dimanche, 24 janvier 2021 •

395 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Hôtellerie

Les raisons de la démolition de Noom l’Hôtel en construction




Au début des années 2010, Monsieur Yérim SOW, promoteur du Groupe TEYLIOM, a soumis aux autorités béninoises son projet d’implantation au Bénin, notamment à Cotonou, d’un complexe hôtelier de luxe.

Sur la base d’un contrat de bail emphytéotique signé le 29 juin 2012, les autorités béninoises, intéressées par le projet, ont mis à la disposition de la société TEYLIUM PROPERTIES BENIN SA en abrégé « TPB SA », agissant comme filiale béninoise du Groupe TEYLIOM, un domaine de deux (02) hectares appartenant à l’Etat béninois.
La durée du contrat ainsi conclu est de 99 ans mais il prévoit que les deux parties peuvent y mettre fin par anticipation, par exemple en cas d’inobservance des charges et conditions dont notamment le défaut de mise en valeur dans les délais contractuels.

La société TPB SA, dès lors et aux termes du contrat, s’engageait à payer une redevance de trois millions huit cent mille trois cent quatre-vingts (3.800.380) FCFA par an, à clôturer le domaine et surtout à y réaliser, dans un délai de trente (30) mois à compter de la signature du contrat, un complexe hôtelier de standing international d’une valeur minimum de dix milliards (10.000.000.000) de FCFA.

Par la suite, il a été observé que, par acte notarié en date du 16 décembre 2013, la société TPB SA, alors même qu’elle n’est pas propriétaire du domaine, a apporté le bail emphytéotique et les droits annexes qui en découlent, au capital de la société CHAIN HOTEL COTONOU SA qu’elle a constituée avec ses partenaires béninois dans la perspective de la construction et de l’exploitation du complexe hôtelier.

De fait, en contrepartie de cette cession, TPB SA a reçu 380.038 actions d’une valeur unitaire de dix mille (10.000) FCFA soit au total la somme de trois milliards huit cent millions trois cents quatre-vingt mille (3.800.380.000) FCFA.

Il s’ensuit qu’à la suite de cette opération qui consacre la cession du droit au bail à CHC SA, TPB SA a réalisé une plus-value fiscale qui n’a fait l’objet d’aucune déclaration à l’Etat béninois et à ses services compétents.

Par ailleurs, l’Etat béninois a continué à accomplir ses obligations en vue de faciliter au promoteur, la réalisation de son projet. C’est ainsi que, par le décret n°2013-496 du 26 novembre 2013 portant agrément hors Code des investissements, hors Code Général des Douanes de la société CHAIN HOTEL COTONOU, il lui a été accordé divers avantages fiscaux et douaniers afin de réduire les coûts de réalisation du projet.

Seulement, malgré ces facilités et bien que les renseignements indiquent qu’il a reçu un financement conséquent auprès d’une institution bancaire de la sous-région, le Groupe TEYLIUM n’a pas achevé les travaux de construction dans les délais prévus au contrat.
Ceux-ci sont arrivés à échéance en mars 2016. Dès cet instant, la défaillance du groupe était manifeste. Pourtant, pour prouver la bonne foi de l’Etat, le Gouvernement Béninois lui a accordé une prorogation de vingt-quatre (24) mois dont le terme était fixé à mars 2018. Mieux, à l’appui de cette prorogation, il a reconduit les conditions préférentielles initiales accordées au Groupe TEYLIUM.

Malgré cette faveur, ledit Groupe se montrera à nouveau défaillant à l’issue de cette période de prorogation de deux ans. Nonobstant, l’Etat béninois s’est montré ouvert et lui a accordé une nouvelle prorogation de délai d’une durée de six mois jusqu’au 26 novembre 2018, date à laquelle les travaux de construction du complexe hôtelier étaient censés prendre fin.

On peut le constater aisément, dans ce dossier, l’Etat béninois a fait tout son possible pour créer au promoteur, les conditions les plus favorables en vue de lui permettre de réaliser son projet. L’Etat a fait preuve de compréhension et de beaucoup de patience, et de clémence.
Mais en dépit de toutes ces faveurs, le promoteur n’a jamais pu conduire le projet à son terme. Il n’a donc pas mis en valeur le domaine mis à sa disposition.

Pendant tout ce temps, le promoteur n’a payé qu’une seule fois les redevances annuelles dues au titre du bail emphytéotique conclu avec l’Etat.

C’est dans ces conditions que, face à l’impossibilité manifeste pour le Groupe TEYLIUM de fixer une date crédible pour achever les travaux, et de procéder au règlement des redevances, l’Etat béninois a été obligé de prendre acte des défaillances ainsi accumulées et de prononcer la résiliation du bail emphytéotique dans les règles prescrites.
En effet, c’est par un courrier en date du 28 février 2020, que l’Etat, d’attente lasse, l’a sommé de remettre le domaine loué en l’état et de le libérer.
A cet effet, à l’occasion d’une séance de travail tenue avec les Ministres de la Justice et des Finances, l’Etat béninois a proposé aux représentants du Groupe TEYLIUM un accompagnement financier en cas de retrait volontaire.

C’est face à l’inaction du promoteur que l’Etat béninois s’est résolu à saisir la justice. Ainsi, en première instance comme en appel, son action visant à obtenir l’expulsion des lieux a été approuvée. Et le promoteur était bien représenté au procès par une pléiade d’avocats.

Il convient donc de noter que la démolition en cours n’est pas arbitraire mais qu’elle découle bien d’une décision de justice. Mieux, avant d’engager cette opération, l’Etat a fait procéder à l’expertise de l’immeuble inachevé pour en déterminer le coût à toutes fins utiles.

Il n’est pas superflu de faire observer que les recherches effectuées ont permis de constater que depuis 2014, la société TPB SA n’est même pas à jour de ses obligations fiscales.

Paul Tonon

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 septembre 2020 par Judicaël ZOHOUN




Patrice Talon à la 58eme session de la CEDEAO


23 janvier 2021 par Ignace B. Fanou
Le Chef de l’Etat Patrice TALON a participé ce samedi 23 janvier 2021, (...)
Lire la suite

Des journalistes se prononcent sur la hausse des prix


23 janvier 2021 par Akpédjé Ayosso
La Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) augmente ses tarifs (...)
Lire la suite

« Il n’est écrit que le parlement doit être composé de mouvanciers et (...)


23 janvier 2021 par Akpédjé Ayosso
Le Parlement béninois est composé uniquement de députés de la mouvance (...)
Lire la suite

2 éléphants créent la panique à Banikoara


22 janvier 2021 par Marc Mensah
C’est la peur au sein des populations de Goumori dans la commune de (...)
Lire la suite

02 nouveaux décès de Covid-19 enregistrés


22 janvier 2021 par Marc Mensah
Le Bénin compte 278 cas actifs pour un total de 3643 cas confirmés dont (...)
Lire la suite

La recommandation des évêques aux institutions et aux acteurs (...)


22 janvier 2021 par Marc Mensah
Démarrée le 19 janvier, la deuxième session ordinaire plénière de la (...)
Lire la suite

4 autres personnes en prison pour faux test Covid-19


22 janvier 2021 par Marc Mensah
Quatre (04) individus ont été déposés à la prison civile de Cotonou, jeudi (...)
Lire la suite

40 motos et 6 tricycles mis en fourrière à Cotonou


21 janvier 2021 par Marc Mensah
La police a effectué une descente sur le tronçon du carrefour Vèdoko à (...)
Lire la suite

La chicha interdite dans le département des Collines


21 janvier 2021 par Marc Mensah
« …La consommation de la chicha dans tous les lieux à usage collectif, (...)
Lire la suite

L’ex régisseur du Cos-Lépi devant la CRIET


21 janvier 2021 par Marc Mensah
Fin de cavale pour Rafiou Sorokou ! Resté introuvable depuis le 8 (...)
Lire la suite

Talon invite le corps diplomatique à continuer d’appuyer le (...)


21 janvier 2021 par Marc Mensah
A la cérémonie de présentation de vœux des institutions et du corps (...)
Lire la suite

Talon salue le professionnalisme des forces de sécurité


21 janvier 2021 par Akpédjé Ayosso
Les Forces de Défense et de Sécurité du Bénin ont présenté ce jeudi 21 (...)
Lire la suite

2 autres accusés arrêtés, une vingtaine sous convocation


21 janvier 2021 par Marc Mensah
Plus d’une vingtaine de personnes, toutes des acquéreurs de parcelles, (...)
Lire la suite

Un directeur mis aux arrêts pour tentative d’avortement


21 janvier 2021 par Akpédjé Ayosso
Pour avoir tenté de faire avorter une élève, un directeur d’établissement (...)
Lire la suite

Remise officielle de chèque aux personnes affectées par le projet du (...)


20 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
A la faveur d’une cérémonie qui a eu lieu ce mercredi 20 Janvier 2021 à (...)
Lire la suite

Le compte rendu du Conseil des ministres du 20 janvier 2021


20 janvier 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 20 janvier 2021, sous (...)
Lire la suite

500 élèves-agents de police bientôt recrutés


20 janvier 2021 par Marc Mensah
Le concours de recrutement de 500 élèves-agents de police au titre de (...)
Lire la suite

Plusieurs décrets pris en Conseil des ministres ce mercredi


20 janvier 2021 par Ignace B. Fanou
Les membres du gouvernement ont tenu ce mercredi 20 janvier 2021, la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires