vendredi, 21 septembre 2018 •

112 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Nos coutumes dévoreuses de nos enfants




(Par Roger Gbégnonvi)

​Le Conseil des Ministres du 18 avril 2018 a épinglé 17 directeurs d’école accusés d’avoir dérobé une partie des vivres destinés à leurs écoliers. On augmente l’effectif réel des enfants et on emporte chez soi la plus-value frauduleuse. Un journal a accusé l’Etat d’avoir, ce 18 avril, épargné les siens directeurs tout aussi chapardeurs. Ils seraient donc plus de 17 à avoir volé leurs écoliers. L’affaire ne mériterait qu’un ‘‘bof !’’ et, rigolant, on poursuivrait son chemin, si elle n’était le reflet exact et cruel d’un certain aspect de nos coutumes volontiers dévoreuses de nos enfants, coutumes infanticides quand elles jugent le meurtre nécessaire.
​Car ici ou là, au Bénin, le bébé est décrété sorcier et supprimé à sa naissance parce qu’il est venu à nous par le siège ou la face contre le sol, etc. Il est sorcier. Mais ses parents ne le sont pas et continueront à procréer. Sereins. En quoi est sorcier le tout petit innocent qui porte sur la gencive une membrane prise pour une dent ? Il est sorcier parce que nos coutumes l’ont décrété tel. Et nos coutumes, si prévoyantes par ailleurs, n’ont rien prévu d’autre que la mort pour éradiquer ce malheur incarné. Pas de fumigation qui désensorcelle le bébé condamné afin de lui permettre de vivre. Bizarre. Informé de cette bizarrerie, quelle formule scatologique le cher Donald Trump ne balancerait-il pas sur nos chères coutumes ?
​Nos coutumes ne respectent pas l’enfant pour lui-même. Les parents exigent que l’enfant leur soit de quelque profit. C’est pourquoi elles ont prescrit que chacun doit avoir une progéniture abondante. Et le mâle est fier de semer à tout vent sans le moindre souci de se fixer quelque part. Et la femme est heureuse d’aligner six à huit enfants qui sont la preuve nombreuse qu’elle a bien accompli son destin de femme. Le président Macron a eu droit, de notre part, à une volée de bois vert pour avoir expliqué notre non développement par cette procréation sans retenue. Il n’avait pourtant dit que la moitié de la vérité, l’autre moitié étant que la femme qui élève, très souvent seule, ‘‘six à sept enfants’’, n’a même pas de quoi en élever convenablement deux, et donc n’élève pas vraiment les six ou sept qu’elle a. C’est donc notre avenir qui est laissé à l’abandon à travers ses enfants affamés et en guenilles.
​Les lettrés, hommes et femmes, dérogent à nos coutumes infanticides, sans respect pour l’enfant. Ils s’exilent de leur ethnie quand elle peut décréter sorciers des bébés, et s’arrêtent à quatre enfants environ pour pouvoir leur donner une éducation porteuse d’avenir. Les hérauts de nos coutumes disent que ces lettrés sont des avaricieux parce que ses revenus permettraient à un professeur voltigeur de lever (sans devoir les élever) deux à trois équipes de football, réparties entre plusieurs ‘’bureaux’’. Mais si les lettrés respectent leurs enfants et refusent qu’on les dise sorciers, ils se soumettent à nos coutumes quand il s’agit des enfants d’autrui. Voilà pourquoi l’on découvre des instituteurs en train de manger les sacs de riz de leurs écoliers. Nos coutumes le permettent. Les enfants sont tout bénéfice.
​Nos lettrés, hommes et femmes, qui ont écrit notre Constitution du 11 décembre 1990, y ont mis partout le respect des droits de l’homme avec, ici et là, de jolis clins d’œil à l’enfant. Art. 12.- ‘‘L’Etat et les collectivités publiques garantissent l’éducation des enfants et créent les conditions favorables à cette fin.’’ Art. 13.- ‘‘… L’enseignement primaire est obligatoire …’’ Pas un article toutefois qui porte condamnation explicite de l’infanticide rituel. Et point de ‘‘conditions favorables’’ à l’éducation lorsque, sous prétexte de grève, les éducateurs privent les écoliers de plus d’un trimestre d’école et pillent les cantines scolaires.
​Et voici Aimé Césaire en colère : ‘‘Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.’’ Pour ne pas devenir mortellement atteints, nous devons maintenant arracher nos coutumes à l’instinct et les rendre à l’humain.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 avril 2018 par Dg24h



Les travaux d’asphaltage entamés à Lokossa

20 septembre 2018 par Dg24h
L’entreprise NSE CI en charge des travaux d’asphaltage dans la ville de (...)
Lire la suite

MTN propose trois nouvelles solutions aux entreprises

20 septembre 2018 par La Rédaction
Le réseau de téléphonie mobile Mtn ne cesse de rechercher des solutions (...)
Lire la suite

La Boad accorde 20 milliards FCFA au gouvernement

20 septembre 2018 par Dg24h
L’ambition du gouvernement de construire 9000 logements sociaux se (...)
Lire la suite

Un présumé voleur échappe à la vindicte populaire

20 septembre 2018 par Dg24h
Un présumé voleur a échappé à la loi du feu au Collège d’enseignement (...)
Lire la suite

Une loi en vue pour sanctionner les auteurs des grossesses en milieu (...)

20 septembre 2018 par Dg24h
Les nombreux cas de grossesses enregistrés dans les différents (...)
Lire la suite

Le gouvernement s’active pour la livraison dans le délai

20 septembre 2018 par Dg24h
Le conseil des ministres de ce mercredi 18 septembre 2018, a statué sur (...)
Lire la suite

12 nominations dans 02 ministères

19 septembre 2018 par Dg24h
En Conseil des ministres, ce mercredi 19 septembre 2018, le (...)
Lire la suite

Porto-Novo se prépare pour la 3ème édition du Festival International

19 septembre 2018 par Dg24h
Le maire Emmanuel Zossou a annoncé au cours d’une conférence, la 3ème (...)
Lire la suite

Le budget du parlement revu à la baisse

19 septembre 2018 par Dg24h
D’un montant de 30 995 906 403 F CFA dans l’avant-projet au départ, le (...)
Lire la suite

La levée d’immunité de Bako et Djènontin ne viole pas la constitution

19 septembre 2018 par Dg24h
La Cour constitutionnelle, par décision Dcc 18-186 du 18 septembre (...)
Lire la suite

Patrice Talon fait renaître Maria Gléta de ses cendres

19 septembre 2018 par Dg24h
La centrale mort-née de Maria Gléta a trouvé une issue favorable grâce à (...)
Lire la suite

La Société civile et les ministères sectoriels renforcent leur synergie (...)

19 septembre 2018 par Dg24h
Social Watch Bénin a organisé, ce mardi 18 septembre 2018, à Cotonou une (...)
Lire la suite

Un homme se tue par pendaison

17 septembre 2018 par Dg24h
Les populations du quartier Camp-Adagbè à Parakou ont découvert, ce (...)
Lire la suite

Luc Atrokpo offre Flash live tour aux jeunes de Bohicon

17 septembre 2018 par Dg24h
En vue de clôturer les vacances en beauté, le maire de la commune de (...)
Lire la suite

3179 écoles dotées de cantines scolaires

17 septembre 2018 par Dg24h
Le gouvernement du Nouveau départ a prévu pour le compte de l’année (...)
Lire la suite

L’Ambassadeur de la Chine chez Modeste Kérékou

14 septembre 2018 par Dg24h
Le ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de (...)
Lire la suite

Les localités riveraines du fleuve Mono en état d’alerte

14 septembre 2018 par Dg24h
Les localités situées dans les environs du fleuve Mono sont menacées (...)
Lire la suite

Plus de 12 milliards FCFA pour apaiser les revendications

14 septembre 2018 par Dg24h
Le gouvernement injecte de 12 milliards 378 millions de francs CFA (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires