mercredi, 10 août 2022 •

427 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Amélioration des stratégies de lutte contre les violences basées sur le genre

Le rapport provisoire de l’étude sur VBG au Bénin pré validé




Les acteurs clés œuvrant pour la protection contre les Violences basées sur le genre (VBG) ont procédé, ce vendredi 24 juin 2022, à la pré validation du rapport provisoire de l’étude sur les VBG au Bénin. L’atelier de pré validation dudit rapport a été organisé par l’Observatoire de la famille, de la femme et de l’enfant (Offe) les 23 et 24 juin 2022 à Ouidah grâce à l’appui financier et technique de l’Ambassade des Pays-Bas à travers EngenderHealth.
Commanditée par le Ministère des affaires sociales et de la microfinance (Masm) sous la conduite de l’Observatoire de la famille, de la femme et de l’enfant (Offe), l’étude sur les violences basées sur le genre fournit des données actualisées, sur l’ampleur, les manifestations et les conséquences du phénomène afin d’améliorer les stratégies de lutte contre les VBG dans tous les départements du Bénin.
En réunissant à Ouidah les 23 et 24 juin dernier les acteurs de protection contre les VGB du Masm, des CIPEC, de l’OCPM et les représentants des partenaires techniques et financiers (UNFPA, PNUD, CUSO, CARE, Plan Bénin, Ambassade des Pays-Bas, Affaires Canada), et ceux des Organisations de la société civile, l’Offe a donné l’occasion aux consultants de présenter à l’assistance le rapport provisoire de l’étude et a permis par la même occasion aux participants de mieux cerner le contexte global de réalisation de l’étude, la méthodologie, les principaux résultats obtenus et les recommandations en vue de son amélioration pour une lutte beaucoup plus efficace contre ce phénomène dans notre pays.
Temps forts de l’atelier
Dans leur présentation, les consultants ont fait observé que « 47% des garçons sont victimes de VBG contre 44% de filles parmi les enfants âgés de 3 à 14 ans et 55% de victimes parmi les hommes contre 59% de femmes dans le rang des 15 ans et plus.
« Ces données comparées à celles de 2009, on note un changement dans le niveau de certains indicateurs mais le phénomène persiste et on enregistre son développement à travers de nouveaux canaux notamment les technologies de l’information et de la communication », ont-ils indiqué.
Le phénomène trouve son fondement dans les facteurs socio-démographiques et socioculturels.
« L’âge, le niveau d’instruction, l’appartenance ethnique, la religion, le milieu de résidence, le département et le statut dans le ménage ont chacun, un effet propre dans les risques de VBG parmi les 3 ans ou plus au Bénin. Les adolescents et jeunes (10-24 ans), les personnes sans instruction, les adeptes de la religion, les épouses/époux des chefs de ménage, les enfants du chef de ménage et dans une certaine mesure les parents du chef de ménage et les autres membres du ménage courent plus de risque de connaître les violences basées sur le genre. Les risques de VBG sont aussi plus élevés en milieu rural et dans les départements de l’Alibori, l’Atacora, la Donga et dans le Zou », a souligné l’équipe de consultants.
Il urge donc de prendre la question des VBG à bras le corps pour protéger les victimes. C’est pourquoi, dans son discours d’ouverture des travaux, le Directeur de cabinet du Masm, représentant la ministre a, en évoquant les lourdes conséquences des VBG sur les victimes et les limites de l’étude de 2009 dans le contexte actuel, appelé les acteurs à participer activement aux travaux de l’étude du document.
« L’initiative de cette étude va contribuer à renforcer les efforts déployés par le gouvernement du Bénin dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre. Au regard des conséquences désastreuses de ce fléau, il est important de prendre cette question à bras le corps dans l’espoir de voir disparaître progressivement ce phénomène », a exhorté M. Yessoufou Bamisso Yolou.
Dans son message à l’endroit des participants et des Ptfs, le Directeur général de l’Offe a indiqué que « le suivi technique de cette étude a été organisé par l’Observatoire pour assurer la qualité des résultats de la méthodologie au traitement en passant par la collecte des données sur le terrain ». Selon M. Nassirou Kassoumou Hararou, ce suivi a permis aux consultants de prendre en compte aussi bien les observations du comité de pilotage que les orientations du Conseil national de la statistique en vue d’une bonne qualité des résultats présentés par les consultants au cours de l’atelier de pré validation.
Mme Marie Veillon, représentante de l’Ambassade de France, chef de file du groupe des Partenaires techniques et financiers Genre et Protection Sociale, évoquant les enjeux de cette rencontre a observé que « les dernières études statistiques sur les violences faites aux femmes et aux filles datent de plus de 10 ans et depuis lors le phénomène a sans doute évolué tant dans son ampleur que dans ses manifestations ». Il est donc nécessaire, selon elle, d’actualiser les connaissances sur la question.
« Cet atelier est le résultat d’une démarche enclenchée depuis plusieurs mois et qui va permettre d’apporter des éclairages sur l’ampleur et la nature des violences basées sur le Genre », s’est-elle réjouie.
Mme Veillon rassure le gouvernement de l’entière disponibilité des Ptfs à soutenir les efforts de protection des personnes vulnérables notamment les filles et les femmes pour la promotion des droits humains.
Après la présentation de la synthèse du rapport qui a suscité de riches débats, les participants ont fait des observations et des propositions pour améliorer le document.
Pour Mme Olivia Diogo, le rapport de la présente étude sera un document de base pour tous. Elle a remercié le ministère à travers l’Offe pour avoir initié cette étude.
Le Dg Offe a exprimé sa satisfaction de la tenue de cet atelier de pré validation et surtout les Ptfs pour leurs contributions aux travaux de pré validation du rapport. Il a remercié particulièrement l’Ambassade des Pays-Bas et EngerdenHealth pour leur spontanéité et flexibilité à l’accompagnement de ce processus d’étude.
Dans son mot de clôture de l’atelier, le Directeur adjoint de cabinet a également, après avoir remercié les Ptfs pour leur appui constant, félicité au nom du cabinet tous les participants pour la qualité des échanges. Il a souhaité que les échanges soient poursuivis pour améliorer le contenu du rapport étudié. Les recommandations issues des travaux vont permettre d’améliorer le contenu du document final en vue de sa validation pour permettre aux autorités de prendre des décisions idoines pour une réduction considérable des VBG au Bénin.
Présidés par M. Yessoufou Bamisso Yolou, Directeur adjoint de cabinet du ministre, les travaux de l’atelier ont pris fin sur une note de satisfaction.

Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

27 juin 2022 par Ignace B. Fanou




Le comptable d’un hôpital condamné à 5 ans de prison


10 août 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
L’ex comptable d’un centre de santé de Djakotomey, département du Couffo a (...)
Lire la suite

Le corps d’un enfant retrouvé sur la berge lagunaire


10 août 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Un corps sans vie flottant a été découvert à quelques mètres de la berge (...)
Lire la suite

11 personnes déposées en prison par la CRIET


8 août 2022 par Marc Mensah
La Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (...)
Lire la suite

L’ONG Water4Life installe des distributeurs de chlore à Athiémé


30 juillet 2022 par Ignace B. Fanou
L’eau c’est la vie dit-on. Mais une eau de bonne qualité est source d’une (...)
Lire la suite

Une vingtaine de femmes sensibilisées sur les procédures de sécurisation (...)


28 juillet 2022 par Ignace B. Fanou
Les droits fonciers, les chaînes de valeurs, marketing et recherche de (...)
Lire la suite

Un agent d’entretien acquitté 11 ans après son accusation


28 juillet 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
À la session criminelle en cours au Tribunal de Première Instance de (...)
Lire la suite

Un revendeur nigérian condamné à 2 ans de prison ferme


24 juillet 2022 par Marc Mensah
Le tribunal de première instance de Cotonou a condamné, vendredi 22 (...)
Lire la suite

Un bébé de 4 mois retrouvé dans un caniveau


23 juillet 2022 par Marc Mensah
Les riverains de Dossounou dans l’arrondissement de Hêvié, commune (...)
Lire la suite

Un homme arrêté pour viol d’une jeune handicapée


22 juillet 2022 par Marc Mensah
Poursuivi pour viol présumé d’une jeune femme handicapée en état (...)
Lire la suite

L’AFGC S.A met en place un programme d’insertion des jeunes (...)


15 juillet 2022 par Judicaël ZOHOUN
Afin d’offrir aux jeunes béninois l’opportunité de s’intégrer au marché de (...)
Lire la suite

39 agents d’un réseau de QNet interpellés


15 juillet 2022 par Marc Mensah
Trente-neuf agents d’un réseau de QNet ont été interpellés et présentés au (...)
Lire la suite

L’essence frelatée fait 3 morts et des dégâts à Djougou


15 juillet 2022 par Marc Mensah
L’essence frelatée a fait trois morts et d’importants dégâts, lors d’un (...)
Lire la suite

Un candidat déclaré admissible à titre posthume


14 juillet 2022 par Marc Mensah
Le candidat libre, Kpossi Edesse Hodonou, mort à la suite d’une morsure (...)
Lire la suite

Le Maire Alexis Aquereburu et le comité d’organisation dévoilent tout le (...)


14 juillet 2022 par La Rédaction
Face la presse nationale et internationale ce mercredi 13 juillet (...)
Lire la suite

La Fondation Claudine Talon forme 60 jeunes filles


12 juillet 2022 par Marc Mensah
60 jeunes ont quitté leur statut de filles déscolarisées en rejoignant le (...)
Lire la suite

Voici comment se paiera le ramassage des ordures à fin 2022


7 juillet 2022 par Marc Mensah
La Société de Gestion des Déchets et de la Salubrité Urbaine du Grand (...)
Lire la suite

Un technicien en marketing condamné à 9 ans ferme


7 juillet 2022 par Ignace B. Fanou
Une affaire de magouille foncière impliquant huit personnes dont un (...)
Lire la suite

Réduction des coûts de raccordement au réseau électrique


6 juillet 2022 par Marc Mensah
Le gouvernement a adopté une nouvelle politique (2022-2026) de (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires