mercredi, 18 juillet 2018 •

51 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Retrait du droit de grève dans certains secteurs de l’Administration

La situation en France, en Allemagne et ailleurs en Afrique




Le droit de grève a connu des restrictions voire des interdictions un peu partout dans le monde.
En Afrique, les pays ayant hérité du système juridique français sont logés dans une disposition légale commune. Dans ces pays, c’est « la loi qui définit les conditions d’exercice du droit de grève » (Burkina-Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Togo…). Au Sénégal, les magistrats peuvent se constituer en syndicat mais ils ne disposent pas du droit de grève. Il leur est interdit d’entreprendre toute action concertée de nature à arrêter ou à entraver le fonctionnement des juridictions ou d’y participer.

En Europe, la France accorde le droit syndical ; mais pour certains secteurs, le droit de grève n’est pas permis (la police, la justice). S’agissant de la justice, il suffit de se référer à l’article 10 de l’ordonnance du 22 décembre 1958 qui dispose que : « toute délibération politique est interdite au corps judiciaire. Toute manifestation d’hostilité au principe ou à la forme du gouvernement de la République est interdite aux magistrats, de même que toute démonstration de nature politique incompatible avec la réserve que leur imposent leurs fonctions. Est également interdite toute action concertée de nature à arrêter ou entraver le fonctionnement des juridictions ».

En Allemagne, les fonctionnaires n’ont pas le droit de grève. Mais, cela n’exclut pas les manifestations collectives de mécontentement, la marche et les conférences de presse par exemple.

Ainsi, force est de constater que dans de nombreux pays africains comme le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et même en France et en Allemagne, les magistrats n’ont pas le droit de grève et d’ailleurs, les corps énumérés par le législateur béninois sont généralement privés de grève dans ces pays.
De même, certains ont essayé de faire croire que cette réforme est un recul démocratique, mais sans jamais mettre l’accent sur la sensibilité de leurs secteurs d’activité. C’est le cas des magistrats. C’est précisément cette sensibilité qui explique que dans de nombreux pays au monde, en Europe comme en Afrique et particulièrement dans notre sous-région, les magistrats soient interdits de grève.
Les députés béninois n’ont donc rien inventé. On peut plutôt estimer qu’ils ont tenu compte des attentes des populations, dont les opinions sont plutôt favorables à la réforme.
Tout ceci, pour soutenir que si même des pays développés ont fait cette réforme, cela atteste de la sensibilité des secteurs concernés. Il n’y a donc rien de grave ou de dramatique à réformer le droit de grève au Bénin.
Audace Gandaho/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 janvier 2018 par Dg24h



La correction du Bepc reportée

17 juillet 2018 par Dg24h
Prévue pour démarrer ce jeudi 19 juillet 2018, la correction de l’examen (...)
Lire la suite

Libération des axes à Godomey au plus tard le 31 juillet 2018

17 juillet 2018 par Dg24h
Dans la mise en œuvre du projet d’asphaltage des routes dans (...)
Lire la suite

La Chine prête à accompagner les réformes

17 juillet 2018 par Dg24h
L’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Peng Jingtao, a été (...)
Lire la suite

Le match Ghana vs Bénin programmé pour le 04 Août

16 juillet 2018 par Dg24h
C’est par une correspondance signé du secrétaire général Anthony Baffoe (...)
Lire la suite

Le transfèrement de KGB en images

16 juillet 2018 par Dg24h
L’homme d’affaires Bernard Godonou Kikissagbé, alias KGB, arrêté au Togo (...)
Lire la suite

Marie Odile Atanasso lance l’examen au Ceg Tori Agouako

16 juillet 2018 par Dg24h
Démarrée ce lundi 16 juillet 2018, sur toute l’étendue du territoire (...)
Lire la suite

Plusieurs producteurs récompensés pour leur performance

15 juillet 2018 par Dg24h
C’est le stade municipal de Banikoara qui a servi de cadre à la (...)
Lire la suite

Le Ministre Mahougnon Kakpo prend des dispositions

14 juillet 2018 par Dg24h
En vue du bon déroulement de la correction des copies de Brevet (...)
Lire la suite

L’intersyndicale des pharmaciens lève la voix

14 juillet 2018 par Dg24h
Réunis en Assemblée générale, ce vendredi 13 juillet 2018, au Chant (...)
Lire la suite

L’assistant de Sacca Lafia en prison

13 juillet 2018 par Dg24h
L’assistant du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca (...)
Lire la suite

Une délégation de la mosquée de Cadjèhoun chez Modeste Toboula

13 juillet 2018 par Dg24h
Le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula, a reçu à son (...)
Lire la suite

La Fondation Etisalat Bénin fait don de 100 dispositifs de lavage des (...)

13 juillet 2018 par Dg24h
Dans la ligne droite de garantir une santé saine en milieu scolaire, la (...)
Lire la suite

Canal+Bénin lance des projections de films dans cinq villes

13 juillet 2018 par Dg24h
Après les éditions de 2016 et 2017, le groupe Canal+ Bénin revient cette (...)
Lire la suite

Tout est fin prêt pour l’examen du Bac

13 juillet 2018 par Dg24h
Le directeur de l’Office du Bac, Alphonse da-Silva a tenu, ce vendredi (...)
Lire la suite

Cartographie des rues à asphalter et à paver à Cotonou

13 juillet 2018 par Dg24h
Le gouvernement de Patrice Talon a inscrit dans son programme d’action (...)
Lire la suite

Siaka Coulibaly lance l’initiative « Vacances sans grossesses (...)

12 juillet 2018 par Dg24h
Le Coordonnateur des Agences du Système des Nations Unies, Siaka (...)
Lire la suite

L’événement célébré avec faste à Lokossa

11 juillet 2018 par Dg24h
C’est l’esplanade de la maison du peuple de Lokossa, qui a servi de (...)
Lire la suite

Germain Cadja Dodo en prison

11 juillet 2018 par Dg24h
Le Chef de l’arrondissement (CA) de Godomey révoqué, il y a quelques (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires