lundi, 18 décembre 2017 •

164 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Science

Lancement d’un nouvel outil de surveillance anti-ravageurs




Stephanie Achieng’

Lecture rapide
- Les ravageurs pourraient causer des pertes de récoltes allant jusqu’à 70%
- Un nouveau projet vise à créer un système d’alerte pour aider les agriculteurs
- Un expert recommande son couplage aux TIC utilisées par les petits exploitants

Les agriculteurs d’Afrique subsaharienne bénéficieront bientôt d’un nouveau projet qui vise à mettre au point un système d’alerte précoce pour aider à réduire les pertes de récoltes résultant des activités des ravageurs.

Le projet vise à prévoir les invasions de ravageurs, en recourant à une infrastructure de pointe basée dans l’espace, à des données d’observation de la Terre et à des techniques de modélisation de la dernière géneération.

Intitulé Pest Risk Information Service (PRISE), il est dirigé par le Centre for Agriculture and Biosciences international (CABI), basé en Grande-Bretagne et bénéficie d’un financement de £ 6,38 millions (près de 5 milliards de Francs CFA) sur cinq ans de l’Agence spatiale britannique.


Le projet PRISE va atteindre les utilisateurs par le biais des services mobiles, de la radio, du Web et d’autres moyens de vulgarisation.”

Timothy HolmesCABI
--------------------
Timothy Holmes, responsable des solutions techniques de la banque de connaissances Plantwise de CABI, a déclaré à SciDev.Net que le projet PRISE aidera les agriculteurs à produire davantage de denrées alimentaires tout en consolidant leurs revenus.

"Les invasions de ravageurs deviennent de plus en plus imprévisibles, en raison des changements climatiques", a précisé Thomas Holmes, ajoutant que les agriculteurs pourraient recevoir des prévisions à partir des systèmes phytosanitaires existants, en tirant parti des réseaux des programmes et projets actuels pour déclencher des mesures appropriées en matière d’alertes et de conseils.

Le projet est destiné au Ghana, au Kenya, à la Zambie et à trois autres pays à déterminer, probablement en Afrique subsaharienne.

"Le Ghana, le Kenya et la Zambie ont déjà travaillé avec le programme Plantwise de CABI pour lutter contre les ravageurs et les pertes de récoltes. Le projet PRISE atteindra les citoyens par le biais des services mobiles, de la radio, du Web et des services de vulgarisation", explique Thomas Holmes.

"Les partenariats avec les gouvernements et les organisations responsables contribueront à son expansion, ainsi que des liens forts établis avec eux."

Le projet vise à contribuer à la compréhension des mécanismes par lesquels les conditions météorologiques extrêmes peuvent affecter les agriculteurs et à souligner la nécessité d’une préparation qui renforce leur résilience, explique encore l’expert. Misael Kokwe, coordinateur technique du projet Climate-Smart Agriculture de la FAO en Zambie, souligne pour sa part l’opportunité du projet, en raison des récentes invasions inattendues de ravageurs, ajoutant que le programme a officiellement débuté en décembre 2016, mais que les premiers ateliers auront lieu au Ghana, au Kenya et en Zambie en mars 2017.

Le service sera développé et porté par la mise en place de capacités techniques dans les pays et de plans d’activités interrconnectés qui engagent le secteur privé, par exemple les négociants de produits agricoles et les compagnies d’assurance.

Peter Okoth, agronome consultant et spécialiste des sols de la société Newscape Agro Systems Ltd, basée au Kenya, affirme que les pertes de récoltes causées par les insectes nuisibles constituent un véritable problème en Afrique.

"Les ravageurs, outre qu’ils se nourrissent directement des cultures et contribuent ainsi à des pertes quantitatives, créent également des points d’entrée de maladies fongiques et aggravent ainsi le problème", explique Peter Okoth.

Ils sont susceptibles de causer des pertes de récoltes allant jusqu’à 70% et la meilleure stratégie consiste à prendre des mesures avant le début de l’attaque.

Le projet pourrait réussir s’il était relié à des technologies de communication éprouvées susceptibles d’être directement connectées aux petits exploitants agricoles, explique encore Peter Okoth, ajoutant que l’alerte précoce des attaques d’insectes ravageurs doit également être basée sur de bons systèmes d’observation qui surveillent les conditions atmosphériques telles que les précipitations et la température, utilisables dans la modélisation des prédictions.

http://m.scidev.net/afrique-sub-saharienne/cultures/actualites/ravageurs-outil-agriculteurs.html?utm_medium=rss&utm_source=link&utm_campaign=afrique-sub-saharienne/afrique-sub-saharienne_rss.xml

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

26 février 2017 par Dg24h



La Fondation Claudine Talon au chevet des orphelins à Natitingou

18 décembre 2017 par Dg24h
La Fondation Claudine Talon a égaillé les cœurs des enfants orphelins des (...)
Lire la suite

Le BAC bientôt obligatoire pour le métier d’instituteur

18 décembre 2017 par Dg24h
Le Conseil Sectoriel pour le Dialogue Social (CSDS) à l’occasion de la (...)
Lire la suite

Mètongnon et ses co-inculpés demandent au juge de se déporter

18 décembre 2017 par Dg24h
Les personnes inculpées dans le dossier Cnss invitent la justice (...)
Lire la suite

Un géant concert demain pour célébrer les 50 ans de la SCB

15 décembre 2017 par La Rédaction
La Société des ciments du Bénin (SCB), célèbre ses 50 ans d’installation au (...)
Lire la suite

Le Festival International de Porto-Novo démarre le 6 janvier (...)

15 décembre 2017 par Dg24h
L’édition 2018 du Festival International de Porto-Novo a été (...)
Lire la suite

Les syndicats suspendent leur participation aux activités du (...)

15 décembre 2017 par Dg24h
Rien ne va plus entre les partenaires sociaux et le gouvernement. Les (...)
Lire la suite

Le gouvernement annonce la construction d’une cité administrative à (...)

15 décembre 2017 par Dg24h
Le ministre du cadre de vie et du développement durable a soumis au (...)
Lire la suite

Un jeune homme sacrifié à « Kinninsi » à Zogbodomey

14 décembre 2017 par Dg24h
E. Akondé a été sacrifié au fétiche dénommé « Kinninsi » dans une maison (...)
Lire la suite

Le Capitaine Patrice Trêkpo révoqué

14 décembre 2017 par Dg24h
Le bruit des centrales syndicales n’aura pas empêché les différentes (...)
Lire la suite

02 filles victimes du trafic d’être humain rapatriées du Nigéria

13 décembre 2017 par Dg24h
T. Débora et A. Clarisse, deux jeunes filles victimes de trafic humain (...)
Lire la suite

Fin de l’anarchie dans l’industrie de la morgue au Bénin

13 décembre 2017 par Dg24h
Le gouvernement du Bénin a décidé de mettre fin à l’anarchie qui règne (...)
Lire la suite

Près de 100 t de produits saisis, Atao et sa compagne recherchés

13 décembre 2017 par Dg24h
Le député Mohamed Atao Hinnouho et sa compagne sont recherchés par la (...)
Lire la suite

Rachidi Gbadamassi demande au gouvernement d’aller jusqu’au (...)

13 décembre 2017 par Dg24h
Le député Rachidi Gbadamassi s’est prononcé sur l’affaire de faux (...)
Lire la suite

Le Procès du DG Soneb reporté au 09 janvier 2018.

12 décembre 2017 par Dg24h
Le Directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) va (...)
Lire la suite

Les capacités techniques et scientifiques des forces de l’ordre (...)

12 décembre 2017 par Dg24h
Dans le cadre du projet d’appui au renforcement de la police technique (...)
Lire la suite

Un instituteur retrouvé pendu à Parakou

12 décembre 2017 par Dg24h
Un enseignant du primaire a été retrouvé pendu selon le site (...)
Lire la suite

Des parlementaires béninois à la 11e édition en Argentine

12 décembre 2017 par Dg24h
Les députés Jean-Eudes Okoundé et Jérémie Adomahou participent à la 11e (...)
Lire la suite

La CSTB en grève de 72h dès mardi

11 décembre 2017 par Dg24h
Le Comité Confédéral National de la CSTB (Confédération Syndicale des (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires