lundi, 18 janvier 2021 •

396 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Energie propre et durable en milieu scolaire

MTN dote l’école de Dodji-Hô d’un biodigesteur pour une cantine sans fumées




La Fondation MTN a doté la cantine scolaire de l’école primaire publique de Dodji-Hô située dans l’arrondissement de Sékou, d’un biodigesteur pour la préparation des repas chauds destinés aux écoliers. La remise officielle de l’infrastructure du projet "Cantine sans bois de feu’’ a été effectuée ce vendredi 2 octobre 2020, par le directeur de la Fondation MTN, Jean-Claude AKOGBETO et la présidente de l’ONG EWANOU, Mylène ADEDODJA entourés des élus locaux de la commune d’Allada et les responsables départementaux de l’enseignement primaire.

L’objectif de ce projet "Cantine sans bois de feu’’ est de réaliser un biodigesteur pour renforcer les capacités des cuisinières et du personnel scolaire à fournir un repas chaud quotidien et équilibré aux écoliers.

« Parmi tant d’école primaire au Bénin, votre choix s’est porté sur notre modeste école. (...) avec ce dispositif, nous aurons en qualité et en quantité suffisante, du gaz domestique pour la cuisson des repas pour le bonheur de nos enfants. Nous aurons de l’engrais bio pour faire le jardinage et avoir des légumes de très bonne qualité symbolisant la pleine forme et la bonne santé de nos écoliers. Nous pouvons même avoir de l’énergie électrique pour l’éclairage de nos salles de classes dès qu’elles deviennent sombres. », a expliqué le directeur de l’école de Dodji-Hô, Gbêkpo Isaac.

Il a expliqué que les enfants n’auront plus à transporter tous les jours du bois de chauffage pour venir à l’école. Ils n’aurons plus besoin d’utiliser de l’engrais chimique pour faire du jardinage. Avec ce dispositif ils pourront gérer convenablement les déchets liquides comme solides et rendre leur environnement sain et propre.

Il a profité de l’occasion pour adresser à ses donateurs quelques doléances notamment le matériel didactique et surtout la clôture de l’école pour la sécurité de l’infrastructure mise en service. « Vous avez déjà trop fait pour nous, toutefois, nous voudrions vous demander très humblement de vous pencher sur la question de la clôture de l’école. », a-t-il indiqué.

La présidente de l’ONG EWANOU, Mylène ADEDODJA initiatrice de ce projet financé par la Fondation MTN a clairement affiché sa satisfaction. « En ce jour solennel de la remise officielle de l’infrastructure du projet "Cantine sans bois de feu’’, l’ONG EWANU et la Fondation MTN sont très honorées de votre présence ».

A en croire ces explications, le projet s’inscrit dans la continuité des actions de l’ONG EWANOU auprès des populations les plus démunies. « Nous souhaitons capitaliser notre expérience et notre fine connaissance dans la zone d’intervention pour renforcer durablement les cantines scolaires et offrir un cadre meilleur de travail aux femmes chargées de la préparation des repas. C’est dans cette même logique que nous avons choisi un membre de nos groupements de l’arrondissement de Sékou pour apporter un soutien technique de l’ONG Ewanou pour être des responsables du jardin de l’école », a-t-elle souligné avant de préciser que « La cantine sans bois de feu » est une initiative de l’ONG EWANOU dans le but d’accompagner le gouvernement béninois dans son Programme National d’Alimentation Scolaire Intégrée (PNASI) et d’atteindre les objectifs du développement durable (ODD).

Le Projet a été réalisé grâce à l’appui technique de BIOGAZ Bénin S.A.R.L et RAMES (Réseau Africain des Maraîchers Eco-Santé). Ce projet consiste à construire des toilettes connectées à un biodigesteur d’une capacité de 20 m³ au sein de l’école et un jardin scolaire d’une superficie de 338 m² qui permettra de fournir des feuilles et légumes fraîches à la cantine de l’école.

« La cantine sans bois de feu » permet de résoudre un certain nombre de problèmes tels que l’insuffisance de bois de chauffage que les enfants doivent apporter pour la préparation des repas, la rareté des légumineuses dans l’alimentation donnée aux écoliers, l’exposition des femmes dans la cantine aux fumées toxiques liées à la combustion du bois, et l’insuffisance de l’hygiène de même que les difficultés liées à l’assainissement dans l’école.

Dans son intervention, le directeur de la Fondation MTN a commencé par la sensibilisation sur le Coronavirus. « (...) La pandémie du Coronavirus n’est pas finie et les gestes barrières que le gouvernement a mis en place pour sauver les populations sont importants. Il faut que chacun de nous veille à cela », a-t-il conseillé.
En ce qui concerne la motivation de MTN à financer le projet « La cantine sans bois de feu » M. AKOGBETO a fait savoir que « La Fondation MTN a depuis quelques années pris son engagement auprès des populations. Parce que si nous avons leitmotiv c’est pouvoir laisser une trace en chaque société où nous opérons pour que, partout où nous passons, nous puissions apporter non seulement de la connectivité mais également de la joie aux cœurs des personnes avec lesquelles nous vivons. »

D’après les explications de Mr AKOGBETO, l’infrastructure entièrement financée par la Fondation MTN a coûté approximativement 14 millions 142 mille 250 francs CFA.

Il a ensuite félicité l’ONG EWANOU et surtout le Programme alimentaire mondial (PAM). « (...) et l’autre institution que je ne saurais passé sous silence c’est le Programme alimentaire mondial, parce que c’est eux qui ont commencé le projet de cantine et notre souhait est que, ce que nous venons de faire puisse représenter un exemple pour sa duplicité à travers le pays. », a souhaité le directeur de la fondation MTN.

Le porte parole des écoliers Jonas Hounsoun de même que le premier adjoint au maire de la mairie d’Allada ont remercié la Fondation MTN pour son action sociale dont le but est de maintenir les enfants à l’école. Ils ont promis d’en faire un bon usage.

Répondant au souhait du directeur de la Fondation MTN pour la duplicité du projet, le représentant du Programme alimentaire mondial a rassuré : « (...) Monsieur le directeur votre message est bien passé et nous pensons que c’est de notre devoir de continuer à faire le plaidoyer pour que de telle initiative puisse être multipliée et répéter sur l’ensemble de nos écoles ».

Il faut préciser que le biodigesteur implanté à l’école primaire publique de Dodji-Hô a une durée de vie minimum de 25 ans, et ne nécessite pas d’entretien particulier, en dehors d’environ 200 kg de déchets organiques par jour pour une production continue du méthane.

LES IMAGES DE LA CÉRÉMONIE DE MISE EN SERVICE

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

2 octobre 2020 par La Rédaction




Le Chef de l’État a enfin avisé selon Gustave Assah


17 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
À la suite de l’annonce officielle du président de la République d’être (...)
Lire la suite

Une boutique et un atelier vidés par les cambrioleurs


15 janvier 2021 par La Rédaction
Des pagnes et autres objets sont emportés dans la nuit du jeudi 13 au (...)
Lire la suite

Metonou prend fonction ce vendredi


15 janvier 2021 par Marc Mensah
Gilbert Togbonon et Mario Metonou font la passation de charge à la Cour (...)
Lire la suite

La loi sur le secteur pharmaceutique adoptée


13 janvier 2021 par Marc Mensah
Les députés de la huitième législature ont voté, mardi 12 janvier 2021, la (...)
Lire la suite

Le vodoun porté au pinacle à Ouidah


13 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
. La fête des religions endogènes a été celebrée ce 10 janvier au plan (...)
Lire la suite

Célébration des 30 ans de la rétrocession du collège catholique Père (...)


12 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Si le Collège catholique père Aupiais existe depuis plus de 70 ans, il (...)
Lire la suite

Hôtel Jeco & Spa Dassa-zoumé reste intégralement ouvert


11 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le samedi 9 janvier 2021 , aux environs de 22h00 , un court circuit (...)
Lire la suite

Cadres et personnalités catholiques prient pour la paix


11 janvier 2021 par Marc Mensah
Le Mouvement Catholique des Cadres et Personnalités Politiques du Bénin (...)
Lire la suite

Des performances enregistrées en 2020 à la SBEE


11 janvier 2021 par Marc Mensah
Les indicateurs de performance ont connu une évolution au cours de (...)
Lire la suite

Les travailleurs se conforment aux nouveaux horaires


10 janvier 2021 par Marc Mensah
Le travail reprend à 14 heures pour finir à 17 heures 30 dans (...)
Lire la suite

MS, OMS et Mercy Ships finalisent le plan national des soins (...)


10 janvier 2021 par Ignace B. Fanou
Le Ministère de la santé à travers la Direction nationale de la médecine (...)
Lire la suite

Les touristes invités à respecter les gestes barrière à Ouidah


9 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Dans le but de limiter les risques de contamination du Covid-19 au (...)
Lire la suite

La prière musulmane arrimée aux nouveaux horaires


7 janvier 2021 par Marc Mensah
Les prières musulmanes du vendredi appelées Djouma seront dites à 13 (...)
Lire la suite

352 décès par accident enregistrés en 2020


6 janvier 2021 par Marc Mensah
Le Bénin a enregistré 352 décès en 2020 contre 392 en 2019, selon le bilan (...)
Lire la suite

Les nouveaux agents de police en formation le 9 janvier


6 janvier 2021 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
La formation commune de base démarre le samedi 09 janvier 2021 au (...)
Lire la suite

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE MOOV AFRICA


5 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Une nouvelle marque est née au sein du monde des télécoms africains, (...)
Lire la suite

Un individu arrêté pour trafic d’héroïne


5 janvier 2021 par Marc Mensah
Les policiers du commissariat de Semè-Podji en collaboration avec ceux (...)
Lire la suite

Un agent de sécurité arrêté avec 185 brûleurs de gaz


5 janvier 2021 par Marc Mensah
Le vendredi 1er janvier 2020, alors qu’ils faisaient leur patrouille, (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires