mercredi, 21 novembre 2018 •

209 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Embargo sur le développement de l’Afrique




(Par Roger Gbégnonvi)

​Si l’Afrique semble le continent le plus riche, elle est, dans la réalité, le continent le moins développé. Pas un paradoxe puisque la précarité en Afrique est voulue et entretenue par l’Occident. Et pas besoin, pour le prouver, de remonter à l’esclavage ou à la colonisation. Depuis les indépendances tombées sur elle dans les années 1960, l’Occident l’a fabriquée tour à tour sous-développée, en voie de développement, puis en voie d’émergence, pendant que le Programme des Nations-Unies pour le Développement l’affublait de développement, de développement humain, puis de développement humain durable. Papotages pour cacher la crucifixion de l’Afrique, donnée ici à lire dans sa seule version française très résumée.
​Le 1er août 2016, sur BFM TV, le président Sarkozy avait déclaré : ‘‘La France ne peut pas permettre que ses anciennes colonies créent leur propre monnaie pour avoir le contrôle sur leur Banque Centrale. Si cela se produisait, ce sera une catastrophe pour le Trésor public qui pourra entraîner la France au rang de 20ème puissance économique mondiale. Pas question de laisser les colonies françaises d’Afrique avoir leur propre monnaie’’. D’où la réduction de Kadhafi au silence éternel ? Quant au président Macron, interrogé à Ouaga sur le bien que fait le f CFA au Trésor public français, il botta en touche. Avant Sarkozy, ‘‘durant l’été 1994’’, comme le précise François-Xavier Verschave, le président Mitterrand avait déclaré à propos du Rwanda : ‘‘Dans ces pays-là, un génocide, c’est pas trop important.’’ Et il concocta l’ ‘‘Opération Turquoise’’, baptisée humanitaire, mais dont on sait aujourd’hui qu’elle fut destinée à enfoncer l’ethnie assassinée et à remettre au pouvoir ce qui restait du régime génocidaire du général-président Habyarimana. Avant Mitterrand, le 27 janvier 1981, au cours de l’émission ‘‘Une heure avec le Président’’, le président Giscard d’Estaing avait déclaré : ‘‘Je m’occupe de politique africaine, c’est-à-dire des intérêts de la France en Afrique.’’ C’est pourquoi, en 1978, il avait concocté l’intervention des parachutistes français sur la ville minière congolaise de Kolwezi pour sauver le pouvoir dictatorial, assassin et prédateur de Mobutu. Après avoir séjourné à Parakou du 3 au 17 décembre 2017, le professeur Henri Joyeux, retour en France, écrit : ‘‘Le Bénin a tout ce qu’il faut pour la santé de ses 10 millions d’habitants, un pays plus riche que la Suisse dans son potentiel, avec exactement la même population. Malheureusement nous avons bien vu comment nos pays qui se croient hyper-développés, l’inondent de produits industriels qui sont à l’origine, chez nous, de tant de maladies par déficiences immunitaires. Nos modes de vie en Europe doivent être revus pour réduire les pathologies les plus fréquentes en Mangeant Mieux et Meilleur : diabète, hypertension, surpoids et maladies auto-immunes, cancers… qui arrivent dans ce magnifique pays de l’Afrique de l’Ouest qui a tout pour être heureux et pour sa santé, si on analyse son magnifique potentiel. Un défi pour le Continent Africain !...’’ (cf. Vie Diocésaine de Parakou, N° 76, Jan. 2018).
​L’embargo occidental sur le développement de l’Afrique n’autorise pas les Africains à se répandre en vendetta, car nous avons la même terre en partage. La solution, c’est le travail. Or les plus de de trois mois de non-travail que les enseignants béninois, sous-couvert de grève, viennent de s’offrir et d’infliger à leurs victimes innocentes, prouvent qu’ils n’ont pas compris le ‘‘défi pour le Continent Africain’’, défi qui se décline : labeur, rigueur, abnégation. La solution, c’est d’écouter et de pratiquer Aimé Césaire : ‘‘Je demande trop aux hommes ! Mais pas assez aux nègres !... Il faut en demander aux nègres plus qu’aux autres : plus de travail, plus de foi, plus d’enthousiasme, un pas, un autre pas, encore un autre pas et tenir gagné chaque pas ! C’est d’une remontée jamais vue que je parle !’’

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

19 mai 2018 par Dg24h


S’inspirer du très honorable Justin Trudeau pour innover en (...)


29 octobre 2018 par La Rédaction
Le Leader d’opinion Richard Boni Ouorou a rencontré le premier ministre (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

Pourquoi limiter à trois le nombre des partis politiques


1er septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opinion publique béninoise manifeste une vague (...)
Lire la suite

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique


16 août 2018 par La Rédaction
Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Politiciens ‘’WhatsApp’’ et référendum


19 juillet 2018 par Dg24h
Les spécialistes de la question nous avaient pourtant prévenus : le (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 100


27 juin 2018 par Dg24h
À neuf heures ce samedi matin, j’étais au siège de campagne à Bar Tito. (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 95


22 juin 2018 par Dg24h
Il était dix heures environ, ce lundi, onzième jour de campagne (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

L’euthanasie de la presse béninoise


6 juin 2018 par La Rédaction
La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 90


6 juin 2018 par Dg24h
L’agglomération de Tchaourou est le coeur administratif de la commune du (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 89


5 juin 2018 par Dg24h
Yayi Boni naît à Tchaourou au début des années 50. Quatrième garçon de son (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information