vendredi, 20 juillet 2018 •

136 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Le rapport 2016 sur l’état de la francophonie numérique livre ses conclusions




- vidéo de présentation :


- rapport au format pdf : http://www.francophonie.org/rapport-numerique-2016/

A la suite de la visite officielle au Niger du 18 au 22 février 2017 de la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle JEAN, marraine du 1er Forum SahelInnov (sahelinnov.org), le Directeur Adjoint de la Francophonie économique et numérique, Monsieur Eric ADJA a présenté le Rapport 2016 sur l’état de la Francophonie numérique au Palais des Congrès de Niamey, le 23 février 2017.

Réalisé par l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications (IDEST) à l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), avec une Préface de Monsieur Adama OUANE, Administrateur de l’OIF, cette seconde édition du rapport dresse un bilan actualisé de la situation francophone dans le domaine des TIC, souligne les progrès accomplis et met en perspective le chemin à parcourir par les pays francophones pour que le numérique soit moteur de développement, renforce la participation citoyenne, l’expression des libertés démocratiques et favorise la diversité culturelle et linguistique sur Internet.

Se centrant sur les axes d’intervention retenus par les Chefs d’État et de gouvernement lors de l’adoption de la « Stratégie de la Francophonie numérique : Horizon 2020 » (Sommet de Kinshasa, 2012), cette publication regroupe des statistiques et des avis qualitatifs récents ainsi que des expériences innovantes pouvant potentiellement se poser en modèle. Rédigé par un collectif d’auteurs francophones, ce document est destiné à être compris par des non spécialistes afin de susciter une large réflexion et éclairer les prises de décision.

« Conçu pour mesurer l’avancement du numérique dans la Francophonie, ce rapport est appelé à devenir un document de référence en la matière ». Adama OUANE, Administrateur de L’OIF, extraitsde la Préface du Rapport 2016 sur la Francophonie numérique.

Comprenant cinq chapitres, le rapport traite en premier lieu du développement et du maintien des infrastructures numériques.
On y confirme notamment le niveau de branchement grandissant de la téléphonie mobile et d’internet dans l’espace francophone, y compris dans les pays en développement, ainsi que l’importance stratégique pour un territoire de disposer de plusieurs points d’interconnexion internet, communément appelés IXP, afin de permettre une réduction des coûts d’exploitation des fournisseurs d’accès Internet et l’amélioration de la qualité des services offerte. Le rapport signale que les Etats et gouvernements membres de l’OIF abritent quelque 107 IXP sur les 798 répertoriés dans le monde, soit une progression de 62,13% par rapport à 2014. Douze d’entre eux sont implantés dans des pays francophones du continent africain (page 30 du rapport).

Parmi les exemples d’applications des réseaux et dispositifs numériques au service du développement, le rapport mentionne les usages croissants dans le domaine de la gestion de l’eau et la démocratisation du paiement électronique. Ainsi, il existerait actuellement plus de 219 plateformes offrant des services de paiement par téléphone mobile et la plupart de ces plateformes se trouveraient dans les zones urbaines des pays en voie de développement (page 44 du rapport).

S’appuyant sur des études récentes confirmant le rôle des TIC comme vecteurs de productivité, le rapport souligne également les résultats de plusieurs initiatives francophones favorisant le développement de l’économie numérique : mise en place de cadres juridiques appropriés, mise en réseau des acteurs nationaux, utilisation privilégiée des logiciels libres, développement de la science ouverte, appui à l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes dans le secteur de l’informatique.

On constate notamment que de nombreux pays francophones ont pris la mesure du développement du numérique et de l’intérêt de l’investissement national dans ce domaine, en favorisant l’émergence d’écosystèmes locaux à travers le soutien à la création de zones technologiques et d’incubateurs. Tout en relevant au sein de l’espace francophone une disparité dans la facilité de faire des affaires, y compris pour le secteur des TIC, le rapport note que depuis 2014 les pays membres de l’Ohada continuent d’améliorer systématiquement leurs cadres légaux et règlementaires pour promouvoir et stimuler la création d’entreprises en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale : « Ainsi, la réduction des délais pour créer une entreprise est de 61% » (page 55 du rapport).

Le troisième chapitre présente la situation, les succès et défis de l’espace francophone en matière de création de services gouvernementaux en ligne, de promotion de politiques nationales et régionales pour des données ouvertes sur Internet, de développement de lois sur la cybersécurité et sur la protection des données à caractère personnel. Ainsi vingt-et-un États et gouvernements membres de l’OIF dont cinq du continent africain, possèdent au moins un Centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (page 108 du rapport).

Pour les pays de la Francophonie, il s’agit également de contribuer à l’émergence d’une gouvernance de l’Internet qui favorise le développement et l’expression de la diversité culturelle et linguistique aux bénéfices de tous. Dans ce quatrième chapitre, le rapport insiste sur l’importance du renforcement de l’influence des acteurs francophones dans les instances et conférences internationales du numérique grâce en premier lieu à une politique volontariste des États et des organisations politiques régionales visant à développer des écosystèmes numériques nationaux et régionaux. Pour la majorité des territoires francophones, le renforcement de leurs écosystèmes passe notamment par leur capacité à gérer les adresses internet dont le suffixe est associé à leur pays (aux taux de pénétration actuellement souvent faibles comparés à ceux des noms de domaine génériques tels les .com et .org, voir page 135 du rapport).

La production d’outils et de contenus reposant sur une dynamique collaborative d’ouverture et de partage ainsi que de valorisation du domaine public représente un autre enjeu important. Plusieurs initiatives numériques francophones contribuent à développer ces biens communs de la connaissance à des fins aussi variées que la gestion de situations de crise à l’aide de données cartographiques numériques libres, la préservation de la diversité végétale grâce la création d’une base de données botanique en libre accès, l’amélioration de la qualité des enseignements à l’aide du partage et de la mutualisation de ressources éducatives libres, etc.

La situation reste néanmoins contrastée. À titre d’exemple, la productivité des internautes francophones au sein d’une initiative aussi populaire et mondialisée que l’encyclopédie en ligne Wikipédia se situe à la cinquième place, derrière l’allemand, le russe, l’anglais et le japonais (page 153 du rapport). Les autres langues en usages dans l’espace francophone ne sont pas absentes de Wikipédia. Cependant, s’il est à noter la vitalité de certaines langues de l’Europe francophone, en dehors du vietnamien (13e place), de l’arabe (21e place), du malgache (62e), du créole haïtien (73e), du yoruba (93e) et du swahili (95e), « l’ensemble des autres langues des pays de la Francophonie sont majoritairement absentes et celles présentes ne dépasseraient pas les mille articles chacune, sauf de rares exceptions excédant ce chiffre » (page 155 du rapport).

Si de manière générale, d’importants progrès ont été réalisés durant la période 2015-2016 dans le développement de l’écosystème numérique au sein de l’espace francophone, de nombreux défis restent à relever. « Pour relever ces défis, il est important d’associer les jeunes qui sont les premiers concernés : pratiquement tous les objectifs du développement durable ont des répercussions sur leur existence et leur potentiel et ils seront les acteurs clés de la société numérique de demain », concluent les auteurs du rapport (page 182).

Le rapport est disponible en libre téléchargement au format pdf.

Scannez-moi et téléchargez le rapport sur votre téléphone ou votre tablette numérique


http://www.francophonie.org/rapport-numerique-2016/

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

11 mars 2017 par Dg24h



Plusieurs morts et des blessés graves lors d’un affrontement

20 juillet 2018 par Dg24h
La localité de Onklou, dans l’arrondissement central de Djougou, a été (...)
Lire la suite

Plusieurs points adoptés par le conseil communal de Sèmè-Podji

20 juillet 2018 par Dg24h
Le conseil communal de la mairie de Sèmè-Podji a tenu ce vendredi 20 (...)
Lire la suite

Le gouvernement en congés dès août prochain

20 juillet 2018 par Dg24h
Le chef de l’Etat, Patrice Talon, a décidé d’accorder quelques jours de (...)
Lire la suite

Un projet visant l’implication massive de femmes en politique

20 juillet 2018 par Dg24h
Pour plus de femmes en politique au Bénin et au Maroc, c’est le but visé (...)
Lire la suite

La Plateforme électorale de la société civile lève le ton

20 juillet 2018 par Dg24h
La Plateforme électorale des organisations de la société civile du Bénin (...)
Lire la suite

Le nouveau CA de Godomey connu le lundi prochain

20 juillet 2018 par Dg24h
Le nouveau Chef d’arrondissement de Godomey sera élu lundi prochain. (...)
Lire la suite

Alassane Séidou échange avec le personnel de l’Atacora-Donga

19 juillet 2018 par La Rédaction
C’est la direction départementale des infrastructures et des transports (...)
Lire la suite

Un nouveau plan de circulation à Cotonou

19 juillet 2018 par La Rédaction
Dans le cadre de la célébration du 58è anniversaire de l’indépendance du (...)
Lire la suite

« SOS Civisme Bénin » entretient les jeunes sur l’engagement (...)

19 juillet 2018 par La Rédaction
L’Ong « SOS Civisme Bénin » poursuit ses actions pour la restauration des (...)
Lire la suite

Une nouvelle équipe à la tête de Lions club Cotonou AZUR

18 juillet 2018 par La Rédaction
Club Cotonou AZUR de Lions Club International a un nouveau président. (...)
Lire la suite

"L’audience publique est une procédure intéressante" dixit le Professeur (...)

17 juillet 2018 par La Rédaction
Professeur titulaire, agrégée des facultés de droit et conseiller à la (...)
Lire la suite

La juge allemande Ulrike Bick salue les réformes de la cour (...)

17 juillet 2018 par La Rédaction
Le Professeur et docteur Ulrike Bick, juge à la Cour administrative (...)
Lire la suite

40 accusés à la barre dès ce lundi

16 juillet 2018 par La Rédaction
Le procureur général près la Cour d’Appel de Cotonou, Emmanuel Opita, (...)
Lire la suite

Toboula lance les épreuves au Ceg Ste Rita

16 juillet 2018 par La Rédaction
Le préfet du Littoral, Modeste Toboula, accompagné du maire de la ville (...)
Lire la suite

La nouvelle prison de Savalou inauguré

16 juillet 2018 par La Rédaction
Le ministre de la justice, de la législation et des droits de l’Homme, (...)
Lire la suite

La CSTB dénonce une magouille

14 juillet 2018 par Dg24h
La Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) a, dans une (...)
Lire la suite

N’dali accueille l’évènement ce dimanche 15 juillet

14 juillet 2018 par Dg24h
Décidé à apporter la joie dans le cœur des populations béninoises, Richard (...)
Lire la suite

La Police fait le point de ses opérations

12 juillet 2018 par La Rédaction
Le Secrétaire Générale de la Police Républicaine, le Colonel Pascal G. (...)
Lire la suite

Mon Compte


Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Articles PREMIUM

ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires