lundi, 19 novembre 2018 •

211 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Coopération entre États

L’Inde, un autre partenaire stratégique pour le Bénin et l’Afrique




L’Inde qui était déjà une grande puissance régionale, avec une population de plus d’un milliard d’habitants, est devenue depuis plus d’une décennie, un incontournable géant économique. Selon des observateurs, d’ici 2050, ce pays sera la troisième puissance économique mondiale, derrière la Chine et les Etats-Unis. Il présente ainsi donc des atouts indéniables pour le Continent africain en général et le Bénin plus particulièrement.

L’histoire commune entre l’Inde et l’Afrique renforce la tendance actuelle au rapprochement et à la coopération économique. Les pays africains se tournent de plus en plus vers l’Est au détriment de leurs partenaires occidentaux tandis que les économies émergentes asiatiques se précipitent pour investir en Afrique. 
Selon les chiffres du gouvernement indien et de la Banque africaine de développement (BAD), les échanges commerciaux bilatéraux entre l’Inde et l’Afrique sont passés de 1 milliard de dollars en 1995 à 75 milliards en 2015.
De 2010 à 2015, le Nigéria était le premier partenaire économique de l’Inde en Afrique avec un volume d’import - export de 1,6 milliard de dollars, suivi par l’Afrique du Sud avec 1,1 milliard, puis par le Kenya et le Mozambique.
Sur l’ensemble de la période, les exportations de l’Inde vers l’Afrique ont augmenté de 93% et les importations de 28%, d’après le rapport Afrique-Inde : Faits et chiffres 2015, publié conjointement par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et la Confédération des industries indiennes (CII). Ce rapport indique que la part de l’Afrique dans les exportations indiennes est passée de 17,9 milliards de dollars en 2010 à 34,6 milliards en 2015. 
Le secteur privé aux commandes  
Les investissements indiens continuent d’augmenter en Afrique. Bharti Airtel, l’entreprise multinationale de télécommunications basée à New Delhi, en est l’illustration parfaite. Elle domine le marché dans 18 pays africains depuis son arrivée en 2010 avec le rachat de Zain, entreprise koweïtienne, pour un montant de 10 milliards de dollars. Avec plus de 76 millions d’abonnés et 5 000 employés en mars 2015, Airtel est désormais le deuxième opérateur de téléphonie mobile en Afrique. 
D’un autre côté, là où la Chine inonde le marché africain de produits pas chers, de basse qualité (vêtements, chaussures, matériel électronique low-tech), l’Inde est sur "un marché de niches". Avec comme grands pôles : le pharmaceutique (avec notamment des médicaments à bas coût), l’industrie chimique, le numérique et les télécommunications. L’entreprise de téléphonie mobile indienne Airtel est, par exemple, présente dans 15 pays africains, avec désormais plus de 78 millions d’abonnés, un peu moins que la française Orange avec 21 pays, et 121 millions de clients.
La méthode indienne bénéfique pour l’Afrique
Depuis les années 1960, l’Inde se pose en consultant pour le continent africain. En agriculture, en médecine, l’Inde est dans la formation et le transfert de technologie. En 2009 par exemple, le gouvernement indien investit le champ de la télé-médecine. Douze hôpitaux indiens sont connectés à des hôpitaux africains, au Nigeria, au Sénégal, au Congo, en Egypte, et proposent des consultations à distance, en cardiologie ou neurologie de pointe. L’Inde développe aussi l’e-éducation, avec plus de 22000 étudiants africains qui suivent des cours à distance en partenariat avec une université indienne.
Au-delà des secteurs, entre l’Inde et la Chine, la méthode diffère. Selon des témoignages, là où la Chine va faire venir des milliers de travailleurs chinois sur ses projets d’infrastructures, construction de barrages et de routes, les entreprises indiennes - qui ne sont d’ailleurs pas autant dans le BTP - vont venir avec certes quelque cadres indiens, mais emploient des Africains.

La coopération entre le Bénin et l’Inde se doit d’être renforcée

Au parlement ougandais dernier, l’Inde a affiché la volonté d’ouvrir 18 nouvelles ambassades en Afrique pour renforcer ses liens avec le continent noir. Le Premier ministre indien Narenda Modi, l’a exprimé lors d’un discours.

Cette puissance peut contribuer désormais en grande partie à la mobilisation de ressources de toutes sortes pour la mise en œuvre efficace et efficiente du Programme d’actions du gouvernement. La coopération avec la BAD constituera un appui aux réformes en cours. Raison de la présence du Président Talon sur le continent asiatique en mai dernier où le numéro 1 béninois a pris part aux 52èmes Assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement.

*Boniface CAKPO*

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 septembre 2018 par Dg24h


Un véhicule Samu occasionne plusieurs morts


18 novembre 2018 par La Rédaction
Un accident de circulation a eu lieu, ce dimanche, dans les feux (...)
Lire la suite

20 nominés dont un prix spécial André Quenum


18 novembre 2018 par Dg24h
Célébrer deux icônes de la liberté à savoir Frédéric Bastia et Père André (...)
Lire la suite

Oswald Homeky ouvre le bal des spectacles


18 novembre 2018 par Dg24h
Le stade de l’amitié général Mathieu Kérékou a accueilli la cérémonie de (...)
Lire la suite

Patrick Jean-Baptiste Aho prend le commandement des Forces (...)


17 novembre 2018 par Dg24h
Le Contre Amiral, Patrick Jean Baptiste Aho est désormais aux commandes (...)
Lire la suite

Les spectacles programmés pour ce samedi 17 novembre


16 novembre 2018 par Dg24h
Dans le cadre de la 14ème édition biennale du Fitheb, plusieurs (...)
Lire la suite

Les Écureuils se familiarisent avec la pelouse de Bakau


16 novembre 2018 par Dg24h
Les Écureuils du Bénin à Banjul dans le cadre du match Bénin-Gambie ont (...)
Lire la suite

Fitheb 2018 démarre par une table ronde


16 novembre 2018 par Dg24h
Le directeur du Fitheb Erick-Hector Hounkpè a lancé la 14ème édition (...)
Lire la suite

La gastronomie à base de maïs au centre d’un colloque à Grand-Popo


16 novembre 2018 par Dg24h
Il se tient depuis jeudi et ce pendant deux jours, un colloque sur (...)
Lire la suite

Plus de 500 000 motos non encore immatriculées


16 novembre 2018 par Dg24h
La répression des motos non immatriculées reprend le 1er décembre (...)
Lire la suite

Sinohydro démarre les travaux d’Asphaltage à Akpakpa


15 novembre 2018 par Dg24h
Le projet Asphaltage lancé par le gouvernement béninois se poursuit. (...)
Lire la suite

Le Bénin prêt à vibrer au rythme du Fitheb 2018


15 novembre 2018 par Dg24h
La 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb (...)
Lire la suite

Trois avocats admis au barreau du Bénin


15 novembre 2018 par Dg24h
La Cour d’appel de Cotonou a abrité, ce jeudi 15 novembre 2018, la (...)
Lire la suite

Les experts de l’Ofpa en conclave à Cotonou


15 novembre 2018 par Dg24h
Le ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys a (...)
Lire la suite

Joseph Djogbénou a reçu deux délégations à son cabinet


15 novembre 2018 par Dg24h
Me Bastien Salami et Dine Bouraïma, président du Consortium Touristes (...)
Lire la suite

Maxime Da Cruz et son équipe pour plus d’engagement à l’Uac


15 novembre 2018 par Dg24h
L’amphithéâtre Idriss Deby de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre (...)
Lire la suite

Le procureur prend des dispositions idoines pour assainir le (...)


15 novembre 2018 par Dg24h
Il est résolument décider à mettre fin aux vendeurs d’illusions. Le (...)
Lire la suite

Le financement de la route Béroubouay-Malanville bouclé


14 novembre 2018 par Dg24h
Le financement du projet de réhabilitation du corridor Cotonou-Niamey, (...)
Lire la suite

La plate-forme d’information AskGouvBénin pour échanger avec les (...)


14 novembre 2018 par Dg24h
Créer un espace d’échanges interactifs entre le pouvoir exécutif et les (...)
Lire la suite

Sondage


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information