mercredi, 27 mai 2020 •

301 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

A Jean-Luc Mélenchon, député français




(Par Roger Gbégnonvi)

​Vous et pas un autre membre du Parlement français. Vous parce que, chef de file des Insoumis, vous prônez pour la France des réformes de fond qui iraient jusqu’à tourner la page de la 5ème République pour entamer une autre toute neuve, celle de la 6ème République. Vous parce que vous admirez Robespierre qui, avec ses amis, proclama les droits de l’homme et du citoyen, mais oublia de proclamer le droit des esclaves à la liberté. Il est vrai que ce n’étaient pas des Français, quoique hommes et femmes au service de la France. Or peut-on se dire libre et l’être vraiment quand on se laisse servir par des gens qu’on empêche de décider de leur sort ? A cette question morale, la France peine à répondre depuis que sa Révolution, mère des révolutions, n’a pas cru devoir abolir l’esclavage. A cause de ce raté, la France porte depuis 1789 comme un péché originel en matière de liberté et des libertés.
​Certes, bien avant la conquête du Dahomey (aujourd’hui le Bénin) par la France en 1894, l’esclavage avait été aboli, et le Portugal ne livrait plus à Bordeaux, Nantes et autres villes, des Africains enchaînés, dont certains provenaient de la Côte des Esclaves, et donc du Dahomey. En 1960, le général de Gaulle proclama l’indépendance des pays africains conquis et colonisés par la France. Mais le fondateur de la 5ème République prit soin de ligoter cette indépendance pour que la sueur africaine continue de féconder davantage le sol français que les sols africains. Une décolonisation en trompe-l’œil qui renvoie peu ou prou au raté de 1789. Comme pour faire oublier le péché originel de la décolonisation, la France fait croire aux Français qu’elle porte encore et toujours le fardeau de ses anciennes colonies d’Afrique, dont les peuples sont analphabètes et irresponsables, et dont les dirigeants sont experts en corruption. Et puis, ils font trop d’enfants, et la France, avec d’autres pays développés, doit leur envoyer des ONG, avec ou sans frontières, pour les secourir, et nos soldats se font tuer chez eux pour les protéger et nous protéger contre le terrorisme dont ces malheureux pays sont une riche pépinière. Adossés à cette idéologie, les discours des Présidents français à Dakar et à Ouaga ignorent délibérément les chaînes imposées par de Gaulle aux économies de nombre de pays d’Afrique pour que ces pays continuent de servir la France en priorité.
​Il y a beaucoup de vrai dans ce qu’on reproche aux Africains et à leurs dirigeants. La dénaturation de leur indépendance par de Gaulle ne fait qu’en rajouter, hélas, à leurs défauts. Il serait donc bon que vous, chef des Députés Insoumis, révéliez aux Français cette vérité que vous connaissez parce que vous êtes depuis longtemps un acteur important de la politique française. De toute façon, à partir de cette année 2019, il ne se passera pas dix ans sans que les anciennes colonies françaises d’Afrique n’aient aboli le franc CFA et dénoncé les ‘‘accords secrets’’. Elles le feront pour pouvoir scolariser tous leurs enfants, les nourrir et les vêtir décemment, pour avoir des soldats capables de repousser avec efficacité les terroristes, elles le feront pour exorciser l’humiliation de leur décolonisation caricaturale et pour que le mensonge n’étouffe plus les Français, qui sauront le mal perpétré en Afrique en leur nom.
​Et il est de l’intérêt de la France d’accompagner le mouvement si elle veut conserver l’amitié de ses anciennes colonies d’Afrique. Et parce que vous êtes le chef de file des Députés Insoumis, et parce que vous admirez Robespierre et ses amis, il est de votre devoir, Jean-Luc Mélenchon, d’accompagner personnellement le mouvement pour racheter à la fois le mensonge des indépendances africaines et le gigantesque raté de la Révolution de 1789. Il est de votre devoir d’expliquer aux Français la révolte africaine, et qu’il ne s’agit pas que de changer de République, mais aussi et surtout de changer d’époque pour entrer dans l’ère de la liberté, de l’égalité et de la justice pour tous les peuples. Gage de salut pour le monde.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

5 janvier 2019 par Dg24h


Aux Panafricains qui ignorent le Marxisme-Léninisme de Cheikh Anta (...)


17 mai 2020 par Dg24h
Diagne Fodé Roland L’impérialisme et le néocolonialisme ont réalisé la (...)
Lire la suite

Le Nouveau Togo ?


11 mai 2020 par Dg24h
Par Dr. Mehenou Amouzou Le Togo, pays de l’Afrique de l’Ouest, (...)
Lire la suite

Bienfaits du coivid-19 pour les Béninois


2 mai 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Vivant dans le confinement, les Béninois (...)
Lire la suite

Africain en chine : Non à l’apartheid sanitaire (Aliou TALL)


16 avril 2020 par Dg24h
Nous ne sommes ni vos pangolins, ni vos chauves-souris. La Chine (...)
Lire la suite

Les startups Africaines seront-elles le parent pauvre de la crise du (...)


15 avril 2020 par Dg24h
Une Tribune de Erick Yong – Cofondateur de GreenTec Capital Partners (...)
Lire la suite

Suggestion à Antonio Guterres


4 avril 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Afin qu’il ne soit pas dit que l’ONU n’a pas (...)
Lire la suite

Pourquoi ‘‘les gens’’ sont contre la Rupture


14 mars 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​‘‘Les gens’’, c’est d’abord le groupuscule de (...)
Lire la suite

Les élèves du CEG1 exigent la libération de leurs camarades


12 mars 2020 par Dg24h
Accusés d’avoir palpé les seins d’une de leurs camarades, deux élèves de (...)
Lire la suite

« Le Bénin otage de sa conférence nationale »


12 mars 2020 par Dg24h
Par Topanou Prudent Victor, Maître de conférences de Science politiques (...)
Lire la suite

La réponse de Victor Topanou à Vincent Foly


19 janvier 2020 par Dg24h
Le Professeur Victor Topanou a tenu à répondre à Vincent Foly au Terme de (...)
Lire la suite

Trois morales d’une histoire dahoméenne


18 janvier 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Depuis longtemps à la retraite, il n’a pas (...)
Lire la suite

Main tendue aux exilés béninois


4 janvier 2020 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans un Bénin longtemps laxiste, théâtre (...)
Lire la suite

Ne pas prendre les Béninois pour des benêts


30 novembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Voltaire a dit : « Malheur aux détails, la (...)
Lire la suite

France : Une immigrée déclarée morte, mais toujours vivante


30 novembre 2019 par Dg24h
Elle est vivante mais hantée par un macchabée ! Sa mort est constatée à (...)
Lire la suite

Arnaud HOUEDJISSIN salue les Réformes en cours dans notre (...)


12 novembre 2019 par Dg24h
Consultant International en Gestion Moderne des Ports, Homme Politique (...)
Lire la suite

Bénin et Tunisie, Greta Thunberg et Aimé Césaire


5 octobre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​Si le système des choses ne l’emporte pas et (...)
Lire la suite

Paradoxe du prêtre béninois en France


28 septembre 2019 par Dg24h
(Par Roger Gbégnonvi) ​En vérité, il s’agit de tout prêtre d’Afrique (...)
Lire la suite

« Au Bénin, la danse contemporaine demande autant d’engagement que (...)


27 août 2019 par Dg24h
L’anthropologue Anne Décoret-Ahiha souligne la difficulté de se produire (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires