mercredi, 14 novembre 2018 •

241 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Retrait du droit de grève dans certains secteurs de l’Administration

La situation en France, en Allemagne et ailleurs en Afrique




Le droit de grève a connu des restrictions voire des interdictions un peu partout dans le monde.
En Afrique, les pays ayant hérité du système juridique français sont logés dans une disposition légale commune. Dans ces pays, c’est « la loi qui définit les conditions d’exercice du droit de grève » (Burkina-Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Togo…). Au Sénégal, les magistrats peuvent se constituer en syndicat mais ils ne disposent pas du droit de grève. Il leur est interdit d’entreprendre toute action concertée de nature à arrêter ou à entraver le fonctionnement des juridictions ou d’y participer.

En Europe, la France accorde le droit syndical ; mais pour certains secteurs, le droit de grève n’est pas permis (la police, la justice). S’agissant de la justice, il suffit de se référer à l’article 10 de l’ordonnance du 22 décembre 1958 qui dispose que : « toute délibération politique est interdite au corps judiciaire. Toute manifestation d’hostilité au principe ou à la forme du gouvernement de la République est interdite aux magistrats, de même que toute démonstration de nature politique incompatible avec la réserve que leur imposent leurs fonctions. Est également interdite toute action concertée de nature à arrêter ou entraver le fonctionnement des juridictions ».

En Allemagne, les fonctionnaires n’ont pas le droit de grève. Mais, cela n’exclut pas les manifestations collectives de mécontentement, la marche et les conférences de presse par exemple.

Ainsi, force est de constater que dans de nombreux pays africains comme le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et même en France et en Allemagne, les magistrats n’ont pas le droit de grève et d’ailleurs, les corps énumérés par le législateur béninois sont généralement privés de grève dans ces pays.
De même, certains ont essayé de faire croire que cette réforme est un recul démocratique, mais sans jamais mettre l’accent sur la sensibilité de leurs secteurs d’activité. C’est le cas des magistrats. C’est précisément cette sensibilité qui explique que dans de nombreux pays au monde, en Europe comme en Afrique et particulièrement dans notre sous-région, les magistrats soient interdits de grève.
Les députés béninois n’ont donc rien inventé. On peut plutôt estimer qu’ils ont tenu compte des attentes des populations, dont les opinions sont plutôt favorables à la réforme.
Tout ceci, pour soutenir que si même des pays développés ont fait cette réforme, cela atteste de la sensibilité des secteurs concernés. Il n’y a donc rien de grave ou de dramatique à réformer le droit de grève au Bénin.
Audace Gandaho/Le Grand Matin

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

15 janvier 2018 par Dg24h


Une noce pas comme les autres pour Marie-Cécile Zinsou


14 novembre 2018 par La Rédaction
La présidente de la Fondation Zinsou, Marie-Cécile Zinsou a épousé (...)
Lire la suite

Des orientations pour la réforme du marché des communications (...)


14 novembre 2018 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 14 novembre 2018, Aurélie Adam (...)
Lire la suite

SOCOTEC Africa et CNERTP retenus pour le contrôle technique


14 novembre 2018 par Dg24h
La société SOCOTEC Africa et le Centre national d’Etudes et de Recherches (...)
Lire la suite

« Libre Afrique Bénin » honore la mémoire du Père Quenum


14 novembre 2018 par Dg24h
L’association « Libre Afrique Bénin » organise un concours d’essai (...)
Lire la suite

Le groupe Cité de l’Immaculée et ses responsables suspendus


14 novembre 2018 par Dg24h
L’archevêque de Cotonou vient de suspendre à travers un décret, le groupe (...)
Lire la suite

Le délibéré reporté au 27 novembre


13 novembre 2018 par Dg24h
Les grossistes répartiteurs inculpés dans l’affaire faux médicaments vont (...)
Lire la suite

Le Bénin sur la bonne voie en matière de planification familiale


13 novembre 2018 par Dg24h
Le Ministère de la santé à travers la Direction de la santé de la mère (...)
Lire la suite

Un atelier de formation à l’endroit des forces de défense et de (...)


13 novembre 2018 par Dg24h
Les agents des Forces béninoises de défense et de sécurité impliqués dans (...)
Lire la suite

Le directeur régional rassure les populations


13 novembre 2018 par Dg24h
L’absence d’agence de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) dans (...)
Lire la suite

Des insectes sèment la peur à N’Dali


12 novembre 2018 par Dg24h
Depuis quelques semaines, des insectes non identifiés jusque là sont (...)
Lire la suite

Wanep-Bénin et Giz renforcent les capacités des représentants de (...)


12 novembre 2018 par Dg24h
Les représentants de clubs spécialisés dans la lutte contre le (...)
Lire la suite

833 candidats affrontent les épreuves de Master ce lundi


12 novembre 2018 par Dg24h
Les premières épreuves des examens de Master débutent ce lundi matin. Ils (...)
Lire la suite

Le capitaine Dégbèssou en prison à Lokossa


10 novembre 2018 par Dg24h
Martial Dégbèssou, ancien régisseur de la prison civile d’Abomey, est en (...)
Lire la suite

La police neutralise un malfrat à Bohicon


10 novembre 2018 par Dg24h
Un malfrat a été mis hors d’état de nuire par les éléments de la police (...)
Lire la suite

La Cour d’appel effectue sa rentrée judiciaire


9 novembre 2018 par Dg24h
Une nouvelle année judiciaire s’est ouverte, ce vendredi 09 novembre (...)
Lire la suite

Des hommages à une personnalité qui a marqué son temps


8 novembre 2018 par Dg24h
Dans le cadre de la célébration du centenaire de naissance de Nelson (...)
Lire la suite

Les pays de la Cedeao veulent mutualiser leurs moyens pour (...)


8 novembre 2018 par Dg24h
Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou a ouvert, ce jeudi 08 (...)
Lire la suite

Guillaume Attigbé présente les résultats des travaux


8 novembre 2018 par Dg24h
La seconde session ordinaire du Conseil national du dialogue social (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information