jeudi, 18 avril 2019 •

435 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Réformes dans l’enseignement supérieur

Marie-Odile Attanasso réalise le vœu de Patrice Talon




Nommée à l’avènement du chef de l’Etat Patrice Talon, le 06 avril 2016, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso, après avoir relevé les insuffisances qui entravent le secteur de l’enseignement supérieur, a engagé les réformes nécessaires pour améliorer le système éducatif. Ces insuffisances se caractérisent selon le ministre par un nombre insuffisant d’enseignants, un enseignement public de très peu de qualité dû au fait que les infrastructures n’étaient pas adaptés. Selon elle, le ratio du nombre de places assises est de une place pour 4 étudiants.

Le monde de la recherche également n’avait pas beaucoup de fonds et présentait peu d’intérêt. D’où l’urgence des réformes qui ont commencé par la réalisation de la carte universitaire du pays. De 07 universités, on est passé à 04 avec 02 pluridisciplinaires que sont l’université d’Abomey-Calavi et l’université de Parakou. A ces deux universités pluridisciplinaires, s’ajoutent deux autres thématiques. Il s’agit de l’Université nationale d’agriculture (Una) et l’Université nationale des sciences, technologies, ingénierie et de mathématiques (Unstm). Ces 02 dernières universités obéissent à l’option de former surtout dans le domaine de l’agriculture qui est un domaine prioritaire de développement pour le Bénin et le domaine futur des nouvelles technologies, afin de promouvoir le développement pour l’avenir.
Selon le ministre de l’enseignement supérieur, un pays fait la politique de ses moyens. Quand on prend une université, explique-t-elle, ça veut dire qu’il doit avoir les infrastructures, les équipements, le corps enseignants, le corps administratif pour que les étudiants soient accompagnés pour leur formation. L’université souligne Marie-Odile Attanasso, est le surnomme de l’éducation. Les universités étaient disséminées dans le pays, certaines d’entre elles étaient dans des bâtiments loués, informe-t-elle. « Il ne faut pas créer les universités pour la forme de les créer. « C’est les besoins économiques et les besoins au niveau mondial, qui amène à créer les filières de formation pour accompagner l’économie », a-t-elle souligné avant de fustiger la floraison des ‘’universités politiques’’ dans un pays où les moyens sont réduits.
L’une des réformes engagée par Marie-Odile Attanasso dans le secteur de l’enseignement supérieur, est celle liée au classement des nouveaux bacheliers dans les écoles et instituts. La sélection de ces bacheliers dans les écoles et instituts se fait désormais sur la base des performances au Bac par une commission nationale en fonction du nombre de places. Cette réforme a été engagée après examen des besoins exprimés par les différents ministères, et la détermination sur l’ensemble des budgets alloués par le ministère des finances pour les bourses, les domaines et les quantités avec un accent sur les domaines prioritaires de développement. L’attribution de bourses se fait désormais sur la base de la moyenne pondérée obtenue sur la base des notes obtenues au baccalauréat et permet de classer par ordre de mérite, tous les demandeurs de bourses dans les filières de leur option.
La mise en œuvre de cette réforme a entraîné la réorganisation du système d’attribution des allocations universitaires qui a connu 4 innovations essentielles. Il s’agit entre autres de la mensualisation des bourses, de la bancarisation démonopolisée, de la relecture du cadre réglementaire et l’informatisation du système d’octroi des allocations d’études universitaires, selon le directeur des bourses et secours universitaires. Cette réforme s’inscrit dans le cadre global de la dématérialisation de l’administration publique au Bénin. L’ancienne pratique qui consistait à payer les bourses aux étudiants en une ou deux tranches au plus chaque année, explique le directeur des bourses et secours universitaires, biaise l’objectif des allocations universitaires qu’est d’assister l’étudiant financièrement au cours de sa formation.
Au cours d’une rencontre avec le président de la République et le ministre des finances, informe le ministre de l’enseignement supérieur, le chef de l’Etat a demandé à ce que la bourse soit versée aux étudiants chaque fin du mois comme tout fonctionnaire dans l’administration publique. Autant d’actions qui visent à assainir le secteur de l’enseignement supérieur et améliorer les conditions de vie des étudiants.
F. Aubin AHEHEINNOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 septembre 2018 par Dg24h


Le ’’Front démocratique du salut’’ est né


18 avril 2019 par Dg24h
Le ’’Front démocratique du salut’’ (Fds), c’est le nom de la nouvelle (...)
Lire la suite

R. Wadagni à propos de l’Eurobond émis sur le marché international


18 avril 2019 par Dg24h
L’économie béninoise se porte mieux, et de mieux en mieux, c’est ce qu’on (...)
Lire la suite

Un Directeur de publication arrêté


18 avril 2019 par Dg24h
Le journaliste Casimir Kpédjo, Directeur de publication du journal (...)
Lire la suite

Un courant d’eau occasionne deux morts


17 avril 2019 par Dg24h
Deux personnes ont été emportées par un courant d’eau au niveau du pont (...)
Lire la suite

Les Indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires (...)


17 avril 2019 par Dg24h
« Garantir la continuité des soins dans les formations sanitaires (...)
Lire la suite

Le temps de travail des acteurs sanitaires réglementé


17 avril 2019 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 17 avril 2019, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Les cas disjoints de ICC-Services renvoyés à la prochaine (...)


17 avril 2019 par Dg24h
La première session criminelle de l’année 2019 à la Cour de répression des (...)
Lire la suite

ISOCEL SA révolutionne l’accès à Internet au Bénin


16 avril 2019 par Dg24h
Le Directeur général de ISOCEL SA a procédé ce mardi 16 avril au (...)
Lire la suite

Le Colonel Soulé Dankoro vient de nous quitter


16 avril 2019 par Dg24h
Le Colonel Soulé Dankoro est décéde ce jour à Paris. Né en 1943 à Niaro (...)
Lire la suite

143 localités et 31 600 ménages impactés de 2016 à 2019


16 avril 2019 par Dg24h
« Fournir à chaque Béninoise et à chaque Béninois, particulier ou acteur (...)
Lire la suite

L’audience des autres accusés reprend ce jour à la CRIET


16 avril 2019 par Dg24h
Après sa suspension le vendredi 12 avril dernier, le procès des 12 (...)
Lire la suite

Les évêques invitent à une élection législative inclusive


16 avril 2019 par Dg24h
La Conférence épiscopale du Bénin espère toujours en l’organisation des (...)
Lire la suite

Vers le reversement en ACE de certains agents


15 avril 2019 par Dg24h
Les agents sous contrat local des services sous tutelle du ministère de (...)
Lire la suite

Remise de carnets de pension aux retraités


15 avril 2019 par Dg24h
Des carnets de pension ont été remis aux agents de l’Etat admis à la (...)
Lire la suite

Boni Yayi invite les populations à la prière et au jeûne


15 avril 2019 par Dg24h
En vue d’apaiser la tension sociale en cette période électorale, l’ancien (...)
Lire la suite

Mathieu Adjovi allume le flambeau de l’Union Progressiste


15 avril 2019 par Dg24h
Mathieu Gbèdolo Adjovi et les ténors de l’Union Progressiste (UP) ont (...)
Lire la suite

Les étudiants donnent carte blanche à Gbadamassi et Adambi


14 avril 2019 par Dg24h
Le député Rachidi Gbadamassi et le ministre des mines, Samou Séïdou (...)
Lire la suite

Les populations fuient l’eau des forages pour les marigots


14 avril 2019 par Dg24h
L’eau est source de vie dit-on. Mais dans le village de Tchicomey, (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information