jeudi, 21 novembre 2019 •

435 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Enseignement primaire au Bénin

La fusion des classes crée des problèmes




Le gouvernement béninois a procédé pour la rentrée académique 2019-2020 à la fusion de salles de classe dépourvues d’effectif dans les groupes des complexes scolaires. Une décision qui vise à rentabiliser les ressources de l’Etat pour le secteur de l’éducation mais aussi permettre de mieux prendre en charge les apprenants.
Dans les groupes pédagogiques en déficit d’enseignants, la fusion a occasionné une surcharge de travail chez les enseignants et des conditions d’études inappropriées pour les apprenants.
A Cotonou, la situation est moins lamentable mais dans les autres localités du pays, les écoliers sont parqués dans les classes des effectifs dépassant la cinquantaine.

Avec la prolifération des établissements privés, il est noté une baisse constante de l’effectif au niveau du public.
Dans certains groupes pédagogiques, les apprenants se font rares tandis que dans d’autres, l’effectif est pléthorique. « Il y a des écoles qui ont perdu d’effectif, il n’y a plus assez d’élèves et cela se passe surtout avec les complexes scolaires de trois ou quatre groupes », a indiqué une source proche du ministère chargé de l’enseignement primaire.
Face au manque d’enseignant et la perte d’effectif dans les groupes des complexes scolaires publics et suite à une doléance des chefs de régions pédagogiques le gouvernement a décidé de fusionner les salles de classes. Cotonou, constitué de deux régions pédagogiques, RP 28 et RP 29 ne fait pas exception à la règle. Selon les informations, dans les complexes scolaires publics de Cotonou,
c’est la baisse d’effectif qui a conduit à la fusion des salles de classes. Par exemple, dans certaines écoles où les groupes sont au nombre de 3, on procède à une fusion pour avoir 2 groupes. Les enseignants qui sont dans le groupe fusionné sont donc ramenés dans d’autres groupes pour combler le vide.
Ces jumelage sont observés à l’école primaire publique Sénadé 2 à Akpakpa et l’école primaire publique Charles Guillot de Zongo, dans la région pédagogique 29 et au Complexe scolaire Cadjéhoun qui est dans la région pédagogique 28. La norme dans ces écoles et qui devrait être respectée est de 50 élèves par classe.

Les salles pleines comme un œuf

Si à Cotonou la raison fondamentale est la perte d’effectif, il n’en est pas de même dans les localités de certains départements du pays. Il s’agit plutôt de la pénurie d’enseignant.
Pour permettre aux apprenants d’avoir au moins un enseignant, il a été procédé au jumelage de classes. Conséquence : les écoliers s’entassent dans les classes dépassant ainsi la norme.
Dans les écoles situées à Abomey-Calavi, plus de 60 voire même 100 apprenants sont gardés par un seul enseignant. Ce dernier a la lourde responsabilité de dispenser les cours aux écoliers de deux différentes classes. Désormais, l’enseignant sera débordé et fatigué parce qu’il faut plus d’effort pour gérer cet important nombre d’apprenants. Une situation qui à coup sûr affectera le rendement de l’enseignant et la qualité de l’enseignement qui sera donné aux écoliers. Aussi, le niveau des apprenants qui déjà se trouve dans des conditions d’études inappropriées pourrait-il baisser radicalement.
L’enseignement primaire étant le socle, il urge que les autorités procèdent incessamment à des réaménagements pour sauver le système éducatif béninois.
Akpédjé AYOSSO

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

5 octobre 2019 par Dg24h


C’est une rencontre festive selon Alain Orounla


20 novembre 2019 par La Rédaction
Le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla après le (...)
Lire la suite

L’intégralité de la loi


16 novembre 2019 par La Rédaction
Loi N° 2019-44 portant financement public des partis politiques en (...)
Lire la suite

Les conditions et modalités fixées par la loi


16 novembre 2019 par La Rédaction
Les partis politiques au Bénin sont désormais financés sur le budget (...)
Lire la suite

Patrice Talon se prononce sur la réforme du franc CFA


8 novembre 2019 par La Rédaction
Le président Patrice Talon dans un entretien accordé à France 24 et RFI (...)
Lire la suite

« Il y aura une solution très bientôt (...) » (P. Talon)


8 novembre 2019 par La Rédaction
La fermeture des frontières nigérianes depuis le 20 août 2019 est une (...)
Lire la suite

« Boni Yayi n’a rien à craindre » (P. Talon)


7 novembre 2019 par Dg24h
Dans un entretien accordé à RFI et France 24 ce jeudi 07 novembre 2019, (...)
Lire la suite

’’Le Bénin est à sa troisième indépendance’’ (A. Zinzindohoué)


2 novembre 2019 par La Rédaction
La constitution du 11 décembre 1990 a été révisée ce vendredi 1er novembre (...)
Lire la suite

Les députés expriment leur satisfaction


1er novembre 2019 par Dg24h
La date du 1er novembre 2019 entre dans les annales de l’histoire du (...)
Lire la suite

La réaction du ministre de la justice après la révision de la (...)


1er novembre 2019 par Dg24h
Présent à l’hémicycle lors de l’adoption de la proposition de loi portant (...)
Lire la suite

Enfin, la constitution révisée !


31 octobre 2019 par La Rédaction
Les députés de la 8è législature viennent de réaliser un exploit historique (...)
Lire la suite

La position de Soglo et ses alliés


31 octobre 2019 par Dg24h
Certains membres de l’opposition n’adhérent pas du tout aux (...)
Lire la suite

Voici les propositions de loi en examen ce jeudi


31 octobre 2019 par La Rédaction
Les députés enclencher ce jeudi 31 octobre le processus de révision de (...)
Lire la suite

Loi d’amnistie, « Pas d’amalgame à faire » (Alain Orounla)


29 octobre 2019 par Dg24h
L’une des recommandations du comité d’experts est l’adoption d’une loi (...)
Lire la suite

Le statut de l’opposition clairement défini


28 octobre 2019 par La Rédaction
Le comité d’expert a transmis au chef de l’Etat son rapport. Plusieurs (...)
Lire la suite

Voici les conditions à remplir pour être chef de file de l’opposition


28 octobre 2019 par La Rédaction
Sur proposition des experts du dialogue national, le chef de file de (...)
Lire la suite

Une poste de VP de la République suggéré en cas de vacance de (...)


27 octobre 2019 par Dg24h
Le comité d’experts chargé de la mise en œuvre des recommandations du (...)
Lire la suite

Le comité propose la modification de plusieurs articles


25 octobre 2019 par Dg24h
Le Chef de l’Etat Patrice Talon a reçu, vendredi 25 octobre, du comité (...)
Lire la suite

Patrice Talon ne veut pas d’une constitution à « histoires (...)


25 octobre 2019 par La Rédaction
Le comité chargé de la mise en œuvre des recommandations du dialogue (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information