jeudi, 21 mars 2019 •

239 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Bloc des Centrales syndicales contre le gouvernement

Des réformes objet de contestations




Les sept Centrales et Confédérations syndicales qui se sont tourné dos après quelques dissensions sur le mode de gestion du gouvernement de la rupture sont de nouveau ensemble. La marche qu’elles ont ensemble réussie à organiser la semaine dernière pour dénoncer quelques actions du gouvernement du Président Patrice Talon n’augure pas un lendemain meilleur pour la suite des réformes en cours.
La plupart des réformes économiques engagées par le pouvoir en place ont pour objectif final de corriger la mauvaise gouvernance qui a toujours caractérisé l’administration publique et les sociétés d’Etat. Une gouvernance décriée par tous avec des maux comme le manque de conscience avéré des agents, la paresse, l’absentéisme, le vol qui ont un impact négatif sur les prestations. Les citoyens demandeurs des prestations, une fois en face de ces agents indélicats, ont souvent éprouvé beaucoup de difficultés avant d’obtenir satisfaction. Dans les centres médicaux par exemple, il arrive que l’agent de santé rencontré propose au patient de prendre rendez-vous dans le cabinet privé du médecin spécialiste recherché pour assouvir ses besoins. Autant d’actes répréhensibles que posent des agents au détriment du service public. Voilà un peu l’état des lieux de l’administration publique béninoise que personne n’ignore au Bénin, mais que les réformes en cours pourraient remédier, si elles ne sont pas combattues. Mais, dans ces conditions, peut-on faire de l’omelette sans casser des œufs, s’est demandé un responsable de la société civile.
Dans tous les cas, les dénonciations des secrétaires généraux des Centrales et Confédérations syndicales du Bénin portent essentiellement sur les privatisations des sociétés d’Etat. Ces partenaires sociaux qui n’avaient plus la même lecture de la gouvernance de la rupture et qui ne parlaient plus le même langage, se sont retrouvés vendredi dernier au cours de la marche qu’ils ont organisée ensemble dans la ville de Cotonou. Ils se disent interpellés par les licenciements qu’auraient engendrés les privatisations déjà opérées. Dans leur entendement, le Président Patrice Talon et son gouvernement ne peuvent pas continuer les réformes en l’état. Or, à entendre le gouvernement qui parle de mise en affermage de certains hôpitaux, il ne s’agit pas d’une privatisation de société d’Etat. Mais plutôt, une façon de ressusciter ces entreprises d’Etat et de les rendre viables. Apparemment, vu la fréquence des manifestations de rues et des dénonciations tous azimuts, certains Béninois ne seraient pas encore prêts pour les réformes. Talon va-t-il faire marche arrière ?
Sounkoto AGBAHOUNZO/LE GRAND MATIN

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

22 octobre 2017 par Dg24h


Une nouvelle proposition de loi fait polémique


21 mars 2019 par Dg24h
Les travaux de la plénière au Parlement dans le cadre des propositions (...)
Lire la suite

La plainte contre le PRD classée sans suite


21 mars 2019 par Dg24h
Suite à une plainte d’un des candidats du PRD positionné dans la 10ème (...)
Lire la suite

Mgr Paul VIEIRA a rejoint le Père céleste


21 mars 2019 par Dg24h
L’Eglise catholique du Bénin vient de perdre un de ses serviteurs (...)
Lire la suite

Le faux procès contre Tiando et ses pairs


21 mars 2019 par Dg24h
C’est difficile de comprendre. Le procès fait à Tiando et son équipe est (...)
Lire la suite

Cotonou classé 3ème ville en Afrique de l’ouest


20 mars 2019 par Dg24h
Le cabinet de conseil Mercer a rendu public son classement 2019 sur la (...)
Lire la suite

Un projet de loi transmis au parlement


20 mars 2019 par La Rédaction
Le conseil des ministres de ce mercredi 20 mars 2019 a transmis à (...)
Lire la suite

Le diplomate onusien Ibn Chambas reçu par Djogbénou


19 mars 2019 par Dg24h
Le président de la Cour constitutionnelle, le Professeur Joseph (...)
Lire la suite

Le CNDS prône pour une collaboration apaisée


19 mars 2019 par Dg24h
La première Session ordinaire de l’année 2019 du Conseil National du (...)
Lire la suite

Point de Presse du Président de l’Assemblée Nationale


19 mars 2019 par Dg24h
Le président de l’Assemblée nationale était devant la presse ce mardi 19 (...)
Lire la suite

4 matières dans 5 séries lancées au Bénin


18 mars 2019 par Dg24h
Les représentants des ministres de l’enseignement secondaire et celle du (...)
Lire la suite

Véritable luxe pour les écoliers d’Atohoué


18 mars 2019 par Dg24h
Situé à plus 15 kilomètres du centre-ville d’Aplahoué, Atohoué est un (...)
Lire la suite

Un drame écologique en gestation à Agoué


18 mars 2019 par Dg24h
Où sont déversés les déchets solides ménagers des populations de la ville (...)
Lire la suite

Les richesses culinaires du Bénin dévoilées au Maroc


16 mars 2019 par Dg24h
L’événement culinaire dénommé ‘’Rencontres Gastronomiques d’Agadir’’ qui se (...)
Lire la suite

Les clarifications du Directeur de l’Agence Pénitentiaire du (...)


16 mars 2019 par Dg24h
Les détenus de la prison civile de Missérété ne sont pas contents des (...)
Lire la suite

Les journalistes ressortissants du Couffo désormais unis pour (...)


16 mars 2019 par Dg24h
. Dénommé Union des Journaliste Natifs du Couffo (UJNC), ce creuset (...)
Lire la suite

Les détenus s’indignent contre la gestion du nouveau régisseur


15 mars 2019 par Dg24h
Tous les prisonniers à la prison civile de missérété refusent de regagner (...)
Lire la suite

A la découverte du Tribunal de commerce Cotonou


15 mars 2019 par Dg24h
Mis en service en décembre 2017, le Tribunal de commerce Cotonou (TCC) (...)
Lire la suite

Les têtes couronnées et les populations rassurent Patrice (...)


15 mars 2019 par Dg24h
Réunis à la place Goho en fin de semaine écoulée, les têtes couronnées et (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information