mercredi, 20 janvier 2021 •

201 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Ce qu’il faut dire aux jeunes Béninois




(Par Roger Gbégnonvi)

​Jeunes Béninois à qui leurs vieux parents encore vivants donnent environ 50 ans d’âge. Ils n’ont donc pas été dahoméens et ne savent pas que ladite indépendance a été concoctée par nos maîtres pour que reste figé le temps colonial. Ils ne savent pas qu’en 1963 la plupart des Dahoméens murmuraient que « si c’est ça l’indépendance, les Blancs n’ont qu’à revenir ». Car la seule chose qui croissait et tendait vers la misère, c’était la pauvreté, sur fond de clameur bisannuelle de coup d’Etat militaire. Celui du 26 octobre 1972 a cru devoir éructer révolution avec ambition de guérir le Dahomey d’être « l’enfant malade de l’Afrique ». Certains des enfants, qui ont cinquante en 2020, venaient de naître et ont pu apercevoir nombre de lettrés dahoméens s’enfuir à Lomé, Abidjan, Libreville, etc., pour se mettre à l’abri de la révolution qui, parée du marxisme-léninisme, « faisait rage » et rugissait que « nous marcherons sur les cadavres ! » En 17 ans de criailleries et d’arbitraire massif, après avoir introduit la corruption dans tout le corps social, la révolution marxiste-léniniste a sombré dans les eaux crasses de la misère étale et de la pénurie généralisée. Alor apparut, en 1990, le Renouveau démocratique pour réanimer le Bénin à l’agonie. Nos enfants, qui ont 50 ans en 2020, venaient d’en avoir 30. Certains parents, qui avaient fui le malheur de l’Etat totalitaire, revinrent au bercail dans l’espoir de bâtir un certain bonheur à l’ombre de l’Etat libéral. Hélas ! Leur fit face derechef le crasseux système des choses. Dès 1996, « l’enfant malade de l’Afrique » l’était redevenu en pire parce que le Renouveau démocratique s’était lié d’amitié avec « l’immoralité politique » (sic) et, au fond de la fange, les acteurs politicards anti-patrie s’activaient en hurlant des hurlements du genre : « Tout le monde a pris l’argent, moi aussi ! » Et l’on n’a même pas fait le travail pour lequel on s’est fait acheter comme du bétail malgré le salaire garanti, les indemnités et les primes assurées. Les pieds dans la gadoue, le Renouveau démocratique imposait aux citoyens la traitrise et le mensonge dans une nuit de plus en plus épaisse, et nous savions que notre destin n’était pas loin de celui de Sisyphe, et que, de toute façon, nous tomberions toujours de Charybde en Scylla.
​Nous, ce sont les vieux parents âgés de 70 ans et plus en 2020. Notre histoire de 1960 à 2016 est une histoire d’errance, de honte bue jusqu’à la lie, une histoire de désespérance. Une histoire qui a fait de nous des révoltés en permanence qui pariaient constamment sur le noir, surs l’idée que le Bénin est voué à ‘‘ça’’ et qu’il ne faut plus jamais nous raconter des balivernes du genre « tu verras, ça finira par s’arranger ! » Nous étions donc « au plus bas de la fosse » (Césaire) lorsque, en 2016, de façon inattendue, de façon improbable, à l’horizon apparut soudain comme une promesse d’aube, comme des prémices d’aurore, aperçues dans notre nuit depuis longtemps de suie. Et nous n’en croyions pas nos yeux. Oui, il y a quelque chose de grandiose et de sublime á redonner confiance à un homme, á un peuple, qui l’avait perdue, définitivement perdue. Le voici émerveillé de ce qu’on vient de le convaincre qu’il n’est pas le vaurien qu’on l’avait convaincu qu’il était. Il est enthousiaste.
​Et nos enfants, qui ont 50 ans en 2020, s’étonnent de notre enthousiasme de fin de vie. Ils ne savent pas que nous venons de très loin, de beaucoup plus loin qu’eux, et que si nous sommes indiciblement heureux, c’est de savoir que le tombeau s’ouvrira sur nous comme sur des citoyens apaisés au sujet du sort de notre cité commune. Puissent nos enfants comprendre notre joie de pouvoir enfin proclamer avec Aimé Césaire que « il est place pour tous au rendez-vous de la conquête et nous savons maintenant que le soleil tourne autour de notre terre éclairant la parcelle qu’a fixée notre volonté seule et que toute étoile chute de ciel en terre à notre commandement sans limite ». Ô Bénin ! Ô mon âme !

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

14 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN




Paroles à éviter pour s’élever avec le Bénin


16 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Il est des paroles qui détruisent, et l’on se détruit soi-même d’abord à (...)
Lire la suite

TALON II S’IMPOSE


12 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Moukaram A.M. BADAROU Le mandat du Président de la République tire à (...)
Lire la suite

Pourquoi le PAG doit enterrer ‘‘Yovo, cadeau’’


9 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
​Une comptine qui date d’au moins cent ans, puisque les Béninois qui, en (...)
Lire la suite

Cinq hommes qui disent la fin de l’homme


26 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Le but de la vie, la fin de l’homme, c’est la (...)
Lire la suite

RETOUR DE LECTURE...


24 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Il y a 21 ou 22 ans, en 1999 ou 1998, je ne me rappelle plus (...)
Lire la suite

Comment nous avons tout perdu en 2020


12 décembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​« Les curieux événements qui font le sujet de (...)
Lire la suite

Emigration clandestine : BRING BACK OUR BOYS ! Ils sont violés, vendus (...)


16 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Partie 2 (Par Aliou TALL) Pour les migrants africains, l’enfer (...)
Lire la suite

Emigration clandestine : l’Afrique c’est dur, mais vous n’êtes pas des (...)


11 novembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Aliou TALL) Ceux qui encouragent les jeunes africains sur les (...)
Lire la suite

Ambitions de la nouvelle Charte des partis politiques du (...)


31 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis quelque temps, il n’est clameur et fureur (...)
Lire la suite

L’agroécologie, une opportunité pour transformer les systèmes (...)


7 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Les experts voient une opportunité unique de transformer les systèmes (...)
Lire la suite

Ah cette malédiction du troisième mandat !


6 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Tristesse du peuple béninois à la vue des (...)
Lire la suite

Une députée noire odieusement traitée d’esclave (Par Aliou TALL)


3 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN
L’iconographie négrophobe « Made in France » s’est popularisée depuis le (...)
Lire la suite

Quel jaillissement que l’écriture !


8 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Car, avant que d’être source de jaillissements, (...)
Lire la suite

Le Ministre Roger AHOYO appelle à l’élimination des oripeaux du passé (...)


7 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
S’inscrivant dans la logique du tsunami anti-esclavagiste, anti-raciste (...)
Lire la suite

Deux histoires d’argent au Bénin


1er août 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) Selon l’évangéliste Matthieu, Jésus de Nazareth (...)
Lire la suite

Aux Panafricains qui ignorent le Marxisme-Léninisme de Cheikh Anta (...)


17 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland L’impérialisme et le néocolonialisme ont réalisé la (...)
Lire la suite

Le Nouveau Togo ?


11 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Dr. Mehenou Amouzou Le Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest, (...)
Lire la suite

Bienfaits du coivid-19 pour les Béninois


2 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vivant dans le confinement, les Béninois (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires