mercredi, 21 novembre 2018 •

105 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Reconnaissance constitutionnelle des royautés et chefferies traditionnelles au Benin

De l’incompatibilité de la royauté avec la démocratie.




Si au lendemain du rejet du projet de révision par nos honorables députés de justesse, certaines voix s’élèvent contre ce rejet insistant surtout sur la prise en compte de la royauté contenue dans le projet rejeté, il est important de dénoncer cette ignorance de la démocratie, de la part, surtout des députés.
Convenez avec moi, que l’ignorance des règles démocratiques par un élu à l’Assemblée nationale est aussi grave, que l’ignorance du code routier, par un chauffeur. À la seule différence que l’un se fait rançonner par la police et l’autre a droit aux plateaux de télévision, quelle hérésie.
Le système démocratique se repose sur deux valeurs essentielles à savoir :

1- Le polythéisme des valeurs : concept, qui veut, que dans une même nation démocratique vivent des personnes se réclamant de différentes appartenances idéologiques, ayant diverses perceptions de la vie, ayant diverses conceptions des objets, avec une seule obligation, celle de vivre ensemble et se respecter.

2- Toutes autorités devant être exercées en démocratie, doivent être issues de sources légales rationnelles : qu’est-ce que cela veut dire : contrairement à la royauté dont le pouvoir est personnel basée sur les humeurs et la volonté de son détenteur (roi ou reine) le pouvoir démocratique est basé uniquement sur des règles et uniquement des règles.

En exigeant la démocratie après une longue lutte, les Béninois, ont exigé que soient dépossédés de leurs pouvoirs, toutes personnes ou entités personnifiées et que soient confiés aux règles le pouvoir d’agir et l’influence de réguler. Désormais, nous avons dans nos hameaux et villages, des délégués et conseillers municipaux qui représentent l’autorité territoriale décentralisée.
Reconsidérer la royauté d’une façon ou d’une autre aujourd’hui serait la légitimer pour ensuite la « déguerpir » comme c’est l’habitude chez nous ? Pourquoi veut-on créer un conflit de pouvoir entre autorités élues locales et des rois dont les pouvoirs d’autorités sont tombés en désuétude depuis l’avènement de la république ?
Je conseille vivement aux honorables députés qui ont en souhait de revenir demandé le vote populaire de travailler et d’être légitimes par le travail au lieu d’arguments fallacieux et ridicules.

Richard Boni OUOROU
Entrepreneur Politique
Montréal-Canada

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

13 avril 2017 par La Rédaction


S’inspirer du très honorable Justin Trudeau pour innover en (...)


29 octobre 2018 par La Rédaction
Le Leader d’opinion Richard Boni Ouorou a rencontré le premier ministre (...)
Lire la suite

Nos libertés menacées par les réseaux sociaux ?


20 octobre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Les dictatures n’ont pas peur de la liberté de (...)
Lire la suite

Quelles sont les liens entre : démocratie, État de droit et élections (...)


14 octobre 2018 par La Rédaction
Tout État de droit est-il démocratique, de quoi se nourrit le (...)
Lire la suite

Pourquoi limiter à trois le nombre des partis politiques


1er septembre 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’opinion publique béninoise manifeste une vague (...)
Lire la suite

Richard Boni Ouorou lance une campagne médiatique


16 août 2018 par La Rédaction
Fidèle aux valeurs et principes qu’il défend, Richard Boni Ouorou (...)
Lire la suite

Alfred de Vigny au service du Bénin


12 août 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une famille béninoise plus que modeste dans le (...)
Lire la suite

Politiciens ‘’WhatsApp’’ et référendum


19 juillet 2018 par Dg24h
Les spécialistes de la question nous avaient pourtant prévenus : le (...)
Lire la suite

Abbaye de Thélème ou Hôpital de Zone ?


14 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) Du 29 mars 2017 au 28 avril 2017, un contrôle (...)
Lire la suite

Articles 15 et 31 de notre Constitution


7 juillet 2018 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Une compilation d’Afize Adamon, réalisée à (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 100


27 juin 2018 par Dg24h
À neuf heures ce samedi matin, j’étais au siège de campagne à Bar Tito. (...)
Lire la suite

Pourquoi la Céna est née d’une fausse évidence


27 juin 2018 par La Rédaction
L’interview accordée à la presse béninoise par Richard Boni Ouorou, expert (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 99


26 juin 2018 par Dg24h
Si le département de l’Atlantique a, de tous les temps, suscité (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 95


22 juin 2018 par Dg24h
Il était dix heures environ, ce lundi, onzième jour de campagne (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 94


21 juin 2018 par Dg24h
L’événement politique majeur dans la géopolitique nationale béninoise fut (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 92


19 juin 2018 par Dg24h
Nous prîmes finalement la route du Mono vers 13 heures. Nous comptions, (...)
Lire la suite

L’euthanasie de la presse béninoise


6 juin 2018 par La Rédaction
La Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 90


6 juin 2018 par Dg24h
L’agglomération de Tchaourou est le coeur administratif de la commune du (...)
Lire la suite

Mémoire du chaudron 89


5 juin 2018 par Dg24h
Yayi Boni naît à Tchaourou au début des années 50. Quatrième garçon de son (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information