les IST et les Épidémies (CNLS-TP) a salué les efforts du gouvernement qui malgré le contexte Covid-19 a poursuivi les actions prévues dans son programme de lutte contre le paludisme.
« La nouvelle politique de santé communautaire qui est en train d’être mise en œuvre actuellement est de faire en sorte que chaque famille béninoise ait une visite hebdomadaire d’un agent de santé. Ce qui permettra de ne plus avoir un retard dans la prise en charge », informe-t-il.

Dr Melchior Aïssi soutient que la meilleure manière de gérer une épidémie et de savoir prévenir. « Si on sait prévenir les épidémies, le paludisme, on aura tout gagné », affirme-t-il.

Les participants à cet atelier se penchent sur les engagements pris par le Bénin au niveau global pour accélérer l’élimination du paludisme, ainsi que les stratégies de mise en œuvre, les acquis, les défis et les perspectives pour une meilleure implication des OSC. Le rôle de la société civile et des communautés pour l’élimination du paludisme sera également exposé lors des travaux.
L’atelier prendra fin le mercredi 24 février 2021 par l’élaboration d’une feuille de route portant sur des actions stratégiques de plaidoyer avec les principales parties prenantes au cours de 2021.

A.A.A

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

23 février 2021 par Akpédjé Ayosso




Talon-Talata largement en tête


11 avril 2021 par Marc Mensah
Les Béninois ont été appelés aux urnes ce dimanche 11 avril 2021 pour (...)
Lire la suite

Un coordonnateur d’arrondissement bloqué à Papané


11 avril 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un des coordonnateurs d’arrondissement déployés par la Commission (...)
Lire la suite

Un autre observateur enlevé puis relâché à Tchaourou


11 avril 2021 par Akpédjé Ayosso
Outre, l’observateur de la Plateforme électorale de la société civile, (...)
Lire la suite

Urnes et matériel électoral incendiés à Parakou


11 avril 2021 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Les démons ont ressurgi ce dimanche 11 avril 2021, jour de la tenue de (...)
Lire la suite

Pas de vote à Savè, Gouka, Koko, Agoua et Akpassi


11 avril 2021 par Marc Mensah
Selon les résultats des observations recueillies à 10 heures, soit 3 (...)
Lire la suite

Les premiers constats des OSC sur le scrutin


11 avril 2021 par Marc Mensah
La Plateforme électorale des Organisations de la société civile (Osc) a (...)
Lire la suite

Claudine Prudencio donne l’exemple à Godomey


11 avril 2021 par Marc Mensah
La présidente du parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) (...)
Lire la suite

Un vote calme dans plusieurs communes du Nord


11 avril 2021 par Marc Mensah
Dans la partie septentrionale du Bénin, zone en proie à des (...)
Lire la suite

Joseph Djogbénou a voté à l’école Sikè Sud


11 avril 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou a fait son (...)
Lire la suite

L’opération de vote a démarré dans plusieurs départements


11 avril 2021 par Akpédjé Ayosso
Le scrutin présidentiel se déroule ce dimanche 11 avril 2021 sur toute (...)
Lire la suite

Les recommandations de la Plateforme électorale pour le scrutin


11 avril 2021 par Marc Mensah
Dans le cadre de l’élection de ce dimanche 11 avril, la plateforme (...)
Lire la suite

Le groupe GANDAHO facilite le déplacement des Béninois aux bureaux de (...)


10 avril 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le groupe GANDAHO à travers la société THIGAN veut faciliter le (...)
Lire la suite

Hountondji, Tamègnon et Okoumassoun en prison


9 avril 2021 par Akpédjé Ayosso
Pour faits de terrorisme, trois personnes ont été déposées à la prison de (...)
Lire la suite

Le dossier de l’ex président Soglo non programmé


9 avril 2021 par Marc Mensah
Convoqué au tribunal de Cotonou ce vendredi 09 avril 2021 pour « (...)
Lire la suite

Les diplomates européens invitent à l’apaisement


9 avril 2021 par Marc Mensah
Les ambassades étrangères accréditées au Bénin dont l’Allemagne, la France, (...)
Lire la suite

La Fondation Zul Kifl Salami prie pour la paix


9 avril 2021 par Akpédjé Ayosso
En cette période électorale, la Fondation Zul-Kifl Salami prie pour la (...)
Lire la suite

Trois missions d’observation chez Djogbénou


9 avril 2021 par Akpédjé Ayosso
Dans le cadre de la présidentielle, le Président de la Cour (...)
Lire la suite

L’ex ministre Hountondji et Joseph Tamégnon devant la CRIET


9 avril 2021 par Marc Mensah
Deux autres personnalités seront devant la Cour de Répression des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires