mardi, 22 juin 2021 •

341 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Emission rupture An 4

Les réformes du gouvernement Talon dans l’enseignement supérieur




Le gouvernement de Patrice Talon a mené pendant ces quatre dernières années de nombreuses réformes pour rendre performant le système éducatif béninois. Ce lundi 13 avril 2020 sur l’émission ’’ Rupture An 4’’ de la télévision nationale, la ministre Éléonore Yayi Ladékan a fait le point des réformes engagées par le gouvernement et les résultats obtenus dans le sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique depuis l’avènement du ‘’Nouveau départ’’.

L’enseignement supérieur était caractérisé par d’énormes difficultés telles que : le manque d’enseignants qualifiés, l’insuffisance d’infrastructures adéquates et autres.
Le gouvernement Talon a procédé à la définition d’une nouvelle carte universitaire. De 07 universités publiques et 22 centres universitaires, le Bénin est passé à 04 universités publiques dont deux pluri-disciplinaires (l’Université d’Abomey-Calavi et celle de Parakou) et deux autres thématiques (l’Université des Sciences, des technologies, d’ingénierie et de Mathématiques d’Abomey et l’Université nationale d’Agriculture de Porto-Novo).
À la suite de cette réforme, le ‘’Nouveau départ’’ a entamé le volet infrastructures. Selon la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Éléonore Yayi Ladékan, les infrastructures lancées avant le gouvernement de la Rupture ont été achevées par le gouvernement Talon. Plusieurs autres ont été construites et certaines sont en cours d’exécution.
« Ce qui est important et que la Rupture a apporté c’est déjà l’Agence pour la Construction des Infrastructures du Secteur de l’Education (ACISE) », s’est réjouie la ministre. Désormais, grâce à cette agence, la réalisation du programme de construction d’infrastructures en milieu scolaire et universitaire est accélérée.
« En matière d’infrastructures, on peut dire qu’il y a eu 08 amphis qui ont été construits, 08 laboratoires ; 07 blocs administratifs ; des résidences universitaires qui ont été réhabilitées », informe Mme Éléonore Yayi Ladékan. A cela s’ajoute la réalisation de 03 complexes d’écoles types et des centres de production d’infrastructures numériques à l’Université d’Abomey Calavi.
« (…) ces infrastructures viennent accompagner justement le système de façon à mettre les apprenants dans de bonnes conditions d’études, dans de bonnes conditions de pratique. C’est vrai que les besoins sont énormes et on fait quand même de très grands pas », a ajouté la ministre de l’enseignement supérieur.
L’une des réformes de la Rupture est la création des Instituts Universitaires d’Enseignement Professionnel (IUEP).
Les IUEP ont été institués par décret 2017-131 du 27 février par la Présidence de la République du fait de l’absence d’une formation technique au niveau du supérieur.
« (…) ce que l’IUEP apporte c’est de pouvoir accompagner ces apprenants qui n’ont pas la possibilité d’aller loin dans ce qu’ils savent faire mais qui ont quand même un certain savoir-faire (…) », a-t-elle expliqué.
Compte tenu des besoins économiques, des filières de formations prioritaires ont été retenues telles que : l’Agriculture, le tourisme, restauration-hôtellerie, les arts et la culture, la construction, la maintenance automobile.
D’après la ministre Éléonore Yayi Ladékan, la stratégie pour l’enseignement technique et la formation professionnelle qui est une nouvelle forme de révolution au niveau aussi du secondaire, va permettre « qu’il y ait deux tiers de pratique et simplement un tiers de théorie ».
Les IUEP souligne-t-elle représentent un continuum de cette stratégie au niveau du supérieur.

Renforcement des ressources humaines dans les universités

Le gouvernement de Patrice Talon a également durant ces 4 dernières années, procédé au renforcement de ressources humaines dans les universités. 200 assistants et 100 autres ont été recrutés respectivement en 2018 et 2019.
S’agissant de l’amélioration de la qualité de l’enseignement, « l’Agence béninoise pour l’assurance de la qualité de l’enseignement supérieur sera bientôt opérationnelle.

Amélioration des conditions de vie des étudiants

Plusieurs réformes ont été menées aussi dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des étudiants. Il s’agit entre autres de la gratuité des droits d’inscription pour 70% des étudiants, l’augmentation des bénéficiaires d’allocations universitaires (15 780 en 1ère année 2018-2019 ; 20 010 en 1ère année 2019-2020) ; l’allocation accordée à 76 doctorants en 2019 et l’attribution d’allocations annuelles aux meilleurs étudiants non boursiers.
En ce qui concerne le financement des activités des associations estudiantines, le gouvernement a redéfini les conditions et modalités. Pour la mise en œuvre de leurs activités, seules les organisations représentatives ayant obtenu au moins 30% des suffrages exprimés au terme des élections au niveau de chaque université peuvent bénéficier de l’appui de l’État.
La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Éléonore Yayi Ladékan s’est aussi prononcée sur l’aide de l’Etat aux doctorants. A travers le programme "Appui aux doctorants", ceux identifiés ont bénéficié du fonds spécial à la formation et à la recherche de près d’un milliard de FCFA.
Parmi les grandes réformes dans le sous-secteur de l’enseignement supérieur au Bénin, figure l’assainissement au niveau des Etablissements privés d’enseignement supérieur (EPES), la réforme des agréments, l’organisation des examens nationaux et autres.

Amélioration de la qualité de la recherche

L’une des réformes menées pour améliorer la qualité de la recherche est la création de l’Agence béninoise pour la recherche et l’innovation (Abri). Pour la ministre, le secteur de la recherche sera beaucoup plus organisé à travers la fusion de toutes les structures en charge de la gestion de ce secteur. La recherche scientifique étant au cœur du développement d’une nation, il est envisagé à la longue une loi sur le financement de la recherche.
Selon la ministre Éléonore Yayi Ladékan, le gouvernement Talon va continuer les réformes dans le sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le but d’améliorer la qualité du capital humain, indispensable pour le développement du Bénin.

A.A.A

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

14 avril 2020 par Akpédjé Ayosso




Un candidat et son moniteur condamnés au tribunal


22 juin 2021 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Un candidat et son moniteur ont été condamnés, le 30 avril dernier, (...)
Lire la suite

Instruments de musique traditionnelle et rites sacrés en péril au (...)


22 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
Dans le Borgou, la musique traditionnelle tient également son (...)
Lire la suite

Les acteurs appellent le chef de l’Etat à sauver la filière


21 juin 2021 par Marc Mensah
Agonisante auparavant, la filière des véhicules d’occasion a été (...)
Lire la suite

Les enfants Holli abandonnent les classes pour le Nigéria


21 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
La commune d’Adja-Ouèrè est confrontée depuis quelques années à un (...)
Lire la suite

3 individus dont 2 femmes interpellés pour trafic de drogue


20 juin 2021 par Marc Mensah
Trois (03) individus dont deux (02) femmes ont été arrêtés, mercredi 16 (...)
Lire la suite

Agoué, une destination touristique menacée de disparition


20 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
La ville historique d’Agoué, le plus grand et plus peuplé arrondissement (...)
Lire la suite

Bohicon en guerre contre les stationnements hors parc


18 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le maire de la commune de Bohicon Rufino d’Almeida a échangé, jeudi 17 (...)
Lire la suite

Le port de casque obligatoire pour motocyclistes et passagers


18 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
Port obligatoire de casque pour tout conducteur et passager de véhicule (...)
Lire la suite

La plantation de manguiers lancée à Agbangnizoun


18 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
Première édition de la journée de lancement de la campagne de plantation (...)
Lire la suite

Le gouvernement ordonne la démolition des résidences KIS et HASSAN (...)


16 juin 2021 par Marc Mensah
Les résidences universitaires Kim Il Sung et Hassan II de l’Université (...)
Lire la suite

Le Burundi découvre les merveilles de la vallée de l’Ouémé


15 juin 2021 par Ignace B. Fanou
Accompagnée du représentant résident du Programme alimentaire mondial (...)
Lire la suite

Le corps sans vie d’une femme repêché à Grand-Popo


15 juin 2021 par Marc Mensah
Une jeune femme âgée de 29 ans est morte noyée, dimanche 13 juin 2021, (...)
Lire la suite

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR


14 juin 2021 par Judicaël ZOHOUN
Cet adage souvent lancé à la volée sans grande foi s’est révélé si vrai (...)
Lire la suite

Moov Africa et PAM soutiennent la durabilité des cantines (...)


13 juin 2021 par Ignace B. Fanou
L’Ecole primaire publique (Epp) Goulo-Sodji disposera dans les mois à (...)
Lire la suite

Des points d’eau potable pour les cantines scolaires


13 juin 2021 par Ignace B. Fanou
L’ONG koweitienne ‘’Direct-Aid’’ et le Programme alimentaire mondial (PAM) (...)
Lire la suite

Les autorités locales apprécient l’initiative de MTN-Bénin


10 juin 2021 par La Rédaction
MTN-Bénin ne baisse pas les bras dans la lutte contre la Covid-19 au (...)
Lire la suite

L’ambassadeur d’Allemagne salue la gouvernance de Talon


10 juin 2021 par Marc Mensah
Après quatre (04) années de mission au Bénin l’Ambassadeur de la (...)
Lire la suite

Asphaltage 2 démarre dans plusieurs communes


9 juin 2021 par Marc Mensah
‘’Asphaltage’’, le projet qui a métamorphosé neuf (09) villes du Bénin au (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires