mardi, 11 août 2020 •

719 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Ce qu’il faut dire à Talon




(Par Roger Gbégnonvi)

​Et c’est toi que nous chargeons d’aller ‘‘lui dire nos quatre vérités’’. Simples comme bonjour. Vérité 1 : ‘‘Dieu aime le Bénin.’’ Dieu a donc une prédilection pour les Béninois. Il les traite avec tact. Confronté à leurs habitudes qu’on peut dire étranges, il se lisse la barbe et laisse filer. ‘‘Le Bénin, plaque tournante de la drogue.’’ Et alors ? Dieu sait que nous n’avons pas le sous-sol qu’il faut pour nous enrichir. Or Il ne nous a pas créés pour vivre en platitude mais pour exister en altitude. La cocaïne que nous faisons transiter par le Bénin offre des paradis artificiels aux désespérés de France et de Navarre, du Nigéria et des Etats-Unis. Et c’est une bonne action. Elle fait aussi grand bien au Bénin grâce à nos dépenses immenses dont les gens pauvres recueillent avec reconnaissance les retombées abondantes. Car ‘‘quand la barbe est mouillée, le menton s’en ressent’’. C’est ce que Macron appelle ‘‘le ruissellement’’. Au nom de quoi il laisse les riches s’enrichir afin que les Gilets Jaunes s’en ressentent les samedis aux carrefours de la bouffe et du vandalisme. Nous saluons le flair jupitérien du Président Français. Tu diras au nôtre que la richesse des riches n’a que du bon.
​ Vérité 2 : ‘‘On ne refuse pas une invitation, mais on peut refuser ce qui s’ensuit’’. Oui, ce fameux code électoral et ce qui s’ensuit, à savoir article 242, certificat de conformité, rencontres du 25 février et du 6 mars, et tutti quanti. Si les mots s’accumulent et s’étirent en maux, c’est parce que nous avons dit oui à ce foutu code sans savoir ce qu’il y avait derrière. Maintenant nous le savons, et nous disons non. Les partis politiques en foule et en vrac, très bien pour notre démocratie. L’impunité parlementaire, formidable pour les députés voués au négoce afin d’optimiser le ruissellement macronien sur nos miséreux électeurs. Et l’on appréciera toujours que le député de la Nation, enrichi par les affaires, aille souvent honorer son village natal, royaume de la grisaille et du béribéri. Etc. Or cette belle ère de jouissance risque de sombrer, le 28 avril, dans la forêt cachée par l’arbre du nouveau code électoral. Notre porte-parole, le philosophe CANAZ, théorise le statu quo ante. Mais il est ondoyant. Toi, c’est droit dans tes bottes que tu parleras à notre Président pour qu’il nous aide comme il a aidé pharmaciens et protestants. Il répudie la rigueur et propulse au Parlement ceux qui violent les textes de la République. Le cynisme d’Etat n’a jamais tué personne au Bénin, sauf des paysans d’Aja-Wêrê, Pierre-Urbain, Bernadette, etc. Morts oubliés. Et tout va très bien.
​Vérité 3 : ‘‘Les pauvres, vous les aurez toujours avec vous.’’ C’est dans l’évangile, et notre Président le sait parce qu’il va à la messe. Mais il aura oublié que l’évangile, c’est la parole vivante du Dieu vivant et que, donc, son idée de se substituer à Dieu pour ‘‘combler de biens les affamés’’ frise le blasphème. Car en plus des Béninois, Dieu aime les pauvres. Au séminaire Saint-Gall de Ouidah se dresse, toute blanche, ‘‘Notre Dame des Pauvres’’. Son pendant, ‘‘Notre Dame des Riches’’, est impensable et impensé. Dès lors, plus d’asphaltage, plus d’eau potable, plus d’énergie électrique, et tout le tremblement, pour que les pauvres en profitent, c’est tout à fait indécent. En bon menton que sont les pauvres, ils se retrouvent toujours dans le ruissellement de Macron et dans la barbe mouillée de l’adage Fon.
​Vérité 4 : ‘‘Savoir raison garder.’’ Suite à des œillades emplies de sens et à la remise de valises emplies de puissance, ses prédécesseurs, emplis de bon sens, ont rendu gorge et stoppé net la déraison de la lutte contre la corruption qui est une lutte contre nous. Mais lui persiste et signe malgré nos appels du pied. Fais-lui capter que sa résistance nous épuise.
​Oui, avale encore un verre pour que ta mission devienne claire. Mais ne va pas à lui en l’état éthylico-joyeux qu’aime tant notre luminosité. Lui préfère la simple lucidité. Si donc tu t’en vas sourire aux étoiles, lui t’enverra sur les roses. Allez, Bon vent à toi. Sauve-nous !

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

9 mars 2019 par Judicaël ZOHOUN




Quel jaillissement que l’écriture !


8 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Car, avant que d’être source de jaillissements, (...)
Lire la suite

Le Ministre Roger AHOYO appelle à l’élimination des oripeaux du passé (...)


7 août 2020 par Judicaël ZOHOUN
S’inscrivant dans la logique du tsunami anti-esclavagiste, anti-raciste (...)
Lire la suite

Deux histoires d’argent au Bénin


1er août 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) Selon l’évangéliste Matthieu, Jésus de Nazareth (...)
Lire la suite

Aux Panafricains qui ignorent le Marxisme-Léninisme de Cheikh Anta (...)


17 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland L’impérialisme et le néocolonialisme ont réalisé la (...)
Lire la suite

Le Nouveau Togo ?


11 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Dr. Mehenou Amouzou Le Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest, (...)
Lire la suite

Bienfaits du coivid-19 pour les Béninois


2 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vivant dans le confinement, les Béninois (...)
Lire la suite

Africain en chine : Non à l’apartheid sanitaire (Aliou TALL)


16 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Nous ne sommes ni vos pangolins, ni vos chauves-souris. La Chine (...)
Lire la suite

Les startups Africaines seront-elles le parent pauvre de la crise du (...)


15 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
Une Tribune de Erick Yong – Cofondateur de GreenTec Capital Partners (...)
Lire la suite

Suggestion à Antonio Guterres


4 avril 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Afin qu’il ne soit pas dit que l’ONU n’a pas (...)
Lire la suite

Pourquoi ‘‘les gens’’ sont contre la Rupture


14 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Les gens’’, c’est d’abord le groupuscule de (...)
Lire la suite

Les élèves du CEG1 exigent la libération de leurs camarades


12 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Accusés d’avoir palpé les seins d’une de leurs camarades, deux élèves de (...)
Lire la suite

« Le Bénin otage de sa conférence nationale »


12 mars 2020 par Judicaël ZOHOUN
Par Topanou Prudent Victor, Maître de conférences de Science politiques (...)
Lire la suite

La réponse de Victor Topanou à Vincent Foly


19 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le Professeur Victor Topanou a tenu à répondre à Vincent Foly au Terme de (...)
Lire la suite

Trois morales d’une histoire dahoméenne


18 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis longtemps à la retraite, il n’a pas (...)
Lire la suite

Main tendue aux exilés béninois


4 janvier 2020 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans un Bénin longtemps laxiste, théâtre (...)
Lire la suite

Ne pas prendre les Béninois pour des benêts


30 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Voltaire a dit : « Malheur aux détails, la (...)
Lire la suite

France : Une immigrée déclarée morte, mais toujours vivante


30 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
Elle est vivante mais hantée par un macchabée ! Sa mort est constatée à (...)
Lire la suite

Arnaud HOUEDJISSIN salue les Réformes en cours dans notre (...)


12 novembre 2019 par Judicaël ZOHOUN
Consultant International en Gestion Moderne des Ports, Homme Politique (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires