mardi, 18 juin 2019 •

229 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Nos coutumes dévoreuses de nos enfants




(Par Roger Gbégnonvi)

​Le Conseil des Ministres du 18 avril 2018 a épinglé 17 directeurs d’école accusés d’avoir dérobé une partie des vivres destinés à leurs écoliers. On augmente l’effectif réel des enfants et on emporte chez soi la plus-value frauduleuse. Un journal a accusé l’Etat d’avoir, ce 18 avril, épargné les siens directeurs tout aussi chapardeurs. Ils seraient donc plus de 17 à avoir volé leurs écoliers. L’affaire ne mériterait qu’un ‘‘bof !’’ et, rigolant, on poursuivrait son chemin, si elle n’était le reflet exact et cruel d’un certain aspect de nos coutumes volontiers dévoreuses de nos enfants, coutumes infanticides quand elles jugent le meurtre nécessaire.
​Car ici ou là, au Bénin, le bébé est décrété sorcier et supprimé à sa naissance parce qu’il est venu à nous par le siège ou la face contre le sol, etc. Il est sorcier. Mais ses parents ne le sont pas et continueront à procréer. Sereins. En quoi est sorcier le tout petit innocent qui porte sur la gencive une membrane prise pour une dent ? Il est sorcier parce que nos coutumes l’ont décrété tel. Et nos coutumes, si prévoyantes par ailleurs, n’ont rien prévu d’autre que la mort pour éradiquer ce malheur incarné. Pas de fumigation qui désensorcelle le bébé condamné afin de lui permettre de vivre. Bizarre. Informé de cette bizarrerie, quelle formule scatologique le cher Donald Trump ne balancerait-il pas sur nos chères coutumes ?
​Nos coutumes ne respectent pas l’enfant pour lui-même. Les parents exigent que l’enfant leur soit de quelque profit. C’est pourquoi elles ont prescrit que chacun doit avoir une progéniture abondante. Et le mâle est fier de semer à tout vent sans le moindre souci de se fixer quelque part. Et la femme est heureuse d’aligner six à huit enfants qui sont la preuve nombreuse qu’elle a bien accompli son destin de femme. Le président Macron a eu droit, de notre part, à une volée de bois vert pour avoir expliqué notre non développement par cette procréation sans retenue. Il n’avait pourtant dit que la moitié de la vérité, l’autre moitié étant que la femme qui élève, très souvent seule, ‘‘six à sept enfants’’, n’a même pas de quoi en élever convenablement deux, et donc n’élève pas vraiment les six ou sept qu’elle a. C’est donc notre avenir qui est laissé à l’abandon à travers ses enfants affamés et en guenilles.
​Les lettrés, hommes et femmes, dérogent à nos coutumes infanticides, sans respect pour l’enfant. Ils s’exilent de leur ethnie quand elle peut décréter sorciers des bébés, et s’arrêtent à quatre enfants environ pour pouvoir leur donner une éducation porteuse d’avenir. Les hérauts de nos coutumes disent que ces lettrés sont des avaricieux parce que ses revenus permettraient à un professeur voltigeur de lever (sans devoir les élever) deux à trois équipes de football, réparties entre plusieurs ‘’bureaux’’. Mais si les lettrés respectent leurs enfants et refusent qu’on les dise sorciers, ils se soumettent à nos coutumes quand il s’agit des enfants d’autrui. Voilà pourquoi l’on découvre des instituteurs en train de manger les sacs de riz de leurs écoliers. Nos coutumes le permettent. Les enfants sont tout bénéfice.
​Nos lettrés, hommes et femmes, qui ont écrit notre Constitution du 11 décembre 1990, y ont mis partout le respect des droits de l’homme avec, ici et là, de jolis clins d’œil à l’enfant. Art. 12.- ‘‘L’Etat et les collectivités publiques garantissent l’éducation des enfants et créent les conditions favorables à cette fin.’’ Art. 13.- ‘‘… L’enseignement primaire est obligatoire …’’ Pas un article toutefois qui porte condamnation explicite de l’infanticide rituel. Et point de ‘‘conditions favorables’’ à l’éducation lorsque, sous prétexte de grève, les éducateurs privent les écoliers de plus d’un trimestre d’école et pillent les cantines scolaires.
​Et voici Aimé Césaire en colère : ‘‘Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.’’ Pour ne pas devenir mortellement atteints, nous devons maintenant arracher nos coutumes à l’instinct et les rendre à l’humain.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

28 avril 2018 par Dg24h


Les forces armées renforcent leurs capacités contre l’extrémisme (...)


18 juin 2019 par Dg24h
Les forces de défense nationale ont effectué une manœuvre finale dans le (...)
Lire la suite

Délocalisation du Baccalauréat 2019 de Tchaourou à Parakou


18 juin 2019 par Dg24h
Après les derniers événements dans la ville mettant en difficulté les (...)
Lire la suite

Tchaourou retrouve la paix


18 juin 2019 par Dg24h
Afin d’assurer une paix durable dans la région, le chef de l’État a (...)
Lire la suite

Le Dg/Sbee visite les industries affectées par une coupure


17 juin 2019 par Dg24h
Le Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), (...)
Lire la suite

L’appel de Tanguiéta pour la sécurité transfusionnelle au Bénin


17 juin 2019 par Dg24h
La 16ème journée mondiale du donneur de sang a été célébrée le vendredi 14 (...)
Lire la suite

Tony Elumelu au cabinet du chef de l’Etat


17 juin 2019 par Dg24h
Le président Patrice Talon a reçu à son cabinet dans la matinée de ce (...)
Lire la suite

Démarrage effectif de la Gestion par affermage de l’eau potable


17 juin 2019 par Dg24h
C’est dans le cadre du lancement du processus de préqualification des (...)
Lire la suite

Les technologies nucléaires pour éradiquer les insectes nuisibles


17 juin 2019 par Dg24h
Le Sénégal est sur le point d’éradiquer la mouche tsé-tsé, grâce à (...)
Lire la suite

« Aucun projet du genre n’est envisagé » (Police Borgou/Alibori)


17 juin 2019 par Dg24h
Des informations faisant état d’une probable arrestation de leaders (...)
Lire la suite

Franck KPOCHEME remercie ses électeurs


16 juin 2019 par Dg24h
L’élection des représentants de la presse à la Haute autorité de (...)
Lire la suite

Le point des affrontements à Tchaourou et Savè


15 juin 2019 par Dg24h
Le Colonel Spéro Lewis Gouchola, conseiller technique à la sécurité du (...)
Lire la suite

L’armée prend le contrôle définitif du corridor


15 juin 2019 par Dg24h
Le corridor Parakou-Dassa a été libéré ce samedi vers 17h. Après les (...)
Lire la suite

CFAO MOTORS expose la RAV4 2019 à Canal Olympia


15 juin 2019 par Dg24h
Le Groupe CFAO Motors expose le 14 et le 15 juin 2019, le tout nouveau (...)
Lire la suite

La police fait échec à un braquage


15 juin 2019 par Dg24h
La tentative de braquage d’une banque a échouée ce mercredi 12 juin à (...)
Lire la suite

Le MTN Data Center inauguré ce jour


14 juin 2019 par Dg24h
Le réseau de téléphonie mobile MTN-Bénin a procédé au lancement dans (...)
Lire la suite

Sacca Lafia rassure les populations


14 juin 2019 par Dg24h
Dans un message à la presse, ce vendredi 14 juin 2019, le ministre de (...)
Lire la suite

La situation est sous contrôle (Ministère de l’intérieur)


14 juin 2019 par Dg24h
La situation est désormais sous contrôle. C’est l’assurance donnée ce (...)
Lire la suite

L’Indien libéré après 18 mois d’emprisonnement


14 juin 2019 par Dg24h
L’Indien Kumar Santosh condamné à 18 mois d’emprisonnement vient (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information